Le mammouth laineux bientôt ressuscité par la génétique ?


Cela fait quelques années qu’on parlait de la possibilité de faire revivre le mammouth et aujourd’hui, il serait potentiellement possible que le mammouth puisse réapparaitre avec l’aide d’une éléphante porteuse. Une question d’éthique se pose. Peut-on vraiment changer le cours de l’histoire ? Personnellement, j’espère que les scientifiques auront assez de conscience pour ne pas toucher au passé et s’occuper des espèces qui sont aujourd’hui en danger d’extinction
Nuage

 

Le mammouth laineux bientôt ressuscité par la génétique ?

 

Modèle du mammouth retrouvé à Ilford (Angleterre).

Modèle du mammouth retrouvé à Ilford (Angleterre). © MARY EVANS/SIPA

Des travaux ont permis de reconstituer l’ADN du pachyderme. Mais la question de sa « renaissance » soulève de lourdes questions éthiques.

Un petit pas pour la génétique, un grand bon pour le mammouth laineux ? Ce grand animal mythique, disparu il y a 4 000 ans, pourrait bientôt faire son retour. Une équipe de scientifiques est parvenue à reconstituer quasi intégralement le génome de deux pachydermes préhistoriques, selon les résultats de leur étude parue jeudi dans la revue scientifique Current Biology. L’un avait vécu dans le nord de la Sibérie, l’autre sur l’île Wrangel, dans l’océan Arctique. L’ADN a été extrait d’une dent et d’un échantillon de tissu. De quoi donner des idées à certains adeptes de Jurassic Park…

Une éléphante comme mère porteuse

Cette avancée scientifique ouvre en effet potentiellement la voie à une « recréation » de l’animal, qui pose cependant de nombreux problèmes éthiques.

« Ce serait très amusant, dans l’idée, de voir un mammouth vivant, et d’observer comment il se comporte, comment il bouge », a déclaré à la BBC Love Dalen, du Muséum d’histoire naturelle de Suède, coauteur de l’étude, « mais je ne suis pas certain qu’on devrait le faire ».

Premier problème : « Il faudrait utiliser une éléphante comme mère porteuse et cela pose un problème éthique, puisque ce processus pourrait causer des douleurs à la femelle ».

Plus généralement, le mammouth pourrait se sentir bien seul, selon la chercheuse Beth Shapiro, de l’université de Californie, à Santa Cruz, également interrogée par la télévision britannique.

« Les éléphants sont des créatures très sociables, et il n’y a aucune raison de penser que les mammouths ne l’étaient pas », a-t-elle expliqué.

Or, « un mammouth serait nécessairement seul sur Terre. Il ne pourrait vivre en liberté en Arctique qu’après la naissance de beaucoup d’autres animaux. Et à moins que l’on puisse créer beaucoup de mammouths sans se servir d’éléphants, tout cela me semble éthiquement très malsain ».

Le mammouth laineux devrait encore reposer en paix un bon moment.

http://www.lepoint.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s