Parole d’enfant ► Flatulences


Comment ne pas rire devant certaines réflexions des enfants qui eux sont très sérieux dans leur propos
Nuage

 

Flatulences

 

 

« Aujourd’hui, mon fils Antonin a eu un gaz assez bruyant et relativement long. Étonné par le bruit, il s’est attrapé les fesses avec les mains et s’est écrié: « Maman, j’ai une moto dans les fesses! »
  

Antonin, 5 ans/Trois-Rivières

Le Saviez-Vous ► De faux arrêts de bus pour empêcher les patients Alzheimer de déambuler


Si cela fonctionne alors pourquoi pas ? Des personnes atteinte de la maladie d’Alzheimer à un stade avancé peuvent partir se promener sans se souvenir comment revenir au point de départ. Des faux arrêts d’autobus semblent être très efficaces ce qui diminue donc les pertes de patients
Nuage

 

De faux arrêts de bus pour empêcher les patients Alzheimer de déambuler

Des centres de soins pour séniors, en Allemagne, utilisent désormais de faux abris de bus pour retenir les patients Alzheimer et les empêcher de déambuler au hasard, ce qui, en phase avancée de la maladie, est assez courant. Insolite mais efficace!

L’idée est venue suite à l’observation d’un comportement fréquent : les patients Alzheimer, en phase avancée de cette pathologie, perdent leurs repères spatio-temporels, ne savent plus à quel moment de la journée ils se trouvent, où ils doivent aller ou ce qu’ils doivent faire… Aussi quitent-ils les centres de soins, déambulent sans but ou tentent de retrouver le chemin de leur maison, au grand dam des équipes soignantes qui cherchent alors les moyens de garder en lieu sûr leurs patients – principalement pour leur éviter des ennuis de toute sorte…

Chez les patients Alzheimer, bien que la mémoire à court terme soit souvent déficitaire, la mémoire à long terme est encore assez active (bien qu’elle aussi déficitaire) : lorsqu’ils aperçoivent l’arrêt de bus, il se souviennent qu’attendre à l’arrêt signifie qu’ils vont pouvoir rentrer chez eux… Aussi, en Allemagne, des centres de soins pour séniors ont construit des répliques exactes des arrêts de bus courants, près des établissements… Répliques exactes, si ce n’est qu’aucun bus de ne s’y arrête : si un patient disparu de l’établissement s’y est installé pour attendre le bus, l’un des soignants vient l’aborder, lui explique que le bus viendra plus tard et lui propose, en attendant, un café.

5 Minutes après, les patients ont tout oublié de leur envie de partir et peuvent réintégrer tranquillement l’établissement de soin…

L’idée a pour la première fois été testée à Dusseldorf, dans l’établissement Benrath pour séniors. Durant longtemps, l’équipe soignante devait faire appel à la police pour retrouver les patients qui avaient voulu retourner vers leur famille ou dans leur maison, lesquelles, bien souvent, n’existent par ailleurs plus. L’équipe a alors fait appel à la société de transport urbain afin d’installer non loin de l’établissement, le faux arrêt (le piège à patients?), qui s’est révélé si efficace que désormais, plusieurs établissements allemands ont adopté cette méthode. Insolite, peut être dérangeant, mais semble-t-il très pratique.

http://www.psychoweb.fr/

Première fois depuis plus de 60 ans Un chevreuil aux dents de vampire observé en Afghanistan


Étrange animal qui a des dents qui rappellent l’image des vampires. Un animal en voie de disparition qui n’avait été vu depuis des décennies à cause des braconniers
Nuage

 

Première fois depuis plus de 60 ans

Un chevreuil aux dents de vampire observé en Afghanistan

 

Un chevreuil aux dents de vampire observé en Afghanistan

Crédit photo : Facebook

TVA Nouvelles

Pour la première fois depuis plus de 60 ans, un chevreuil doté de deux longues canines semblables à celles des vampires a été observé dans le nord de l’Afghanistan.

C’est une équipe de recherche de la «Wildlife conservation society» qui a révélé cette nouvelle dans un communiqué vendredi.

Cette race de chevreuil serait également présente en Inde et au Pakistan. Le dernier animal de cette espèce avait observé par une expédition danoise en 1948.

Ces chevreuils bien particuliers font parties des espèces en voie d’extinction depuis longtemps.

Ils sont en effet très recherchés par les braconniers pour leurs glandes odorantes qui valent plus cher que l’or sur le marché noir.

http://tvanouvelles.ca

Vivre avec le nanisme


Un témoignage intéressant d’une petite personne que ses parents ont eu l’intelligence de l’élever comme une personne dite normale. Elle veut dénoncer les préjugés et les regards insistants. Atteint de nanisme elle a réussi à affronter tous les obstacles pour démontrer que sa condition ne l’a pas empêché de travailler au public et d’avoir une famille
Nuage

 

Vivre avec le nanisme

 

photo courtoisie

France entouré de son conjoint Gilles et ses deux enfants, Félix et Laurence.

 

Marie Poupart

 

Le nanisme n’est pas une bizarrerie mais un sérieux handicap

 

Elle mesure 3 pieds 11, elle est une achondroplase, elle est née avec un type de nanisme qui affecte la croissance des os longs (bras et jambes) mais France Goulet 49 ans, ne s’est jamais cachée pour vivre.

Mère de deux enfants, secrétaire dentaire, amoureuse de Gilles, son conjoint des vingt-huit dernières années, elle n’a jamais pensé que la réussite n’était réservée qu’aux individus beaux, grands et forts.

Vous êtes une personne de petite taille, vos parents ne sont pas atteints de nanisme. Votre handicap est-il dû à la génétique ?

Ma condition est causée par des changements dans les gènes. Ces changements appelés mutations empêchent les gènes de fonctionner normalement. Ces gènes déficients peuvent être hérités d’un parent atteint, d’un parent porteur (non atteint) ou bien ils peuvent avoir subi une mutation spontanée dans le spermatozoïde ou l’ovule des parents qui, eux, ne sont pas atteints de nanisme.

Votre condition a-t-elle des impacts sur votre santé ?

Depuis 2006, oui. J’étais éducatrice en garderie et j’ai dû réorienter ma carrière en raison de sérieux maux de dos. En étant de petite taille, ma colonne vertébrale est très compressée, comme si mes vertèbres s’embrassaient au niveau du bassin. Et depuis les dernières années, ça me fait souffrir. Je suis privilégiée, car contrairement à d’autres, je n’ai pas de problème de genoux ou de hanche. Aujourd’hui, la physiothérapie et la massothérapie me font du bien.

Votre petite taille vous cause-t-elle beaucoup de difficultés ?

Faire l’épicerie représente souvent tout un défi. D’abord en raison de la hauteur des tablettes, mais également celle des machines à débit pour payer. Certaines ne sont pas sur les comptoirs, mais plutôt fixées en hauteur et c’est impossible pour une personne comme moi de les atteindre. Les comptoirs de service dans les banques ou ceux des services gouvernementaux sont aussi difficiles d’accès pour nous. Il y a aussi le risque accru de se déplacer dans un stationnement, les gens ne nous voient pas, et c’est dangereux.

Votre demeure et de votre lieu de travail, sont-ils adaptés à vos besoins ?

Pas vraiment. J’ai toujours préféré m’adapter à la réalité que le contraire. Chez moi, il y a des bancs pour me faciliter la vie, mais sans plus, même chose à mon travail. À part ma chaise ajustable, et ma tablette d’ordinateur, je me suis adaptée au lieu. Par contre, ma voiture a subi des modifications. Grâce à des extensions de pédales amovibles et un coussin au dossier du siège du conducteur, je peux utiliser la voiture sans problème. Évidemment, je dois ajuster la grandeur de tous mes vêtements.

Avez-vous toujours bien accepté votre handicap ?

Avec l’éducation que j’ai eue, oui. Mes parents ne m’ont jamais surprotégée ou fait sentir différente des autres. J’ai toujours été traitée comme une enfant normale. J’ai eu mon permis de conduire, à 16 ans, en même temps que mes amis, j’ai fait du ski alpin, j’ai fréquenté les discothèques. Mon père disait toujours :

« Elle a ses deux bras, et ses deux jambes, ils sont plus petits, mais elle est capable pareil…»

Dans la vie de tous les jours, êtes-vous victime de préjugés ?

Les gens sont davantage conscientisés, mais ça n’est pas le cas de tout le monde. Je fais souvent l’objet de regards désapprobateurs de la part de personnes âgées. Elles ne me disent rien, mais elles ont un regard très insistant. Et ça me met mal à l’aise. Alors, ma réaction est de leur dire bonjour en espérant les faire décrocher.

Et qu’en est-il de la discrimination sociale?

Quand j’ai refait des études pour devenir secrétaire dentaire, j’ai eu beaucoup de difficulté à me trouver un stage en raison de ma différence. Je n’ai reçu une réponse positive qu’à la 17e demande. Et c’est malheureusement la réalité de plusieurs personnes de petite taille qui veulent travailler. En raison de notre apparence, et malgré nos qualifications, nous avons beaucoup plus de difficulté à nous faire embaucher. Les employeurs se disent encore: « Mais qu’est ce que les gens vont penser…» C’est probablement le plus gros défi que nous ayons à relever.

Vous avez fait le choix d’avoir des enfants alors qu’ils avaient 25 % de chances d’être atteints de nanisme ?

On s’est dit que si moi, j’avais réussi à surmonter mon handicap, pourquoi il n’en serait pas de même avec mes enfants ? On ne voulait pas s’empêcher d’avoir une famille et finalement mes deux enfants sont nés tout à fait normaux.

La vie peut être belle pour une personne comme vous ?

Et comment. Ce n’est pas une raison pour ne pas avoir une vie normale. Si je fais ce témoignage, c’est pour sensibiliser les gens à notre condition en espérant pouvoir contribuer à enrayer les préjugés. Au quotidien, une personne de petite taille peut s’inventer des façons de contourner les obstacles et de réaliser plein de choses intéressantes, et ce, peu importe les complications, les limites et les regards insistants.

http://www.journaldequebec.com

Les plus grandes attaques informatiques sont à venir


Presque tout est informatisé, une cyberattaque contre un groupe de personnes, une entreprise, un pays pourrait être néfaste et rendre vulnérable. Peut-on vraiment se défendre ?
Nuage

 

Les plus grandes attaques informatiques sont à venir

 

Les plus grandes attaques informatiques sont à venir

Photo Fotolia

WASHINGTON – Les plus grandes attaques informatiques sont à venir dans les dix prochaines années, estime la majorité des 1642 spécialistes de la sécurité sur internet interrogés par l’institut américain Pew Research Center.

«D’ici 2025, une cyber-attaque majeure pourra-t-elle provoquer des dommages étendus pour la sécurité d’un pays et à sa capacité à se défendre et à défendre sa population?», leur a demandé l’institut.

 Quelque 61 % de ces spécialistes ont répondu «oui».

Des «dommages étendus» signifient des morts ou des dégâts matériels, et le vol de dizaines de milliards de dollars.

«Les individus seraient plus vulnérables et les entreprises attaquées en permanence», affirme Lee Rainie, co-auteur de l’étude et directeur du projet internet du Pew Research Center.

Selon ces spécialistes en cybersécurité, «les fournisseurs de services essentiels sont une cible vulnérable, et le vol et les perturbations économiques peuvent être substantielles».

En revanche, 39 % de ces spécialistes considèrent que les dommages provoqués par une cyberattaque pourraient être évités.

«Certains ont relevé en privé que la menace d’une cyberattaque pourrait dissuader d’une attaque encore pire», estime Janna Anderson du centre internet Elon University’s Imagining, qui a conduit ce sondage avec Pew.

«Beaucoup ont utilisé la Guerre Froide comme métaphore, affirmant que des dommages graves avaient moins de chance de survenir compte tenu des menaces mutuelles de perturbations (entre les pays). Certains disent que les menaces d’attaques informatiques sont exagérées par les gens qui pourraient tirer des bénéfices d’une atmosphère de peur».

Certains experts affirment que les menaces de piratage sont déjà là.

«Une Chine belliqueuse peut procéder à une cyberinvasion des capacités militaires du Japon et de la Corée du Sud dans le cadre de leur conflit autour des mers de Chine, qui pourraient les obliger à reconfigurer leur informatique, à un coût élevé», a estimé Stowe Boyd, de Gigaom Research.

«Israël et les États-Unis ont déjà conçu le virus Stuxnet pour endommager les centrifugeuses des installations nucléaires iraniennes», a-t-il relevé.

http://fr.canoe.ca

Chiens et Chats: 7 erreurs à ne pas faire côté nourriture! oct 25 2014


Si nous voulons garder nos animaux en santé plus longtemps, il est préférable d’éviter certaines erreurs dans leur alimentation
Nuage

 

Chiens et Chats: 7 erreurs à ne pas faire côté nourriture!

 

On aime nos animaux. On en prend soin, on les cajole, on les dorlote, on va jusqu’à les faire toiletter comme nous allons chez le coiffeur. Et parce qu’on les aime, il arrive que l’on fasse certaine erreur côté nourriture en passant les gâter. Mais ces erreurs ont des conséquences sur leur santé et leur bien être.

Docteur vétérinaire et journaliste, Laetitia Barlerin a fait une liste des 7 erreurs à ne pas faire lorsque nous nourrissons nos animaux. Aux risque de les mettre en danger. La santé des animaux qu’on aime tant est importante, dorlotons les autrement que par la nourriture malsaine.

LISTE DES ERREURS À NE PAS COMMETTRE: 

1- Nourriture de chat pour chien et vis versa: La nourriture du chat ne convient pas au chien et l’inverse non plus. Le chien est domestiqué depuis 6 000 ans avant le chat, et a vu son régime alimentaire sensiblement évoluer au contacte de l’homme. Contrairement à celui du chat qui n’a pas bougé. Ne commettez jamais cette erreur par manque de nourriture. Une erreur qui entraîne de lourdes de conséquences.

2- Nourriture de table: Les chiens et les chats sont carnivores, pas omnivores. Les restes de tables ou les repas préparés maisons pour eux conduisent à des carences et mènent à des risques élevés d’obésité!

3- Trop de friandises: On aime leur faire plaisir, leur réaction est tellement amusante quand on leur offre. Mais en pensant leur faire plaisir, vous compromettez leur équilibre alimentaire et favorisez leur embonpoint. Offrir un petit biscuit à un chien équivaut à lui donner un hamburger. Et 30 grammes de fromage à un chat, représente 5 barres de chocolat!!! Soyez vigilant! Oui les finlandises sont délicieuses, mais les câlins et le jeu resteront ce qu’ils préfèrent venant de vous.

4- Varier leur repas: L’uniformité n’est pas synonyme de monotonie. Les animaux se satisfont d’un aliment tant qu’il est complet et équilibré. Leur flore microbienne intestinale, intervenant dans la digestion, a du mal à s’adapter à un changement alimentaire. Accordez leur une transition d’au moins 2 semaines.

5- Le fameux lait: Contrairement à l’image que l’on sait fait des chatons buvant du lait… C’est si mignon! Le lait est néfaste pour eux, comme pour les chiens. Quel que soit l’âge de l’animal en fait! Et quel que soit le lait, y compris le lait de vache. Rien ne remplacerait le lait de chatte ou de chienne car trop dilué, pauvre en protéines et en lipides. Il entraînerait un retard de croissance chez les chatons et les chiots.

6- Les nourrir que de viande!: Donner seulement de la viande à un animal en disant qu’il est carnivore est une contrevérité! La viande, qui est en fait les muscles d’une carcasse, ne peut satisfaire à elle seule les besoins nutritionnels de l’animal. Elle doit être complété par des huiles, des légumes verts, les minéraux, des céréale et des vitamines.

7-Céder aux caprices de l’animal: Votre chat boude la nourriture que vous lui offrez et ne veut manger que du foie ou du thon. Il dédaigne les croquettes? Il faut faire attention, ces aliments sont très riches en vitamines A, et en excès, dans leur organisme, ils bloqueront douloureusement les articulations. 

Source: svg-vets.com et vetmed.ucdavis.edu, wamiz.com

http://www.trucsetbricolages.com

Ces maladies qui touchent les hommes…


Il y a des maladies qui touchent plus les hommes que les femmes, à cause de leur anatomie, le style de vie et l’hérédité qui peuvent toucher plus un sexe que l’autre
Nuage

 

Ces maladies qui touchent les hommes…

 

L’homme et la femme ne sont pas égaux face aux maladies. En voici 5 qui touchent principalement les hommes.

Les maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires sont la plupart du temps liées à l’accumulation de « mauvais cholestérol » (LDL) dans les artères coronariennes. Le cœur permet d’oxygéner le reste des organes par l’intermédiaire du sang qui transporte l’oxygène nécessaire. Si les vaisseaux sont rétrécis à cause d’un dépôt de cholestérol, le flux sanguin vers le cœur est restreint, ce qui peut provoquer une angine de poitrine, caractérisée par de fortes douleurs au niveau de la poitrine. Si ce manque d’oxygène est plus important, une partie du muscle cardiaque peut se nécroser et causer un infarctus (= crise cardiaque). Les antécédents familiaux, le diabète, l’hypertension, le tabagisme, l’obésité et le stress chronique sont les principaux facteurs déclenchants. Il s’agit de l’une des principales causes de mortalité chez l’homme, après le cancer.

Le daltonisme

Le daltonisme, ou dyschromatopsie, est une anomalie de la vision, le plus souvent d’origine génétique. Les couleurs sont perçues différemment : l’individu confond le vert et le rouge, le bleu et le jaune ou ne perçoit que des nuances de gris, bien que ce soit plus rare. Le daltonisme est lié à un dysfonctionnement de l’œil, du nerf optique ou du cerveau. Plusieurs tests existent pour le dépister mais cette anomalie ne peut être traitée. Cette maladie n’évolue pas avec le temps. La proportion de daltoniens se situe autour de 8 % chez les hommes et de 0,45 % chez les femmes. Les femmes possèderaient le gène vecteur de cette anomalie, ne la développeraient pas mais le pourraient le transmettre à leurs enfants.

Le cancer du poumon

Le cancer du poumon

Le cancer du poumon est celui le plus fréquent chez l’homme. De plus, le taux de mortalité augmente chaque année. Ce type de cancer est souvent très invasif car le sang qui transporte l’oxygène nécessaire au bon fonctionnement des organes passe par les poumons avant de circuler dans l’ensemble du corps. La cause principale du cancer du poumon est le tabagisme, responsable de 80 à 90% des cas. Le tabagisme passif, l’exposition à des produits toxiques (amiante, arsenic, CO2) et la pollution atmosphérique sont aussi des facteurs qui en favorisent l’apparition. L’arrêt du tabac reste le geste numéro 1 pour prévenir le cancer du poumon.

Le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est le type de cancer le plus fréquent chez les hommes : 1 homme sur 7 en souffrira, le plus souvent à partir de la cinquantaine. Située sous la vessie et entourant l’urètre, la prostate est une glande de l’appareil reproducteur masculin. Son rôle est de produire le liquide séminal qui constitue le sperme. Même si la plupart du temps aucun symptôme n’est perceptible, le cancer de la prostate entraîne principalement des troubles urinaires et érectiles. Le diagnostic se fait par toucher rectal, échographie, biopsie et prise de sang.

L’alopécie (perte de cheveux)

L'alopécie (perte de cheveux)

Plus généralement appelée calvitie, l’alopécie est un phénomène naturel souvent héréditaire. Si la chute de cheveux dépasse 50 à 100 cheveux par jour, on peut parler de chute de cheveux pathologique. Elle touche principalement les hommes. La perte de cheveux peut être totale ou partielle. Le stress est un facteur déclenchant ou accélérateur de ce phénomène. Il n’existe pas de shampooing efficace pour lutter directement contre la perte des cheveux mais des traitements existent. N’hésitez pas à consulter un médecin si vous perdez vos cheveux par poignées ou par plaques de façon anormale

http://www.passeportsante.net