Cette école a fait décrocher de vieux tableaux noirs, et ce qu’on a trouvé derrière était tout simplement STUPÉFIANT !


C’est une belle trouvaille lors des rénovations d’une école aux États-Unis.C’est une belle trouvaille lors des rénovations d’une école aux États-Unis.
Nuage

 

Cette école a fait décrocher de vieux tableaux noirs, et ce qu’on a trouvé derrière était tout simplement STUPÉFIANT !

1

Durant l’automne 1917 de nouveaux tableaux noirs ont été installés dans une salle de classe d’Oklahoma City aux Etats-Unis.

Rien de bien mémorable en soi, mais cet acte apparemment anodin a en réalité permis d’immortaliser à jamais dans le temps un moment bien précis, qui est resté caché et isolé pendant plus de cent ans. (source: littlethings)

Lorsque des ouvriers ont commencé à rénover quatre des salles de classe du lycée Emerson, ils se doutaient que ces travaux allaient améliorer l’éducation des élèves – mais ils ignoraient l’impact qu’ils auraient sur l’histoire locale.

Comme ils devaient changer les tableaux noirs et les tableaux effaçables de toutes ces classes, les ouvriers ont d’abord dû démonter les tableaux déjà en place. Mais lorsqu’ils ont commencé à les décrocher, ils ont fait une découverte stupéfiante…

2

Car sous les anciens tableaux noirs se trouvait une autre couche de tableaux noirs, qui n’avaient pas été remarqués depuis près d’un siècle. Restés totalement intacts, les dessins et inscriptions vieux de cent ans semblaient avoir été faits à peine quelques jours plus tôt.

 Ici, on peut voir un calendrier qui passe de novembre à décembre. Une dinde symbolise les fêtes de Thanksgiving.

3

Une table de multiplication nous donne une idée du curriculum et des méthodes d’enseignement en 1917, des techniques d’instruction peut-être perdues à jamais.

En voyant la table de multiplication, le Proviseur Sherry Kishore a déclaré :

“je n’ai jamais vu cette technique d’apprentissage de ma vie.”

4

Dans chacune des quatres pièces, les sujets et leçons en cours se ressemblaient, ce qui indique, comme l’explique un tweet du département de l’éducation publique de l’Oklahoma, que “le curriculum était homogène, en 1917.”

5

Et bien que les sujets figurant sur les tableaux noirs puissent paraître étrangers aux jeunes générations d’aujourd’hui, ils parlent très clairement aux générations plus anciennes.

Kishore explique ainsi qu’en voyant ces tableaux noirs,

sa mère de 85 ans “s’est tenue là, immobile, et elle a commencé à pleurer. Elle m’a expliqué que c’était exactement ce à quoi ressemblait sa salle de classe lorsqu’elle allait encore à l’école.”

6

Mais ces tableaux noirs sont techniquement plus vieux (de 13 années) que la mère du Proviseur. Sur ces tableaux, deux dates ont été retrouvées : 30 novembre et 4 décembre 1917.

7

Certaines des inscriptions sont le fait d’élèves, et d’autres d’enseignants ; il est cependant difficile de déterminer lesquels correspondent aux enfants, et lesquels aux adultes.

8

Quoi qu’il en soit, ces traces écrites sont le souvenir frappant d’une époque bien révolue. Lorsque l’on lit ces inscriptions – comme par exemple celle qui liste “Mes règles d’hygiène” – le passé reprend vie d’une manière très personnelle.

10

Cinthia Comer, professeur d’anglais, explique :

“c’était particulièrement troublant, car les couleurs étaient lumineuses et vives, comme si tout cela avait été dessiné aujourd’hui. Le fait que cela ait été écrit il y a une centaine d’années, c’est un peu comme de regarder le passé au travers d’un miroir.”

9

Construit en 1895, le lycée Emerson a connu de nombreuses rénovations au fil des ans, mais jamais quelque chose d’aussi frappant n’avait été découvert.

11

De par le passé, décrocher de vieux tableaux noirs n’avait mis à jour que de vieux câbles électriques, et des tuyaux, donc cette découverte récente a vraiment pris tout le monde par surprise. Oklahoma City travaille désormais main dans la main avec le district scolaire afin de préserver à jamais ces souvenirs mémorables.

12

Avec un peu de chance, l’esprit de ces enseignants et de leurs enfants continuera à inspirer les nombreuses générations à venir. Qui aurait pu deviner que des inscriptions basiques sur un tableau noir allaient devenir une relique aussi inestimable ?

13

Un aperçu stupéfiant de notre passé collectif !

14

http://bridoz.com/

6 réponses à “Cette école a fait décrocher de vieux tableaux noirs, et ce qu’on a trouvé derrière était tout simplement STUPÉFIANT !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s