Apprendre à lâcher prise


Ce n’est pas facile de lâcher prise sur diverses situations qui nous énerve, pourtant nous n’y pouvons rien sur les facteurs externes. Même si, nous ruminons sans cesse, cela ne changera rien, mais nous rendra plus malheureux. Ce que nous avons comme contrôle c’est nous et de l’attitude que nous avons faces aux évènements
Nuage

 

Apprendre à lâcher prise

 

Apprendre à lâcher prise

Il est futile de croire que l’on peut contrôler les événements extérieurs.Photo Fotolia

Frédéric Gingras

 

Parce que c’est un des défis les plus durs à relever pour quelqu’un, mais qu’il en vaut la peine, aujourd’hui je vous parle du «lâcher prise», ou du pouvoir de l’abandon.

L’être humain aime le contrôle. Nous avons l’illusion, la plupart du temps, ou plutôt nous aimons le croire, que nous avons le contrôle total de notre vie. Cela nous rassure la nuit de se dire, à tort pourtant, que nous tenons les rênes de notre propre destinée.

Je ne vous dis pas que le destin existe. Je laisse ce discours aux voyantes et à la section horoscope du journal. Ce que je dis, c’est que, finalement, on n’a que très peu de contrôle réel sur notre vie. Qu’il y a beaucoup trop de variables externes pour même tenter d’avoir ce genre de contrôle omniprésent et que ce désir n’est né, essentiellement, que de notre ego et de sa quête éternelle de contrôle égoïste sur toute chose.

Certes, on peut décider de se dépêcher pour arriver tôt au travail. Cependant, et ce, malgré tous les efforts que nous déployons pour arriver une heure à l’avance, nous ne contrôlons pas la météo; nous ne contrôlons pas les autres automobilistes; nous ne contrôlons pas la position des chantiers de construction; nous ne contrôlons pas les éventuels bris mécaniques de notre véhicule. Pourtant, malgré le fait que ce retard, ce matin d’octobre, n’est absolument pas de notre faute, nous rageons intérieurement, les dents serrées, alors que le métro tombe en panne, nous promettant au moins dix minutes de retard sur notre horaire de la journée.

Certes, nous pouvons vouloir vraiment séduire une femme; mettre toutes les chances de notre côté, la faire rire, lui offrir une soirée mémorable et être l’homme le plus charmant du monde, mais au final, rien ne nous garantit qu’elle finira dans nos bras. Même si on le veut vraiment; même si on a tout fait pour y arriver. Et c’est correct; c’est normal. Parfois, elle n’est simplement pas intéressée par nous, c’est la vie, que voulez-vous.

Pourquoi tant de gens gaspillent-ils de l’énergie sur ce qu’ils ne peuvent pas contrôler?

Personnellement, mon conseil, c’est:

Contrôle ce sur quoi tu as un réel contrôle. Pour le reste, lâche prise, tu te fais du mal.

Et quelle est la seule chose sur laquelle nous avons un contrôle? Nous. Juste nous. Seulement nous.

Notre façon de voir le monde, notre façon de penser, notre façon de dire les choses, notre façon de réagir aux événements, notre façon de percevoir les actions d’autrui, bref, notre façon de voir et de vivre notre vie.

Donc, même si cette charmante et séduisante femme nous refuse un deuxième rendez-vous, cela ne nous sert à rien de tomber dans la misère et le pathétisme. On n’y peut rien. Ce serait comme rager et maudire notre vie parce qu’il y a sept nuages dans le ciel au lieu de huit, un matin.

Par contre, si on n’a aucun contrôle sur sa décision de nous rejeter, telle une vieille carcasse de poisson, on peut choisir comment on va réagir à son rejet. Et ça, c’est le réel pouvoir personnel.

http://fr.canoe.ca

2 réponses à “Apprendre à lâcher prise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s