Une petite fille qui escalade les murs avant même de savoir marcher!


Un exploit pour un bébé doué ! Elle est très à l’aise à escalader les murs malgré son jeune âge
Nuage

 

Une petite fille qui escalade les murs avant même de savoir marcher!

 

Ellie pouvait escalader les murs avant ses premiers pas… et elle pratique maintenant cinq fois par semaine!

Ellie a grimpé son premier mur quand elle avait seulement huit mois. Papa Zak lui a même construit un mur d’escalade personnelle à côté de son lit.

Maintenant âgés de 20 mois, les vidéos d’escalade de Ellie ont des millions de vues! Apprendre à marcher est une étape importante pour tous les bébés. Mais avant qu’elle fasse ses premiers pas, Ellie a fait quelque chose d’encore plus incroyable… Elle monta son premier mur.

Avant qu’elle ne soit née, Ellie a été habitué à l’escalade, car sa mère a continué à escalader les murs tout au long de sa grossesse.

http://www.tropcute.com/

Le Saviez-Vous ► À quoi ressemblerait la Terre sans les océans?


La Terre sans ses océans serait bien vide, nous verrions sa profondeur et ses montagnes, des volcans, mais pas de poissons, requins, baleine … La Terre serait triste
Nuage

 

À quoi ressemblerait la Terre sans les océans?

 

À

La Terre sans océans. Capture d’écran Gentside

71 % de la surface de la Terre est recouverte par les océans, mais savez-vous ce qu’ils cachent? Une vidéo vous propose de le découvrir au travers d’une animation de notre planète débarrassée de ses océans. Ils contiennent d’ailleurs 97 % de l’eau de la Terre, c’est-à-dire plus d’un milliard de kilomètres cubes. De quoi couvrir des reliefs prodigieux.

Tout d’abord, la différence d’altitude entre le continent et le fond des océans est effarante: la plaine abyssale se trouve près de 5 à 6 kilomètres plus bas que le plateau continental. Au plus bas, on trouve la fosse des Mariannes qui s’enfonce plus de 10 kilomètres de profondeur. De son côté, la dorsale océanique forme une véritable chaîne de montagnes de près de 2000 mètres d’altitude, traversant les profondeurs sur plus de 60 000 km de long.

Néanmoins, cette structure mesure environ 1000 kilomètres de largeur, donc les dénivelés ne sont pas si forts que pour une chaîne de montagnes terrestres.

LA DORSALE, DÉJÀ VISIBLE SANS QUE VOUS LE SACHIEZ

Il arrive d’ailleurs que les sommets de la dorsale dépassent de la surface des océans. L’Islande et les Açores sont par exemple des parties émergées de la dorsale océanique. Ces îles présentent une activité volcanique élevée à cause de cela: la dorsale est formée de remontées magmatiques qui forment le plancher océanique.

C’est pour cette même raison que les continents s’écartent les uns des autres. La matière formée au niveau de la dorsale pousse les plaques tectoniques de chaque côté. De la même manière, plusieurs parties de l’Islande sont actuellement en train de s’écarter les unes des autres à cause des volcans actifs qui couvre un quart de la surface de l’île.

http://fr.canoe.ca/

La tablette tactile entièrement en braille «Blitab» pourrait sortir en 2016


Je leur souhaite la réussite dans leur projet. Ce serait une très belle avancée technologique pour les non-voyants et pourrait enfin avoir l’accessibilité a toutes l’information disponible sur le Web
Nuage

 

La tablette tactile entièrement en braille «Blitab» pourrait sortir en 2016

 

TABLETTE

Par Martin d’Aspe

Elle s’appelle Blitab, elle est belle et révolutionnaire: voici la première tablette tactile entièrement dédiée à la lecture sur Internet en braille. Selon Le Monde, qui présente cette innovation majeure pour les malvoyants, cet outil est issu des recherches d’ingénieurs bulgares.

Associée au sein du groupe Blitab Technology, installé en Autriche, l’équipe a conçu « un matériau intelligent  », dont la surface affiche de petites bulles physiques qui montent et descendent sur demande, permettant l’affichage d’une page entièrement écrite en braille sur l’écran de la tablette.

Le but de la start-up : ouvrir l’ère numérique aux personnes malvoyantes, jusqu’ici trop largement écartées de ce secteur en raison des obstacles techniques.

« Nous créons la première tablette tactile pour les personnes aveugles et malvoyantes », affirme fièrement Slavi Slavev , co-fondateur de Blitab Technology. « 

Contemplez la première tablette au monde, destinée aux personnes aveugles

Certes, d’autres tablettes ont des fonctionnalités qui permettent aux personnes aveugles d’utiliser les outils technologiques. Mais selon le site britannique Ibtimes, ces appareils, basés sur une technologie datant de 40 ans, affichent une seule ligne de braille à la fois et coûtent presque 3500$. Pour l’heure, on ignore le prix de vente de la Blitab, mais gageons que la start-up va tout faire pour rendre l’appareil accessible.

Il existe aussi un problème de traduction destinée aux supports informatiques:

 » Seulement 1% des livres du monde entier sont disponibles en braille, car c’est très coûteux à fabriquer. Certaines personnes disent même que le braille est en baisse chez les personnes aveugles« , explique-t-on du côté de la start-up. Avec la Blitab, la traduction en braille se fait de manière instantanée.

Pour l’heure, Blitab est encore au stade du prototype, mais si tout se passe comme prévu pour l’entreprise, la tablette pourrait faire son apparition en magasin vers le mois de septembre 2016.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Boissons sucrées: 184 000 décès par an, selon une étude


Les boissons sucrées, comme par exemple, les cocktails aux fruits, les sodas, thé glacées sont très nocifs surtout si ingéré en grande quantité. Tellement qu’il y aurait plus de jeunes adultes aux prises avec des maladies qui serait imputées par ses boissons sucrées que des personnes plus âgées.
Nuage

 

Boissons sucrées: 184 000 décès par an, selon une étude

 

Boissons sucrées: 184 000 décès par an, selon une étude

Les jus de fruits pressés entièrement naturels ont été exclus de la recherche.

WASHINGTON – Les sodas et autres boissons sucrées provoqueraient jusqu’à 184 000 morts par an dans le monde, selon une étude publiée lundi dans la revue américaine Circulation.

Il s’agit de la première recherche détaillée au niveau mondial analysant l’impact de ces boissons en termes de mortalité et de handicap résultant du diabète, des maladies cardiovasculaires et de cancers liés à leur consommation.

Dans cette étude, les chercheurs ont déterminé que 133 000 morts liées à la consommation de ces boissons ont résulté du diabète, 45 000 de pathologies cardiovasculaires et 6450 de cancers.

«De nombreux pays enregistrent un nombre élevé de décès résultant d’un seul facteur diététique à savoir les sodas et autres boissons fruitées ou sucrées comme les thés glacés, dont une forte réduction de la consommation ou leur élimination devrait être une priorité planétaire», explique le Dr Dariush Mozaffarian, doyen de la faculté des sciences de la nutrition à l’Université Tufts à Boston (Massachusetts) et principal auteur de l’étude.

Les jus de fruits pressés entièrement naturels ont été exclus de la recherche.

Les estimations de consommation ont été faites à partir de 62 enquêtes diététiques qui ont porté sur 611 971 personnes entre 1980 et 2010 dans 51 pays. Les chercheurs ont également estimé les quantités de sucre disponibles au niveau national dans 187 pays et fait une corrélation avec la fréquence du diabète, des pathologies cardiovasculaires et du cancer selon les zones géographiques et les populations.

L’impact de la consommation de sodas et d’autres boissons sucrées sur la mortalité varie de façon importante entre les différentes populations allant d’un taux de moins d’un pourcent au Japon chez les plus de 65 ans à 30 % chez les Mexicains de moins de 45 ans.

Parmi les vingt pays les plus peuplés, le Mexique avait durant la période de l’étude, le taux annuel le plus élevé de mortalité attribuée à la consommation de sodas et d’autres boissons sucrées avec 405 décès par million d’adultes ou 24 000 au total sur un an. Les États-Unis se situaient au deuxième rang avec 125 décès par million par an ou 25 000 au total.

Environ 76 % des morts liées à la consommation de sodas et autres boissons sucrées ont eu lieu dans des pays à bas et moyens revenus.

Au total, la proportion de jeunes adultes souffrant de maladies chroniques comme le diabète attribuées aux sodas et autres boissons sucrées était plus élevé que chez les adultes plus âgés.

http://fr.canoe.ca/

Idées reçues et vérités sur les UVA, UVB, l’exposition au soleil et les crèmes solaires


L’été, on veut quitter notre mine pâle pour dorer notre peau au soleil. Cependant, un bon comportement évitera des problèmes plus tard. Il faut commencer dès l’enfance, car quand on est jeune que tout peut changer à l’âge adulte
Nuage

 

Idées reçues et vérités sur les UVA, UVB, l’exposition au soleil et les crèmes solaires

 

Par Elsa Vecchi

Faut-il se protéger toute l’année du soleil? Les crèmes « waterproof » sont-elles vraiment résistantes à l’eau? Spray, huile ou crème solaire: qu’est-ce qui est le mieux? Voici les réponses d’une pro à toutes ces questions:

Valérie Mercier, formatrice pour La Roche Posay.

Faut-il se protéger toute l’année?

« Oui, au quotidien, les rayons sont présents toute l’année même lorsqu’il y a des nuages. Les réflexions sur la neige, l’eau, le sable et le ciment peuvent amplifier les effets des rayons UV. L’hiver, il est certain qu’on a moins à se protéger que l’été, à part le visage, cou et éventuellement les mains, le reste de notre corps n’étant pas exposé.

Y-a-t’il une différence entre peaux mates et peaux claires?

« Les peaux mates et les peaux claires ont la même réaction face aux UVA qui sont responsables des cancers de la peau et du vieillissement. Quant aux UVB, responsables des coups de soleil, il est certain que les peaux claires y sont plus sensibles. En bref, plus on a la peau blanche, plus on prendra un produit avec SPF élevé (indice de protection) – minimum 50 pour les peaux claires. »

Le SPF qui protège des UVB est indiqué sur les crèmes, mais comment savoir qu’un produit nous protège des UVA?

« Il faut chercher le logo UVA encerclé sur les emballages. Santé Canada est caution de ce logo qui apparaît sur les crèmes solaires. Le Méroxyl est aussi un composant qui protège des UVA ainsi que les anti-oxydants. L’emballage devrait aussi porter la mention « large spectre », pour que la crème vous protège contre la plupart des rayons UVA et UVB. »

De nombreux produits solaires ont été déclarés néfastes pour la santé. Comment s’y retrouver?

 » Il suffit de vous rendre sur le site de Santé Canada pour voir les crèmes recommandées et les marques déconseillées ».

Spray, crème, huile: que choisir?

« Il est important d’être à l’aise avec la texture pour être sûre de ne pas être réticent à l’idée d’en appliquer. Il faut savoir que plus une texture est légère moins elle est résistante. Par exemple: les crèmes solaires pour enfants sont très onctueuses et résistantes. Autre avantage, on voit instantanément les endroits où l’on n’en a pas appliqué ».

Maquillage, poudres avec SPF, est-ce que cela suffit pour se protéger?

« Pour aller au travail, disons oui, mais certainement pas pour une exposition prolongée. Dans une poudre, on ne peut pas intégrer une grande protection ».

À quelle fréquence faut-il se crémer?

« En moyenne: toutes les deux heures d’exposition. Si vous vous baignez, renouvelez l’application après chaque baignade. Il est important d’appliquez la crème solaire 20 minutes avant de sortir généreusement. Couvrez bien toutes les parties du corps exposées, y compris les oreilles, le nez, le dessus des pieds et l’arrière des genoux! »

IMPORTANT D’APRÈS SANTÉ CANADA: La crème solaire et les bébés. Ne mettez pas de crème solaire sur la peau d’un bébé de moins de 6 mois. Tenez les bébés à l’écart du soleil et de la chaleur, étant donné que leur peau et leur corps sont beaucoup plus sensibles que ceux des adultes.

Que penser des crèmes résistantes à l’eau?

« Elles ne sont jamais 100% résistant à l’eau, mais il est sûr que lorsqu’on se baigne, c’est mieux de choisir une crème « waterproof ». Ne pas oublier de réappliquer l’écran solaire régulièrement. »

On connait les dangers du soleil, mais le soleil a aussi des bienfaits connus (vitamine D, pour le moral)?

« Oui, il ne faut pas développer des peurs extrêmes, mais de bons comportements. Par exemple: ne pas s’exposer entre 10 h et 14h. Lorsqu’on se promène, ne pas oublier de se crémer. Il faut savoir que les coups de soleil avant 18 ans sont bien plus néfastes que plus âgés ».

Une règle selon vous?

« Un teint santé, c’est une mine dorée. Inutile d’abuser du soleil et protégez-vous bien! »

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Canicules en série


La Terre est en plein changement climatique. Des pays ont connu des grandes chaleurs ayant fait de nombreux morts. Malheureusement, la majorité des morts sont des pauvres et des personnes âgées, car les riches ont plus de moyens pour affronter ces chaleurs
Nuage

 

Canicules en série

 

Températures moyennes de janvier à mai 2015. Une seule région, le Nord-Est de l'Amérique du Nord, a été plus froide que la moyenne (NOAA)

(Agence Science-Presse) Une canicule inédite dans une région du monde fait partie de l’ordre normal des choses. Cinq en même temps, et au printemps, faut-il parler d’une coïncidence, ou s’en inquiéter?

Avec des températures qui avoisinent les 45 degrés Celsius, les médias ont beaucoup parlé du Pakistan, où le nombre de morts a dépassé le millier. Mais c’est aussi une partie de l’Inde qui a souffert de la même double vague de chaleur —l’une en avril-mai et l’autre maintenant— faisant en tout près de 3000 morts.

L’absence d’une infrastructure électrique fiable dans beaucoup de villes a été pointée du doigt pour expliquer le nombre élevé de morts; non seulement faut-il être riche pour se payer une climatisation, mais même ceux qui en ont font souvent face à un réseau électrique qui ne peut pas satisfaire la demande, et les pannes sont fréquentes.

Ces derniers jours, la température est finalement redescendue aux environs de 35 degrés au Pakistan, apportant un peu de répit, en particulier dans la mégalopole de 20 millions d’habitants, Karachi.

Canicules en Israël et au Japon

Très loin de là, c’est l’État d’Israël qui a fait face au début du mois à des sommets de 45 degrés. Là-bas, les infrastructures ont tenu le coup, et on ne déplore apparemment que la mort d’un touriste

Le Japon, la Corée et l’Est de la Chine ont également fait face à des températures record pour le printemps. Au Japon, les services de santé rapportent que 780 personnes ont été admises dans les hôpitaux pour des coups de chaleur; seulement deux décès.

Et aux États-Unis

Enfin, les États-Unis ont été frappés par deux canicules, à leurs deux extrémités: le sud-est, incluant la Floride, de même que… l’Alaska. Dans le premier cas, les températures ont dépassé la semaine dernière la normale de 5 à 15 degrés pendant plusieurs jours d’affilée.

Mais c’est l’Alaska qui a davantage attiré l’attention, les météorologues soulignant qu’à la fin de mai et au début de juin, la température y était par moments plus élevée qu’en Arizona. C’est sans doute là, dans l’Arctique, que les signes qu’il ne s’agit pas d’une «simple» canicule, mais d’un réchauffement plus global, sont les plus visibles. Et la conséquence, en ce début d’été, ne se mesure pas en nombre de morts, mais par plus d’une centaine de feux de forêts en Alaska.

Dans tous ces cas, les solutions pour atténuer les effets immédiats d’une canicule sont connues: sensibiliser la population à l’importance de boire beaucoup d’eau; transformer des lieux publics climatisés en centres d’accueil pour les personnes les plus vulnérables. Mais les rapports en provenance de ces différents pays révèlent une disparité prévisible entre riches et pauvres: au Pakistan et en Inde, la grande majorité des victimes sont des personnes pauvres et âgées.

Quant au lien à faire avec le réchauffement climatique, les spéculations vont bon train. S’il s’agit d’un avant-goût de ce que les prochaines décennies nous préparent, personne ne semble en mesure de prévoir où ça frappera le plus fort et à quelle vitesse. Reste que selon les derniers chiffres de l’Agence américaine des océans et de l’atmosphère, l’année 2015 est à son tour en lice pour de nouveaux records: la période de janvier à mai a dépassé de 0,1 degré le record de 135 ans atteint pendant la même période en 2010.

Si on ne considère que les températures de mai, c’est aussi un record de plus de 130 ans (le record précédent avait été atteint… l’an dernier). Et c’est le 7e mois, sur les 10 derniers, à atteindre un tel sommet.

http://www.sciencepresse.qc.ca/