Un régalec, géant des mers, s’échoue en Nouvelle-Zélande


Sur la photo, il est difficile de voir la tête du poisson a cause des motifs sur cette partie du corps, du moins pour ma part, mais je suis arrivée .. Cet étrange poisson est vraiment long ..
Nuage

 

Un régalec, géant des mers, s’échoue en Nouvelle-Zélande

Le régalec est rarement observé en Nouvelle-Zélande. ©New Zealand Marine Studies Centre and Aquarium / FAcebook

Le régalec est rarement observé en Nouvelle-Zélande. ©New Zealand Marine Studies Centre and Aquarium / FAcebook

Par Morgane Kergoat

Un des plus impressionnants animaux sous-marins a été retrouvé échoué sur une plage de Nouvelle-Zélande. Il s’agit d’un régalec, le plus gros poisson osseux du monde.

Partager sur Facebook

GÉANT. Un étrange poisson géant a été retrouvé échoué dans un marais salant en Nouvelle-Zélande, le jeudi 16 avril 2015. L’animal, à qui il manquait un bout de la queue, mesurait à l’origine près de 3 mètres de long. Il s’agit en fait d’un régalec (Regalecus glesne), le plus grand poisson osseux du monde. Du jamais vu depuis 20 ans, d’après David Agnew, chef de Département du service de Conservation local. Des chercheurs del’Otago Museum ont eu seulement le temps d’effectuer quelques prélèvements sur la carcasse que le poisson s’était volatilisé dès le lendemain. Peut-être a-t-il été emporté par la marée ? Ou bien par des humains… Dans cette hypothèse, David Agnew a jugé bon de rappeler que les causes du décès n’étant pas connues, il serait dangereux de consommer ce poisson. Et le spécialiste de préciser qu’en plus le régalec n’était pas très goûteux et très gélatineux !

Le régalec découvert en Nouvelle-Zélande mesurait près de 3 mètres avant d’avoir perdu le bout de sa queue. ©New Zealand Marine Studies Centre and Aquarium / Facebook

Il a beau être un géant marin, le régalec reste un animal méconnu. Car malgré sa taille – jusqu’à 11 mètres de long pour 200 kg – celui que l’on surnomme « poisson-ruban » est peu visible. Il passe en effet le plus clair de son temps en profondeur (à environ 600 mètres) et ne fait que de rares apparitions en surface, pour se nourrir de krill (petites crevettes) et peut-être aussi pour se reproduire. Dépourvu de dents et non-agressif, vous ne risquez rien si vous avez la chance de le rencontrer le long des côtes, comme les kayakistes de la vidéo ci-dessous :

http://www.sciencesetavenir.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s