Changer les gens


On se plaint beaucoup sur pas mal de sujets ou sur les autres, mais cela ne règle rien. Cependant, nous pouvons changer notre attitude qui aurait peut-être un effet positif sur les autres, alors que nous, nous pourrions être mieux dans notre peau
Nuage

 

Changer les gens

 

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde »

Gandhi

11 photos scientifiques fascinantes prises durant la dernière décennie


Que ce soit pour un concours, où bien tout autre chose, il ne doit pas être évident de choisir une image parmi tant d’autres qui a marqué l’année
Nuage

 

11 photos scientifiques fascinantes prises durant la dernière décennie

 

Du cosmos profond en couleurs à la première image montrant un œuf dans le ventre d’un oiseau en plein vol, la dernière décennie a amené son lot de photos scientifiques fascinantes.

Ici, les éditeurs du HuffPost Science ont sélectionné quelques-unes des meilleures photos de science prises durant les dix dernières années. Faites défiler la page pour voir une photo marquante pour chaque année entre 2005 et 2015.

  • 2015

  • Martin Le-May

    Une bébé belette a eu le tour de sa vie sur le dos d’un pivert vert au Hornchurch County Park à l’est de Londres. Le photographe Martin Le-May a eu la chance de pouvoir capturer ce moment le 2 mars 2015.

  • 2014

  • NASA, ESA, H. Teplitz and M. Rafelski (IPAC/Caltech), A. Koekemoer (STScI), R. Windhorst (Arizona State University), and Z. Levay (STScI)

    Des astronomes, en utilisant le télescope Hubble de la NASA, ont assemblé une image d’ensemble de l’univers en évolution, une des photos les plus coloriées de l’espace jamais capturées par le télescope de 25 ans. L’image a été publiée le 3 juin 2014.

  • 2013

  • NASA

    L’astronaute de la NASA Mike Hopkins a pris un selfie alors qu’il effectuait une « balade spatiale » en dehors de la Station spatiale internationale. 24 décembre 2013.

  • 2012

  • Hadoram Shirihai/Tubenoses project

    Un pétrel de Bourbon rare avec un enflement en forme d’œuf sur son ventre. Pris en photo en 2012 par des chercheurs près de l’île de la Réunion, au large du Madagascar. La photo est probablement la première qui montre un oiseau en plein vol avec une « bosse de bébé ».

  • 2011

  • Wikimedia Commons: Wtop.com

    En 2011, une Macaca nigra femelle dans le Sulawesi du Nord, en Indonésie, a décidé de prendre l’appareil du photographe britannique de la nature, David Slater, et de prendre un selfie.

  • 2010

  • NIAID (National Institute of Allergy and Infectious Diseases)

    Une micrographie fascinante d’un lymphocyte T humain (également appelé cellule T) appartenant au système immunitaire d’un donneur en bonne santé, prise le 24 mai 2010.

  • 2009

  • Sung Hoon Kang, Joanna Aizenberg and Boaz Pokroy; Harvard University

    Une photographie microscopique aux électrons montre des polymères assemblés par eux-mêmes autour d’un sphère en polystyrène de deux micromètres en diamètre. La photo a remporté le premier prix dans une compétition de la National Science Foundation américaine en 2009.

  • 2008

  • NASA

    L’ouragan Ike couvre plus de la moitié de Cuba. La photo a été prise par les membres de Expedition 17 à bord de la Station spatiale internationale à plus de 250 kilomètres au dessus de la terre, le 9 septembre 2008.

  • 2007

  • Gloria Kwon/NIKON Small World

    Gros plan sur un embryon de souris double transgénique, à l’âge de 18 jours et demi. La photo a gagné le premier prix en 2007 dans la compétition Small World Photomicrography de Nikon.

  • 2006

  • Thierry Legault

    Une photo de la Station spatiale internationale et de la navette Atlantis en train de voler entre le soleil et la terre. La photo a été prise depuis la Normandie, en France le 17 septembre 2006

  • 2005

  • Charles Krebs/NIKON Small World

    Un portrait d’une mouche domestique. La photo a eu la première place au Small World Photomicrography Competition de Nikon en 2005.

  •  

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Le Saviez-Vous ► L’Histoire des mots croisés


C’est à l’adolescence que j’ai commencé à faire des mots croisés avec ma meilleure amie. On s’intéressait a un journal mensuel de second ordre, mais leurs mots croisées étaient superbes . Il y avait plusieurs comme la maxi et la grille blanche et de temps à autre, la géante qui prenaient deux pages plus les définitions
Nuage

 

L’Histoire des mots croisés

Jeu de lettres universellement connu et apprécié, les mots croisés ont été inventés en 1913. Nous vous proposons de découvrir l’histoire de ces grilles devenues incontournables dans la presse.

Histoire des mots croisés

Les ancêtres des mots croisés sont les mots carrés. Il s’agit de grilles dépourvues de cases noires et comptant autant de lignes que de colonnes dans lesquelles les mots donnent lieu à une seule liste de définitions. En effet, les mots placés dans les lignes successives se retrouvent aussi dans les colonnes successives.

S A T O R
A R E P O
T E N E T
O P R R A
R O T A R

 

 

Mots carrés

On doit l’invention des mots-croisés à l’Anglais Arthur Wynne.

Il eut en effet l’idée d’intégrer à la grille des cases noires, une innovation de taille qui allait permettre la dissymétrie des lignes et des colonnes et la multiplication à l’infini des combinaisons de mots…

Ce nouveau jeu de lettres fut publié dans le New York World du 21 décembre 1913 et rencontra un immense succès aux Etats-Unis.

Par Arthur Wynne, le 21 Décembre, 1913
The World de New York

L’idée fut reprise dix ans plus tard par l’anglais Morley Adams qui publia la première grille britannique dans le Sunday Express, le 2 novembre 1924.

Ce jeu apparut à la même époque en France, le 9 novembre 1924, dans l’hebdomadaire Dimanche-Illustré, sous le nom de « Mosaïque mystérieuse ». Le jeu fut ensuite rebaptisé « Problème de mots croisés ». Dès 1925, le Gaulois puis l’Excelsior publièrent de nouvelles grilles.Anecdotes

 

États-Unis

Dans les mots-croisés américains, les grilles sont carrées et symétriques. Si on retourne la grille à 180°, le dessin formé par les cases noires reste identique.

Royaume-Uni et Australie

Le design des grilles est similaire à celui des États-Unis, c’est-à-dire qu’en général les grilles sont symétriques. Par contre le nombre de cases noires est beaucoup plus important, pouvant aller jusqu’à la moitié du nombre de cases. Généralement il n’y a pas de pavés de cases blanches.

Espagne

 

La forme des mots croisés espagnols s’apparente aussi à celle des mots croisés anglais.

En ce qui concerne l’orthographe, bien que les digrammes Ch et LL soient considérés comme une lettre chacun, ils occupent deux cases.

Pays francophones

Les mots croisés en langue française sont généralement plus petits que ceux en langue anglaise et sont de forme carrée ou rectangulaire. Ils comportent en général 8 à 10 lignes et colonnes et totalisent de 81 à 130 cases. Les mots de deux lettres sont tolérés, ce qui n’est pas le cas pour les mots croisés anglophones.

Les accents et la plupart des signes diacritiques sont ignorés. Par exemple, en français, le Ê, initiale du mot ÊTRE, peut doubler l’une quelconque des lettres É, È et E du mot THÉORÈME, les deux mots étant écrits ETRE et THEOREME ;

En France, les mots croisés sont non seulement un jeu de réflexion mais aussi un genre littéraire, un prétexte à créer de bons mots. Les définitions humoristiques et énigmatiques, trompeuses mais amusantes, sont une particularité française.

Les jeux de mots et les calembours sont particulièrement appréciés par les cruciverbistes.

Japon

Au Japon, chaque case blanche correspond à un katakana (un signe de l’un des deux syllabaires japonais) et non à un caractère comme dans la plupart des autres langues.

Israël

L’hébreu s’écrit et se lit de droite à gauche et possède un alphabet consonantique (abjad) de vingt-deux lettres. Les voyelles ne sont donc pas transcrites en tant que caractères. Elles sont soit comprises par le contexte, soit entrées en tant que signes diacritiques. Ceci peut conduire à certaines ambigüités sur certains mots. Les concepteurs précisent souvent ainsi que les solutions doivent être entrées avec ou sans voyelles.

Par ailleurs l’hébreu se lisant de droite à gauche, mais les chiffres romains étant écrits de gauche à droite, des ambiguités peuvent aussi apparaître dans la description des longueurs de mots, particulièrement lorsque la solution comprend une phrase avec plusieurs mots. Différents concepteurs et publications précisent les conventions en usage pour résoudre leurs grilles.

Un peu de vocabulaire… : Verbicruciste ou cruciverbiste ?

Adepte, amoureux ou passionné des mots-croisés, êtes-vous un verbicruciste ou un cruciverbiste ?

Attention, ne confondez pas !

L’étymologie* est semblable, la phonétique* peut prêter à confusion mais le sens diffère.

*étymologie : nom féminin, science qui étudie l’origine des mots.

*phonétique : nom féminin, étude des sons du langage.

Dans les deux termes, les racines latines sont identiques, mais elles sont croisées: « verbi » (verbum, verbi)  signifie « mot » et « cruci » (crux, crucis) signifie « croix ».

En français, le suffixe –iste  que l’on retrouve dans ces deux mots, est utilisé pour former un nom de métier ou pour définir l’adepte d’une activité, d’une idéologie ou d’une théorie:  un linguiste connaît la linguistique, un céramiste est un artisan qui travaille la céramique, un guitariste joue de la guitare, un violoniste pratique le violon, un communiste est un partisan du communisme …

Définitions :

Le verbicruciste est la personne qui invente des mots-croisés, il crée des grilles avec des mots (verbi). Il est l’auteurd es mots-croisés. On dit aussi « mots-croisiste » (le nouveau Littré, édition 2006).

Le cruciverbiste est la personne qui aime faire des mots-croisés, il joue avec les grilles qui lui sont proposées (cruci). Il est amateur de mots-croisés (le nouveau Littré, édition 2006).

Anecdote :

Coïncidence extraordinaire ou espionnage?

Pendant la Seconde Guerre mondiale,  quelques jours avant le Débarquement de Normandie, un membre des forces armées découvre certains noms de code tels qu’Utah, Omaha, Neptune, Mulberry et Overlord apparaissent dans mots croisés du Daily Telegraph. L’auteur de ces grilles, le professeur Leonard Dawes, est aussitôt arrêté et interrogé. Faute de preuves, l’armée conclut à une simple coïncidence, mais la question demeure ouverte à ce jour.

Le 20 décembre 2013, Google a célébré les 100 ans des mots croisés avec un Doodle interactif. Si vous l’avez manqué, vous pouvez tenter de le résoudre ici.

 Petit histoire des mots croisés

Réf :

http://www.gralon.net
http://home.urbanet.ch
http://fr.wikipedia.org
http://www.scriptitem.com
http://actualites.sympatico.ca

États-Unis: Greffes simultanées de crâne, cuir chevelu et d’organes, une première


Bravo pour cette réussite médicale en espérant que ce monsieur aura une meilleure qualité de vie. C’est quand même tout un exploit d’avoir plusieurs spécialités pour cette opération qui a demandé de la grande précision
Nuage

 

États-Unis:  Greffes simultanées de crâne, cuir chevelu et d’organes, une première

 

Le patient, diabétique, a été diagnostiqué avec une forme rare de cancer.Photo Fotolia

WASHINGTON – Des chirurgiens américains ont annoncé avoir effectué pour la première fois une greffe de crâne et cuir chevelu en même temps qu’une greffe d’organes internes, en l’occurrence un rein et un pancréas.

L’opération, qui a eu lieu le 22 mai mais vient seulement d’être annoncée, a duré 15 heures, mobilisé 50 personnes, et a été effectuée avec des instruments de micro-chirurgie.

«Imaginez que nous avons dû recoudre des vaisseaux sanguins qui mesurent 0,15 mm de diamètre, ce que nous avons fait sous microscope, avec des points de suture mesurant la moitié du diamètre d’un cheveu, grâce au genre d’instrument qui permet de réparer des montres suisses», a expliqué le Dr Michael Klebuc, chirurgien en chef de l’équipe de l’Hôpital méthodiste de Houston, au Texas, qui a effectué l’opération.

Le patient, James Boysen, 55 ans, était diabétique depuis l’enfance et avait été diagnostiqué en 2006 avec une forme rare de cancer atteignant son cuir chevelu. Celui-ci avait été traité avec succès, mais avait laissé des blessures importantes au cuir chevelu.

Il avait déjà subi une première greffe du rein et du pancréas en 1992, mais en nécessitait une autre, qui était rendue impossible en raison des médicaments qu’il était obligé de prendre pour les blessures au cuir chevelu.

Les médecins avaient alors décidé de tenter la greffe multiple. La procédure était prévue depuis longtemps, mais il aura fallu plusieurs années pour disposer en même temps de tous les organes nécessaires

http://www.lapresse.ca/

Mais quelle est cette étrange forme dans le ciel?


Il est vrai que la forme est étrange, mais de là à dire que c’est E.T., me semble un peu vite à affirmer, je crois aussi comme l’auteur de cette photo, que c’est plus un phénomène naturel ou une illusion d’optique que les extraterrestres
Nuage

 

Mais quelle est cette étrange forme dans le ciel?

 

Mais

S’agit-il d’un facteur de flare? Capture d’écran Gentside

C’était un après-midi comme les autres pour le photographe néerlandais Harry Perton. Ce dernier était parti en balade à Groningen en Hollande, armé de son appareil, pour immortaliser le ciel et la nature balayés par un orage. Alors qu’ils enchainaient les clichés, il a soudainement assisté à un étonnant phénomène.

«Je prenais des photos et soudain quelque chose a produit un flash. Au début, j’ai pensé que cela devait venir de ma caméra mais le flash n’était pas enclenché et il n’y avait pas de goutte sur ma lentille», raconte-t-il sur son blogue. «J’ai décidé que cela devait être un éclair – mais en rentrant chez moi, j’ai vu quelque chose d’étrange sur une des photos que j’ai prises – quelque chose qui ressemblait à un OVNI».

Effectivement, sur l’un des clichés, on peut apercevoir une forme colorée, montrant des lueurs vertes et ressemblant un peu à une méduse: avec une base circulaire et un jet de lumière en jaillissant. Étonné, le photographe a publié la photo sur son blogue et elle n’a pas mis longtemps avant de retenir l’attention des internautes.

UNE ABERRATION OPTIQUE?

 

Sans surprise, certaines internautes n’ont ainsi pas hésité à évoquer une origine extraterrestre ou la présence d’un objet non déclaré dans le ciel. Toutefois, d’autres ont suggéré qu’il s’agissait simplement d’un facteur de flare, une aberration optique due à une diffusion parasite de la lumière à l’intérieur d’un objectif.

Ceci se produit quand la lumière est intense ou trop directe par rapport à l’objectif. Mais l’aspect double de la forme ainsi que sa couleur ont suscité un vif débat. D’autres internautes eux, ont témoigné avoir déjà observé une forme semblable dans le ciel, renforçant encore davantage le mystère. S’il sera difficile d’arriver à une conclusion définitive, Harry Perton lui en est sûr, il y a forcément une explication naturelle.

«D’un point de vue personnel, je ne crois pas aux OVNI. Je pense que c’était probablement quelque chose de météorologique. Peut-être un rayon du Soleil a traversé le nuage orageux et créé cet effet», a-t-il conclu.

http://fr.canoe.ca/

Le plus vieux chat du monde est mort


27 ans pour un chat, c’est beaucoup !! Et il semble qu’elle était en assez bonne forme. Cependant, elle n’a pas battu le record du plus vieux chat au monde qui a vécu 38 ans …
Nuage

 

Le plus vieux chat du monde est mort

 

Tiffany Two était une chatte au pelage écaille de tortue - orangé et noir - comme celui illustré sur cette photo. ©Dominic Sagar / Flickr

Tiffany Two était une chatte au pelage écaille de tortue – orangé et noir – comme celui illustré sur cette photo. ©Dominic Sagar / Flickr

Par Morgane Kergoat

Tiffany Two détenait depuis février 2015 le record Guiness du plus vieux chat du monde. Le 13 mars, elle avait fêté son 27e anniversaire.

 

RIP. Quelques mois après avoir été reconnue parle Guinness World Records comme le chat domestique le plus vieux du monde, Tiffany Two, âgée de 27 ans, s’est éteinte dans son sommeil, aux côtés de sa maîtresse, dans sa maison de San Diego, en Californie. Née le 13 mars 1988, cette chatte tricolore « écaille de tortue » avait été adoptée 6 semaines plus tard par Sharon Voorhees pour la modique somme de 10$. Jusqu’au bout, elle aura vécu une vie normale, entendant et voyant encore très bien.

Tiffany Two ne battra donc jamais le record de longévité absolu : Cream Puff, un mâle né en 1967 au Texas et décédé à l’âge de 38 ans, reste le plus vieux chat ayant existé. Le Guinness World Records est dores et déjà à la recherche du nouveau « plus vieux chat du monde » encore vivant.

LONGÉVITÉ. Généralement, les chats vivent entre 12 et 18 ans. Évidemment, plus leurs conditions de vie sont bonnes, plus leur espérance de vie augmente. Par exemple, les félins d’intérieur vivent généralement plus vieux, car les risques d’accidents – causés notamment par les voitures ou les autres animaux – sont réduits. Par ailleurs, les chats stérilisés sont plus sédentaires et se battent moins, ce qui leur évite de nombreuses blessures et maladies contagieuses. Plus particulièrement chez les femelles, l’ablation des ovaires diminue les risques d’infection de l’utérus ou de tumeurs mammaires. Enfin, une alimentation saine et équilibrée et un suivi vétérinaire régulier assurent la bonne santé du chat, participant ainsi à l’allongement de son espérance de vie.

http://www.sciencesetavenir.fr/

Ils ont créé un poulet… à gueule de dinosaure


Alors que faire revivre un mammouth à partir de l’ADN pose un problème éthique (je suis d’accord) et de jouer avec les protéines ou quelque chose du genre d’un embryon de poulet dans le but de comprendre les changements pour que dino soit devenu un oiseau ou même créer mi-poulet, mi-raptor, cela serait plus acceptable ! Cela me donne une impression d’une science à la Frankenstein
Nuage

 

Ils ont créé un poulet… à gueule de dinosaure

 

Des dinosaures à partir de poulets ? Mais oui, c'est possible, assurent-ils... © Damien Hypolite

Des dinosaures à partir de poulets ? Mais oui, c’est possible, assurent-ils… © Damien Hypolite

Par Rachel Mulot

Des chercheurs ont inversé l’évolution d’embryons de poulets, leur faisant pousser un museau de reptile au lieu d’un bec. Une rétro-évolution qui préfigure la création d’hybrides mi-volaille, mi-dinosaure ?

 

BRICOLAGE. En arrière toute… En bloquant le développement d’embryons de poulets, des chercheurs américains ont réussi à leur faire pousser des sortes de ‘gueules ancestrales’ en lieu et place de becs.

« Nos cobayes ont développé un museau arrondi proche de ceux des velociraptors, ces petits dinosaures bipèdes, ou de l’archéoptéryx, un oiseau primitif (voir image ci-dessous) » racontent les biologistes du développement Bhart-Anjan Bhullar (université de Yale) et Arhat Abzhanov (université d’Harvard). « Ils leur manquent encore des dents et ils conservent une sorte de revêtement corné sur le museau ».

Leur bricolage expérimental vient d’être publié dans la revue Evolution. Concrètement, les chercheurs ont réactivé des gènes dinosaures ancestraux chez la volaille de basse-cour.

« Nous voulions comprendre comment le museau s’est transformé en bec, il y 150 millions d’années,  lorsque des dinosaures ont donné naissance aux premiers oiseaux, justifient-ils. Le bec est une innovation cruciale, un outil flexible qui a permis le succès des oiseaux et leur adaptation à de multiples niches écologiques ».

Le crâne d’un embryon de poulet prêt à éclore développe habituellement un bec (à gauche), mais lorsque certaines protéines sont bloquées (au centre), il développe une sorte museau à partir de deux os, ressemblant davantage à celui d’un alligator moderne (à droite). Crédit Bhart-Anjan Bhullar/Yale Univesity.

Le groupe des dinosauriens est apparu il y a environ 230 millions d’années. Les dinosaures non aviaires ont disparu il y a 65 millions d’années, à la suite de la crise du Crétacé/tertiaire. Ne subsistent aujourd’hui que des dinosaures aviaires, ou oiseaux dits modernes, qui seraient issus des dinosaures théropodes bipèdes.

Les scientifiques ont travaillé pendant sept ans avec une approche combinant paléontologie, anatomie comparative et biologie du développement expérimentale. Ils ont découvert qu’aux premiers stades de l’évolution des volatiles, les os jumeaux qui formaient le museau chez les dinosaures comme chez les reptiles (appelé prémaxillaires) se sont allongés et ont fusionné pour former un bec. Et que les deux protéines connues pour orchestrer le développement de la face, FGF et Wnt, s’expriment différemment chez les embryons de reptiles (alligators, lézards, tortues) et d’oiseaux (émeus, poulets…).

Comme si on avait mimé un arrêt de l’évolution ».

« Les chercheurs ont diminué expérimentalement la quantité de ces deux molécules, en faisant agir des inhibiteurs, au bon moment sur les structures embryonnaires impliquées dans cette morphogenèse, détaille l’Académicienne Nicole Le Douarin, chercheuse en biologie du développement et en embryologie, et spécialiste de ces deux protéines FGF et Wnt. « Ils ont obtenu chez l’oiseau un développement incomplet de la mâchoire dont l’architecture osseuse rappelle celle d’un reptile. Sachant que les reptiles se trouvent dans la lignée évolutive des oiseaux, tout se passe comme si on avait mimé un arrêt de l’évolution en ce qui concerne le caractère considéré : le développement du bec ».

Ce résultat, intéressant, « montre que l’on peut aborder des problèmes portant sur l’évolution, non seulement en étudiant les formes fossiles mais aussi en perturbant le développement. En somme, on a là une illustration du concept prôné par Ernst Haeckel en 1877 : ‘l’Ontogenèse récapitule la Phylogenèse' » explique la professeure honoraire du Collège de France.

En 2003, des poules avaient déjà retrouvé leurs dents, selon la même méthodologie Ce qui ouvre la voie à de nombreux fantasmes : pourrait-on demain fabriquer une créature proche de l’ancêtre des oiseaux ?

Quand les poules ont perdu et retrouvé leurs dents  L’édentulisme (la perte généralisée des dents) des oiseaux est survenue il y a environ 116 millions d’années selon des travaux de 2014 publiés dans Science . Autant dire que les premiers oiseaux, apparus il y a 150 millions d’années étaient dentus. Mais lorsqu’ils ont perdu leurs quenottes, les gènes qui participaient à leur fabrication ont disparu ou ont été « silencés ». En 2003, des chercheurs du CNRS de Nantes et de l’Ecole normale supérieure de Lyon ont réussi à faire pousser des dents chez des embryons de poulet en greffant des cellules souches de souris dans la zone buccale des embryons, ils ont  rallumé ces gènes et les dents ont poussé.

Il y a encore loin du croupion à la queue

« Bien que viables, les embryons utilisés dans cette étude n’ont pas été conduits jusqu’à l’éclosion, même pour le plaisir, précise Bhart-Anjan Bhullar. Notre objectif n’est pas de recréer un dinosaure ».

 Certains regrettent presque cette opportunité gâchée,comme le paléontologue américain Jack Horner, de l’université d’Etat du Montana (Bozeman), (voir son interview vidéo ci-dessous, tournée en 2011).

À TÂTONS. A 69 ans, le chercheur adorerait élever un bébé « chickenosaure », pas plus gros qu’une poule mais doté, comme un raptor, d’un museau denté, de bras griffus et d’un bel appendice caudal (voir l’infographie plus haut). C’est sur ce dernier organe, « le plus complexe », que se focalise son équipe, qui planche sur la créature hybride depuis 2008. L’an dernier, elle a ainsi identifié des mutations potentiellement impliquées dans la disparition de la queue chez les oiseaux modernes. En 2011, elle était déjà parvenue à doter un embryon de poulet de trois vertèbres dorsales supplémentaires, un travail non publié et toujours en cours de réplication. Mais il y a encore loin du croupion à la queue vertébrée, reconnaît Hans Larsson, aujourd’hui professeur en macroévolution à l’université MacGill (Canada) et partenaire privilégié de Horner dans l’aventure.

« Le bricolage développemental s’avère aléatoire et délicat, confie-t-il à Sciences et Avenir… Il est pour le moment impossible de guider précisément le développement de l’embryon, d’éviter la perte de la queue originelle, voire d’en stimuler la pousse. D’autant qu’en ‘bricolant’ certaines protéines, on peut altérer d’autres traits anatomiques sans le vouloir… « 

Larsson, comme Bhullar, évoquent les centaines de manip’ souvent avortées, autant de poulets tués dans l’œuf sans avoir développé les caractères attendus… Mais les deux hommes ont des objectifs très différents. 

Recherche mécènes pour créer un dino à partir de poulet

A Yale, Bhart-Anjan Bhullar veut poursuivre ses expérimentations pour étudier le développement  des crânes chez les mammaliens ainsi que celui des membres inférieurs des crocodiliens, en ressuscitant des anatomies anciennes.

A McGill, Hans Larsson veut lui faire éclore un chickenosaure.

« C’est un projet tout à fait réalisable. Pour le moment, c’est une question de financement, nous cherchons des mécènes ».

La publication sur le museau de poulet leur donne l’opportunité de relancer les dons et l’intérêt, alors même qu’un nouvel épisode de « Jurassic Park » est attendu sur nos écrans !

« Notre méthode est bien plus réaliste que celle du scénario de Spielberg, qui consistait à recréer des dinosaures à partir d’ADN ancien » assure Jack Horner, qui a conseillé le réalisateur sur le tournage.

« L’évolution est un processus complexe. Nous n’en observons que les résultats, tranche sévèrement de son côté Nicole Le Douarin. Cela me paraît illusoire et tout à fait sans intérêt ».

Des critiques qui ne démontent pas Jack Horner . »Nous y sommes à 50%, assure t-il. C’est un peu comme le projet d’aller sur la Lune. Nous savons que c’est possible, c’est juste qu’il y a d’énormes obstacles à surmonter ».

http://www.sciencesetavenir.fr/