Êtes-vous heureux?


C’est une bonne question, vu que toute notre vie, la plupart des gens cherchent le bonheur dans des objets, des promotions, dans l’argent alors que le bonheur est un sentiment intérieur qui s’étend dans tout le corps
Nuage

 

Êtes-vous heureux?

 

 

Sri Sri Ravi Shankar

Nous souhaitons tous être heureux. Certains pensent trouver le bonheur dans l’argent, le pouvoir ou le sexe. D’autres semblent même chercher le bonheur dans leur propre souffrance!

On tente d’obtenir des choses dans l’espoir qu’elles nous rendront heureux, mais au bout du compte, il n’en est rien. L’étudiant du secondaire croit qu’en allant à l’université, il sera plus indépendant, plus libre, et donc plus heureux. Mais demandez aux jeunes qui fréquentent les universités s’ils sont heureux. Ils vous diront qu’ils le seront lorsqu’ils auront un emploi. Les travailleurs, eux, attendent de trouver l’âme sœur. Et ensuite? Lorsqu’ils auront trouvé l’âme sœur, ils vous diront qu’ils seront heureux lorsqu’ils auront des enfants. Ceux qui sont déjà parents croient quant à eux qu’ils ne pourront profiter de la vie que lorsque leurs enfants auront terminé leurs études et quitteront le nid familial. Qu’en est-il des retraités? Ils sont nostalgiques de leur jeunesse.

Toute notre vie, nous nous préparons à être heureux plus tard. Cela revient à prendre toute la nuit pour faire son lit et ne plus avoir de temps pour s’y coucher. Combien de minutes, d’heures ou de jours de votre vie avez-vous ressenti le bonheur de l’intérieur? Ces moments sont les seuls où vous avez réellement vécu votre vie. Ils remontent peut-être à votre tendre enfance, une époque de bonheur profond, ou peut-être se sont-ils produits pendant que vous faisiez du surf, nagiez ou escaladiez une montagne, vivant entièrement dans le présent et profitant de chaque instant.

Il y a deux façons de voir la vie. La première consiste à penser : « Je serai heureux lorsque j’aurai atteint un certain objectif ». La deuxième est de se dire : « Je suis heureux quoiqu’il arrive ». Laquelle choisissez-vous? La vie comporte 80 % de joie et 20 % de souffrance. Mais en s’accrochant à ce 20 %, il devient 200 %! Nous ne le faisons pas de façon consciente, mais c’est ce qui se produit. Vivre chaque moment avec joie, conscience et compassion représente l’éveil spirituel. C’est vivre comme un enfant, être profondément libre, être bien avec tous, se sentir connecté.

Ne jugez pas et ne vous en faites pas avec ce que les autres pensent de vous. Peu importe leur opinion, car elle n’est pas permanente. Votre propre opinion à différents sujets ne cesse de changer. Pourquoi donc se soucier de ce que les autres pensent de vous? Les inquiétudes laissent leur trace sur le corps, l’esprit, l’intellect et la vivacité d’esprit. Elles agissent comme une barrière qui vous éloigne de vous-même. Elles apportent la peur, qui est essentiellement un manque d’amour, et créent un sentiment intense d’isolement.

Se détendre grâce à la méditation et aux exercices de respiration peut être bénéfique. Dans un état de relaxation, une personne prend conscience qu’elle est aimée et connectée à l’ensemble des êtres humains, qu’elle fait partie de l’univers. Cela permet de se libérer et de changer d’état d’esprit. On ressent alors l’harmonie partout autour de soi.

Il est inutile de physiquement chercher l’harmonie, en restant assis quelque part pendant des années. Lorsque vous ressentez l’amour, votre esprit vit l’instant présent et vous êtes rempli de joie. D’une certaine façon, dans une certaine mesure, tout le monde médite sans s’en rendre compte. À certaines occasions, votre corps, votre esprit et votre respiration sont en parfaite harmonie. C’est ce qu’on appelle le yoga. L’art de vivre repose dans le moment présent.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Une réponse à “Êtes-vous heureux?

  1. je suis d’un naturel gaie mais j’ai des moments ou des choses me gênent et là je suis pas heureuse on va dire, mais je me contente de peu, je suis pas envieuse, juste des petits flash qq fois
    c est v rais l opiniion des autres, faut pas trop s y attacher, mais comme on a tous besoin d amitié on a pas envie de se faire mal voir je crois,
    enfin moi ca y est je m’accepte, ca y est
    tu sais le bonheur ! en fait, le truc, c’est surtout d arreter de voir le malheur, car le bonheur il est partout, mais j avoue que quelqun ds la misere , qui pert son boulot qui est malade qui est en deuil le bonheur il peut difficilement le trouver a l’instant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s