Un rat qui avait besoin d’exercice


Pauvre rat. Il n’avait aucune chance avec la rampe de escalier roulant, au moins il y a eu une petite aide pour prendre la fuite
Nuage

 

Un rat qui avait besoin d’exercice

 

La vidéo d’un rat qui court sur la rampe d’un escalier roulant est devenue virale sur plusieurs réseaux sociaux.

Ce sont des usagers du transport en commun de Los Angeles qui ont aperçu le petit rongeur qui ne pourrait arrêter de courir sur la rampe.

(Crédit vidéo: YouTube)

Visiblement hypnotisées par la scène, plusieurs personnes se sont rassemblées autour du rat pour le regarder courir de façon frénétique.

Éventuellement, une femme a pris pitié du petit animal et l’a poussé par terre.

http://tvanouvelles.ca

Le Saviez-Vous ► Crevette pistolet tigre : Sa bulle d’air et sa forte détonation fatales pour ses proies


J’ai déjà entendu parler de ce genre de crevette en écoutant un dessin animé avec ma petite fille. En passant, il y a des émissions pour enfant qui sont très instructives. J’ai même trouvé la vidéo (malheureusement en anglais) des océanautes qui montre bien la bulle d’air dans la pince et l’effet de l’onde
Nuage

 

Crevette pistolet tigre : Sa bulle d’air et sa forte détonation fatales pour ses proies

 

Crevette pistolet tigre : Sa bulle d’air et sa forte détonation fatales pour ses proies

Crevette pistolet tigre : Sa bulle d’air et sa forte détonation fatales pour ses proies

La crevette pistolet tigre peut expulser une bulle d’air jointe d’une détonation pour attraper ses proies.

La crevette pistolet tigre, de son nom scientifique Alpheus bellulus, qui peut atteindre jusqu’à 5 centimètres de long, est une crevette redoutable pour ses proies. En refermant l’une de ses chélipèdes (pince), qui est plus grosse que l’autre, elle peut dégager une bulle d’air très puissante de plus de 100km/h jointe d’une impressionnante détonation qui ne laissent aucune chance à ses proies. Ces dernières peuvent être des petits poissons ou encore des crustacés vu que la crevette pistolet tigre est carnivore. Cette attaque a la capacité d’une puissante onde qui assomme ou même tue la proie en un rien de temps.

Cependant, la crevette pistolet est presque aveugle. Elle a une très faible vision qui la pousse à cohabiter avec certaines espèces de gobies. Elle creuse elle-même des terriers et en cas de menace, le gobie lui sert de signal d’alarme. Plutôt futée la crevette.

 

 

autour de 9 minutes de la vidéo, on voit le principe de la bulle d’air qui se forme dans la pince de la crevette (nuage)

 

Marie Catherine

http://www.journalducanada.com

Le scanner les a révélés Le corps infesté par les vers à cause de sushi contaminé


Des aliments comme le sushi ou autre mets de poissons crus, c’est très bon, mais encore faut-il que le poisson soit frais, Une contamination de ce genre montre l’importance de l’hygiène en cuisine en cas de doute s’abstenir
Nuage

 

Le scanner les a révélés

Le corps infesté par les vers à cause de sushi contaminé

 

TVA Nouvelles

L’imagerie médicale est dégoûtante à regarder. Un consommateur chinois s’est retrouvé le corps entièrement infesté par des vers, après avoir consommé du sushi contaminé.

Des scans de son corps montrent à quel point les larves de vers, des ténias, ont envahi son organisme. L’homme a failli mourir à cause de ses parasites.

Il avait été voir son médecin, à Guangzhou, dans l’est de la Chine, se plaignant de douleurs à l’estomac et d’irritation de la peau.

Il avait consommé du sashimi, des tranches de poisson cru, contaminé.
Les larves de ces vers se retrouvent dans les poissons d’eau douce comme le saumon, mais on peut aussi les retrouver dans du poisson mariné ou fumé.

Les contaminations de ce genre surviennent surtout dans des régions pauvres, où l’hygiène laisse à désirer; mais les cas ont augmenté dans les pays développés.

 Selon le Daily Mail, qui cite une chercheure canadienne, Nancy Craig, il y a le sushi, mais aussi d’autres sortes de plats qui peuvent être contaminés, comme le carpaccio de poisson, ou le ceviche.

http://tvanouvelles.ca

Washington DC accepte à contre-coeur le port d’armes en public


Interdire les armes à feu serait aux États-Unis contre la Constitution Américaine. Pourtant, Washington a pu baisser les crimes violents grâce a cette interdiction. Mais, il semble qu’il est plus important d’avoir une arme sur soi que de baisser la criminalité relier à ces armes
Nuage

 

Washington DC accepte à contre-coeur le port d’armes en public

 

Actuellement, 44 des 50 États américains permettent à... (Photo: Reuters)

Actuellement, 44 des 50 États américains permettent à la population de porter des armes à feu en public.

Photo: Reuters

Agence France-Presse

Les conseillers municipaux de la capitale fédérale américaine Washington DC ont voté mardi à l’unanimité mais à contre-coeur une nouvelle loi qui autorise les habitants et visiteurs à porter des armes dans la rue, à condition qu’elles ne soient pas visibles.

Cette mesure a été adoptée pour remplacer une règlementation ancienne interdisant le port d’armes en public, une loi qui a été jugée contraire à la Constitution américaine par un juge fédéral au mois de juillet.

«On n’a vraiment pas envie de permettre qu’il y ait plus d’armes dans le District de Columbia, mais nous savons tous que nous devons nous plier à ce que le tribunal a décidé», a réagi la conseillère Muriel Bowser, qui est la mieux placée pour devenir la nouvelle maire de la ville aux élections de début novembre.

Le juge Frederick Scullin avait estimé en juillet que l’interdiction du port d’armes à feu à Washington par un particulier hors de son domicile, loi la plus restrictive de tous les États-Unis, ne respectait pas la Constitution américaine.

En vigueur depuis 1975, cette loi visait à endiguer une croissance vertigineuse du nombre d’homicides dans la capitale et avait permis de faire baisser efficacement le nombre de crimes violents par arme à feu. Washington a été le théâtre d’une centaine de meurtres l’année passée, un chiffre bien moins important que par le passé.

La législation dans cette ville contraindra toutefois les personnes souhaitant porter des armes à feu en public à demander au préalable un permis, et elles devront pouvoir justifier auprès de la police qu’elles ont de bonnes raisons d’en porter.

Porter des armes restera aussi interdit dans les écoles, les hôpitaux, les bâtiments du gouvernement, les transports en commun, les enceintes sportives et à moins de 300 mètres de toute personnalité protégée par la police.

La ville de Washington est située entre les États de Virginie, qui autorise les gens à porter des armes à feu en public, et du Maryland, qui dispose de règles plus strictes en la matière.

Actuellement, 44 des 50 États américains permettent à la population de porter des armes à feu en public.

http://www.lapresse.ca/

Pourquoi faisons-nous des feux de camp?


On aime bien s’asseoir autour d’un feu de camp et discuter de tout et de rien avec la famille ou des amis. Mais cette activité sociale a été retracée chez un vieux peuple qui existe depuis au moins 20 000 ans.
Nuage

 

Pourquoi faisons-nous des feux de camp?

 

Pourquoi faisons-nous des feux de camp?

Les feux de camp permettraient d’étendre les connaissances du groupe.Photo Fotolia

Les histoires racontées le soir autour d’un feu de camp auraient aidé les cultures humaines au cours du temps à renforcer les traditions et à promouvoir l’harmonie et l’égalité du groupe, affirme une étude américaine sur les Bushmens de Kalahari en Afrique.

Jusqu’alors les chercheurs s’étaient penchés sur l’impact de la cuisine pour le régime alimentaire et l’anatomie. Mais «on savait peu de choses sur l’importance de prolonger la journée grâce au feu», une technique que les ancêtres des humains ont commencé à maîtriser il y a un million d’années pour l’utiliser régulièrement depuis 400 000 ans, explique Polly Wiessner, professeur d’Anthropologie à l’Université d’Utah et auteur de cette recherche publiée lundi dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des Sciences (PNAS).

Ainsi, le feu n’a pas seulement servi à cuire la nourriture et à effrayer les prédateurs, mais il a aussi permis d’avoir des activités sociales après la tombée de la nuit, qui ne perturbaient pas les travaux de subsistance de la journée.

Cette anthropologue a comparé 174 conversations au cours d’une période de 30 ans tenues de jour et durant des veillées autour d’un feu entre au moins cinq personnes, complétées par 68 textes de traduction.

Elle a constaté que les conversations diurnes se concentraient surtout sur les activités économiques, en l’occurrence la chasse et les commérages. En revanche, les activités nocturnes, dégagées des tensions de la journée, étaient surtout consacrées au chant, à la danse, aux cérémonies religieuses et aux histoires captivantes racontées souvent à propos de personnes connues.

Ces histoires relatent le fonctionnement d’institutions dans ces petites communautés ayant très peu d’enseignement organisé.

Au-delà du campement

Les conversations autour du feu portaient ainsi sur des communautés imaginaires composées de personnes vivant loin de ce groupe de Bushmens, ainsi que sur le monde des esprits.

Ces échanges transmettaient aussi des informations quant aux pratiques culturelles et aux normes sociales encourageant la coopération dans des domaines étendus.

Selon cette chercheuse, les heures passées autour du feu de camp pourraient ainsi avoir contribué au développement des capacités cognitives humaines pour transmettre aux autres des pratiques culturelles, la compréhension des autres et à étendre la coopération bien au-delà des limites du campement.

«Des soirées autour d’un feu sont universellement des moments pour former des liens, transmettre des informations sur le groupe, pour se distraire et partager beaucoup d’émotions», relève-t-elle.

«On ne peut pas dire grand chose sur le passé des Bushmens, mais ces gens vivent de chasse et de cueillette depuis la nuit des temps, ce qui représente aussi 99 % de l’évolution de toute l’humanité», explique Olly Wiessner.

Ainsi, l’analyse des conversations de ces tribus autour du feu pourrait aider à répondre à la question de savoir comment ces moments partagés ont contribué à l’évolution de la vie des sociétés humaines, selon elle.

http://fr.canoe.ca/

Note :

Les Bushmens, ont les plus anciens habitants de l’Afrique australe où ils vivent depuis au moins 20 000 ans. Aujourd’hui, les Bushmen n’ont pour la plupart pu conserver un mode de vie traditionnel.
Ils sont regroupés dans de petits villages de huttes dans les plaines immenses du Bushmanland.

Ref : arroukatchee.fr

Comment survivre aux trolls sur Internet?


Tout le monde a eu un jour ou l’autre eu affaire à un troll sur Internet. Un troll, c’est une personne qui perturbe, un réseau social, un forum avec des commentaires qui ne peuvent avoir aucun rapport avec la discussion ou avoir des propos insignifiants. Cela peut-être très dérangeant. Sur les blogs, l’avantage, c’est qu’on peut supprimer ce genre de commentaire, mais sur forum, un réseau social si nous ne sommes pas modérateurs, cela peut-être énervant. Alors qu’elle marche à suivre face à ces perturbateurs ?
Nuage

Comment survivre aux trolls sur Internet?

 

Comment survivre aux trolls sur Internet?

Photo Fotolia

Stéphanie Godbout

 

Sur votre forum de discussion préféré ou sur votre réseau social de prédilection, un membre s’acharne à publier des messages sans intérêt ou des commentaires désobligeants et provocateurs? Il s’agit sans doute d’un troll d’Internet, soit une petite bête désagréable dont le but est d’entretenir la polémique et de perturber le site en le pourrissant d’insultes et autres commentaires déplaisants.

D’ici à ce que les trolls soient des espèces en voie d’extinction, il faudra malheureusement apprendre à cohabiter avec ces créatures malfaisantes. Voici notre petite liste de conseils judicieux pour survivre aux trolls sur Internet.

Éviter de le nourrir

La phrase «Don’t feed the troll», qui signifie «ne nourrissez pas le troll», est désormais un classique dans le monde de l’Internet. Si vous pouvez la publier telle quelle sur un site pour signaler au trouble-fête que vous l’avez démasqué et prévenir la communauté qu’un troll tente de polluer l’espace, la meilleure attitude à adopter est plutôt de mettre en pratique l’énoncé. Surtout, évitez d’envenimer la situation en lui répondant sur un ton négatif. Non seulement risquez-vous d’ajouter de l’huile sur le feu, mais vous deviendrez vous aussi un élément perturbateur. Ne le nourrissez pas et prêchez par l’exemple en vous conformant aux règles de la nétiquette.

Masquer les commentaires

Vous êtes perturbés par tous les commentaires désobligeants et hors sujet des utilisateurs, pourtant, vous aimez prendre part aux discussions et partager votre point de vue? Quelques options s’offrent à vous. Aux grands maux les grands remèdes avec Shut Up, l’extension qui cache les commentaires sur la plupart des sites Web. Facile à utiliser, Shut up fera réapparaître les commentaires d’un simple clic et les laissera visibles toutes les fois où vous visiterez ce site. Pour ceux qui désirent un masquage plus sélectif, Buzz & Google+ Troll Remover est une alternative moins drastique pour les utilisateurs de Google +. Dissimulant les commentaires d’un individu en particulier, cette extension permet de profiter des opinions des autres utilisateurs du site tout en évitant celles de la personne malintentionnée.

Gratuit

Shut Up

Plateformes : Google Chrome, Mozilla Firefox et Safari

Buzz & Google+ Troll Remover

Plateforme : Google Chrome

L’ignorer et apprendre à l’accepter

Le troll existe principalement à travers les réactions qu’il suscite et l’attention qu’il reçoit. Ainsi, la meilleure façon d’agir envers une créature de cette espèce est de totalement l’ignorer. Si ce conseil teinté d’une grande sagesse peut être plus facile à prodiguer qu’à suivre, il représente l’attitude la plus productive à long terme.

Malheureusement, il faut de tout pour faire un monde, et dans celui de l’Internet, il y a les trolls. En acceptant cette différence et en l’ignorant, le troll préfèrera s’attaquer à une victime qui a davantage de chair autour de l’os, ou changer de site. Comme le veut le dicton, l’ignorance est le plus grand des mépris.

Opter pour l’approche humoristique

Même si vous savez que l’abstinence est la meilleure approche à adopter face à un troll, c’est plus fort que vous, vous ne pouvez vous empêcher de lui répliquer? Dans ce cas, allez-y avec humour. Flattez-le dans le sens du poil en acquiesçant à son point de vue, retournez ses propos de façon à répondre que vous êtes contents d’être désormais sur la même longueur d’onde, remerciez-le pour son beau commentaire… peu importe ce que vous lui répondrez, gardez en tête que cet exercice doit être libérateur pour vous et non pas servir à vous transformer en un troll vous-même.

Filtrer les propos

Bien que nous vivions dans un pays où la liberté d’expression est un droit fondamental, nous avons également le droit de ne pas tout entendre et de tout lire. Ainsi, s’il est souvent impossible d’empêcher la publication de commentaires désagréables, il est cependant possible de les filtrer. L’extension Comment Snob est un moyen efficace de contrôler les commentaires qui sont affichés. Compatible avec bon nombre de sites, Comment Snob est configurable selon votre niveau de tolérance. Éliminez entre autres les commentaires écrits exclusivement en lettres majuscules, ceux incluant trop de signes de ponctuation, ou encore, les commentaires contenant les mots que vous avez spécifiquement ajoutés à la liste des indésirables… Avec Comment Snob, vous choisissez ce que vous laissez passer.

Gratuit

Comment Snob

Plateformes : Google Chrome et Mozilla Firefox

http://fr.canoe.ca