Si la vie


Si la vie était simple, quel avantage d’essayer de se surpasser, quelle intensité de la vie pourrions-nous vivre. ? Combien de fois, nous avons été fiers d’avoir réussi quelque chose malgré le temps et les difficultés rencontrées ?
Nuage

Si la vie

 

Si la vie était un long fleuve tranquille, mener correctement sa barque au terme n’aurait aucun mérite.

D. de Miollis

Le Saviez-Vous ► En 1956, General Motors imaginait déjà les voitures sans conducteur


Imaginer le futur !! En 1956, une compagnie automobile encore présente aujourd’hui, avait imaginer des routes intelligentes et des voitures sans conducteurs dans un bon vers le futur en 1976. On sait aujourd’hui, qu’en 1976 cela a été encore impossible sauf qu’au XXIe siècle, on s’y approche. Les automobiles autonomes sont désormais possible reste les routes qui le seront bientôt à moins que les routes ne soient plus nécessaires si nous voyageons dans les airs
Nuage

 

En 1956, General Motors imaginait déjà les voitures sans conducteur

 

par Vincent Manilève

Le géant de l’automobile proposait alors de mettre en place des «routes intelligentes»

Il est toujours amusant de regarder de vieilles publicités ou vidéos pour avoir un aperçu de la vision futuriste d’une époque. Ainsi en 1947, le Français JK Raymond Millet réalisait une vidéo présentant la «télévision œil de demain». On pouvait y voir ce qui allait devenir le monde d’aujourd’hui: internet nomade, écrans omniprésents, 3D etc.

Le site Spectrum.ieee explique que Alain Kornhauser, de l’université de Princeton, a ressorti des placards un autre film d’anticipation, une publicité réalisée par le constructeur automobile General Motors en 1956. Diffusée à l’époque dans le cadre du Motorama, un show mis en place par GM, l’homme imaginait déjà les routes intelligentes.

Dans une mise en scène très léchée, on y voit une famille bloquée dans les embouteillages. Lassé, le fils décide de bidouiller le poste de radio pour voyager jusqu’en 1976. On les retrouve filant sur l’autoroute à bord d’une voiture futuriste et discutant avec une tour de contrôle qui lui indique la meilleure route pour se rendre à Chicago. Mais plus qu’une simple anticipation du GPS, on y voit un mode de conduite automatique ainsi que des voies dédiées à ces voitures «sans conducteur». Plus besoin de se soucier de la route, la voiture s’en charge parfaitement, sans accroc ni accident. Les enfants et la mère peuvent alors profiter d’un jus de fruit ou d’une glace, et le père peut fumer tranquillement son cigare (là-dessus, 1976 n’est pas très différent de 1956).

Ce rêve n’est pas devenu réalité en 1976, mais il le sera bientôt. Google vient d’annoncer que sa voiture sans conducteur sera testée dès cet été sur les routes californiennes, rapportent Les Echos. L’entreprise affirme par ailleurs que ces six dernières années, la Google Car a été impliquée dans 11 accidents lors de tests, mais jamais par sa faute. 

http://www.slate.fr/

Opération chirurgicale ratée Son ventre explose avant son mariage


Pourquoi la chirurgie esthétique et en plus aller à l’étranger sans savoir si les contrôles sont sévères. Ce n’est pas parce que c’est moins cher que c’est mieux et puis si elle se mariait, son mari la prenait telle qu’elle était non ? Le pire, c’est qu’elle ne semble s’être informée sur ses opérations que malgré la déception la première fois, elle y est retournée une autre fois, une fois de trop
Nuage

 

Opération chirurgicale ratée : Son ventre explose avant son mariage

 

Son ventre explose avant son mariage

Crédit photo : The Sun

Toutes les mariées du monde veulent avoir l’air parfaites le jour de leur mariage. Une femme de Grande-Bretagne regrette amèrement avoir voulu améliorer son apparence physique pour ce jour unique, en procédant à des chirurgies esthétiques à l’extérieur de son pays.

Dawn Moore, 42 ans, de l’Essex en Grande-Bretagne, s’est retrouvée avec des seins tombants de taille 38DD, mais le pire, c’est que son ventre a explosé notamment en raison des points de suture qui ont été mal exécutés.

(The Sun)

Les deux opérations qui ont été effectuées en Pologne ont laissé cette nouvelle mariée dans un état lamentable. Dawn Moore avait l’impression d’avoir le corps complètement déformé sous sa jolie robe blanche.

«Ça aurait dû être le plus beau jour de ma vie, mais ça ne l’a pas été. Je me sentais comme un cadavre en décomposition, même si j’avais l’air de valoir un million de dollars».

(The Sun)

La mère de trios enfants a dépensé près de 2300 livres sterling (3500$ USD) en janvier 2013 pour faire augmenter sa poitrine.

Une semaine après l’opération, ses seins qui devaient être voluptueux, sont devenus sans tonus et flasques.

Elle est retournée voir l’équipe médicale responsable de la chirurgie. On lui a dit que ses seins mettraient au moins un an pour retrouver une apparence plus naturelle, et qu’elle n’avait pas à s’inquiéter.

(The Sun)

Malgré le résultat douteux de cette première chirurgie, elle y est retournée pour subir une liposuccion de l’abdomen, valant près de 4000 livres sterling (plus de 6000$ USD) mais tout de même la moitié moins cher qu’en Grande-Bretagne.

Bactérie mangeuse de chair

 

Alors qu’elle se remettait de cette deuxième opération, elle a contracté la bactérie mangeuse de chair qui s’est attaquée à son tout nouveau ventre plat.

De retour au pays, Dawn qui était dans un piètre état a été transférée à un hôpital pour obtenir des soins rapidement.

«Lors que j’ai levé mon chandail devant les médecins, ils ont eu un regard terrifié. Ils m’ont dit que mon ventre avait explosé», a raconté Dawn en entrevue au journal The Sun.

Après avoir été soignée, elle s’est rendue en Mauritanie où le mariage était prévu. Mais ce jour spécial était bel et bien ruiné.

Dawn Moore (The Sun)

«Je n’avais pas l’impression que mon corps m’appartenait. Même si j’étais heureuse de me marier, je n’étais pas profondément heureuse.»

Aujourd’hui la femme n’est plus apte au travail en raison des nombreuses douleurs engendrées par les chirurgies, et les cicatrices laissées sur son corps. Ces chirurgies mal exécutées l’ont aussi laissée infertile.

Elle souhaite aujourd’hui que les gens prennent conscience des dangers de se faire opérer dans des pays où les coûts sont moindres, mais où parfois le contrôle de qualité est inexistant.

«En y pensant bien, je me rends compte que j’étais beaucoup trop naïve. J’espère que les gens seront plus prudents», conclut-elle.

http://tvanouvelles.ca/

Suisse: le mystère des trous dans certains fromages a été percé


Quand j’étais plus jeune, on disait pour rire évidemment, que s’étaient les souris qui faisaient les trous dans le fromage suisse. Il semblerait qu’avec les méthodes d’aujourd’hui, il y a moins de trous dans certains fromage qu’avant. Une piste qui a permis probablement de découvrir qu’est-ce qui fait vraiment des trous dans ces fromages
Nuage

 

Suisse: le mystère des trous dans certains fromages a été percé

 

Les "trous" de certains fromages seraient provoqués par des petites particules de foin, qui tombent dans le lait pendant la traite des vaches

Les « trous » de certains fromages seraient provoqués par des petites particules de foin, qui tombent dans le lait pendant la traite des vaches © AFP/Archives – Fabrice Coffrini

Près d’un siècle d’études et de recherche a permis d’éclaircir le mystère des trous dans certains fromages suisses, notamment l’Emmental et l’Appenzell, a annoncé Agroscope, un institut des sciences en denrées alimentaires, basé à Berne.

Selon ses chercheurs, associés à ceux de l’Empa (Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche), les « trous » sont provoqués par des petites particules de foin, qui tombent dans le lait pendant la traite des vaches. Ces particules dégagent des gaz pendant la fermentation, qui forment alors des trous dans le fromage.

Les « trous » avaient tendance à disparaître quand le lait était extrait avec des techniques plus modernes, ont constaté les chercheurs.

« C’est la disparition du seau traditionnel », placé sous le pis de la vache, et remplacé par des techniques plus modernes et plus hygiéniques, qui est à l’origine de la disparition des « trous », a indiqué à l’AFP un porte-parole de Agroscope.

Selon Agroscope, en 1917 déjà, l’Américain William Clark avait publié un article de synthèse approfondi sur la formation des trous dans l’Emmental.

Dans cet article, Clark tentait d’expliquer avec les connaissances de l’époque l’énigme de la formation des trous, avec l’hypothèse que les trous se formaient sous l’action du dioxyde de carbone produit par des bactéries.

Les scientifiques ont continué à s’interroger sur l’origine de ces trous, après Clark, et ont constaté que les fromages fabriqués au cours des 10-15 dernières années ont de moins en moins de trous.

Les chercheurs d’Agroscope se sont alors interrogés sur le changement de méthodes de traite des vaches et la réduction des microparticules de foin et des bactéries dans le lait.

Pour valider leur hypothèse, ils ont observé la formation de ces trous pendant une période de 130 jours, durant l’affinage, en employant des appareils relevant de la radiologie, comme la tomographie assistée par ordinateur.

« La traite traditionnelle à l’étable avec des seaux ouverts a été remplacée au cours des dernières décennies par des systèmes de traite fermés », indique Agroscope, en ajoutant que ces nouvelles techniques « ont aussi totalement supprimé les microparticules de foin dans le lait ».

En conséquence, « il y a moins de +germes de trous+ dans le fromage ».

« C’est une découverte qui a été faite complètement par accident, comme toute les grandes découvertes », a conclu le porte-parole d’Agroscope.

Le fromager sait désormais qu’en jouant sur le dosage des microparticules de foin, il peut quasiment contrôler le nombre de trous désirés dans ses meules.

http://www.lepoint.fr/

Bactérie Aveugle d’un oeil à cause de son chat


Même si nous aimons nos chats, avoir des pauses câlins ou jouer avec eux. Il est fortement recommander de se laver les mains après le contact avec la bête.
Nuage

 

Bactérie : Aveugle d’un oeil à cause de son chat

 


(Crédit photo: capture d’écran, CNN)

 

Janese Walters s’est réveillée un matin et elle ne voyait plus d’un oeil. Les médecins ont été incapables de trouver le problème pendant plusieurs semaines. La cause: une bactérie transmise par son chat.

«J’ai regardé dans le miroir et j’ai cru que j’avais une conjonctivite ou quelque chose. Je suis allée voir des médecins et ils n’étaient pas capables de dire ce que c’était», raconte la femme.

Il aura fallu un mois aux médecins de Toledo en Ohio pour trouver la cause de cette soudaine cécité. Ils ne trouvaient pas la source du problème jusqu’à ce que Janese leur parle de son animal de compagnie.

Ils ont finalement trouvé et expliqué à Janese qu’il s’agissait de la maladie des griffes du chat.

Comme le nom l’indique, c’est une bactérie qui se transmet à l’homme par le chat par une griffure, de la salive ou même du poil.

«Ça peut affecter les yeux parce que ça augmente le nombre de vaisseaux sanguins, ça peut causer des problèmes au foie et ça peut contaminer le liquide cérébro-spinal et développer une méningite», explique le docteur Kristopher R. Brickman.


(Crédit photo: capture d’écran, CNN)

Seulement 40% des chats sont porteurs de la bactérie et pourraient la transmettre à l’homme, surtout chez ceux qui ont le système immunitaire plus fragile.

Pour éviter de contracter la bactérie, la solution est simple, selon le Dr Brickman:

«Allez jouer avec vos chats, mais lavez vos mains après. Ne les laissez pas lécher une plaie ouverte et n’essayez pas de vous faire mordre.»

Janese se trouve chanceuse de ne pas être complètement aveugle et souhaite que cette expérience serve d’avertissement aux autres propriétaires d’animaux de compagnie.

http://tvanouvelles.ca/

La vétérinaire répond: la Lyme n’est pas un petit fruit vert


Même si plusieurs n’aiment pas l’hiver, il faut avouer qu’au moins nous avons un répit des moustiques, tiques et tout ce qui pique. En parlant de tique, il fut un temps qu’une tique n’était par vraiment problématique dans la province, mais les choses ont changé. Ce qu’il est important de savoir, c’est tout comme l’être humain, les animaux peuvent être contaminés par la maladie de Lyme, mais qu’on peut prévenir.
Nuage

La vétérinaire répond: la Lyme n’est pas un petit fruit vert

 

Au cours des dernières années, la prévalence de... (PHOTO MASTERFILE)

Au cours des dernières années, la prévalence de la maladie de Lyme chez les chiens non vaccinés dans les régions où elle est endémique est passée à 75%, atteignant par le fait même une des premières places au palmarès des maladies infectieuses canines.

PHOTO MASTERFILE

La vétérinaire Sarah Annie Guénette répond à toutes vos questions sur la manière de prendre soin de vos animaux de compagnie.

Chers lecteurs, chères lectrices,

Au Québec, l’hiver est depuis le début des temps partie prenante de l’alternance des saisons. C’est un temps de ressourcement, de réflexions, de retrouvailles en famille, de joutes de cartes enflammées, mais surtout, un holà magistral aux différents parasites des animaux.

En effet, les températures polaires nous envahissant, certains animaux hiberneront, d’autres hiverneront, et finalement d’autres, les irréductibles qui ont su développer toute une gamme de protections contre les grands froids, resteront actifs l’hiver. Double et même triple poils; duvet, plumes et substances hydrofuges; couches adipeuses monstrueuses; ajustements comportementaux et métaboliques pour conserver et produire de la chaleur… les astuces de la nature qui permettent à ces animaux de survivre aux grands froids ne trouvent de limites que dans la multitude des individus qui la constitue.

Saviez-vous que le Québec abrite les quatre seules espèces de grenouilles connues au monde comme pratiquant la cryoprotection durant chaque hiver que la vie nous impose? Fascinant de penser que ce que Walt Disney avait suggéré se trouvait déjà ici au Québec! En effet, la grenouille des bois, la rainette versicolore, la rainette faux-grillon de l’Ouest et la rainette crucifère produisent toutes, une fois l’automne venu, des niveaux sanguins de glycérol ou de glucose absolument hors-norme, ce qui leur permet ensuite de geler comme un glaçon l’hiver et de revenir à la vie quand les températures redeviennent clémentes au printemps. Le Québec est assurément plein de ressources!

Agissant comme une purge ou tout au moins comme un temps d’arrêt pour bon nombre parasites, l’hiver nous permettait historiquement de ne plus nous soucier de ces envahisseurs pendant un minimum de cinq mois par année. C’est que, durant la saison froide, on ne s’inquiète plus des puces, des vers intestinaux, des tiques ou des moustiques, car pour la plupart, ils passeront l’hiver en dormance au stade de larve, d’oeuf ou d’adulte bien congelé.

Mais attention, ce qui s’appliquait du temps de nos grands-parents subit depuis le début du XXe siècle un changement grave. J’entends par là le réchauffement planétaire.

Et c’est ainsi qu’au rythme des années de faste climatique, une petite envahisseuse tout particulièrement dangereuse s’est introduite progressivement au Québec et dans certaines autres provinces du Canada: la tique du cerf (Ixodes scapularis). Porteuse de la maladie de Lyme (Borrelia burgdorferi sensu stricto), elle peut infecter tous les mammifères tels que les chiens, chats, cerfs, souris et… humains, causant une gamme impressionnante de symptômes qui peuvent aller de simples douleurs articulaires à une défaillance rénale et même une encéphalite.

Au cours des dernières années, la prévalence de la maladie de Lyme chez les chiens non vaccinés dans les régions où elle est endémique est passée à 75%, atteignant par le fait même une des premières places au palmarès des maladies infectieuses canines. Entendons-nous bien, la tique du cerf au Québec est le seul organisme capable de transmettre la maladie de Lyme. Vous ne pouvez donc pas attraper la maladie par l’entremise de votre chien ou de votre chat, seulement de la tique même. Par contre, ils peuvent aisément servir de transport à une tique infectée qui arrivera ainsi dans votre cour où vous et votre famille jouez dans l’herbe.

La lutte contre cette maladie s’effectue donc en deux temps: primo, par la vaccination de votre chien contre la Lyme et secundo, par l’élimination des tiques par l’administration de produits anti-tiques à votre chien pour l’empêcher de transporter la tique dans vos quartiers. Protégez donc votre famille en protégeant votre chien! Parlez-en à votre médecin vétérinaire, il saura vous accompagner dans vos choix de protection.

http://www.lapresse.ca/