Au lieu de coloniser l’espace, un projet d’Atlantide émerge


Coloniser les mers, à mon avis, nous empiétons déjà beaucoup sur les océans. Construire une méga ville flottante est une idée attirante, mais je serais vraiment inquiète des conséquences sur ce genre de structure avec nos modes de vie en pleine mer
Nuage

 

Au lieu de coloniser l’espace, un projet d’Atlantide émerge

 

Au lieu de coloniser l'espace, un projet d'Atlantide émerge

Le projet coûterait 28 milliards $ et la technologie requise pourrait être prête d’ici à 2030.Photo AFP

TOKYO – Et si au lieu de songer à coloniser l’espace interstellaire, l’humain s’intéressait davantage à occuper l’aire la plus importante de la planète bleue: la mer? C’est à un tel projet de «ville-globe flottante» que réfléchit très sérieusement une entreprise de construction japonaise.

Quelque 4000 résidents et 1000 visiteurs pourraient vivre et travailler dans une sorte d’Atlantis moderne, une sphère de 500 mètres de diamètre qui abriterait des hôtels, des complexes résidentiels, des bureaux, des sites de recherche et des centres commerciaux.

Ce globe de béton et matériau transparent flotterait aux neuf dizièmes plongé dans la mer, mais pourrait être totalement immergé par mauvais temps, en descendant le long de l’axe central, une gigantesque structure hélicoïdale de 600 mètres de diamètre qui s’enfoncerait jusqu’à 4000 mètres de profondeur.

Cette construction en spirale constituerait un chemin de 15 kilomètres menant à un bâtiment au fond de l’océan, qui pourrait servir d’usine d’exploitation de métaux rares et autres ressources.

Selon les ingénieurs visionnaires de la firme Shimizu à l’origine de cette création imaginaire, il serait même possible d’utiliser des micro-organismes appelés «méthanogènes» pour convertir en méthane le dioxyde de carbone (CO2) capturé à la surface.

De l’énergie serait en outre produite par différentiel thermique entre le fond et la surface de l’océan.

Le projet coûterait 3000 milliards de yens (environ 28 milliards $) et toute la technologie requise pourrait être prête d’ici à 2030.

Ce concept de science-fiction a été pensé avec plusieurs organisations, dont l’Université de Tokyo et l’Agence japonaise pour les Sciences et Technologies maritimes (JAMSTEC).

«Nous avons passé deux ans à concevoir le projet avec des technologies que nous imaginons plausibles dans l’avenir», a expliqué un porte-parole de Shimizu.

Il s’agit de la troisième folie architecturale présentée par ce géant du BTP après une «mégapole verte flottante» et un anneau à énergie solaire autour de la Lune pour alimenter la Terre.

En 2012, une autre grande entreprise de construction japonaise, Obayashi, a imaginé un ascenseur qui emmènerait les touristes à 96 000 kilomètres d’altitude, jusqu’au quart du chemin de la Terre à la Lune.

Seraient employés pour ce faire des nanotubes de carbone, un matériau 20 fois plus résistant que l’acier.

http://fr.canoe.ca

Une réponse à “Au lieu de coloniser l’espace, un projet d’Atlantide émerge

  1. Cela est normal pour moi…
    Les informations que j’ai reçu d’ailleurs mentionnent des cités sous marines …
    il n’y aura plus de place sur cette terre qui sera envahie par l’eau du réchauffement climatique et par quelques conneries supplémentaires que certains imbéciles nous préparent…
    J’en déduits que l’atmosphère sera tellement irrespirable et les radiations solaires telles qu’il faudra se protéger sous l’eau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s