Le Saviez-Vous ► La mégapole des fourmis


Nous savons tous que les fourmis sont très organisés, mais nous ne voyons pas leur habitat sous la terre. A moins de trouver un nid de fourmi avec du béton ou autre, pour y voir une architecture très impressionnante
Nuage

 
La mégapole des fourmis

 

En 2012, une équipe de scientifiques menée par Luis Forgi a mis au jour une cité géante de fourmis coupe-feuille, malheureusement abandonnée.

Pour évaluer la taille de la structure, les chercheurs ont déversé du béton à l’entrée principale de la galerie. Il leur a fallu une dizaine de jours et 10 tonnes de béton pour remplir le réseau de galeries. Un mois plus tard, les scientifiques se sont mis à l’ouvrage et ont dégagé un dédale de routes, de chambres de stockage et de salles de culture.

Les fourmis coupe-feuilles cultivent en effet des champignons, qui poussent sur un substrat de feuilles découpées. La structure comportait également des puits de ventilation, des dépôts d’ordure ainsi que des routes de substitution. L’impressionnante mégapole s’étendait sur plus de 46 m² !

Sa construction aurait nécessité le déplacement d’environ 40 tonnes de terre et la cité a abrité, à son apogée, plusieurs millions de fourmis

 

Dans le même genre, vous pouvez créer une sculpture originale en versant de l’aluminium fondu dans un réseau de galeries (abandonné, vous n’êtes pas des monstres) :

http://sweetrandomscience.blogspot.fr

4 réponses à “Le Saviez-Vous ► La mégapole des fourmis

  1. Cela me fait penser à un roman en trois partie de B.Werber :  » Les fourmies  » :

    Nous ne sommes pas seuls sur Terre.
    A côté de nous, à nos pieds, entre nos maisons, vit une autre civilisation.
    Les fourmis.
    Elles étaient sur Terre bien avant nous. Il y a plus de 100 millions d’années, alors que nos plus lointains ancêtres ne sont apparus qu’il y a 3 millions d’années.
    Elles ont su, au cours des siècles, développer leur propre technologie, leur propre agriculture, leur propre architecture, leur propre politique. Mais nous les méprisons juste à cause de leur taille.
    Un savant génial, le professeur Edmond Wells, a décidé enfin de susciter la rencontre. Le dialogue peut commencer malgré les méfiances et les peurs.
    Avec le souffle d’une saga aux décors d’autant plus hallucinants qu’ils sont vrais, avec la complexité d’un monde d’autant plus extraordinaire qu’il existe réellement à côté de nous, nous sommes emportés dans les aventures de la fourmi 103 683e.
    La Trilogie des Fourmis va nous faire découvrir les 3 «C» nécessaires à la rencontre avec toute civilisation étrangère :
    -premier volume (Les Fourmis) : le Contact ;
    -deuxième volume (Le Jour des Fourmis) : la Confrontation ;
    -troisième volume (La Révolution des Fourmis) : la Coopération.
    Mais, bien au-delà du thème de la découverte de ces insectes étonnants, Bernard Werber nous invite à une réflexion philosophique sur la place de l’Homme sur Terre, sur sa capacité à comprendre ce qui lui est différent, – et à se comprendre lui-même…

  2. Pingback: Les Fourmis ont-elles des Vallées ? – Nature & Environnement au Cœur du Coran

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s