On sait maintenant pourquoi les écrans sont mauvais pour la santé


S’il n’y a pas de panne de courant le soir, nous sommes envahies par des lumières artificielles et notre rétine de l’oeil est trompée par nos écrans, nos tablettes et tout ce qui éclaire autour de nous
Nuage

 

On sait maintenant pourquoi les écrans sont mauvais pour la santé

 

 <a href="https://www.flickr.com/photos/psycho-pics/3971789321/in/photolist-73YsAe-6GG7gr-4gpmHL-9yBWyq-2Fo2eX-2FsqC1-axp3MX-9UJRHJ-5dv53N-7gJeJt-9kBQgB-71dPqv-9iVqMu-5T3pEg-5gL7CT-71dP7p-bVCM2N-71hPZq-evAePh-72vkE5-evyaqv-7Gug3x-2zix5c-6kSigA-7m5QTF-axp3Ua-axrJrA-6GkWS8-2uahCB-2uad3n-949gre-9b25EN-8fUgrR-6AMav9-f9CBFQ-7EkUGN-e3rc4t-4iTdxb-5HxcNY-4Vb2g8-4X9JLg-9SG6LF-4Mikse-3eSBR6-9BBYKQ-7LkUbG-8g2awR-7GcZV7-pqPzW3-4PKTrQ">ArtPrize</a> / wsilver via Flickr CC <a href="https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/">Licence By</a>

ArtPrize / wsilver via Flickr CC Licence By

Repéré par Myriam Lebret

Un grand nombre d’études ont fait le lien entre l’exposition à la lumière artificielle et des perturbations du rythme circadien, notre horloge interne. Ces dérèglements empirent avec l’utilisation d’écrans à LED et de lampes fluocompactes et ont été reliés à des problèmes de santé. On sait maintenant pourquoi, souligne Wired.

Dans un article scientifique du 16 mars, Richard Stevens, cancérologue à l’université du Connecticut, souligne que l’exposition à la lumière dans la nuit est reliée à l’augmentation du cancer du sein, de l’obésité et de la dépression. En 1996, il évoquait déjà les dangers de la lumière artificielle. Depuis, l’utilisation de lumière la nuit a encore augmenté. Wired rappelle que 95% des Américains utilisent régulièrement des écrans avant de se coucher.

Le système circadien synchronise les fonctions physiologiques (digestion, température du corps, activité du système immunitaire…) avec un cycle d’environ 24 heures, rythmé par le jour et la nuit. Mais c’est seulement durant ces 10 dernières années que les scientifiques ont découvert ce qui déclenchait le rythme circadien chez les mammifères. Il s’agit de cellules spécifiques de la rétine qui signalent la présence ou l’absence de lumière.

Ces cellules rétiniennes sont sensibles aux longueurs d’ondes bleues, qui correspondent au ciel de jour mais aussi aux lumières artificielles des LED et des lampes à économie d’énergie. Le système circadien croit alors qu’il fait jour, ce qui dérègle la production d’hormones.

Mais les perturbations du rythme circadien sont aussi liées au sommeil. En 2009, des volontaires ont vécu selon un cycle de 28 heures. Les scientifiques ont ensuite remarqué une altération de l’horloge circadienne et donc des fonctions physiologiques des participants. Pour Richard Stevens, une part de ce que l’on attribue aux problèmes de sommeil est une question de lumière:

«On peut se réveiller au milieu de la nuit sans que notre niveau de mélatoninene change. Mais si on allume la lumière, la mélatonine chute. Nous avons besoin d’obscurité.»

http://www.slate.fr/