Un chien perd la vie après être resté des heures en plein soleil dans une voiture, tandis que ses propriétaires étaient chez Ikea.


Me semble qu’il faut être coupé de tout médias, internet et autre moyen de communication pour ne comprendre qu’on ne laisse pas un animal ou un enfant seul dans une auto en plein soleil en été.  On en parle partout les dangers de la chaleur dans une auto et il y a encore des gens animaux, surtout des chiens et des enfants qui meurent à cause d’une grande négligence. Bref, on ne demande pas d’être intelligent, mais logique et réfléchi
Nuage

 

Un chien perd la vie après être resté des heures en plein soleil dans une voiture, tandis que ses propriétaires étaient chez Ikea.

 

 

Cette vidéo montre l’instant bouleversant où un chien agonisant a été découvert, après que ses maîtres l’aient laissé dans leur véhicule en pleine chaleur, tandis qu’ils flânaient chez Ikea.

Sur cette video non-authentifiée et publiée sur Liveleak, un boxer âgé de 14 mois et nommé Fidji peut être aperçu en train de haleter, tandis qu’un agent de police brise la vitre de la voiture afin de le libérer de ses souffrances.

Et après qu’une bouteille d’eau ait été vidée sur le chien, celui-ci est rapidement sorti du véhicule.

Cet animal appartenait à une famille française se rendant à un mariage en Espagne, et qui s’était arrêtée à Ikea pour y trouver un cadeau de mariage.

http://bridoz.com/

Le Saviez-Vous ► 10 des boissons bizarres, à côté boire sa propre urine paraît presque banal


Je ne goûterais à ces breuvages, même pas au bout des lèvres. Je les trouve tous repoussants, mais pour ce qui est selon moi la pire malgré tout est le Swiss Cannabis Drink qui est proposé aux enfants
Nuage

 

10 des boissons bizarres, à côté boire sa propre urine paraît presque banal

 

Gouter à la spécialité locale est l’un des trucs cool à faire quand on est en voyage à l’étranger. Bortsch en Russie, pizza en Italie, tapas en Espagne, il y a des plats régionaux qui font depuis longtemps partie de notre quotidien. Mais si on vous dit soupe de tortue, fromage de lama et grillade de sauterelles, ça devient carrément exotique. Et que dire des boissons suivantes dont le nom et les ingrédients provoquent un haut-le-cœur avant même d’y jeter un œil !

Mais qu’avaient dans la tête les ancêtres de ces populations pour aller inventer des breuvages pareils ? Qu’est-ce qu’elles ont de spécial ces boissons pour avoir été perpétuées? On vous demande d’aller tester pour nous et si vous arriviez à boire ne serait-ce qu’une gorgée, vous aurez notre respect.

Placenta 10.000: une boisson vraiment effrayante. Tout comme son nom l’indique, l’un des principaux ingrédients de cette boisson de gelée japonaise est le placenta de porc

1

Vin de serpent: Dans de nombreuses régions d’Asie, les pratiquants de médecine traditionnelle et naturelle mettent des serpents vivants et des scorpions dans des bouteilles de vin. Le vin absorbe apparemment les jus de serpent. Une fois bu, la boisson peut être une aide curative et source de vitalité naturelle.

2

Chica: Cette bière à base de maïs est très populaire en Amérique du Sud et Centrale. Les gens qui ont déjà bu cette boisson affirme qu’elle est un peu plus douce que d’autres types de bière. Il y a une mise en garde importante avant de savourer la bière traditionnelle – elle est fabriquée à partir de maïs mâché, et contient donc de la salive humaine

3

Lait et sang: En Afrique, la tribu Masaï est connue pour l’importance du bétail dans leur culture. Ils ont une endurance incroyable. Ils sont aussi connus pour leur boisson inhabituelle : sang de vache mélangé avec du lait. La boisson, qui a fait partie de leur culture depuis des siècles (sinon des millénaires), a été noté comme étant en mesure de leur fournir de l’énergie dans le corps a besoin pour résister à des mois de sécheresse.

4

Vodka de scorpion: Cette boisson bizarre et un peu terrifiante tient ses origines en Grande-Bretagne.  Si quelqu’un a essayé, partagez votre expérience ?

5

Bakon Vodka: Les fabricants de vodka Bakon doivent vraiment aimer les produits à base de porc.

6

Cel-Ray du Dr Brown: Ceci est encore une autre boisson produite à l’école de saveur. Made in America pour cette fois. Populaire à New York, Cel-Ray soda Dr. Brown est un soda aux saveurs inhabituelles. Le soda est parfumé de céleri.

7

Okkikunare: Encore une boisson nippone. C’est à la fois un produit de beauté et une boisson censé augmenter la volume mammaire des femmes. Pour le résultat, … ?

8

Swiss Cannabis Drink:La marijuana et le cannabis deviennent de plus en plus en médicinales à tel point que certaines boissons sont aromatisées de cannabis. La Suisse a apparemment pris un peu d’avance en commercialisant ces boissons spécifiquement aux enfants.

9

Beef Jerky Soda: Certains proposent des soda au céleri et d’autres sont encore plus inventifs avec le soda « aux boeufs ».

10

http://histoiresdunet.com/

Australie : Sans yeux, sans nez et sans mâchoire, un garçon reçoit un visage


Le médecin a beaucoup de mérite d’accepter de pratiquer son don gratuitement pour aider cet enfant pour ressembler le plus possible aux autres enfants
Nuage


 

Australie :  Sans yeux, sans nez et sans mâchoire, un garçon reçoit un visage

Un garçon marocain qui est né sans yeux, sans nez et sans mâchoire supérieure a été opéré pour lui permettre d’avoir un visage, rapporte la chaîne australienne Channel Seven qui a suivi tout le processus.

Le crâne du jeune Yahya Jabaly ne s’est pas soudé correctement quand il était dans le ventre de sa mère. Cette déformation a causé de nombreuses complications et fait en sorte que le garçon de 3 ans n’est pas capable de parler.

«Nous ne savons pas ce qui a pu arriver. C’est sporadique, ce n’est pas génétique. La plupart des enfants ne survivent pas à la grossesse, mais certains oui», a expliqué le chirurgien Tony Holmes.

À sa naissance, les médecins ne croyaient pas qu’il vivrait aussi longtemps et pourtant. Pendant ces trois années de vie, ses parents l’ont caché des gens du village éloigné dans lequel ils vivent, de peur que son apparence les effraie.


(Crédit photo: capture d’écran, Channel Seven)

Pendant ces années, le père de Yahya, Mostafa a tenté de trouver quelqu’un qui pourrait l’aider. Toutefois, aucun médecin ne voulait l’opérer jusqu’à ce que son histoire fasse le tour du monde après qu’un ami de la famille eut publié son histoire sur Facebook.

Il a donc subi plusieurs chirurgies grâce à la bonté d’un chirurgien australien qui a voulu l’opérer sans frais, le Dr Tony Holmes.

Celui-ci s’est préparé pendant des mois pour trouver le meilleur moyen d’aider le petit Yahya.

«Je crois que c’est le droit de tout le monde de pouvoir avoir l’air humain et cet enfant n’a pas l’air humain», a dit le médecin.

La chirurgie qui aurait pu tuer l’enfant devait notamment séparer le cerveau du crâne. Elle a pris dix heures de plus que prévu et le petit a perdu la moitié de son sang.

Malgré tout, ils ont été en mesure de lui faire une mâchoire et un nez et l’opération a été déclarée un succès.

Même avec les nombreux bandages, ses parents pouvaient voir qu’il était différent.

«On pouvait voir qu’ils étaient sous le choc et tellement heureux. Les risques de l’opération étaient grands, mais je crois qu’ils en valaient la peine. Il pourra avoir une vie décente», a affirmé le médecin à Channel Seven.


(Crédit photo: capture d’écran, Channel Seven)

Le jeune Yahya devra encore subir d’autres opérations pour son nez. Il recevra également des prothèses oculaires. Pour l’instant, le petit apprend à marcher et ses parents ont beaucoup d’espoir qu’il pourra parler un jour.

 

http://tvanouvelles.ca/

Première mondiale : Cuba élimine la transmission du VIH de la mère à l’enfant


C’est une belle avancée médicale que de permettre à des bébés de naitre sans subir la contamination du Sida ou de la syphilis d’un maman infectée
Nuage

 

Première mondiale : Cuba élimine la transmission du VIH de la mère à l’enfant

 

Cuba élimine la transmission du VIH de la mère à l'enfant

Crédit photo : Archives Reuters

Agence France-Presse

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a officiellement déclaré mardi Cuba comme le premier pays au monde à avoir éliminé la transmission du virus du sida (VIH) et de la syphilis de la mère à l’enfant.

«Éliminer la transmission d’un virus est l’un des plus grands accomplissements en matière de santé publique», a déclaré la Dre Margaret Chan, directrice générale de l’OMS.

«C’est une victoire majeure dans notre longue lutte contre le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et les infections transmises sexuellement, ainsi qu’un pas important vers l’objectif d’une génération sans sida», a-t-elle ajouté dans un communiqué.

Ce succès de Cuba «montre qu’un accès universel à une couverture médicale et aux soins est possible et est en fait la clé du succès même contre des défis aussi immenses que le sida», a souligné quant à elle la Dre Carissa Étienne, directrice de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), lors d’une conférence de presse.

Cette élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant «prouve qu’il est possible de mettre fin à la pandémie de sida et nous nous attendons à ce que Cuba soit, parmi de nombreux pays, le premier à parvenir à mettre fin à cette épidémie parmi les enfants», a déclaré Michel Sidibé, le directeur général de Onusida.

Transmission mère-enfant

Selon l’OMS, environ 1,4 million de femmes infectées par le VIH tombent enceintes chaque année dans le monde, pour la plupart dans les pays en développement et notamment en Afrique subsaharienne.

Sans traitement avec des antirétroviraux, elles ont de 15 à 45% de risques de transmettre le VIH à leur enfant pendant la grossesse, l’accouchement ou en donnant le sein.

Cependant, ce risque est quasiment éliminé, tombant à un peu plus de 1% si la mère prend des antirétroviraux pendant la grossesse ainsi que l’enfant juste après sa naissance.

Le nombre d’enfants qui naissent séropositifs annuellement a été presque divisé par deux depuis 2009 en passant de 400 000 cette année-là à 240 000 en 2013.

Mais il faut redoubler d’efforts pour pouvoir atteindre l’objectif actuel de moins de 40.000 enfants infectés annuellement par le VIH par leur mère.

http://tvanouvelles.ca/

Le tiers de la planète n’a toujours pas accès à des toilettes, déplore l’ONU


Déjà que l’eau potable n’est pas accessible partout, les toilettes ne sont pas accessibles partout dans le monde. Cela occasionne des maladies dû aux contaminations et sans parler qu’une femme où une jeune fille est plus vulnérable, car elle s’isole pour ses besoins naturels
Nuage

 

Le tiers de la planète n’a toujours pas accès à des toilettes, déplore l’ONU

 

Vendeur de toilette recyclés, aux Philippines.

Vendeur de toilette recyclés, aux Philippines Photo :  ? Romeo Ranoco / Reuters

Le tiers des habitants de la planète n’ont toujours pas accès à des toilettes, prévient un rapport publié mardi par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF.

Ceux qui doivent s’en priver continuent à polluer les sources d’eau et à menacer la santé de millions de personnes à travers le monde. Cela contribue à la malnutrition et aux problèmes de croissance pendant l’enfance, handicapant chaque année quelque 161 millions d’enfants aussi bien physiquement que mentalement.

L’OMS a ajouté par voie de communiqué que la qualité de l’eau continuera à être mise en péril et que des gens continueront à mourir de maladies hydriques tant et aussi longtemps que tous n’auront pas accès à des installations sanitaires adéquates.

Le rapport conjoint des deux agences onusiennes évalue les progrès réalisés dans l’atteinte d’objectifs formulés en 2000 pour donner à tous les humains accès à de l’eau potable et à des installations sanitaires appropriées.

D’autres cibles ont été énoncées dans des domaines comme la pauvreté, la faim, la maladie et les inégalités.

Puisque ces cibles viennent à échéance cette année, l’ONU a lancé un nouvel effort pour énoncer de nouveaux objectifs de développement durable qui devraient se concentrer sur la façon dont seront dépensés 2500 milliards de dollars américains en fonds de développement d’ici 2030.

Les efforts précédents pour améliorer l’accès à l’eau et à l’hygiène ont engendré certains succès, puisque 2,1 milliards de gens ont amélioré leur accès à de meilleures installations sanitaires depuis 1990, selon le rapport.

En revanche, 2,4 milliards d’humains n’ont constaté aucune amélioration, dont 946 millions de personnes qui doivent toujours se soulager en plein air, fort majoritairement des habitants pauvres de régions rurales.

Au chapitre de l’accès à l’eau potable, 2,6 milliards de gens ont amélioré leur sort depuis 1990, contre 663 millions des plus pauvres du monde, soit davantage que les populations combinées de la Russie et de l’Union européenne,  qui n’ont profité d’aucune amélioration et qui doivent toujours s’abreuver du mieux qu’ils le peuvent.

Des experts préviennent qu’il ne faut pas être découragé par le fait que les objectifs n’aient pas tous été atteints. Par exemple, la mortalité infantile a été réduite de moitié plutôt que des deux tiers, ce qui n’est pas à dénigrer.

« On parle de 6 millions d’enfants qui ne meurent pas chaque année. C’est quand même une grande victoire », a dit Bjorn Lomborg, fondateur du groupe de recherches économiques Copenhagen Consensus Center.

http://ici.radio-canada.ca/

5 bienfaits insoupçonnés du gribouillage


Le gribouillage pour moi était capital à l’école, je dessinais partout ou je pouvais pendant qu’il fallait écouter le professeur et c’est pendant que je gribouillais que je pouvais me concentrer sur la narration de l’enseignant. Gribouiller est plus utile que l’on pense
Nuage

 

5 bienfaits insoupçonnés du gribouillage

 

Par Anna Almendrala

Les livres de coloriage pour adultes sont à la mode, mais une autre activité artistique exige encore moins d’efforts que le maniement des crayons de couleur ou des feutres. Et, pour ne rien gâcher, elle présente de nombreux avantages. Le gribouillage, c’est-à-dire le fait de dessiner machinalement – surtout quand on est censé travailler – est bien plus qu’une simple distraction.

Alors qu’on la voyait jusqu’ici d’un mauvais œil, elle améliore l’apprentissage, la créativité et les performances. Voici cinq aspects bénéfiques du gribouillage :

1. Vous arrivez mieux à vous concentrer

amy pyle
Amy Pyle, rédactrice en chef et « femme polyvalente » (comme elle aime se décrire), griffonne pendant les réunions ou les conférences téléphoniques pour améliorer sa capacité de concentration.

Une étude publiée en 2009 démontre que les sujets qui gribouillent pendant une conversation téléphonique retiennent 29 % d’informations supplémentaires par rapport à ceux qui se contentent de prendre des notes.

Jackie Andrade, auteure de cette étude et professeure en psychologie à l’université de Plymouth, au Royaume-Uni, n’est pas la seule à émettre l’hypothèse d’un lien ténu entre l’écoute et les petits dessins. Ces derniers exploitent les « fonctions exécutives » du cerveau, qui permettent notamment de planifier, de faire plusieurs choses à la fois et de se concentrer. En sollicitant ces fonctions par le biais du gribouillage lors d’une conférence ou d’un appel téléphonique, nous empêchons notre esprit de s’égarer et de penser aux courses à faire ou au week-end qui s’annonce.

2. Vous devenez plus productif

thy anh vo
Thy Anh Vo aime se détendre en s’autocaricaturant.

Thy Anh Vo, journaliste à Anaheim, en Californie, déclare au HuffPost que gribouiller lui permet de se souvenir avec une plus grande précision des réunions professionnelles auxquelles elle assiste. Si pour elle, le gribouillage reste un passe-temps « un peu bébête », elle souligne néanmoins que cela lui permet d’enregistrer plus de détails qu’une prise de notes exhaustive.

« Quand je fais un article sur les conseils municipaux, se souvenir de tous les participants peut vite devenir un casse-tête », explique-t-elle. « Alors il m’arrive de dessiner leur visage, leurs vêtements, leurs signes particuliers (ça peut être la façon qu’ils ont de se tenir légèrement voûtés, ou leurs chaussures) parce que je ne trouve pas les mots pour les décrire. Bizarrement, j’ai l’impression que ça m’aide à me rappeler d’eux, et de la place qu’ils occupaient dans la pièce sans que j’aie besoin de le noter. »

3. Vous êtes davantage dans l’instant présent

Jesse Prinz, professeur de philosophie à l’École doctorale de l’université de New York, étudie le gribouillage dans le domaine de la recherche sur l’art. Pour lui, cette habitude est on ne peut mieux adaptée à l’acquisition d’informations transmises oralement, car elle permet d’être dans un état « d’écoute absolue ».

« On atteint le point idéal, entre le trop peu et le trop-plein d’attention », explique-t-il au HuffPost. « Le gribouillage empêche notre esprit de divaguer tout en empêchant de trop réfléchir à ce que l’on entend. […] À tel point que j’ai vraiment du mal à me concentrer si je ne gribouille pas. En ce qui me concerne, il semble que le griffonnage m’aide à être plus réceptif à l’information. »

4. Vous y trouvez un exutoire pour la créativité de tous les jours

lorina capitulo
Capitulo a créé ce gribouillage alors qu’elle était « très, très, très contrariée, un soir » de 2014.

Selon Jesse Prinz, nous ne devrions jamais perdre de vue le fait que le gribouillage est une forme d’expression créative tout à fait valide. Il ajoute que les artistes professionnels n’exploitent pas assez cet outil fantastique. Lorina Capitula pratique la peinture et la sculpture dans le quartier de North Babylon, à New York. Après avoir quitté les Philippines, elle a eu du mal à débloquer sa créativité et s’est sentie inepte. Mais un jour, elle a commencé à utiliser les feutres de son fils pour passer le temps avant d’aller au travail ou pour se détendre avant de dormir.

« Quand je gribouille, j’ai vraiment le temps de réfléchir à ma vie », indique-t-elle.

Elle s’est vite rendue compte que ses créations lui procuraient la même sensation de bien-être que lorsqu’elle peignait et dessinait à l’école. Elle pense que le gribouillage lui a permis d’entamer un renouveau artistique.

5. Vous avez plus d’idées

amy pyle
Une autre page du carnet de Pyle.

« Gribouiller est une activité plaisante et les émotions positives qui en découlent nous ouvrent de nouvelles pistes », ajoute Jesse Prinz.

« Si un problème vous perturbe, passez une demi-heure à gribouiller et vous verrez les choses sous un jour nouveau. »

Jackie Andrade pense qu’en gribouillant, on réfléchit à nos problèmes sans vraiment s’en rendre compte, ce qui crée de « trouver la solution au niveau inconscient

« . Elle compare ce processus à celui du rêve. « C’est ce qui se passe quand on dort », explique-t-elle. « On passe la journée à s’escrimer en vain à résoudre un problème et puis, après une bonne nuit de sommeil, on trouve enfin la solution. »

Le gribouillage prend toutes les formes possibles et imaginables, qu’il s’agisse d’un nom ou d’une signature reproduits encore et encore, de personnages ou de motifs abstraits. Alors, la prochaine fois que vous sentirez que vous perdez le fil lors d’une réunion ou d’une conférence, dégainez votre stylo pour un petit boost d’attention dans les marges de votre bloc-notes !

Cet article, publié à l’origine sur Le Huffington Post (Etats-Unis), a été traduit par Caroline Lautour pour Fast for Word.

http://quebec.huffingtonpost.ca/