Le Saviez-Vous ► Une araignée herbivore


Une araignée bien curieuse, alors qu’on sait que les araignées attrapent d’autres insectes par divers moyens pour vivre, celle-ci préfère le régime végétarien sauf en cas de disette
Nuage

 

Une araignée herbivore

 

Elle se nourrit d’acacia d’Amérique centrale, alors que toutes les autres sont carnivores.

Serait-ce le «vilain petit canard» de la famille des araignées ? Une espèce d’araignée herbivore vient d’être caractérisée. Comme si on trouvait un lion qui ne mangerait que des légumes. Et pourtant, des chercheurs de l’Université de Villanova, dans la banlieue de Philadelphie, et de l’Université de Brandeis, près de Boston, ont bel et bien découvert un arachnide qui se nourrit, essentiellement, de plantes (Current Biology, 13 octobre 2009).

Cette «bizarrerie» vit en Amérique centrale. Elle fait partie des araignées dites «sauteuses» qui ne font pas de toiles et attrapent leurs proies en bondissant sur elles. Mais elles produisent tout de même de la soie et sautent en déployant derrière elles une sorte de câble de rappel pour les assurer dans leurs exercices d’équilibristes.

Comportement social différent

Le nom de cette espèce herbivore, caractérisée pour la première fois le 23 juin 1896 au Guatemala, est Bagheera kiplingi, sans doute en hommage au Livre de la jungle de Rudyard Kipling, sorti en 1894, dans lequel une panthère noire sauve le petit Mowgli. On trouve également cette araignée dans d’autres pays d’Amérique centrale. Elle a ceci de particulier qu’elle a liée une grande «amitié» avec des arbrisseaux d’acacia d’une espèce bien définie. Ceux-ci possèdent leurs propres colonies de fourmis qui les aident à se défendre contre les herbivores. En retour, la plante fournit de la nourriture aux fourmis, en particulier sous forme de nectar à la base de ses feuilles et de petites structures sur ses tiges, riches en lipides et en protéines. Et les araignées ont trouvé le moyen de «squatter» ce système, piochant allègrement dans la nourriture offerte par la plante tout en évitant les «patrouilles» de fourmis.

«C’est vraiment très intéressant et unique, estime Christine Rollard, arachnologue au Muséum national d’histoire naturelle de Paris. Il est vrai que ces araignées sauteuses ont développé des yeux particuliers. Et elles en ont quatre. D’où une très bonne vue sur ce qui les entoure.»

Ces araignées ont donc un double avantage : elles peuvent se nourrir «à l’œil» des produits de la plante, sans contrepartie, et peuvent également, en période sèche, redevenir carnivores, et même cannibales comme c’est le cas chez de nombreuses espèces d’araignées.

Les chercheurs ont observé le comportement de ces araignées, les ont filmées avec des caméras ultrarapides. Ils sont même allés jusqu’à faire des analyses moléculaires entre la composition de la plante et celle des araignées. Et cela concorde. On y retrouve bien les mêmes éléments. Il faut dire que les araignées ne mangent pas vraiment. Elles boivent avec leur trompe. Et doivent donc liquéfier leurs proies ou leur nourriture avant de pouvoir les avaler.

Autre élément troublant observé par les chercheurs, un comportement social différent des autres espèces d’araignées. Elles logent sur la plante et s’y reproduisent. Et, étonnamment, les mâles s’occupent des œufs et des «bébés» araignées. Est-ce une conséquence de leur régime herbivore ?

http://www.lefigaro.fr/

2 réponses à “Le Saviez-Vous ► Une araignée herbivore

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s