Redéfinir l’échec pour se sentir plus en confiance


Voir l’échec comme un fait négatif, nous empêche de voir que nous pouvons trouver d’autres moyens d’y parvenir ou simplement nous orienter vers d’autres buts
Nuage

 

Redéfinir l’échec pour se sentir plus en confiance

 

L’échec ne signifie pas que vous êtes un raté…
      Ça signifie que vous n’avez pas encore réussi.
L’échec ne signifie pas que vous n’avez rien accompli…
     Ça signifie que vous avez appris quelque chose.
L’échec ne signifie pas que vous avez été idiot…
     Ça signifie que vous avez eu une grande foi.
L’échec ne signifie pas que vous êtes déshonoré…
      Ça signifie que vous avez eu la volonté d’essayer.
L’échec ne signifie pas que vous ne l’avez pas…
      Ça signifie que vous devez le faire de façon différente.
L’échec ne signifie pas que vous êtes inférieur…
     Ça signifie que vous n’êtes pas parfait.
L’échec ne signifie pas que vous avez gâché votre vie…
      Ça signifie que vous avez une raison de recommencer à neuf.
L’échec ne signifie pas que vous devez abandonner…
     Ça signifie que vous devez essayer plus fort.
L’échec ne signifie pas que vous n’y arriverez jamais…
      Ça signifie que ça prendra un peu plus de temps.

(Robert H. Schuller /extrait de « Devenez la personne que vous rêvez 
d’être » – Editions Un monde différent)

16 réponses à “Redéfinir l’échec pour se sentir plus en confiance

  1. Effectivement, la notion même d’échec est péjorative, voire même décourageante. Il faudrait peut-être prendre ce fait comme quelque chose qui retardera un projet, mais qui ne l’empêchera pas d’aboutir. A force de persévérance, on arrive à quelque chose de positif. Le soutien des proches est aussi important pour nous aider à surmonter ce que nous considérons comme un échec. 🙂

  2. L’échec peut être un moteur pour faire mieux que ce qu’on espérait faire avant d’échouer. Ça dépend de la façon de chacun d’en tirer profit.

  3. C’est aussi une question de culture, quand on prend nos amis des USA, l’échec n’est qu’une étape vers le succès, ils prennent les choses autrement, rien qu’en France l’échec semble quelque chose d’insurmontable, en Espagne , au Portugal ou en Italie c’est abordé aussi différemment , plus fataliste mais une manière d’aller de l’avant. Comme on dit souvent il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas et qui ne risquent pas l’échec…

  4. Encore plus vrai quand on est enseignant, on se doit de mettre en valeur l’échec car ce n’est pas négatif. « L’erreur est la preuve que l’on a essayé. » est une citation qui trône dans ma classe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s