Abandonnés jusque dans la mort


Je crois que ce qui est pire quand on vit le dernier souffle, c’est d’être abandonné à des mains étrangères pour décider de notre sort et oublié de tous ceux que l’on a connu
Nuage

 

Corps non réclamés

Abandonnés jusque dans la mort

 

b05fe206-3f25-49fd-8ff9-547cdfc172af

Photo Archives / Agence QMI

Le Bureau du coroner répertorie sur son site internet le nom de gens abandonnés jusque dans la mort.

Hugo Bourgoin / Agence QMI

 

MONTRÉAL – Chaque année, des centaines de personnes meurent dans l’indifférence la plus totale au Québec. Leur corps n’est jamais réclamé et c’est l’État qui doit en disposer aux frais des contribuables.

Alors que le ministère de la Santé (MSSS) donne certaines de ces dépouilles qui répondent à des critères bien précis à la science, le Bureau du coroner répertorie sur son site internet le nom de gens abandonnés jusque dans la mort.

Louis Croteau, né en novembre 1947. Jean Brunet, né en février 1959. Claude Lorion, né en avril 1960. Bon an, mal an, une cinquantaine de personnes se retrouvent sur cette liste alors que leur dépouille (confiée au coroner pour cause de décès obscure, violente ou par suite de négligence) repose dans un réfrigérateur ou à la morgue de Montréal ou celle de Québec en attente d’être réclamée.

Délai de 30 jours

Une attente qui ne donnera souvent rien. Malgré les avis invitant un proche à se manifester, la plupart demeureront sans réponse.

«Ce qu’on nous demande, c’est de garder le corps au moins 30 jours à partir du moment où le décès est signalé au coroner. C’est assez peu et, règle générale, on les garde plus que 30 jours parce que cette période-là inclut tout le processus», explique Geneviève Guilbault, porte-parole du Bureau du coroner.

Le coroner doit d’abord faire son travail d’expertise et les policiers sont ensuite mandatés pour retrouver des proches du défunt. Dans l’éventualité où ces recherches ne mènent à rien, le nom de la personne est inscrit sur la liste des corps non réclamés. Ultimement, tous subiront le même sort.

Inhumés dans l’oubli

«C’est toujours la même issue: on doit l’enterrer. On n’a pas le droit de l’incinérer, de le donner à la science ou quoi que ce soit», ajoute Mme Guilbault.

Autant à Montréal qu’à Québec, les corps sont enterrés dans un cimetière avant de sombrer dans l’oubli; aucune pierre tombale pour commémorer leur mémoire.

Malgré tout, le Bureau du coroner doit verser 475 $ plus taxes pour chacun de ses corps à la maison funéraire chargée de l’inhumation.

Pour sa part, le MSSS, qui gère la majorité des corps non réclamés au Québec (ceux dont la cause de la mort est immédiatement classée comme étant naturelle), a dépensé 168 498 $ l’an dernier pour l’inhumation de 330 corps. En 2012, cette dépense s’élevait à 182 552 $.

Désistement des proches

Un corps est considéré non réclamé lorsqu’aucun proche ne se manifeste à l’intérieur d’un certain délai. Il arrive cependant que la famille d’un défunt décide tout simplement de se désister et de ne pas récupérer la dépouille.

Il faut dire qu’aucune loi ne force qui que ce soit à s’occuper du cadavre d’un proche.

«Les gens ne sont pas obligés de se manifester et s’ils le font, ils doivent s’engager à offrir une sépulture décente», explique Geneviève Guilbault.

Qu’est-ce qui incite les gens à se désister? Des conflits familiaux et des ennuis financiers peuvent être parmi les causes. Chose certaine, à tout moment une personne peut changer d’idée et communiquer avec le Bureau du coroner pour demander l’exhumation d’un corps.

«Quelqu’un pourrait être non réclamé par désistement et, tout à coup, on a une rentrée d’argent et on décide d’enterrer notre proche», ajoute la porte-parole qui admet cependant que ces demandes se font rares. 

http://www.journaldequebec.com/

Une réponse à “Abandonnés jusque dans la mort

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s