Se détacher des critiques


On le sait, on ne peut faire plaisir à tous le monde ! Pourtant, nous sommes sensible aux critiques, ce nous énervent quand elles sont négatives. Même si on changerais notre façon de faire, il y aura encore quelqu’un qui aura quelque chose à redire, alors mieux vaut faire de son mieux et ceux quin ne sont pas content, tant pis pour eux
Nuage

 

Se détacher des critiques

 

« Se détacher du regard des autres est indispensable. Comme l’illustre cet exemple, on peut voir que l’homme se fera toujours critiquer par ses frères quoiqu’il fasse. Il peut agir de toutes les manières, il y aura toujours des gens qui le critiqueront.

Si on attache de l’importance au regard des autres, notre état de bien être dépendra alors de l’extérieur que nous ne contrôlons pas et c’est anxiogène, ça nous empêche d’être vraiment heureux. »

Louis Berger

Tennis : Un enfant donne une leçon à Federer !


Je ne suis pas du tout le sport professionnel, je ne sais pas qui sont les meilleurs joueurs, mais j’imagine très bien la fierté que ce jeune garçon ainsi que son père ont dû ressentir.
Nuage

 

Tennis : Un enfant donne une leçon à Federer !

 

 

Un enfant de 12 ans a eu la chance de réaliser quelques coups de raquette contre Roger Federer lors d’un match d’exhibition au Madison Square Garden de New York.

Après avoir attiré le Suisse au filet, le jeune partisan y est allé d’un superbe lob pour remporter le point face au numéro 2 mondial.

Federer n’a pu s’empêcher de sourire et de féliciter le garçon, tout comme Grigor Dimitrov, qui lui avait cédé sa place le temps d’un jeu.

http://www.tvasports.ca/

Le Saviez-Vous ► Un «nécrophone» pour parler aux morts, rêve d’Edison


Je sais qu’il y en a qui croient que les morts peuvent communiquer, mais moi non !! M. Edison, il n’aurait jamais pu réussir un coup pareil à créer un nécrophone, mais cela à dû le tarauder pendant longtemps.
Nuage

 

Un «nécrophone» pour parler aux morts, rêve d’Edison

 

Un

Thomas Edison travaillant sur son projet de phonographe. Photo Edison National Historic Site

Laurence Thomann

 

PARIS, France – L’inventeur américain Thomas Edison a tenté de mettre au point un «nécrophone», appareil pour communiquer avec les morts, comme en atteste Le Royaume de l’Au-delà, dernier chapitre de ses mémoires publié jeudi par Philippe Baudouin aux éditions Jérôme Millon.

«J’ai été très frappé de son intérêt pour la question du seuil entre la vie et la mort», déclare Philippe Baudouin, philosophe de formation et réalisateur de l’émission quotidienne La Grande Table sur France Culture.

Edison aurait même conclu un «pacte électrique» avec son collaborateur William Walter Dinwiddie:

«ils se seraient promis solennellement que le premier qui viendrait à disparaître tenterait d’envoyer un message au survivant depuis l’au-delà», dit Philippe Baudouin.

On doit à l’ingénieur et industriel Thomas Edison (1847-1931) la lampe à incandescence, la pile alcaline ou encore le phonographe. La chaise électrique est également née de cet esprit en perpétuelle recherche d’innovation technique.

L’inventeur était aussi obsédé par l’idée d’entrer en contact avec les morts, comme le révèle «Le Royaume de l’Au-delà», dernier chapitre de ses «Mémoires et Observations» publiées pour la première fois aux États-Unis des années après sa propre mort, en 1948.

Cette dernière partie avait étrangement disparu des éditions postérieures.

Et si ce texte «au singulier destin» a pu être sauvé de l’oubli, «cela est dû en partie à sa traduction française publiée par Flammarion» en 1949, exhumée aujourd’hui par Philippe Baudouin.

Ce texte met au jour une facette méconnue de Thomas Edison qui se révèle obsédé par «la survie de l’âme» à laquelle il croyait et s’acharnait à vouloir en offrir la preuve grâce à la technique.

À partir de la fin des années 1870, il s’était mis en tête de concevoir une machine que Philippe Baudouin nomme un «nécrophone», pour entrer en communication avec les morts.

Edison s’empare «de façon très singulière de la découverte et de la domestication du phénomène physique incroyable qu’est l’électricité qui va révolutionner l’histoire de l’humanité», explique Philippe Baudouin.

«On trouve Edison au croisement de plusieurs histoires, celle des sciences, celle des techniques et l’histoire des médias, de la question de la communication dans toute son amplitude, et de l’histoire des croyances», poursuit-il.

Edison est d’autant plus «compliqué à saisir» qu’il évolue sur tous ces terrains à la fois.

«Il entre même dans l’univers littéraire en apparaissant dans plusieurs fictions, comme dans L’Ève future de Villiers de l’Isle-Adam, souligne Philippe Baudouin.

Pour Edison la réalité flirte avec la fiction, dont la frontière est selon lui toujours extrêmement poreuse.

DES VOIX D’UN AUTRE GENRE

L’ingénieur cherchait, écrivait-il dans ses mémoires, «à fournir aux chercheurs spirites un appareil qui leur permettrait de travailler d’une manière strictement scientifique».

«Cet épisode méconnu de l’histoire des machines parlantes m’a intéressé, en tant qu’homme de radio», dit Philippe Baudouin en ajoutant que Edison n’avait jamais donné de nom à son engin dont aucun prototype n’a à ce jour été retrouvé.

Edison en mettant à profit les recherches qu’il a menées à partir de la fin des années 1870 autour de l’invention du phonographe et de la possibilité d’amplifier la voix et le son, «imagine pouvoir enregistrer des voix d’un autre genre, de pouvoir rendre audible ce qui ne l’était pas, la voix des morts», précise Philippe Baudouin.

Edison admettait en cela qu’il croyait non seulement aux fantômes mais qu’en plus il les imaginait bavards.

Il rappelait que personne n’était «en mesure de délimiter avec précision le domaine de la vie» et admettait ne pas avoir «encore obtenu de résultats susceptibles de fournir une preuve définitive» de la «survie de l’âme».

http://fr.canoe.ca/

Momies du pic d’Orizaba : vision d’horreur au sommet du volcan!


Des alpinistes au Mexique ont eu toute une surprise de découvrir 2 corps momifiés, au plus au pic du pays. Malgré le froid et la neige, ils sont en très mauvais état. On croit que ces deux personnes sont là depuis plus 50 ans, alors comment se fait-il qu’Ötzi lui vieux de plus 5 000 ans soit mieux conserver que ces deux victimes de la montagne
Nuage

 

Momies du pic d’Orizaba : vision d’horreur au sommet du volcan!

 

 

Les restes d'un des deux grimpeurs emportés par une avalanche il y a plus d’un demi-siècle. © HILARIO AGUILAR / CHALCHICOMULA TOWN COUNCIL / AFP

Les restes d’un des deux grimpeurs emportés par une avalanche il y a plus d’un demi-siècle. © HILARIO AGUILAR / CHALCHICOMULA TOWN COUNCIL / AFP

Par Bernadette Arnaud

RECEVOIR LES ALERTES

Un groupe d’alpinistes a fait une macabre découverte au Mexique : deux corps momifiés depuis plus d’un demi-siècle. Comment ces dépouilles très dégradées n’ont-elles pas été mieux préservées dans la glace ?

DÉCOUVERTE. C’est avec une certaine stupeur qu’un groupe d’alpinistes qui s’étaient attaqués à l’ascension du pic d’Orizaba – un volcan éteint qui culmine à 5675 m d’altitude (le plus haut sommet du Mexique) – se sont retrouvés nez-à-nez avec des momies le 5 mars 2015 ! Plus exactement, avec les restes gelés de deux individus émergeant en partie du manteau neigeux.

Selon Hilario Aguila, membre de l’Association mexicaine des alpinistes, il pourrait s’agir de deux grimpeurs emportés par une avalanche survenue il y a plus d’un demi-siècle. Des tests ADN devraient être pratiqués pour tenter de les identifier. Les préparatifs de sauvetage pour la récupération de ces restes humains sont actuellement en cours. Les équipes de la protection civile du ministère de l’Intérieur, associées aux unités de sauvetage de l’état de Puebla, iront chercher les deux corps, dès que la météo le permettra.

OTZI. L’image de ces dépouilles ensevelies dans la neige ont fait irrésistiblement penser au célèbre Otzi, vieux de 5300 ans, mis au jour tout aussi fortuitement dans les Alpes par des randonneurs, en septembre 1991, dans la vallée de Similaun à la frontière austro-italienne. Un homme préhistorique pourtant en aussi bon état de conservation que ces dépouilles récentes…

Les processus de momification dépendent de plusieurs facteurs, tels le microclimat, les températures, le soleil ou le vent »

« Sciences et Avenir » a demandé à Albert Zink, qui dirige l’Institut des momies et de l’Homme des glaces (Eurac) à Bolzano (Italie), de réagir pour mieux comprendre les processus de préservation à l’œuvre.

« Les processus de momification dépendent de plusieurs facteurs, tels le microclimat, les températures, le soleil ou le vent », explique l’expert.

DÉPLACEMENTS. Observant les photographies prises des corps des alpinistes tels qu’ils ont été retrouvés au Mexique, il précise également :

 « Ces corps ont sans doute subi des déplacements liés à l’avalanche, ce qui n’a pas permis leur bonne préservation. À l’inverse d’Otzi, qui – par chance – est toujours resté au même endroit de sa mort à sa découverte plus de 5000 ans plus tard ! Otzi a été littéralement « lyophilisé » sur place via une combinaison de neige et de glace, ce qui a permis qu’il nous parvienne en si bon état ».

Des phénomènes identiques avaient été constatés sur des momies de soldats de la Première Guerre mondiale retrouvés dans les Alpes, « à peine » âgés de 100 ans.

http://www.sciencesetavenir.fr/

Meurtres d’albinos: 200 sorciers arrêtés en Tanzanie


Être albinos dans certains pays, c’est dangereux à cause des superstitions, qui font d’eux des proies pour des pouvoirs magiques et rituels. Des arrestations ont lieu, une campagne de sensibilisation est mise sur pied, de plus les femmes âgées semblant être des victimes d’une chasse aux sorcières, mais les mauvaises traditions sont longues a changer,
Nuage

 

Meurtres d’albinos: 200 sorciers arrêtés en Tanzanie

 

Alors que cette maladie génétique héréditaire ne frappe... (PHOTO GUILLAUME BONN, ARCHIVES THE NEW YORK TIMES)

Alors que cette maladie génétique héréditaire ne frappe qu’un Occidental sur 20 000, un Tanzanien sur 1400 est albinos, en raison notamment des mariages consanguins, d’après des experts.

PHOTO GUILLAUME BONN, ARCHIVES THE NEW YORK TIMES

DAR ES-SALAAM

Plus de 200 sorciers ont été arrêtés depuis la mi-janvier en Tanzanie, dans le cadre d’une opération visant à mettre fin aux mutilations et meurtres d’albinos, victimes de croyances leur attribuant des pouvoirs magiques, a annoncé jeudi la police.

Advera Bulimba, porte-parole de la police, a indiqué à l’AFP que 225 guérisseurs non homologués et prétendus devins avaient été appréhendés lors de cette opération lancée dans plusieurs régions du nord du pays, qui doit être étendue à l’ensemble du territoire. Parmi eux, 97 ont d’ores et déjà été déférés devant la justice, a-t-il ajouté.

«Certaines personnes arrêtées étaient en possession d’articles tels que des peaux de lézard ou de lion, des dents de phacochère, des oeufs d’autruche, des queues de singe ou d’âne et des pattes d’oiseaux», a précisé le porte-parole.

L’ONU a dénoncé une recrudescence depuis 2013 des attaques contre les albinos en Tanzanie, potentiellement attribuables à l’approche des élections prévues en octobre, des candidats désirant s’attirer la victoire via la magie.

Une fillette albinos de quatre ans a été enlevée fin décembre et n’a toujours pas été retrouvée. Un bébé de 18 mois a été enlevé mi-février et son corps retrouvé, bras et jambes amputés. Et début mars, des hommes armés ont agressé chez lui un enfant de six ans et lui ont coupé la main.

Les organes des albinos, utilisés pour des rituels de sorcellerie ou dans la confection de philtres, sont vendus environ 600 $ aux prétendus sorciers ou guérisseurs.

Mi-janvier, la Tanzanie a annoncé l’interdiction de la sorcellerie pour tenter d’endiguer le phénomène. Début mars, le président Jakaya Kikwete a promis de prendre «toutes les mesures pour protéger les albinos», dénonçant «des actes inacceptables» qui «sont une honte pour des gens civilisés et qui croient en Dieu».

En mars, un tribunal du nord de la Tanzanie a condamné à mort quatre personnes pour le meurtre d’une femme albinos en 2008.

Jeudi, la police a appelé dans un communiqué «les responsables religieux, les chefs traditionnels et politiques, ainsi que les journalistes à poursuivre la campagne de sensibilisation contre ces croyances superstitieuses».

«Beaucoup de nos citoyens croient encore à l’ensorcèlement, ce qui entraîne une criminalité comme celle-ci (contre les albinos) ainsi que des meurtres de personnes âgées», a souligné la police.

Selon des défenseurs des droits de l’homme, des centaines de femmes souvent âgées sont victimes chaque année de la vindicte populaire qui les accuse d’être des sorcières. Ces lynchages sont attribués aux superstitions toujours vivaces dans ce pays d’Afrique de l’Est, mais cachent parfois une volonté d’accaparer leurs biens.

L’albinisme est une absence totale de pigmentation dans la peau, le système pileux et l’iris des yeux, due à des facteurs génétiques. Alors que cette maladie génétique héréditaire ne frappe qu’un Occidental sur 20 000, un Tanzanien sur 1400 en est atteint, en raison notamment des mariages consanguins, d’après des experts.

Malawi: un homme arrêté

Un homme a été arrêté jeudi au Malawi pour tentative de meurtre d’un albinos, dans un pays marqué déjà par six meurtres «rituels» d’albinos depuis décembre, selon une association.

Dans certains pays d’Afrique, les albinos sont tués pour utiliser certains de leurs organes ou des parties de leurs corps dans des rites magiques, notamment au Malawi, soi-disant pour faire venir la richesse.

Jeudi, la police du Malawi a annoncé l’arrestation d’un homme de 45 ans qui a tenté du tuer un albinos, dans le district de Mulanje (Sud).

«L’homme est entré dans la maison de l’albinos à minuit le 10 février et a tenté de l’étrangler», a raconté à l’AFP le porte-parole de la police locale James Kadadzera.

La victime a réussi à s’échapper et à appeler à l’aide. Ses voisins ont mis le suspect en fuite. Il a été arrêté deux jours après les faits.

Selon Boniface Massah, le président de l’Association des Personnes atteintes d’albinisme au Malawi (7500 adhérents), six de ces personnes atteintes d’une dépigmentation héréditaire de la peau et des yeux ont été assassinées depuis décembre.

«Beaucoup d’albinos vivent dans la peur d’être attaqués et tués», a-t-il indiqué.

Selon M. Massah, l’albinisme touche une personne sur 1200 au Malawi.

Les autorités sanitaires affirment que l’une des causes de cette affection est la consanguinité.

http://www.lapresse.ca/

Smiley, ce chien né aveugle passe sa vie à aider les enfants et les malades


Un chien né dans une usine à chien pouvait présager un sombre  destin  et pourtant… Sorti d’un endroit malsain, ce chien aveugle est devenu un excellent chien de thérapie
Nuage

 

Smiley, ce chien né aveugle passe sa vie à aider les enfants et les malades

 

Smiley, ce chien né aveugle passe sa vie à aider les enfants et les malades

Photo : CAPTURE D’ÉCRAN CBC NEWS

Smiley, un golden retriever né sans yeux et atteint d’un nanisme, a grandi dans une usine à chiot. C’est Joanne George, de Stouffville, au Canada, qui a sauvé l’animal de la mort deux ans plus tard. Aujourd’hui, dix ans après son adoption, son emploi du temps est bien chargé.

L’animal est en effet chien de thérapie pour le programme local Dog St. John Ambulance Therapy. Chaque jour, il réconforte et divertit les patients des hôpitaux et des maisons de retraite, ou soutient des enfants en difficulté de lecture dans une bibliothèque.

Source d’inspiration

Un job qui correspond parfaitement à l’animal. Pour sa propriétaire, c’était une évidence de proposer sa compagnie comme moyen de soin, de part l’inspiration qu’il peut dégager. Teddy, le patient d’une maison de soins infirmiers, incapable de communiquer a ainsi été témoin du don de Smiley.

« Un jour, il a mis ses pattes en face de Teddy et celui-ci a commencé à lui sourire et à faire du bruit, explique Joanne à CBSnews. Toutes les infirmières se sont précipitées dans la pièce. Elles n’avaient jamais vu ce genre de réaction. »

Smiley a ainsi changé le quotidien de centaines de femmes, hommes et enfants. Mais après une décennie au service des autres, sa maîtresse confie qu’il arrive doucement vers la fin de sa vie.

« Il est venu à mon premier rendez-vous amoureux, il était le porteur de mon alliance lors de mon mariage. Il m’a également accompagné pendant ma grossesse », se souvient Joanne, qui précise que Smiley « a changé sa vie ». Une pensée douloureuse atténuée par le fait que ce bon samaritain est loin d’avoir eu une vie de chien.

http://www.metronews.fr/

Australie Un bœuf à deux têtes vendu aux enchères


Généralement, quand un animal a une allure vraiment particulière, cela l’assure a une vie longue et paisible, mais ce n’est pas toujours le cas
Nuage

 

Australie : Un bœuf à deux têtes vendu aux enchères

 

Un bœuf à deux têtes vendu aux enchères

Crédit photo : Gracieuseté Facebook

Un animal surprenant a été vendu aux enchères, hier, dans la région du Queensland, en Australie: un bœuf à deux têtes!

(Crédit photo: Facebook)

Mareeba Salesyards, le marchand qui a mis en vente l’animal, a assuré que la bête est en «très bonne santé».

L’animal, baptisé «Two Face», a un œil, une dent et des narines fonctionnelles sur sa deuxième tête, selon ce qu’a écrit le vendeur de bétail sur sa page Facebook.

Le bœuf a été vendu pour la somme de 555 dollars (537 dollars canadiens), rapporte le quotidien belge 7sur7.

(Crédit photo: Facebook)

Mareeba Salesyard a publié quatre photos de l’animal qui est devenu une vedette sur internet, mais ce sera de courte durée, car un abattoir a acheté l’unique bête.

http://tvanouvelles.ca/