Non


Il faut parfois penser à nous-même qu’aux autres Savoir dire non, n’est pas toujours facile, il y a toujours ce sentiment de culpabilité mais si les gens nous en tienne rigueur, c’est eux que cela regarde
Nuage

 

Non

 

 

 

« Presque tous les hommes sont esclaves faute de savoir prononcer la syllabe : non. »

Chamfort

Ami, le chat impassible qui prend les humains pour des fous


Un chat qui a plutôt l’air de s’ennuyer devant son maître qui essai tant bien que mal à amuser ses boules de poils
Nuage

 

Ami, le chat impassible qui prend les humains pour des fous

 

 

Vous pensez que jouer au ping-pong ou agiter une plume suffit à mettre n’importe quel chat dans tous ses états ? Ce matou impassible, répondant au petit nom d’Ami, est bien déterminé à vous prouver que vous vous trompez.

Il est vrai que certains chats, son colocataire Ohagi (à gauche de votre écran) par exemple, se laissent facilement piéger par les tentatives de divertissement de leurs humains.

Mais d’autres, comme Ami, non contents de vous regarder vous fatiguer pour eux, vous fixent d’un air affligé, pour ne pas dire désespéré, et semblent vous prendre pour des fous.

http://wamiz.com/

Le Saviez-Vous ►Tout ce que vous devez savoir sur les tendances santé les plus farfelues de 2015


Des tendances santés, dont certains sont connus depuis plusieurs années, mais il y a quelqu’une qui sont à mon avis, douteuses.
Nuage

 

 

Tout ce que vous devez savoir sur les tendances santé les plus farfelues de 2015

 

 

Il y a quelques années, si vous aviez dit à quelqu’un que vous buviez du charbon de bois, que vous alliez dans un «rave» à 7 heures du matin ou que vous vous nourrissiez de bouillon d’os, on vous aurait probablement pris pour un fou.

Et pourtant, aujourd’hui, ces activités sont considérées comme étant tout à fait «santé» par certains individus.

Nous ne pouvons garantir que les tendances qui suivent sont là pour rester. Mais pour le moment, elles semblent avoir la cote!

Le café au beurre

coffee

L’entrepreneur Dave Asprey a inventé le «Bulletproof Coffee», le «café pare-balles», en 2009. La recette officielle comprend des grains de café légèrement moulus, 2 cuillers à soupe de beurre non salé et 1-2 cuillers à soupe d’huile TCM.

Le «Bulletproof Coffee» fournirait apparemment de l’énergie pour une journée entière, et ce, aussi bien au corps qu’à l’esprit.

Le Dr. Donald Hensrud est toutefois sceptique, surtout que l’on recommande de prendre la boisson haute en calories et en gras saturés au lieu d’un déjeuner normalement constitué.

La farine de grillons

crickets

Des grillons pulvérisés en une poudre farineuse.

La farine de grillons est utilisée dans la concoction de barres nutritives, de desserts et plus encore.

Les grillons sont remplis de fer, de vitamine B12 et de protéines et contiendrait autant de calcium qu’un verre de lait.

S’il est préférable de continuer de prendre ses protéines d’animaux comme le saumon et le poulet, le Dr. Donald Hensrud confirme que la farine de grillons est effectivement riche en la matière, en plus d’être beaucoup plus écologique ainsi qu’une bonne initiative pour le développement durable.

Un facial pour le moins… unique

snails

Certaines personnes laissent des escargots se promener partout sur leur visage durant des séances de 45 minutes.

Le mucus de ces bestioles contiendrait des nutriments et des antioxydants qui contribueraient à conserver un visage d’apparence jeune.

Les dermatologues sont toutefois beaucoup moins emballés, avançant que les effets de ce facial pour le moins particulier – et assez dispendieux – seraient d’assez courte durée.

Les «raves» matinales

parties

Certains individus font désormais la fête à 7 heures du matin. Ils ont remplacé l’alcool et la drogue par du café et des jus d’herbe de blé.

L’expérience est vivifiante. Les gens font la fête, rencontrent de nouvelles personnes et font du cardio au rythme d’une musique d’enfer. Le tout sans la gueule de bois.

C’est une bonne façon de bouger et de décompresser pour les salariés qui travaillent de longues heures et ne peuvent se permettre trop d’écarts de conduite.

L’huile de noix de coco

coconut oil

Certaines personnes ont commencé à mettre de l’huile de noix de coco dans leur café, et ça ne s’arrête pas là. L’huile est aussi utilisée comme démaquillant, pour faire la cuisine et on la retrouve même dans certaines recettes de smoothies.

Pourquoi un tel engouement? L’huile de noix de coco est une bonne source de bon cholestérol, d’antimicrobiens et d’antioxydants.

Les experts précisent toutefois que des recherches plus approfondies devront être menées pour confirmer ou infirmer le statut d’«aliment miracle» que certains donnent déjà à l’huile de noix de coco.

Les vacances «crossfit»

crossfit

Si l’idée de sauter sur des boîtes et de soulever des poids massifs fait votre bonheur, les vacances «crossfit» sont faites pour vous.

Croisières, tourisme, retraites, qui n’aimerait pas revenir de vacances plus en forme et en santé?

Si vous êtes adeptes de «crossfit», vous serez comblé. Mais soyez toujours vigilent. Cette tendance est à l’origine de bien des blessures.

Le bouillon d’os

broth

Ce bouillon est fait d’os de volaille, de bœuf et de poisson bouillis jusqu’à l’éclatement. La préparation peut prendre jusqu’à 48 heures.

La consommation de bouillon d’os permettrait d’avoir des cheveux plus brillants, une meilleure digestion en plus de réduire les douleurs articulaires et les brûlures d’estomac.

Certains experts doutent que le bouillon d’os soit plus bénéfique qu’un bouillon ordinaire, mais il est certainement bon pour la santé. Le bouillon d’os est une bonne source de collagène, une protéine bénéfique autant pour les os que la peau et les articulations.

Le charbon actif

charcoal

Des individus boivent et prennent des capsules de charbon actif, une substance un peu différente de ce que vous mettez habituellement dans votre barbecue.

Les adeptes croient que le charbon actif est idéal pour désintoxiquer l’organisme, que vous ayez trop bu ou trop mangé ou pour simplement avoir un regain d’énergie.

Le Dr. Donald Hensrud n’est pas du tout enthousiaste face à cette tendance, car l’organisme a déjà la capacité de se purifier lui-même.

Renouer avec la nature

nature

L’idée est de renouer avec votre «homme des cavernes intérieur». C’est la chasse, la cueillette, passer beaucoup de temps au soleil et s’abreuver directement de sources naturelles.

Les gens se tournent vers ce concept pour échapper au rythme de vie auquel nous nous sommes accoutumés, nous obligeant à passer beaucoup trop d’heures devant un écran, sous un éclairage artificiel et à nous empiffrer de malbouffe.

Les résultats dépendent de votre niveau d’implication. Certaines personnes ont carrément quitté la ville pour vivre plus près de la nature.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Madagascar : Il vit 40 ans avec une tumeur de 16 livres au visage


Tout le monde devrait avoir le droit à des soins médicaux peu importe l’endroit ou il habite Cet homme a bien fait de suivre son idée pour être soulagé de cette grosse tumeur.
Nuage

 

Madagascar :  Il vit 40 ans avec une tumeur de 16 livres au visage

Sambany avant son opération (Crédit photo: gracieuseté Mercy Ships)

TVA Nouvelles

Pendant 40 ans, Sambany a porté deux fois le poids de sa tête sur ses épaules, mais grâce à l’équipe de médecins bénévoles dubateau-hôpital Mercy Ships, cette énorme masse qui pendait sur le côté gauche de son cou et de son visage est disparue.

Sambany habite Madagascar et dès qu’il a su que l’organisation humanitaire Mercy Ships était de passage, il a marché pendant trois jours en compagnie de son petit fils pour se rendre jusqu’auport de Toamasina, où le bateau-hôpital avait jeté l’ancre, rapporte le Daily Mail. Et heureusement pour lui, ses efforts ont été récompensés!

Après avoir subi une multitude d’examens médicaux, l’homme a été opéré afin de retirer cette tumeur dont le poids excédait 16 livres. Selon les médecins, cette chirurgie, qui a duré 12 heures, constitue le retrait de la plus grosse masse qu’ils aient réalisé en 30 ans.

«Je suis vraiment heureux, juste heureux! Je sais que sans cette opération, j’allais mourir bientôt. Je sais qu’il y avait des risques que je meure pendant l’intervention, mais je ne me sentais déjà plus en vie à l’intérieur de moi, vu la manière dont les autres me traitaient», a confié le grand-père.

Sambany (Crédit photo: gracieuseté Mercy Ships)

Selon le Dr Michael McBrien, anesthésiste britannique présent lors de l’impressionnante chirurgie, il s’agit d’une intervention «presque incroyable, considérant l’âge du patient et la grosseur de la tumeur».

«C’est fantastique de voir qu’on a pu faire tout ça sur un bateau amarré au port de Toamasina. C’était une merveilleuse expérience», a-t-il confié.

Vu l’importante opération qu’il a subie, Sambany devra passer les prochains mois sur le navire-hôpital afin de reprendre des forces.

Le Dr Michael McBrien et Sambany (Crédit photo: gracieuseté Mercy Ships)

http://tvanouvelles.ca/

CUBA. Découverte d’une souche du VIH particulièrement agressive


Il y a quelques années, on parlait de Sida sous le bout des lèvres, on pouvait même distingué ceux qui avaient des traitements contre ce virus, aujourd’hui, ces personnes vivent mieux et plus longtemps. Mais le VIH évolu et une souche découverte est inquiétante et plus féroce
Nuage

 

CUBA. Découverte d’une souche du VIH particulièrement agressive

 

 

Une cellule du système immunitaire infectée par des particules virales du VIH. ©NIAID / BSIP

Une cellule du système immunitaire infectée par des particules virales du VIH. ©NIAID / BSIP

Par Hugo Jalinière

Des chercheurs ont isolé une souche mutante du virus d’immunodéficience humaine qui évoluerait de façon beaucoup plus rapide vers le Sida.

SIDA. C’est une découverte inquiétante qu’ont fait des chercheurs de l’université catholique de Louvain (UCL) et de l’Institut de médecine tropicale Pedro Kouri de La Havane sur l’île de Cuba : une souche du virus d’immunodéficience humaine (VIH) plus virulente que celles rencontrées jusqu’à présent a été détectée chez de nouveaux infectés. Selon les scientifiques, cette souche mutante aurait la faculté d’évoluer vers le stade de la maladie en moins de trois ans contre six à dix ans pour les souches connues.

« La progression étonnamment rapide de cette variante du VIH augmente le risque que les patients deviennent très malades avant même se rendre compte qu’ils sont infectés », observent les auteurs de l’étude publiée fin janvier 2015 dans la revue EBioMedicine.

LIRE INFOGRAPHIE. Comment le VIH pénètre-t-il l’organisme ?

VIH et Sida

Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est à l’origine d’une maladie : le syndrome d’immunodéficience acquise (Sida). Le VIH qui s’attaque au système immunitaire en prenant le contrôle des cellules T CD4 se développe en Sida lorsque le taux de ces cellules descend en dessous de 200 par millilitre de sang. À ce moment, le système immunitaire est miné de l’intérieur est n’est plus à même de réagir aux infections.

Les équipes ont travaillé sur des échantillons biologiques provenant de 73 patients récemment infectés (dont 52 chez qui le VIH s’était développé en Sida) et de 22 malades témoins. Soit 95 patients en tout. Les chercheurs expliquent avoir observé des charges virales anormalement élevées. Si ce n’est pas la première fois que des mutations du VIH sont observées, celle documentée par cette étude révèle une virulence inédite qui inquiète.

C’est quelque chose qu’on avait jamais observé auparavant » – Dr Hector Bolivar

Cité par le Miami Herald qui a repéré l’étude, le Dr Hector Bolivar, spécialiste des maladies infectieuses à l’Ecole de médecine Miller de Miami explique :

« La communauté scientifique connaît bien la capacité du VIH à muter pour former de nouvelles souches », précisant que soixante d’entre elles ont déjà été identifiées à ce jour. Le problème, « c’est qu’à Cuba, cette souche est associée à une progression rapide de la maladie. C’est quelque chose qu’on n’avait jamais observé auparavant », reconnait-il. 

Mais l’inquiétude naissante en Floride, très proche voisin de l’île, vient surtout du fait qu’une souche mutante peut non seulement plus difficile à diagnostiquer mais également développer une résistance aux thérapies actuelles et poser de nouveaux défis à la mise au point d’un vaccin.

Cependant le Dr Hector Bolivar estime que le nombre d’échantillon testé (95) n’est pas suffisamment important pour extrapoler cette découverte aux trois à huit mille personnes vivant avec le VIH à Cuba, selon les données de l’Unicef. Il est vrai que des observations de plus grande envergure seraient nécessaires pour connaître l’étendue de cette souche particulièrement agressive.

http://www.sciencesetavenir.fr/

Elle accouche dans le train : son bébé glisse dans le trou des toilettes et tombe sur les rails


On entends quelques fois par années des femmes qui accouchent dans un endroit inconfortable et insolite. Mais quand un bébé est prêt, on ne peut pas apprêter le processus. Pour ce nouveau-né, on  dirait une scène de film d’horreur, mais heureusement, il y a eu plus de peur que de mal.
Nuage

 

Elle accouche dans le train : son bébé glisse dans le trou des toilettes et tombe sur les rails

 

Un train à la gare de New Delhi, en Inde. - Prakash Singh - AFP/Archives

Un train à la gare de New Delhi, en Inde. Prakash Singh  /  AFP/Archives

C’est une histoire incroyable qui est arrivée à une jeune Indienne de 22 ans cette semaine : celle-ci s’est en effet évanouie après avoir accouché dans les toilettes exiguës d’un train qui s’était brièvement arrêté avant de repartir pour Hanumangarh, dans l’ouest du pays. Selon le responsable de la police ferroviaire, Subhash Vishnoi, son nouveau-né a glissé par la cuvette des toilettes avant de tomber sur les rails.

La plupart des trains indiens disposent de toilettes qui se déversent directement sur les voies. Les proches de la jeune femme l’ont découverte inconsciente alors que le train avait déjà redémarré.

C’est un agent de sécurité qui a aperçu le bébé et alerté les autorités. Aujourd’hui, celui-ci se porte très bien :

« Quand la femme et son mari ont retrouvé leur nouveau-né vivant et indemne, ils étaient très, très contents. Ils ne s’attendaient pas à retrouver le bébé vivant », a conclu un autre policier, Ram Singh.

http://www.ladepeche.fr/

Maladie mentale : une variété puissante de cannabis augmenterait le risque


Avec la légalisation des drogues, on peut penser que de nouvelles variétés vont apparaitre sur les tablettes, les habitudes des consommateurs risquent de changer et les risques seront d’autant plus grand de voir apparaitre des maladies mentales dû aux drogues
Nuage

 

Maladie mentale : une variété puissante de cannabis augmenterait le risque

 

La Skunk, une variété de cannabis avec un fort taux de THC développée durant les années 1970 aux États-Unis. ©  SIPANY/SIPA

La Skunk, une variété de cannabis avec un fort taux de THC développée durant les années 1970 aux États-Unis. © SIPANY/SIPA

Les personnes consommant quotidiennement de la « skunk », une variété de cannabis, seraient cinq fois plus susceptibles de développer une maladie mentale, selon une étude.

« SKUNK ». La consommation fréquente d’une variété puissante de cannabis, comme la « skunk », augmente fortement les risques de développer une maladie mentale, selon une étude publiée par The Lancet. Les personnes consommant de la « skunk » (une variété de cannabis avec une forte capacité psychotrope) tous les jours sont cinq fois plus susceptibles de développer une maladie mentale, selon cette étude réalisée dans le sud de Londres pendant six ans auprès de 370 personnes saines et de 410 patients atteints pour la première fois d’un trouble psychotique.

Le risque de psychose dépend de la fréquence d’utilisation et de la puissance du cannabis »

 

La probabilité de développer une maladie mentale tombe à trois fois plus en cas de consommation seulement le week-end et à deux fois plus pour une consommation réduite à moins d’une fois par semaine (voir schéma ci-dessous). En revanche, l’étude n’a pas trouvé de lien entre la consommation de haschich (variété moins puissante de cannabis) et le développement d’une maladie mentale.

« Les résultats montrent que le risque de psychose chez les consommateurs de cannabis dépend de la fréquence d’utilisation et de la puissance du cannabis », a mis en avant le docteur Marta Di Forti, principal auteur de l’étude. « L’utilisation de haschich n’a pas été associée à un risque accru de psychose ».

© Marta Di Forti / The Lancet

Le haschich contient moins de THC (tétrahydrocannabinol, la molécule à l’origine des effets psychotropes du cannabis) que la « skunk ».

« Nos résultats montrent l’importance de sensibiliser le public au risque associé à l’utilisation de cannabis à forte puissance, en particulier à un moment où ces variétés sont de plus en plus disponibles », jugent les auteurs de l’étude. »La tendance mondiale à la libéralisation de l’utilisation du cannabis rend en outre urgent le développement de l’éducation des jeunes sur les risques du cannabis à forte puissance », concluent-ils.

LÉGALISATION. L’Uruguay est devenu en 2014 le premier pays au monde à légaliser la production et la vente de cannabis tandis que quatre États américains ont réglementé son usage à des fins récréatives. Le cannabis est la drogue illicite la plus consommée en Europe (73,6 millions des 15-64 ans l’ont expérimenté dans leur vie, soit 21,7% des Européens adultes), selon le dernier rapport de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT).

Lise Loumé avec afp

http://www.sciencesetavenir.fr/