Un selfie aurait causé l’écrasement mortel d’un avion


Un stupide accident d’avion avec morts qui auraient pu être évitées. Cette manie des selfies est une vraie est une vraie plaie, et a certaines circonstance une menace à la sécurité
Nuage

 

Un selfie aurait causé l’écrasement mortel d’un avion

 

LAURENT LASALLE

Selon des enquêteurs du gouvernement américain, la prise d’égoportraits serait responsable de l’écrasement d’un avion survenu en mai de l’an dernier.

C’est en effet ce que conclut le rapport du Conseil national de la sécurité des transports des États-Unis après avoir étudié le dossier de l’écrasement d’un Cessna 150 qui a fait deux victimes dans la nuit du 31 mars 2014.

D’après les enquêteurs, tout porte à croire que Amritpal Singh était en train de prendre une photo de lui-même tandis qu’il pilotait un petit avion en pleine nuit près de Denver, au Colorado. L’homme aurait été désorienté par le flash de son téléphone mobile peu de temps avant que l’avion ne plonge au sol, tuant à son bord le pilote et son passager. C’est la première fois que l’agence américaine blâme un selfie dans le cadre d’un accident aérien.

La prise de photos dans la cabine de pilotage semble être devenue au fil du temps un phénomène de plus en plus populaire, principalement lié à la prolifération de téléphones intelligents munis de caméra de plus en plus sophistiquée. Le blogueQuartz a d’ailleurs publié en décembre dernier un article sur cette pratique que partagent plusieurs pilotes de ligne, qui contreviennent du même coup aux règles de l’aviation civile.

Puisqu’il pilotait un avion léger biplace dans le cadre d’une utilisation personnelle, Singh n’était pas assujetti à cette législation. Il n’a donc enfreint aucun règlement. Cependant, les enquêteurs soulignent dans leur rapport que selon le journal de bord de Singh, ce dernier n’avait pas cumulé suffisamment d’heures de vol pour transporter des passagers de nuit, ni dans les conditions météorologiques présentes au moment de l’accident.

Un enregistrement vidéo en guise de preuve

C’est évidemment avec une certaine prudence que le rapport mentionne que la prise d’un égoportrait semble être à l’origine de l’accident. Cette hypothèse s’appuie toutefois sur les enregistrements vidéo de la GoPro qui se trouvait fixée dans la cabine du pilote, et qui a survécu à l’écrasement.

«Les enregistrements de la GoPro ont révélé que le pilote et une foule de passagers ont pris des égoportraits avec leurs téléphones cellulaires», mentionne le rapport, soulignant que ceux-ci «utilisaient le flash de l’appareil mobile au cours du décollage, de la montée initiale, et du trajet» lors de vols nocturnes.

Soulignons qu’aucun enregistrement de l’accident n’a été capté par la GoPro.^

http://branchez-vous.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s