Des labyrinthes sont utilisés comme outils thérapeutiques dans plusieurs prisons et hôpitaux américains


Aux États-Unis, le labyrinthe sans murs serait bénéfiques pour tout le monde, même contre les nausées de la chimiothérapie, la relaxation des prisonniers, aider ceux qui sont atteints d’Alzheimer, etc. Il semble mener vers la concentration, la méditation pour éliminer le stress. Intéressant surtout que ce genre de labyrinthe est aussi décoratif
Nuage

 

Des labyrinthes sont utilisés comme outils thérapeutiques dans plusieurs prisons et hôpitaux américains

 

Labyrinth center (rosette) <a href = https://www.flickr.com/photos/warrenlynn/  > Par wplynn via Flickr </a>

Labyrinth center (rosette) Par wplynn via Flickr

Repéré par Claire Levenson

La langue anglaise fait la distinction entre deux types de labyrinthes: il y a le labyrinthe dans lequel on peut se retrouver bloqué dans un cul-de-sac («maze») et le labyrinthe avec un seul chemin concentrique qui mène au centre (labyrinth). Ce deuxième type de labyrinthe, dans lequel on ne peut pas se perdre et qui n’a  souvent pas de murs, est considéré comme un lieu spirituel avec des vertus calmantes.

Aux Etats-Unis, ces parcours concentriques sont depuis peu utilisés dans quelques prisons, dont celle de Hampshire dans le Massachusetts, où les détenus eux-mêmes ont construit un labyrinthe extérieur. Beaucoup disent apprécier l’effet relaxant de ces promenades en cercle, aussi appelées «marches de méditation.» Des bénévoles qui travaillent à la prison organisent plusieurs activités de respiration et de thérapie en utilisant les méandres du labyrinthe.

«La concentration requise pour suivre le chemin, ainsi que la nature répétitive du motif produisent un effet calmant qui peut notamment réduire l’anxiété et combattre les nausées liées à la chimiothérapie» résume un article de The Atlantic.

Une douzaine d’écoles et quelques hôpitaux américains utilisent aussi des labyrinthes pour leurs vertus thérapeutiques, notamment l’hôpital pour enfants d’Indianapolis et celui du Colorado, où une brochure decrit les promenades en labyrinthe comme des aventures de découverte intérieure.

L’hôpital explique que «certaines personnes pensent à ce qui ne va pas dans leur vie jusqu’au centre, et à ce qui va bien quand ils font le chemin inverse.» 

A l’hôpital pour enfants d’Indianapolis, via Flickr «Riley Children’s Hospital Labyrinth Dedication» par wplynn

Les études scientifiques réalisées sur les bénéfices des labyrinthes sont pour l’instant assez limitées, mais l’une d’entre elles a montré un effet relaxant sur les patients atteints d’Alzheimer. La Labyrinth Society explique que les labyrinthes sont aussi bénéfiques pour le personnel hospitalier, car ils fonctionnent comme des espaces sacrés qui permettent de se ressourcer et se concentrer.

Il existe même une journée mondiale du labyrinthe, le 2 mai, pendant laquelle les afficionados vont marcher pour créer une «vague d’énergie pacifique.»

http://www.slate.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s