Des salariés américains de McDonald’s réduits à soigner leurs brûlures avec de la moutarde ou de la mayonnaise


Les normes de la sécurité au travail ne semblent pas être très fort aux États-Unis, Un restaurant comme Mc Donald’s devrait être plus consciencieux envers ses employés
Nuage

Des salariés américains de McDonald’s réduits à soigner leurs brûlures avec de la moutarde ou de la mayonnaise

 

<a href="https://www.flickr.com/photos/pocheco/3096702955/in/photolist-5HDpUg-q6qGAU-biZ3fr-6LQDAA-4y9ESY-Bjx5d-8jPQy-ihKDj-kcowM-9eY9Sr-6woKrP-vwWgZ-5Fncp-D7iuU-fyZkdf-7whiyL-fCWpD6-38dR6-4SURhg-2MSiLb-4o3Us2-5HDpLp-QgiN-38dRB-chpgts-uqsC4-5xymM6-98Lden-5HHHiW-5HDpSz-5HDpzK-xr6x-98LeAT-6rDwWM-7UtNRy-9VfdvR-5HDpEn-5HHHdo-98Le38-98Pmys-6qaC2X-4JppbY-vHTYk-vHTYi-dvwtF-qoKcja-9AkcCT-fqvCD-GvwDG-825xpa" target="_blank">Viva McDonalds, the new M on the Strip</a> Sarah Nichols via Flickr CC <a href="https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/deed.fr" target="_blank">License by</a>

Viva McDonalds, the new M on the Strip Sarah Nichols via Flickr CC License by

28 plaintes ont été déposées aux Etats-Unis. La chaîne y voit l’action d’un groupe d’activistes

Aux Etats-Unis, des employés de la chaîne de restaurants ont déposé lundi 28 plaintes contre McDonald’s dénonçant des conditions de travail dangereuses, relate Salon.

«Les employés dénoncent un manque de personnel et une pression à travailler rapidement, à quoi s’ajoutent un manque d’équipement de protection et de formation», relève ThinkProgress.

Des manquements qui ont «mené à de dangereux accidents, dont de graves brulures». Beaucoup de restaurants ne disposeraient pas par ailleurs de kit de premiers secours.

«Les managers disent souvent à leurs employés de soigner leurs brûlures avec des condiments.»

Parmi les plaignants, Brittney Berry raconte ainsi qu’après avoir chuté, s’être tordue le poignet et brûlée l’avant-bras, son superviseur lui aurait dit, à défaut de crème contre les brûlures, de «mettre de la moutarde sur sa blessure», cite ThinkProgress.

Le gérant d’un autre restaurant aurait dit à un de ses employés, souffrant lui aussi d’une brûlure: «mets de la mayonnaise dessus, et ça ira», relève un article de CBS News.

Les plaintes «sont la dernière manœuvre» mise en œuvre par un syndicat de travailleurs international visant à faire «publiquement pression sur McDonald’s pour que la chaîne de restauration rapide concède à entamer des négociations». Le syndicat tente d’obtenir depuis un peu plus de deux ans «un salaire de 15 dollars par heure et le droit à la syndicalisation pour les travailleurs», explique Associated Press.

McDonald’s dénonce de son côté le travail d’un groupe d’activistes.

«Nous allons examiner ces allégations. Mais il est important de noter que ces plaintes font partie d’une plus large stratégie orchestrée par des activistes visant notre marque et destinée à attirer l’attention des médias», affirmait ainsi un représentant de la marque à Buzzfeed.

«79% des employés de Fastfoods aux Etats-Unis ont été brûlés au travail l’année dernière, beaucoup de façon répétée, selon un sondage conduit par Hart Research Associates», mentionne USA Today.

Le sondage montrait également que pour «36% des travailleurs les kits de premiers secours sur leur lieu de travail étaient soit absents, soit inaccessibles ou encore vides; et un tiers des employés de fastfoods se sont vus conseiller de soigner leurs brûlures avec des condiments.»

http://www.slate.fr/

2 réponses à “Des salariés américains de McDonald’s réduits à soigner leurs brûlures avec de la moutarde ou de la mayonnaise

  1. L’inspecteur du travail (ou pour la plupart des missions, le contrôleur du travail) :

    contrôle l’application du droit du travail (code du travail, conventions et accords collectifs) dans tous ses aspects : santé et sécurité, fonctionnement des institutions représentatives du personnel (comité d’entreprise, délégués du personnel,…), durée du travail, contrat de travail, travail illégal…
    conseille et informe les employeurs, les salariés et les représentants du personnel sur leurs droits et obligations,
    facilite la conciliation amiable entre les parties, notamment lors des conflits collectifs,

    Les inspecteurs du travail constatent également les infractions commises en matière de discriminations prévues à l’article 225-2 (3° et 6°) du code pénal, les délits de harcèlement sexuel ou moral prévus, dans le cadre des relations de travail, par les articles 222-33 et 222-33-2 du même code, les infractions aux règles de détachement temporaire de salariés sur le territoire national par une entreprise établie hors de France, aux dispositions relatives à l’interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif prévues à l’article L. 3511-7 du code de la santé publique, ainsi que les autres infractions mentionnées à l’article L. 8112-2 du code du travail. Parmi ces autres infractions susceptibles d’être constatées par les inspecteurs du travail figurent désormais les manquements aux règles encadrant les stages étudiants en milieu professionnel (règles visées par les articles L. 124-7, L. 124-8, L. 124-10, L. 124-13 et L. 124-14 et à la première phrase de l’article L. 124-9 du code de l’éducation). Dans le cadre de la lutte contre le travail dissimulé, il est par ailleurs prévu que, lorsque l’inspecteur ou le contrôleur du travail constatera qu’un stagiaire occupe un poste de travail en méconnaissance des articles L. 124-7 et L. 124-8 du code de l’éducation ou que l’organisme d’accueil (entreprise, association, etc.) ne respecte pas les articles L. 124-13 et L. 124-14 du même code, il en informera le stagiaire, l’établissement d’enseignement dont il relève, ainsi que les institutions représentatives du personnel de l’organisme d’accueil, et ce dans des conditions qui seront fixées par décret. Ces dispositions sont issues de la loi du 10 juillet 2014 citée en référence, en vigueur depuis le 12 juillet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s