Les bébés ne sont pas dupes !


Il semblerait que les bébés auraient un sens inné pour comprendre les aspects de leur environnement, mais quand un objet a un comportement suspect, ils ont plus tendance à observer, et même vérifier l’information
Nuage

 

Les bébés ne sont pas dupes !

 

un bébé

© Mohylenets Vitalii/Shutterstock.com

Une voiture qui passe à travers un mur ou une balle qui se téléporte d’un endroit à un autre ? Rien de tel que des objets qui défient l’entendement pour stimuler et guider l’apprentissage des bébés.

Les bébés ne croient pas n’importe quoi : plusieurs expériences ont révélé qu’ils sont étonnés par les objets au comportement inhabituel, qu’ils regardent plus longtemps. Aimee Stahl, de l’Université Hopkins, à Baltimore, et sa collègue sont allées plus loin, en montrant que cet étonnement guide leur apprentissage.

Les nouveaux-nés baignent dans un flux d’informations intense. Comment y repèrent-ils des axes pour apprendre ? Les psychologues ont supposé qu’ils explorent de préférence les objets qui violent des « connaissances-noyaux ». Celles-ci pourraient être innées, le cerveau ayant été configuré par l’évolution pour prendre en compte des aspects immuables de l’environnement, par exemple la solidité des objets (un objet n’en traverse pas un autre).

Pour le vérifier, les chercheuses ont conçu un dispositif expérimental permettant de leurrer des bébés de 11 mois en leur montrant des objets qui ne se comportent pas comme ils s’y attendent : une petite voiture qui traverse un mur, une balle qui se téléporte d’un endroit à un autre, etc. À travers une série d’expériences, elles ont montré que les bébés apprennent mieux les propriétés de ces objets (tel un son artificiellement associé à leur déplacement) et l’explorent plus longtemps qu’un autre qui ne défie pas leurs connaissances-noyaux. Mieux, ils cherchent à confirmer le comportement suspect… par exemple en cognant la petite voiture contre une table pour voir si elle la traverse !

L’auteur

Guillaume Jacquemont est journaliste àPour la Science et Cerveau & Psycho.

 

Pour en savoir plus

A. Stahl et L. Feigenson, Observing the unexpected enhances infants’ learning and exploration, Science, en ligne le 2/04/2015.


L’Essentiel Cerveau et Psycho N°19
août – octobre 2014

http://www.pourlascience.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s