Lettre à la femme qui était derrière moi dans la file du supermarché


Au lieu d’une citation, voilà un hommage d’une dame à une inconnue qui par générosité et sans jugement a payer la note de l’épicerie. On ne sait jamais comme une aide peut changer la vie d’une personne et cette lettre apporte une bonne réflexion sur l’entraide, la compassion.
Nuage

 

Lettre à la femme qui était derrière moi dans la file du supermarché

 

Cet hommage a été publié à l’origine sur le blog d’une femme qui se prénomme Andréa. Nous l’avons traduit pour vous. Si vous décidez de le lire, lisez-le jusqu’à la fin.

Chère madame, qui étiez derrière moi dans la file du supermarché,

Vous ne me connaissez pas. Vous ne savez pas à quoi ressemble ma vie depuis le premier Octobre 2013. Vous ne savez pas que ma famille a connu la misère. Vous ne savez pas que nous avons dû faire face à des choses extrêmement dures. Vous ne saez pas que nous avons été humiliés, rabaissés, destitués.

Vous ne savez pas que j’ai pleuré plus d’un jour sur deux; que je me bats constamment contre la dépression qui veut prendre le contrôle de mon coeur. Vous ne savez pas que la fierté de mon mari a été brisée en morceaux, piétinée. Vous ne savez pas que mes enfants ont dû porter les soucis normalement réservés aux grandes personnes sur leur dos. Vous ne savez pas que leur innocence leur a été arrachée sans aucune raison. Non, vous ne savez rien, rien du tout de cela.

Ce que vous savez, en revanche, c’est que j’ai voulu acheter de la nourriture à mes enfants  et que je n’ai pas pu acheter cette nourriture. Je n’avais aucun argent ni sur moi, ni sur ma carte bancaire. Je n’avais que ma carte SNAP, et la machine était hors-service (Supplemented Nutrition Assistance Program : Programme d’aide à la nutrition, qui fournit une pension alimentaire aux familles à très faible revenu aux Etats-Unis et au Royaume-Uni — NDLR)

Tout ce que vous avez entendu,

c’était moi qui disait « S’il vous plaît…Je vous en prie… Mes enfants ont faim et je n’ai pas d’autre moyen de payer cela. » Vous ne m’avez pas jugée. Vous n’avez pas dit entre vos dents « Peut-être que tu devrais avoir moins d’enfants ! » Vous n’avez pas dit « Vas te trouver un boulot et apprends à te prendre en charge toute seule. »

Vous n’avez pas non plus détourné le regard de gêne, ou de honte pour moi. Vous n’avez eu aucun de ces aprioris.

Ce que vous avez fait, c’est que vous avez payé les 17.38$ de courses pour nous. Vous avez donné à mes enfants des bananes, du yaourt, du jus de pomme, du fromage, et un Ice Tea pour moi. Vous m’avez laissé vous embrasser, vous serrer fort dans mes bras et vous promettre à travers mes larmes que je rembourserai tout cela, un jour. Un jour, je paierai moi aussi le repas de quelqu’un. Ces 17.38 $ n’etaient peut-être pas grand chose pour vous, mais pour nous cela n’avait pas de prix.  En rentrant, mes enfants n’arrêtaient pas de vous couvrir de tous les éloges possibles et imaginables.

Notre « ange déguisé en femme ».

Ils vous ont louée. Ils vous ont bénie. Vous avez restauré un peu de notre foi en l’humanité, que nous avions perdue. Une chose si simple, si petite a changé nos vies.

Vous nous avez peut-être déjà oubliés à l’heure ou j’écris ces lignes, mais nous, nous ne vous avons pas oubliée. Nous n’oublirons pas, jamais. Vous resterez à jamais dans nos coeurs, alors que nous ne connaissons même pas votre nom.

Vous n’avez pas idée à quel point j’éprouve de la gratitude (et de la honte) de pouvoir subsister grâce aux pensions alimentaires du gouvernement. Nous mangeons à notre faim, grâce aux aides sociales. Je suis heureuse que le gouvernement prenne soin de mes enfants. Je n’en suis pas fière pourtant, et j’ai honte. Lorsque je dis aux gens que nous vivons grâce à cela, je le fait de manière défiante, parce que je m’apprête à ce qu’ils me jugent.

Pourtant, seuls quelques personnes vraiment très proche de nous savent pourquoi nous bénéficions de la SNAP. Ils savent que mon mari travaillait dur, et qu’il a été remercié de la compagnie dans laquelle il avait une position de manager, après 17 ans de loyaux services. Ils savent que nous avons dû déménager de notre ancienne maison pour un autre état, seulement pour être laissés à la rue, étant donné que la maison dans laquelle nous avions emménagé était un logement de fonction. Ils savent que mon mari travail à mi-temps, tout en cherchant sans relâche un emploi stable; qu’il passe ses journées à envoyer des c.v et a passer des entretiens d’embauche. Ce n’est pas facile pour un homme de 40 ans de trouver un travail pour nourrir sa famille.

Mais vous, vous ne saviez rien de tout cela. Pourtant, cela ne vous a pas empêchée d’éprouver de la compassion et de la générosité pour une personne que vous n’aviez jamais rencontré auparavant.

À vous, la dame qui etiez derrière moi dans la file du supermarché, vous ne savez pas à quel point nous apprécions cela. Vous n’avez pas idée de l’impact que vous avez eu sur mes enfants. Vous n’avez pas idée. Votre geste était peut être petit, mais pour nous, c’était quelque chose de monumental. Merci.

Merci de ne pas nous avoir jugés. Merci d’avoir donné quelque chose à manger à mes enfants. Merci. Simplement, merci.

Avec toute ma reconnaissance éternelle,

Andréa, la dame qui était devant vous dans la file du supermarché, avec le chariot plein d’enfants qui n’ont désormais plus faim.

http://www.demotivateur.fr

En vidéo : un éléphanteau sauvé de la noyade par les siens


L’entraide chez les éléphants est souvent reconnue, et voilà, un bel exemple d’un groupe d’éléphante qui en cas de problème se donne la main, non, plutôt la trompe pour secourir un autre en difficulté
Nuage

 

En vidéo : un éléphanteau sauvé de la noyade par les siens

 

Un groupe de jeunes éléphants d'Afrique sous la surveillance d'une femelle adulte au moment de s'abreuver en communauté à la rivière. © Global Water Partnership, Flickr cc by-nc-sa 2.0

Un groupe de jeunes éléphants d’Afrique sous la surveillance d’une femelle adulte au moment de s’abreuver en communauté à la rivière. © Global Water Partnership, Flickr cc by-nc-sa 2.0

Dans la société matriarcale des éléphants, le groupe dans son ensemble protège et assure la survie des petits. Lorsqu’un éléphanteau risque la noyade, les secours s’organisent. Découvrez en vidéo cet étonnant sauvetage.

La traversée d’une rivière au fort courant présente des risques pour les éléphanteaux. Heureusement, sous la surveillance des adultes, leur sécurité est assurée. Plus de peur que de mal… © Sandy Gelderman

Les troupeaux sont en général composés d’un dizaine d’éléphants femelles adultes et de quelques petits. Les mâles sont a contrario plutôt solitaires. Dans cette vidéo, un éléphanteau de six mois tente de traverser une rivière quand il est emporté par les flots. Sa mère se porte aussitôt à son secours et d’autres membres du groupe lui viennent en aide pour le ramener sur la berge.

Ce comportement est typique des éléphants qui s’entraident et se protègent mutuellement. Dans la nature, la durée d’allaitement d’un éléphanteau est de l’ordre de 36 à 48 mois. Durant cette longue période, le petit ne peut pas survivre seul, il doit être constamment sous la protection de sa mère afin d’échapper aux menaces de l’environnement, dont les lions qui sont l’une des principales.

http://www.futura-sciences.com/

Les 10 Utilisations de la Peau de Banane Que Vous ne Connaissiez Pas.


La peau de banane que nous jetons pourrait être utilisée pour le jardin, les plantes d’intérieur, même dans la nourriture, ainsi que d’autres utilisations
Nuage

Les 10 Utilisations de la Peau de Banane Que Vous ne Connaissiez Pas.

 

12 % c’est ce que représente la peau dans le poids d’une banane
C’est 350 millions de kilos de peaux de bananes qui vont à la poubelle chaque année !

Vous pensez que les peaux de bananes ne servent qu’à faire glisser les gens dans la rue ? Détrompez-vous ! Vous pouvez les utiliser pour faire plein d’autres choses. Alors avant de les jeter, penser à les recycler.

Voici 10 utilisations possibles des peaux de bananes : 10 utilisations des peaux de bananes que vous ne connaissez pas

1. Fertiliser Les Plans De Tomates

Enroulez une peau de banane autour de la base de vos plans de tomates afin qu’ils puissent absorber les éléments nutritifs tout au long de la saison.

2. Nourrir Les Plantes D’intérieur

Faites tremper une peau de banane dans un grand récipient d’eau.

Mélangez 1 volume de cette eau à la banane avec 5 volumes d’eau claire.

Arrosez vos plantes d’intérieur avec ce mélange pour qu’elles fertilisent.

3. Les Utiliser En Compost

Les peaux de bananes se décomposent rapidement et ajoutent dans le sol beaucoup d’éléments nutritifs bénéfiques aux jardins et potagers.

4. Soigner Les Éruptions Cutanées Et Démangeaisons

Frottez une peau de banane sur une piqûre d’insecte, une réaction aux plantes urticantes ou encore sur une plaque de psoriasis.

La peau de banane réduit les démangeaisons et favorise la guérison.

5. Nourrir Les Animaux

Ajoutez un peu de terre à des peaux de bananes séchées pour l’alimentation des poulets, des cochons, des lapins et du bétail.

6. Faire Du Vinaigre

 Utilisez l’aigreur du vinaigre de peaux de bananes pour assaisonner les salades, pour donner du goût à l’eau et au thé ou pour accompagner vos recettes qui nécessitent d’être relevées.

7. Attendrir La Viande

Ajoutez une peau de banane mûre dans une cocotte pour éviter que les morceaux de viande désossés ou sans peau se durcissent ou se dessèchent pendant la cuisson.

8. Manger La Peau

Obtenez encore plus de nutriments, de fibres et d’antioxydants du fruit en faisant bouillir la peau 10 min. Passez-la dans un presse-agrumes ou mixez-la avec d’autres fruits. Pensez à bien rincer la peau pour éliminer les pesticides.

9. Attirer Les Papillons Et Les Oiseaux

Mettez les pelures de bananes bien mûres sur une plate-forme surélevée dans le jardin et regardez-les se jeter sur ce délice sucré. Attention, les abeilles et les guêpes peuvent aussi être attirées.

10. Cirer Le Cuir Et L’argent

Avec le côté intérieur d’une peau de banane, frottez des chaussures en cuir, des vestes ou des meubles. Cirez ensuite avec un chiffon doux. Mélangez une peau de banane avec de l’eau et utilisez le mélange pour faire briller de l’argent. Cliquez ici pour voir l’astuce.

________________________________

 

 

De même ne jetez pas les bananes trop mûres. Les bananes trop mûres sont un ingrédient parfait à incorporer dans les pains, muffins et autres préparations. Congelez les bananes dans un sac ziploc jusqu’au moment de les utiliser.

Le P’tit truc en plus pour bien pour conserver les bananes : Enlevez-les du sac pour qu’elles mûrissent uniformément. Les bananes doivent être laissées à température ambiante pour mûrir. Séparez chaque banane du régime et entourez les tiges de cellophane pour ralentir le processus de maturation.

 Sinon, vous pouvez aussi les laisser mûrir dans le frigo. La peau va noircir mais la chair va rester bonne pendant plusieurs jours.

http://www.comment-economiser.fr

De l’eau plus ancienne que le Soleil


Même si je suis septique quand on annonce qu’il y a des extraterrestres sur terre, je demeure convaincu qu’il y a de la vie ailleurs, quelque part dans l’espace. Sous quelle forme ? Je ne sais pas, mais sûrement des micro-organismes, vu que l’eau est présente plus que l’on pensent dans ce grand univers
Nuage

 

De l’eau plus ancienne que le Soleil

 

L'Amérique du Nord Photo :  iStockphoto

Jusqu’à la moitié de l’eau présente sur la Terre est probablement plus ancienne que le système solaire, indique une étude américano-britannique.

Cette réalité augmente la probabilité que la vie puisse exister sur des exoplanètes de notre galaxie, la Voie lactée, estiment les chercheurs des universités d’Exeter au Royaume-Uni et du Michigan, aux États-Unis qui ont réalisé les travaux.

Ces nouvelles données devraient alimenter le débat sur le fait de savoir si les molécules de glace d’eau dans les comètes et nos océans se sont formées dans le disque de gaz et de poussière autour de notre jeune Soleil il y a 4,6 milliards d’années, ou si elles proviennent d’un nuage interstellaire plus ancien.

Utilisant un modèle informatique sophistiqué permettant de simuler les signatures chimiques entre les molécules d’eau formées dans le système solaire et celles qui lui ont préexisté, ces chercheurs ont trouvé que de 30 % à 50 % de l’eau que nous consommons aujourd’hui est plus ancienne que le Soleil d’environ un million d’années.

Étant donné que l’eau est un élément clé pour le développement de la vie sur la Terre, les résultats de cette étude laissent à penser que la vie existe ailleurs dans notre galaxie, soulignent ces chercheurs.

« Il s’agit d’un pas important dans notre quête pour savoir si la vie existe sur d’autres planètes. » — Pr Tim Harries, Université d’Exeter

Le Pr Harries explique que certains pensaient jusqu’à aujourd’hui que la formation de l’eau sur la Terre résultait de conditions uniques qui existaient au début du système solaire et seraient rarement réunies ailleurs.

Selon lui, le fait de déterminer la partie ancienne de la provenance de l’eau sur la Terre montre que le processus de formation de notre système solaire n’a pas été unique et que, de ce fait, des exoplanètes peuvent se former dans des environnements où l’eau est déjà abondante.

Cela accroît, toujours selon le chercheur, la possibilité que certaines planètes en dehors de notre système solaire (exoplanètes, NDLR) aient des conditions propices et des ressources en eau permettant l’existence de la vie et son évolution.

« Ces résultats impliquent qu’une partie de l’eau du système solaire provient de l’environnement dans lequel le soleil est né et qui lui préexistait. Si la formation de notre système solaire est typique de celle d’une étoile, cela veut dire que l’eau est un ingrédient courant dans la création de tous les systèmes planétaires. » — Ilsedore Cleeves, Université du Michigan

L’astronome Ted Bergin, également de l’Université du Michigan, soutient que la formation de l’eau à partir des atomes d’hydrogène et d’oxygène est un élément omniprésent des toutes premières étapes de la naissance d’une étoile.

Il explique que cette eau (sous forme de glace) que nous observons dans nos recherches astronomiques se forme seulement à dix degrés au-dessus du zéro absolu avant la naissance de l’étoile, et est présente à la création de tous les systèmes stellaires.

Mercredi, des astronomes ont annoncé avoir détecté pour la première fois la présence de vapeur d’eau dans l’atmosphère d’une exoplanète lointaine de la taille de Neptune, soit quatre fois celle de la Terre.

Le détail de cette étude est publié dans la revue américaine Science.

http://ici.radio-canada.ca

Quand un soupçon de vol de chocolats mène à découvrir de la maltraitance


 

La version intégrale de ce reportage sera diffusée ce soir à 21 h à l’émission Enquête sur les ondes d’ICI Radio-Canada Télé. (25-09-2014) Pour avoir déjà été préposée aux bénéficiaires, dont plusieurs étaient âgés, je trouve inadmissible que le personnel puisse agir de la sorte allant du vol et de fouiller sans de bonnes raisons les affaires d’un bénéficière
Nuage

 

Quand un soupçon de vol de chocolats mène à découvrir de la maltraitance

 

Quand Marie-Claude Matte a caché une caméra de surveillance dans la chambre de sa mère, elle pensait découvrir comment les chocolats qu’elle lui apportait disparaissaient. Mais elle a découvert bien pire que ce qu’elle soupçonnait.

Un reportage de Madeleine Roy de l’émission Enquête

Depuis des semaines, la mère de Mme Matte, qui habitait la résidence pour aînés La Voisinière, à Charlesbourg, disait qu’elle se faisait voler son chocolat. Puisque sa mère souffre d’Alzheimer, Mme Matte doutait du bien-fondé de ce qu’elle lui rapportait. Jusqu’au jour où elle a fait un test.

En avril dernier, le jour de Pâques, elle dit avoir apporté huit boîtes de chocolats et huit tablettes de chocolat à sa mère. Le lendemain, il ne restait que deux boîtes de chocolats. La famille dit qu’elle avait bien offert des boîtes de chocolats à deux reprises aux employés, mais que jamais elle ne les avait autorisés à se servir à leur guise.

À la suite de cet épisode, Mme Matte a demandé au propriétaire de La Voisinière de faire enquête. Deux mois plus tard, n’étant pas satisfaite des réponses obtenues, elle a dissimulé une caméra dans la chambre de sa mère.

Pour voir les images tournées avec la caméra de surveillance sur votre appareil mobile, cliquez ici

En deux semaines, elle a accumulé une trentaine de vidéos dans lesquelles on voit trois employés se servir allègrement dans les chocolats de la dame. On les voit aussi fouiller dans ses tiroirs et même une fois dans son porte-monnaie. On voit une préposée rudoyer une autre résidente et boire à même le goulot de la bouteille de boisson gazeuse rangée dans le réfrigérateur de Mme Matte.

Mais les images qui ont été les plus dures à regarder pour Marie-Claude Matte sont celles où on voit sa mère tomber sur le sol au milieu de la nuit. Elle appelle à l’aide, mais personne ne vient. Pendant une heure et demie, elle reste sur le sol avant qu’un préposé ne lui vienne en aide et n’appelle l’ambulance.

Mme Matte soupçonnait du vol de chocolat. Elle a découvert de la maltraitance. Sa mère a été transférée dans un CHSLD où, aux dires de la famille, elle est beaucoup plus calme et en confiance; un CHSLD où Mme Matte n’a pas ressenti le besoin de cacher une caméra.

Marie-Claude Matte est fière de ce qu’elle a fait pour protéger sa mère. Pour elle, la question ne se pose pas : quand on soupçonne de la maltraitance et que la direction de l’établissement n’arrive pas à nous rassurer, il faut cacher une caméra.

Pour ce qui est de la résidence La Voisinière de Charlesbourg, nous avons présenté plusieurs des vidéos de la caméra cachée à son propriétaire. Il nous a fait parvenir une lettre dans laquelle il déclare que « des mesures ont déjà été entreprises afin de procéder à une enquête, et des sanctions pourront être imposées au personnel fautif »

http://ici.radio-canada.ca

Slovaquie Du crystal meth pour que bébé arrête de pleurer


C’est tellement choquant de voir comment des parents peuvent être aussi imbécile, et le mot est faible. de donner une drogue a un enfant. Même si le bébé survit, il serait handicapé a vie. Ce genre de personne ne mérite même pas le titre de  »parent »,
Nuage

 

Slovaquie

Du crystal meth pour que bébé arrête de pleurer

 

Du crystal meth pour que bébé arrête de pleurer

Crédit photo : gracieuseté mirror.co.uk

TVA Nouvelles

Des parents toxicomanes font face à une peine de prison après avoir donné à leur bébé en pleurs du crystal meth pour qu’il se calme.

C’est à l’hôpital que Silvia Strnadova et son mari Miroslav ont été arrêtés. Ils s’étaient présentés au centre hospitalier en demandant à voir un médecin.

Le personnel soignant a précisé au quotidien Mirror que le cerveau du bébé était tellement endommagé qu’il était «cliniquement mort».

(Crédit photo: Gracieuseté mirror.co.uk)

«Lorsque nous avons fait des tests, c’était évident que d’importantes quantités de drogue avaient été données au bébé», a expliqué le porte-parole de l’hôpital de Prievidza, en Slovaquie.

«Ses chances de survie sont très minces, il est maintenu en vie artificiellement», a laissé tomber la docteure Anna Moracikova.

Le père fait face à des accusations de négligence et d’avoir causé du tort à un mineur. Les accusations pourraient changer si l’enfant meurt.

Il est présentement en garde à vue.

La mère a été relâchée, mais l’enquête se poursuit pour déterminer pourquoi elle n’a pas empêché son conjoint de donner de la drogue à l’enfant.

http://tvanouvelles.ca

Des trottoirs avec vos bouteilles vides pour réduire les gaz à effet de serre


Les bouteilles vides s’accumulent et ne se décomposent pas dans les déchets, mieux vaut le recycler. Voilà peut-être que bientôt, les verres feront partie du béton et du ciment de nos routes et trottoirs, devenant ainsi plus écologiques et plus durables surtout avec les gels et dégels qui font des dégâts chaque années sur nos routes
Nuage

 

Des trottoirs avec vos bouteilles vides pour réduire les gaz à effet de serre

 

Photo :  ICI Radio-Canada

Il n’y a pas que les leaders du monde réunis à New York qui tentent de sauver la planète du réchauffement climatique. Des chercheurs québécois ont trouvé un moyen original de réduire les gaz à effet de serre : utiliser moins de ciment dans le béton en le remplaçant par de la poudre de verre, produite avec vos bouteilles vides.

Les cimenteries sont un des plus gros producteurs industriels de gaz à effet de serre dans le monde. Et pour cause, le ciment est le deuxième matériau de construction le plus utilisé sur la planète. Chaque seconde dans le monde, 126 000 kilos de ciment sont coulés. Sur le plan mondial, la production s’élève en moyenne à 555 kilos de ciment par habitant et par an.

Un potentiel écologique et économique important. La Société des alcools du Québec a investi 2 millions $ depuis 10 ans dans les travaux de la Chaire SAQ de valorisation du verre dans les matériaux de l’Université de Sherbrooke. Les chercheurs analysent le comportement de la poudre de verre comme substitut du ciment dans le béton.

« À chaque fois qu’on utilise une tonne de poudre de verre dans le béton, on économise une tonne de gaz à effet de serre. » — Mario Quintin, le directeur du Développement durable à la Société des alcools du Québec

« Le moment le plus fantastique, raconte le directeur de la chaire Arezki Tagnit-Hamou, c’est quand on a vu la perméabilité de ce béton. La poudre de verre, c’est complètement différent d’un béton ordinaire, il fait passer très peu d’eau et de gaz il devient très peu perméable. »

Autre avantage selon l’ingénieur-chercheur : « On peut facilement multiplier par trois la durée de vie d’un béton poudre de verre par rapport à un béton normal ».

Dans un trottoir près de chez vous

Depuis 2011, Montréal teste la poudre de verre dans quelques-uns de ses trottoirs. Comme ceux devant le musée des Beaux-Arts, sur la rue Sherbrooke, coulés avec 10 % de poudre de verre. 

« Les résultats jusqu’à présent sont très encourageants, très prometteurs, explique Lionel Perez, le responsable des infrastructures au Comité exécutif de la Ville de Montréal.

Il évoque de meilleurs résultats du point de vue de la pression supportée et de la résistance aux phases de gel et de dégel que le béton couramment utilisé.

La Ville de Montréal attendra toutefois 2016 avant de lancer des appels d’offres pour seulement 10 % de ses nouveaux trottoirs.

« Chaque fois qu’y a une nouvelle technologie, bien qu’elle est novatrice, il faut y aller par étape, pour s’assurer que tout est analysé, tout est considéré. On ne veut pas prendre une décision qui va affecter les contribuables montréalais a la négative. » — Lionel Perez,  responsable des infrastructures au Comité exécutif de la Ville de Montréal

Une question de coût

La poudre de verre est de 10 à 20 % moins chère que le ciment, trois fois plus durable et beaucoup plus écologique. Toutefois, les bétonnière affirment que leurs coûts grimperaient si elles produisaient du béton à partir de cette poudre, car elles devraient installer un silo supplémentaire – ce qui ferait un béton plus cher.

De son côté, le directeur général des centres de tri Tricentris à Lachute, Frédéric Potvin, estime que les bétonnières résistent au changement.

« Ce n’est pas facile, on en est à l’étape de modifier les comportements. »

« On a convaincu quelques bétonnières locales seulement, maintenant il faut que l’ensemble des bétonnières du Québec mette la main à la pâte pour donner un coup de pouce à l’environnement et procurer un meilleur béton aux Québécois. » — Frédéric Potvin, directeur général des centres de tri Tricentris à Lachute

http://ici.radio-canada.ca

Ces aliments qui influencent négativement notre humeur


Même les personnes positives savent bien qu’il y a des moments plus difficiles, des moments qu’on laisse le stress nous envahir. Cependant, on sait aussi, qu’une solution viendra, ou si on ne peut rien y changer que demain viendra quand même
Nuage

 

Ces aliments qui influencent négativement notre humeur

 

Ces aliments qui influencent négativement notre humeur

Être sélectif sur son alimentation peut être bon. Photo Fotolia

Oui, il existe des aliments qui font varier notre humeur. Le sucre, évidemment, se retrouve en haut de la liste.

Everydayhealth.com rapporte quelques faits scientifiques sur l’alimentation et la recherche du bien-être.

«Le lien entre les émotions et la nourriture n’est pas un mythe, affirme la Dre Sherry L. Pagoto. Les gens mangent pour se sentir mieux, voilà où est le lien.»

En premier lieu, une mauvaise alimentation à long terme serait directement reliée à la dépression. Une recherche publiée dans PLoS One en 2014 le rapportait clairement chez 3663 personnes. Le sucre se trouvait au cœur de leur régime alimentaire.

Dre Pagoto rappelle que le sucre déclenche le même secteur du cerveau que lorsque l’on utilise des drogues. C’est la raison pour laquelle l’humain se dirige vers les sucreries pour se réconforter. Tout comme la drogue, il est désormais prouvé que le sucre crée une dépendance chez de nombreuses personnes.

D’autre part, de façon naturelle, le corps requiert des glucides à titre de carburant rapide, surtout lorsqu’on est stressé. Il s’agit donc d’éduquer les gens à utiliser des méthodes saines pour gérer leur stress plutôt que de se gaver de sucre.

Il est donc possible de mettre un terme au cercle vicieux. En diminuant la consommation du sucre, on améliore d’office sa santé mentale et son humeur.

http://fr.canoe.ca