Science : la malbouffe serait une drogue à part entière


Pourquoi des gens ont de la difficulté a ne pas manger de la malbouffe ? Plusieurs raisons sont en cause. Cependant plus nous mangeons ces aliments riches en graisses et en sucres, plus cela devient comme une drogue, car cela une addiction alimentaire
Nuage

 

Science : la malbouffe serait une drogue à part entière

 

Everest-Burger

Une équipe de chercheurs de l’université du Michigan vient de découvrir une nouvelle drogue : la malbouffe. Si nous sommes nombreux à apprécier le côté gustatif de ces aliments, nous sommes bien moins à être au courant de leur aspect addictif.

Pourquoi comparer ce genre de nourriture à une drogue ? Car l’étude menée a révélé que ces aliments contenaient des substances très concentrées, tout comme la cocaïne ou l’héroïne. Les molécules contenues dans ces produits ont également la caractéristique d’être rapidement absorbées par l’organisme, et cela, de la même manière que les drogues. En conclusion : plus vos aliments contiennent de sucres et de gras, plus vous aurez tendance à vouloir en manger. Si vous tentez de vous en passer d’un jour à l’autre, un sentiment de manque risque fortement de se faire ressentir.

Ce phénomène ne concerne pas seulement les personnes obèses : n’importe qui peut être victime d’addiction alimentaire. Votre poids et votre forme dépendent alors de la quantité ingérée ainsi que de la qualité nutritionnelle du produit en question.

 

D’où vient cette addition à la malbouffe ?

Cela peut provenir de plusieurs choses : les personnes à tendance dépressive mangent souvent pour se sentir mieux, pour combler un manque et/ou pour se faire plaisir. Comme indiqué plus haut, plus vous mangerez d’un aliment dit comme étant « malsain », plus vous aurez tendance à en vouloir. Une autre raison de ce phénomène : le manque de temps. En effet, entre le boulot, les enfants, les responsabilités de la vie quotidienne, pas toujours évident de disposer du temps nécessaire pour cocoter de bons petits plats. Mc Donald, Pizza hut et bien d’autres encore répondent ainsi à ce problème.

o-GIANT-PIZZA-facebook

Si vous aussi, vous faites partie de cette catégorie de personnes qui ont du mal à se passer de leur cheeseburger préféré, tentez de diminuer progressivement votre quantité quotidienne de sucres et graisses. De cette manière, vous vous délivrerez en douceur de cette addiction, sans pour autant en souffrir ou ressentir un quelconque mal-être.

71d4c7e8d72810335a10e3703c491f86-1331110331

http://histoiresdunet.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s