A New York, une régie publicitaire cachait des traqueurs dans les cabines téléphoniques sans prévenir personne


Les publicitaires cherchent par tous les moyens d’agrandir leur pouvoir d’agir auprès des consommateurs. Mais, leurs méthodes peuvent être carrément perverses.
Nuage

 

A New York, une régie publicitaire cachait des traqueurs dans les cabines téléphoniques sans prévenir personne

 

No Dial Tone Jim Pennucci via Flickr CC

Il y aurait plus de 500 dispositifs cachés dans les cabines téléphoniques de New York. Installés par la régie publicitaire Titan, ils permettent de traquer les mouvements des New-Yorkais.

Le site Buzzfeed, qui révèle l’histoire, explique que ce système, appelé «beacon», fonctionne via Bluetooth. En temps normal, il permet de détecter les téléphones portables avoisinants pour proposer des offres commerciales à leur propriétaire. Cette année par exemple, le Festival du film de Tribeca a utilisé ce système pour avertir les festivaliers des événements alentours.

Seulement voilà, comme le note Buzzfeed, «la diffusion d’une telle technologie peut transformer n’importe quelle ville en une matrice géante de commercialisation cachée».

Car ce dispositif, fabriqué par l’entreprise californienne Gimbal, peut récupérer différentes données comme la localisation du passant ou son heure de passage.

En effet, et c’est plus étonnant, l’entreprise de régie publicitaire Titan, qui a installé les «beacons» n’a pas eu besoin d’offre publique ou consultation de la population. La ville de New York ayant donné son accord sans passer par les démarches habituelles parce que Titan, selon le New York Daily News, jurait alors qu’il n’y avait qu’un but de «maintenance».

«Au-delà de l’implication de la ville dans cette affaire, le manque de transparence est encore plus inquiétant», explique Donna Lieberman, de l’Union des libertés civiles de New York, au Daily News. 

Quelques heures après la publication de l’enquête, et une levée de boucliers de la part d’associations de défense de la vie privée, la ville de New York a fait savoir qu’elle avait demandé à Titan d’enlever son dispositif «beacon». L’entreprise a également reconnu que d’autres villes aux Etats-Unis comme Los Angeles ou San Francisco étaient équipées de ce système, mais a refusé d’en dire plus. 

http://www.slate.fr

3 réponses à “A New York, une régie publicitaire cachait des traqueurs dans les cabines téléphoniques sans prévenir personne

  1. « Le vie privée pourrait en réalité être une anomalie. »

    Vince Cerf (Veni Markovski/Wikim&eacute ; dia Commons/CC)

    Non, cette phrase n’a pas été lâchée par James Clapper ni un autre responsable de la NSA. On la doit à Vint Cerf qui n’est autre que le « chef évangéliste de l’Internet » de Google.

  2. La question mérite de plus en plus d’être posée :  » où est la liberté individuelle  » ..Ton billet n’est qu’un exemple ……
    Nous sommes fichés de tous côtés , officiellement ou pas ….
    çà n’a que peu de rapport , mais j’en ai fait l’expérience il y a peu de temps ( heureusement , ce fut une bonne surprise ) :Quand l’organisme chez lequel j’avais placé de l’argent il y a très longtemps ( plus de 30 ans ) et que j’avais complètement oublié , m’a contacté par téléphone il y a peu pour m’avertir que l’argent placé était à ma disposition ( avec les bénéfices lol ) ……Ce qui m’a surpris , c’est que depuis l’adhésion , je suis passé du Nord de la France au centre , marié et divorcé 3 fois etc…..Sans compter mon changement de No de téléphone peu de temps avant leur appel…..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s