La douleur chez le chat : 5 signes qui doivent vous alerter


C’est étonnant comment un chat peut cacher sa douleur, et souvent, on s’en aperçoit quand il est trop tard. Savoir reconnaitre les changements qui peuvent être subtiles, est donc un atout pour comprendre son chat quand il est souffre
Nuage

La douleur chez le chat : 5 signes qui doivent vous alerter

 

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : rore – Flickr

On a beau inventer toutes sortes d’objets connectés plus sophistiqués les uns que les autres, et même des traducteurs de miaulements, nos chers et tendres compagnons à 4 pattes ne savent toujours pas parler, et encore moins exprimer leur douleur. C’est surtout le cas des chats, qui dissimulent leur souffrance pour ne pas révéler leur faiblesse à leurs prédateurs.

Un comportement très utile pour les chats vivant à l’état sauvage, mais parfois dangereux pour les chats domestiques dont les humains ne détectent pas suffisamment tôt le mal-être.

Certains signes doivent toutefois vous alerter et vous aider à repérer la douleur chez le chat.

1. Son comportement a soudainement changé

 

Un chat en souffrance, physique ou mentale, a souvent tendance à changer radicalement de comportement. Un chat sociable peut se replier sur lui-même, s’isoler.

Un sommeil perturbé, une perte d’appétit, mais aussi des difficultés à faire ses besoins, un refus d’utiliser la litière ou encore une toilette négligée sont autant de comportements qui doivent vous mettre la puce à l’oreille.

Aussi, si votre chat se lèche beaucoup et seulement sur une partie de son corps, il est fort possible qu’il tente d’apaiser une douleur.

2. Il est devenu agressif

 

D’habitude ravi de se faire câliner, votre animal est crispé et grognon voire agressif quand vous le prenez dans vos bras, le caressez ou touchez une zone de son corps en particulier ? Il est possible qu’il exprime sa souffrance en grognant, en miaulant et en se crispant.

3. Il est apathique

 

Un chat qui ne bouge plus, ou qui le fait péniblement et uniquement lorsqu’il y est contraint – et ce qu’il soit jeune ou dans la force de l’âge -, ça n’est pas normal.

Si votre compagnon devient soudainement inactif, n’attendez pas pour l’emmener chez le vétérinaire.

4. Son visage est crispé

 

Oreilles tombantes, yeux plissés à moitié fermés, pattes tendues lorsqu’il est couché sur le côté : les chats, d’habitude si souples et agiles ont tendance à se contracter lorsqu’ils souffrent, et ce phénomène s’observe particulièrement au niveau du visage.

5. Le ronronnement de douleur

 

Oui, le ronronnement est très souvent un signe de bien-être. Mais un chat peut aussi se mettre à ronronner lorsqu’il est stressé ou lorsqu’il souffre. Le ronronnement est un moyen de communication chez le chat, qui peut aussi bien exprimer son contentement qu’une douleur, « comme si le chat essayait de se débarrasser du mal en le désarmant, comme s’il avait affaire à un adversaire. Un chat agonisant ronronne. Le bercement doit l’apaiser ainsi que les phéromones qu’il dégage il doit se rassurer face à la mort. Mais il n’y a encore une fois aucune certitude sur ce processus » explique Marie-Hélène Bonnet, comportementaliste du chat.

http://wamiz.com/

4 réponses à “La douleur chez le chat : 5 signes qui doivent vous alerter

  1. Ce n’est pas évident à détecté parfois… deux ans passés, ma Canelle se cachait sous le lit, c’est là que j’ai pensé qu’elle n’allait pas bien et en effet mais elle s’est vite remise! Brrr encore bien froid ce matin… bise et bon vendredi dans la joie et la tendresse!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s