Une citadelle Maya découverte dans la forêt du Guatemala


Grâce à la technologie, il est plus « facile » de trouver des ruines anciennes qu’aller avec les méthodes utilisées depuis des lustres, et ce, avec quelques indices et peut-être un peu de « chance ». Par les airs et un équipement performant, sûrement d’autres découvertes vont surgir dans les années à venir
Nuage

 

Une citadelle Maya découverte dans la forêt du Guatemala

 

citadelle Maya

Crédits : BRASS/El Pilar

Par Julie Aram

Une construction Maya évoquant une citadelle a été découverte dans la forêt située à la frontière entre le Guatemala et le Belize, grâce à une technologie de télédétection aérienne.

De nombreuses constructions Maya ont déjà été découvertes sur le site archéologique de El Pilar, cette ville Maya située sur la frontière séparant le Guatemala et le petit royaume du Belize, s’étalant sur une superficie de quelques 2.000 hectares.

Mais jusqu’ici, aucune construction analogue à celle détectée par l’archéologue Anabel Ford (Université de Californie, États-Unis) et ses collègues n’y avait été repérée : perchée au sommet d’une crête, isolée des autres constructions de El Pilar, cette construction est dotée de fortifications. A l’intérieur de ces murs, quatre temples ainsi que des terrasses concentriques. En d’autres termes, rien à voir avec les autres constructions précédemment découvertes à El Pilar, caractérisées par des places ouvertes.

Cette construction, que les auteurs de la découverte définissent comme une citadelle, a été détectée grâce à un survol aérien de l’épaisse forêt qui recouvre cette région. A l’aide d’un LiDAR (Light Detection and Ranging) embarqué à bord de l’avion (un LiDAR est un système de détection qui permet d’effectuer des analyses à distance, via l’émission d’un rayon laser suivi de l’analyse du rayonnement réfléchi), les ruines de la citadelle recouvertes par la végétation ont ainsi pu être mises à jour, à quelques 600 mètres des autres constructions de El Pilar.

A l’heure actuelle, les archéologues ignorent la fonction de cet édifice, mais émettent plusieurs hypothèses. La première avance que cet édifice a été construit plus tardivement que les autres constructions de El Pilar, soit vers 1.200 ans de notre ère, alors que les autres constructions de El Pilar ont été vraisemblablement bâties lors de la période dite « classique de l’ère Maya, entre 200 et 1.000 ans de notre ère. Une hypothèse qui s’appuie sur le fait que les constructions Maya à vocation défensive sont devenues monnaie courante à partir de 1.200 ans ap. JC.

La deuxième hypothèse propose que cette citadelle est contemporaine des autres constructions de El Pilar, mais avait une fonction bien spécifique, que de nouveaux travaux pourront peut-être permettre d’élucider…

En savoir plus (en anglais) sur Popular Archeology : « Archaeologist Discovers Mysterious Ancient Maya Citadel »

http://www.journaldelascience.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s