Le Saviez-Vous ► La périlleuse chasse au miel dans la plus grande mangrove du monde


Alors que la majorité du miel que nous consommons viennent d’apiculteurs qui sont organisés pour s’occuper des ruches, ailleurs, c’est des méthodes ancestrales dans un environnement dangereux.
Nuage

 

La périlleuse chasse au miel dans la plus grande mangrove du monde

 

Les abeilles deviennent très agressives à l’approche des chasseurs. Ceux-ci prennent toujours soin de ne pas prélever toutes les alvéoles, de façon à ce que le nid soit reconstitué rapidement. © Xavier Desmiers

Les abeilles deviennent très agressives à l’approche des chasseurs. Ceux-ci prennent toujours soin de ne pas prélever toutes les alvéoles, de façon à ce que le nid soit reconstitué rapidement. © Xavier Desmiers

Au Bangladesh, chaque année, des chasseurs de miel s’aventurent dans la plus grande mangrove du monde, les Sundarbans. Là où rôde le tigre.

Le bateau a été décoré au mieux et les sept hommes ont achevé leurs prières. Ils sont prêts. Après avoir abordé la rive, attentifs au moindre bruit, ils s’enfoncent dans la forêt de mangrove.

L’objet de leur quête ? « L’or des Sundarbans », le miel sauvage d’Apis dorsata, l’abeille géante. Un nectar très prisé, tant comme nourriture que comme cicatrisant ou offrande. Une ressource qui, surtout, aide ces pêcheurs très pauvres à améliorer leur quotidien. Mais, dans une végétation si dense, les nids sont quasi invisibles.

Les chasseurs de miel grimpent dans un arbre pour suivre des yeux le vol des abeilles. Ça y est ! Sur une large branche, un nid long de plus de 1 m et constitué d’un seul rayon vient d’être repéré. Les hommes s’éloignent aussitôt. Ici rôdent crocodiles, tigres, serpents et autres animaux dangereux qui guettent le moindre de leurs mouvements.

Pourtant, ce sont les abeilles géantes que ces Bangladais redoutent le plus. Long comme deux phalanges, l’insecte inflige des piqûres particulièrement douloureuses, ressenties pendant plus de trois jours.

Les chasseurs sont de retour. Armé d’une torche de feuilles sèches, l’un d’eux enfume le nid tandis qu’un autre le taille à la machette. Tout se passe très vite. En trois minutes, ils viennent de recueillir plus de 10 l d’« or des Sundarbans ».

Céline Lison

http://www.nationalgeographic.fr

3 réponses à “Le Saviez-Vous ► La périlleuse chasse au miel dans la plus grande mangrove du monde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s