Inde Un bébé victime d’une combustion spontanée?


Si je ne m’abuse, il n’a jamais été prouvé de la possibilité d’une combustion spontanée. De plus, il est quand même étrange qu’elle trouve la même excuse pour le deuxième bébé pour la mère d’avoir été brûlé. J’ose croire que ses enfants seront placés ailleurs
Nuage

 

Inde

Un bébé victime d’une combustion spontanée?

 

(Capture d’écran, The Daily Mail)

 

Un couple d’Indiens soutient que son bébé a pris feu soudainement. L’enfant est actuellement soigné à l’hôpital de Chennai où les médecins s’intéressent à son cas.

La mère du bambin soutient que l’enfant a été victime d’une combustion spontanée jeudi dernier, six jours après sa naissance. Ses pieds se seraient enflammés sans explications, rapporte le quotidien anglais, le Daily Mail.

Une équipe de cinq médecins incluant pédiatres, chirurgiens plastiques et psychiatres se relaient au chevet de l’enfant et tentent de comprendre ce qui lui est arrivé.

«Nous avons fait des prélèvements sur les plaies pour des tests. Nous attendons les résultats dans les prochains jours et nous déciderons alors des autres examens et traitements», fait savoir le Dr Gunasekaran.

Ce n’est pas la première fois que cette mère de famille de 22 ans se présente à l’hôpital avec un enfant victime de combustion spontanée.

Déjà en 2013, elle avait conduit son fils Rahul à l’hôpital après qu’il eut pris feu pour la quatrième fois. Après de nombreuses analyses, les médecins avaient conclut qu’il n’avait pas été victime de combustion spontanée et s’inquiétaient alors qu’il a été victime de maltraitance.

«Les gens pensent que je l’ai enflammé, mais ce n’est pas vrai», se défendait-elle à l’époque.

http://tvanouvelles.ca/

6 réponses à “Inde Un bébé victime d’une combustion spontanée?

  1. La lecture d’articles médicaux peut parfois susciter le même sentiment d’étrangeté et d’épouvante qu’un épisode de « X-Files », de « Bones » ou des « Experts ». Des médecins finnois signent dans le Journal of Burn Care & Research une troublante publication, mise en ligne le 22 janvier, intitulée : « La combustion humaine spontanée à la lumière du XXIe siècle ».

    Ce phénomène rare, abordé par Dickens (Bleak House, 1853) et Zola (Le Docteur Pascal, 1893) bien avant les scénaristes des séries américaines, est évoqué lorsque certaines parties du corps sont retrouvées réduites en cendres alors que d’autres sont préservées. Malgré l’absence d’une source de chaleur évidente à proximité du cadavre, il ne reste souvent rien du thorax, de l’abdomen et du bassin, tandis que la tête, les bras, les mains, la partie basse des jambes et les pieds sont largement indemnes, les chaussettes et les chaussures pouvant rester en parfait état ! Curieusement, l’environnement immédiat de la victime calcinée est quasiment intact. Surtout, il n’existe aucun signe d’agression ou de mise en scène d’un acte criminel.

    Les docteurs Virve Koljonen et Nicolas Kluger, de l’université d’Helsinki ont recensé les articles parus ces onze dernières années sur la combustion humaine spontanée. Ils ont sélectionné et analysé cinq publications relatant 12 cas, dont la MAJORITE EN FRANCE !. Les victimes, souvent des-FUMEURS! et des alcooliques, étaient âgées de 44 à 74 ans. Huit d’entre elles étaient des femmes. Un des 12 cas, survenu en Auvergne, a été publié dans le Journal of Forensic Sciences, en septembre 2011, par le professeur Gérald Quatrehomme, responsable du laboratoire de médecine légale et d’anthropologie médico-légale de l’université de Nice.

    « COMME UNE BOUGIE »

    Il s’agissait d’un homme de 57 ans, vivant seul, fumeur et alcoolique, se chauffant avec un poêle à bois. Ce qui restait du corps gisait près d’une pile de journaux à peine jaunis, d’une chaise de paille en parfait état et de bouteilles en plastique légèrement déformées. Les murs et le mobilier étaient recouverts de suie. De la graisse humaine liquide se trouvait près du corps calciné. Le taux d’alcoolémie de la victime était de 3,2 g/l. L’absence de suie dans les bronches à l’autopsie indique que l’homme n’avait pas inhalé de fumée, donc qu’il était déjà mort quand la combustion s’est déclarée.

    France et fumeurs ??? => je devrais peut-être arrêter de fumer ????

  2. « Bones » ou des « Experts » eux ils ont prouvé que ce n’était pas par combustion spontannée 😉 .. j’ai lu aussi des livres la-dessus qui décrivaient les causes possibles

    comme aussi une personne ayant un gros surpoids avec un taux d’alcool élevée et près d’une source de chaleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s