Devenir robuste comme l’arbre


Une vie sans problème aurait-elle vraiment un sens ? On est fier de réussir quelque chose quand on a mis du temps et de l’effort. Quand on regarde ce que nous avons traversé au long des années, pourquoi ne pas en être fier ? Oui, il y a des jours que nous aimerions aimer de ne jamais vivre. Des blessures qui sont profondes, pourtant, c’est ce qui forge notre endurance et notre caractère pour être aussi solide qu’un arbre. Et de toute manière, si nous levions un peu les yeux sur les autres, on verrait que notre situation n’est pas aussi désespérante
Nuage

 

Devenir robuste comme l’arbre

 

«  Le bon bois ne pousse pas dans la facilité. Plus le vent souffle fort, plus l’arbre est robuste. »

Willard Marriott

Le Saviez-Vous ► Voici combien de temps vous devriez conserver vos aliments au réfrigérateur


Les aliments périssables ne durent pas très longtemps au frigo, il y a quand même beaucoup de nourriture que nous pouvons congeler, mais encore là, ils ont eux aussi une date limite.
Nuage

 

Voici combien de temps vous devriez conserver vos aliments au réfrigérateur

 

Lise Gagne via Getty Images

Par Allison Spiegel

La conservation des aliments est un sujet épineux. Au réfrigérateur, la nourriture peut moisir rapidement, tandis qu’au congélateur, elle peut perdre toute son humidité ou geler. Si vous conservez vos aliments au réfrigérateur ou au congélateur trop longtemps, ils peuvent non seulement perdre toute leur saveur, mais aussi représenter un risque pour la santé.

Vous pourriez être très surpris par la durée de vie de certains de vos aliments favoris.

Connaissez-vous la durée de vie d’un emballage scellé de saucisses hot-dog, voire de la viande en général? Si vous voulez conserver une salade de macaroni, devriez-vous la mettre au frigo ou au congélateur? Et qu’en est-il des restants?

Les salades à base de mayonnaise

Au réfrigérateur : 3 à 5 jours
Au congélateur : À éviter

Les saucisses hot-dog

Au réfrigérateur : 1 semaine
Au congélateur : 1 à 2 mois

Les saucisses hot-dog (emballage scellé)

Au réfrigérateur : 2 semaines
Au congélateur : 1 à 2 mois

Les viandes froides

Au réfrigérateur : 3 à 5 jours
Au congélateur : 1 à 2 mois

Les viandes froides (emballage scellé)

Au réfrigérateur : 2 semaines
Au congélateur : 1 à 2 mois

Les saucisses (crues)

Au réfrigérateur : 1 à 2 jours
Au congélateur : 1 à 2 mois

Le boeuf haché, le porc, le poulet et la dinde

Au réfrigérateur : 1 à 2 jours
Au congélateur : 3 à 4 mois

Les steaks de boeuf, de veau, d’agneau et de porc

Au réfrigérateur : 3 à 5 jours
Au congélateur : 6 à 12 mois

Les côtelettes de boeuf, de veau, d’agneau et de porc

Au réfrigérateur : 3 à 5 jours
Au congélateur : 4 à 6 mois

Les rôtis de boeuf, de veau, d’agneau et de porc

Au réfrigérateur : 3 à 5 jours
Au congélateur : 4 à 12 mois

Les volailles (entières)

Au réfrigérateur : 1 à 2 jours
Au congélateur : 1 an

Les volailles (pièces)

Au réfrigérateur : 1 à 2 jours
Au congélateur : 9 mois

Les soupes et les ragoûts

Au réfrigérateur : 3 à 4 jours
Au congélateur : 2 à 3 mois

Les restants de viande et de poulet (cuits)

Au réfrigérateur : 3 à 4 jours
Au congélateur : 2 à 6 mois

Les croquettes de poulet et galettes

Au réfrigérateur : 3 à 4 jours
Au congélateur : 1 à 3 mois

Les restants de pizza

Au réfrigérateur : 3 à 4 jours
Au congélateur : 1 à 2 mois

Les oeufs

Au réfrigérateur : 3 à 5 semaines
Au congélateur : À éviter (vous pouvez toutefois congeler des oeufs battus)

Les blancs d’oeufs

Au réfrigérateur : 3 à 4 jours
Au congélateur : 1 an

Les jaunes d’oeufs

Au réfrigérateur : 2 à 4 jours
Au congélateur : À éviter

Les oeufs cuits durs

Au réfrigérateur : 1 semaine
Au congélateur : À éviter

La quiche

Au réfrigérateur : 3 à 4 jours
Au congélateur : 1 à 2 mois (après cuisson)

Les tartes : crème et mousseline

Au réfrigérateur : 3 à 4 jours
Au congélateur : À éviter

Les tartes : citrouille et pacanes

Au réfrigérateur : 3 à 4 jours
Au congélateur :
1 à 2 mois (après cuisson)

http://quebec.huffingtonpost.ca/

L’ouïe de plus d’un milliard de personnes menacée par leurs écouteurs


Plus de 1 milliard de personnes sont menacées par la surdité et cela sera irrémédiable. Pourtant, la prévention est très simple et permet par le fait même d’être en contact avec l’entourage. Qu’es-ce qu’il faut faire pour que ces personnes concernées comprennent ?
Nuage

 

L’ouïe de plus d’un milliard de personnes menacée par leurs écouteurs

 

<a href="https://www.flickr.com/photos/marcusq/2961684045/in/photolist-5vHpu2-5y693a-kieeoY-doJmRS-fb6Hov-7orxnx-rDGiFY-978Rac-ozb5BF-rSJkBi-agaqu5-4snmRD-iYTnqK-9Te42L-87jKaZ-53TmPZ-bm8AN7-UBiD-48Q2BC-8CBV6u-9pMhdh-yVfBr-eg5hzi-eA86M-9wwGAa-qLvLia-5apZg8-UBhJ-4XDuRs-63pkh7-99kGck-UBtv-6wjQfz-aNpJZv-pKz2Zv-pKxHTJ-p6cjmr-5HMg41-978R4X-7fYWcV-ceG1u-rudYVp-jn8LTs-8z8qhR-jn8P4j-9WThQN-b6HUZr-b6HU8x-b6HU3Z-b6HTZV" target="_blank">Listen</a> | Marcus Quigmire via Flickr CC <a href="https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/" target="_blank">License by</a>

Listen | Marcus Quigmire via Flickr CC License by

Repéré par Robin Verner

Idéalement, on ne devrait pas écouter plus de soixante minutes de musique par jour et jamais à plus de 60% du volume maximal.

Dans le monde, plus d’un milliard de personnes risquent de voir leur audition se dégrader à cause d’accessoires ou d’équipement audio, comme des casques, écouteurs en tous genres, souligne NBC. Oui, vous avez bien lu (à défaut d’avoir bien entendu): plus d’un milliard d’individus pourraient perdre quelques précieux points d’audition à force d’écouter leur mp3, iPod, smartphones à plein tubes, ou d’assister à des spectacles où le niveau sonore peut atteindre 120 décibels. Des chiffres sérieux, avancés par l’OMS en mars 2015.

NBC news a rencontré un ORL de l’Indiana (aux États-Unis), Sreekant Cherukuri, spécialiste de ces questions. Pour lui, les pertes auditives chez les adolescents sont 30% supérieures à ce qu’elles étaient dans les années 1980 et 1990. En première ligne, les iPods et les portables devenus des boîtes à musique ultra-sophistiquées.

«Avant, on avait des walkman, avec des batteries AA et des casques dont les écouteurs faisaient le tour de l’oreille, dont le son se déformait et la batterie se déchargeait vitesse grand V quand on mettait le son très fort.»

Intra-auriculaire

Le pire ennemi du mélomane et le meilleur allié de la surdité a un nom: l’écouteur intra-auriculaire, qui vient se ficher à l’entrée du canal auditif pour y déverser des mélopées potentiellement aussi fortes qu’à un concert. Le son qu’il produit peut en tout cas s’élever entre 7 et 9 décibels au-dessus de celui d’un casque classique.

Les habitudes de chacun sont bien sûr aussi en cause: l’article révèle que 89% des gens ont tendance à augmenter le volume de la chanson quand ils estiment que la rue ou l’environnement autour d’eux est trop bruyant. Mauvais réflexe: il faut être capable d’entendre une conversation à mi-voix tenue à un mètre de soi même avec son casque sur les oreilles si on veut pas mettre son ouïe en danger.

Perte définitive

La perte d’audition nous menace d’autant plus qu’elle est définitive et difficilement détectable par des tests chez les plus jeunes. Nicole Raia, de l’hôpital universitaire de Newark, dans l’État du New Jersey, s’alarme:

«l’exposition au bruit chez les enfants est de plus en plus préoccupante» et souvent la dégradation de l’ouïe n’est pas perçue avant que le sujet ait «une vingtaine ou une trentaine d’années».

Bien sûr, il existe des solutions simples pour préserver ses oreilles. Dans l’idéal, il faudrait ainsi appliquer la règle dite des 60: pas plus de soixante minutes de musique via supports audio par jour et ne pas monter le son à plus de 60% du volume maximal de la machine. Rien d’absolument nouveau sans doute mais il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

http://www.slate.fr/

Maquillage au crayon de couleur: la mauvaise idée des ados


Les conseils que l’on donne sur Youtube, ne sont pas toujours sans risques. C’est une chose que je n’aurais jamais pensée de prendre des crayons de couleur pour le maquillage. C’est vraiment une drôle et bien bizarre d’idée qui n’est pas sans risque, même si ces crayons sont jugés non-toxiques
Nuage

 

Maquillage au crayon de couleur: la mauvaise idée des ados

 

Vous pensiez que se maquiller avec des crayons de couleur était réservé aux petites filles? Détrompez-vous. C’est la nouvelle (mauvaise) idée de certaines Youtubeuses Beauté. Après la manucure au Liquid Paper, voici donc l’eye-liner et le rouge à lèvres aux crayons de couleur.

Simple à utiliser, très économique et surtout « non-toxique ». A en croire les youtubeuses qui en vantent les mérites, les crayons de couleur Crayola valent tous les cosmétiques déjà sur le marché. Et pour transformer son crayon bleu en eye-liner, il suffit de le faire tremper dans un verre d’eau chaude pendant quelques minutes pour ramollir la mine.

Vous avez tout noté? Eh bien oubliez. Car ces méthodes sont loin d’être inoffensives et la marque Crayola, régulièrement citée par les blogueuses, a publié sur son site un communiqué déconseillant l’utilisation de ses produits comme maquillage.

« Peut-on utiliser les produits Crayola comme eye-liner, rouge à lèvres ou autres produits de maquillage? En tant que fabricant de produits à destination des enfants, la sécurité est notre priorité. Bien que nos produits soient non-toxiques, nous déconseillons de les utiliser comme rouge à lèvre, eye-liner ou tout autres produits de maquillages et nous déconseillons de les utiliser de cette façon. Ils ne sont ni conçus, ni testés, ni approuvés à cet effet. »

 

Ce communiqué vient contrer la vidéo (ci-dessus) Rachel Levin, blogueuse très populaire suivie par plus de 2 millions d’internautes sur Youtube, avait appelé la marque en direct afin de rassurer les internautes.

Relativement simple, la composition des crayons n’a que peu varié depuis l’apparition du produit au XVIème siècle. Pigments de couleur, cire, kaolin et diverses matières grasses pour lier le tout… Ces éléments basiques ne sont toutefois pas identiques et peuvent être différents, selon les choix des usines de fabrication.

Sur le site de Crayola, les principaux éléments utilisés sont détaillés. Sans surprise, on y retrouve des pigments mais aussi de la cire de paraffine. Et cette substance, utilisée par exemple dans la composition de la cire de bougie, est directement issue du pétrole. Sans danger sous la forme d’une mine de crayon de couleur, le risque n’est donc bien évidemment pas le même lorsqu’il s’agit de l’appliquer sur la peau…

Autre méthode plébiscitée par les blogueurs, et notamment la « gourou de la beauté » Promise Phan, le rouge à lèvre « maison », réalisé en faisant fondre au bain-marie des crayons pastels et de l’huile de coco. Inspiré du phénomène « Do it yourself », l’idée peut paraître tentante.

Mais cette technique n’est pas non plus inoffensive, puisque la cire de paraffine est également utilisée dans la composition des pastels. Cette fois encore, attention aux idées farfelues. Pour réaliser ses RAL soi-même, mieux vaut donc utiliser des pigments bruts, disponibles dans certains commerces, et des cires végétales beaucoup plus naturelles.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Royaume Uni : Restaurant McDonald’s «On ne sert pas les sans-abri»


Ce n’est pas la première fois que les grosses compagnies de fast-food ont des problèmes d’intolérances  avec leurs employés face aux itinérants et ce un peu partout dans le monde.
Nuage

 

Royaume Uni : Restaurant McDonald’s «On ne sert pas les sans-abri»

 

«On ne sert pas les sans-abri»

Crédit photo : Manchester Evening News

Les employés d’un restaurant McDonald’s de Manchester au Royaume-Uni ont refusé de servir un déjeuner à un sans-abri, en raison d’une «politique du restaurant».

Une adolescente, Charlotte Farrow, a dénoncé la situation qu’elle a vécue, alors qu’elle souhaitait simplement acheter un repas à un itinérant, rapporte le Manchester Evening News.

La jeune fille de 19 ans a voulu poser un geste généreux, en achetant un repas au sans-abri assez âgé qui se trouvait déjà dans l’établissement, jeudi dernier.

Charlotte qui a elle-même déjà brièvement travaillé dans un restaurant de la chaîne a raconté qu’elle a croisé l’homme alors qu’elle se rendait au travail.

«Nous étions en file au restaurant, avant que je ne lui dise que je payerai son repas. Ensuite, le superviseur aux caisses m’a dit ‘On ne sert pas les sans-abri’. Il m’a dit que c’était une nouvelle politique.»

Selon la jeune fille, le superviseur avait une attitude méprisante envers l’homme.

«Nous étions tous les deux des clients et nous aurions dû être traités de la même manière, a-t-elle expliqué. Je crois que c’est absolument terrible et immoral. Nous sommes tous des êtres humains.»

Il semble qu’après avoir insisté, Charlotte et l’homme ont pu recevoir leur plateau de nourriture.

Un porte-parole de McDonald a par ailleurs expliqué que la caméra de surveillance de l’établissement montre que l’homme avait déjà été servi avant que la jeune fille arrive.

Depuis les évènements, et surtout la dénonciation publique de Charlotte, McDonald’s s’est excusé pour ce problème de communication avec ses employés.

Selon la multinationale, il n’existe aucune politique qui va dans ce sens et que les employés concernés seront rappelés à l’ordre.

http://tvanouvelles.ca/

Angleterre : Une semaine éveillée pour tuer le parasite dans son oeil


Pas de verre de contact, je vais garder mes lunettes !!! Bon, il ne faut pas paniquer, c’est quand même une infection rare, mais sûrement très, très désagréable.  Tant mieux, si cette jeune fille a pu être soignée malgré un traitement difficile
Nuage

 

Angleterre :  Une semaine éveillée pour tuer le parasite dans son oeil

Une semaine éveillée pour tuer le parasite dans son oeil

Crédit photo : gracieuseté, Daily Mail

TVA Nouvelles

Une jeune femme de 18 ans a été forcée de rester éveillée pendant une semaine pour stopper le parasite qui vivait dans son oeil et qui aurait pu la rendre aveugle, rapporte le quotidien britannique Daily Mail.

Jessica Greaney, une étudiante anglaise, a vu son oeil devenir très rouge avant d’enfler pour atteindre la taille d’une balle de golf parce qu’un parasite s’y était logé.

L’acanthamoeba keratitis, un parasite protozoaire qui s’attaque à la cornée peut causer la cécité et parfois même la mort.

Celle qui croyait d’abord à une simple infection s’est finalement rendue à l’hôpital au bout d’une semaine.

Pendant une semaine, les médecins l’ont gardée réveillée pour pouvoir lui mettre des gouttes dans les yeux afin de tuer son assaillant.

Chaque année, entre 100 et 200 personnes contractent ce genre de parasite. Généralement, le parasite réussit à s’infiltrer grâce aux lentilles de contact lavées à l’eau du robinet, portées trop longtemps ou encore lorsque les gens prennent leur douche.

«Une de mes lentilles a été contaminée et le parasite a survécu assez longtemps entre le verre de contact et mon oeil», raconte l’étudiante.

Il aura fallu une semaine de traitement et de souffrance avant le parasite soit finalement tué. La jeune femme s’en tire bien malgré tout et souhaite surtout que les gens fassent bien attention à leurs verres de contact.

http://tvanouvelles.ca/