Un «requin de poche» minuscule et très rare découvert par des scientifiques américains


Un nouveau requin rare à été identifié 4 ans après sa capture avec d’autres poissons et garder aux frais jusqu’à son identification. Imaginez ce requin qui n’a pas l’air féroce est environs de la grandeur d’un téléphone intelligent qu’on met dans la poche
Nuage

 

Un «requin de poche» minuscule et très rare découvert par des scientifiques américains

 

On les imagine gigantesques, imposants et effrayants… Mais les requins peuvent aussi parfois être mignons. La preuve avec ce « requin de poche« , un animal extrêmement rare qui ne mesure que 5,5 pouces de long, soit un peu moins de 14 centimètres.

Ce sont des scientifiques de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) qui ont eu la surprise de trouver récemment le poisson.

Selon eux, il ne s’agit que du second spécimen découvert à ce jour.

Mark Grace, responsable de l’étude, a expliqué: « Le découvrir nous a conduit à nous demander où ses parents pouvaient se trouver, et à nous interroger sur la manière dont ils sont arrivés dans le Golfe (du Mexique, ndlr). Le seul autre spécimen connu avait été découvert très loin, au large du Pérou, il y a 36 ans de cela ».

Le « requin de poche » a été surnommé ainsi non seulement parce qu’il peut en effet tenir dans une poche, mais aussi à cause de son orifice distinctif au-dessus de la nageoire pectorale. Comme indiqué sur la photo ci-dessous, ce dernier prend la forme d’une poche:

requin de poche

Étonnamment, il n’a pas été identifié directement dans l’océan, mais entre les murs du laboratoire de la NOAA à Pascagoula, une ville située dans l’état du Mississippi. Il avait été pêché en 2010 avec d’autres poissons à environ 305 kilomètres au large de la Louisiane, dans le cadre d’une étude sur l’alimentation des cachalots réalisée par le laboratoire.

requin de poche

Le petit requin, vraisemblablement un mâle âgé de quelques semaines, a dû patienter durant 3 ans dans un congélateur géant avant d’être identifié, selon la NBC. Il représente aujourd’hui en partie un mystère pour les scientifiques, qui doivent encore étudier ses caractéristiques physiologiques. Mais la trouvaille reste impressionnante.

Mark Grace le reconnaît volontiers:

« Le fait incroyable de trouver un poisson aussi rare et inhabituel est quelque chose de passionnant. Mais cela est aussi un rappel important de tout ce qui nous reste à apprendre concernant les espèces qui habitent nos océans ».

requin de poche

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s