Le changement


Beaucoup n’arrivent pas à avancer, parce qu’ils restent accrochés au passé, au lieu de s’en servir comme tremplin
Nuage

 

Le changement

 

 

 

«Le secret du changement consiste à ne pas concentrer toute ton énergie pour lutter contre le passé, mais pour construire le futur»

Socrate

Des peintures à partir des gribouillis de sa fille


J’avais déjà coloré des gribouillis de ma petite fille, mais voyant les dessins de cette artiste, cela donne envie d’élaborer un peu plus ses dessins, malgré que je n’ai pas le même talent que cette maman
Nuage

 

Des peintures à partir des gribouillis de sa fille

 

Ruth Oosterman s’empare des gribouillis informes de sa fille de deux ans et s’en sert de base pour réaliser de superbes peintures

http://www.laboiteverte.fr/

18 inventions féminines qui ont changé le monde


Les femmes aux siècles passés, n’étaient pas considérées comme capable faire autre chose que des enfants ou un travail conventionnel. Pourtant, d’autres se sont démarquées par leurs inventions
Nuage

 

18 inventions féminines qui ont changé le monde

Vous ne le saviez peut-être pas, mais ces 18 inventions que l’on retrouve dans la vie de tous les jours ont toutes en commun d’avoir été inventées par des femmes.

Petit rappel: la plupart de ces dames ont vécu dans une époque où on regardait de travers une femme si elle avait la suprême audace de lire le journal ou de fumer une cigarette…

Tour d’horizon de ces inventeuses qui ont changé le monde.

1. Le chauffage de voiture

Le premier chauffage de voiture, qui envoyait de l’air depuis le moteur pour réchauffer les orteils frigorifiés des aristocrates du 19ème siècle, a été inventé par Margaret A. Wilcox en 1893. Elle a également inventé une machine qui lavait à la fois les vêtements et la vaisselle.

2. Le Monopoly

L’un des plus célèbres jeux de société de tous les temps a été inventé par l’Américaine Elizabeth Magie en 1904. Son nom était à l’origine : « The Landlord’s Game » (Le jeu du propriétaire).

3. L’escalier de secours

Ce dispositif, indispensable à la fois à la sécurité publique et aux fumeurs new yorkais, fut inventé en 1887 par Anna Connelly.

4. Le radeau de sauvetage

Maria Beasley a inventé les radeaux de sauvetage en 1882. Elle a aussi inventé une machine pour fabriquer des tonneaux, et elle est devenue extrêmement riche.

5. Le chauffage solaire domestique

« Solar One », la première maison chauffée par le soleil.

Le docteur Maria Telkes, physicienne et pionnière dans l’énergie solaire, s’est associée avec une autre femme, l’architecte Eleonor Raymond, pour construire la première maison entièrement chauffée par l’énergie solaire en 1947.

6. La seringue médicale

Ah ! Les merveilles de la médecine moderne. En 1899, Letitia Geer a inventé une seringue médicale qu’on pouvait utiliser avec une seule main. Souvenez-vous d’elle la prochaine fois que votre docteur vous fera un rappel de vaccin.

7. Le réfrigérateur électrique

Florence Parpart a inventé le réfrigérateur électrique moderne en 1914.

8. La sorbetière

Nancy Johnson a inventé la sorbetière en 1843 et fait breveter un modèle qui est encore utilisé de nos jours, même après l’avènement des sorbetières électriques. Merci à vous, Nancy Johnson. Merci.

9. L’algorithme informatique

Ada Lovelace, fille de Lord Byron, a très tôt été encouragée par sa mère, une scientifique, à devenir championne en maths. À l’université de Londres, Lovelace a ensuite travaillé avec Charles Babbage sur les plans d’une « machine analytique » (l’ancêtre de l’ordinateur) afin de développer des méthodes de programmation grâce aux algorithmes mathématiques. Elle devint ainsi « la première programmatrice d’ordinateur ».

10. Des inventions à la pelle dans la télécommunication

La physicienne Shirley Jackson a été la première femme noire à obtenir un doctorat du MIT en 1973. Alors qu’elle travaillait pour les laboratoires Bell, elle a contribué à l’invention du téléphone à touches, des panneaux photovoltaïques, des câbles à fibres optiques, au développement du fax et de la technologie permettant l’identification des appels entrants et des appels en attente.

11. Le lave-vaisselle

Le lave-vaisselle a été inventé par Joséphine Cochrane en 1887. Elle a commercialisé son invention auprès des hôteliers et se rendait aux entretiens sans mari, frère ou père pour l’accompagner, ce qui était considéré comme scandaleux à l’époque. Elle a par la suite ouvert sa propre usine.

12. La technologie de la transmission sans fil

Cette invention, par Hedy Lamarr, d’un système de communications secrètes utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale pour les torpilles radiocommandées, employait la technologie de « saut de fréquence ». Elle a jeté les bases de tout un pan technologique, allant du Wi-Fi au GPS. Hedy Lamarr était également une vedette de cinéma connue dans le monde entier.

13. La vidéosurveillance

Avec son système de surveillance en circuit fermé, qui a été breveté en 1969, Marie Van Brittan Brown voulait aider les gens à assurer leur propre sécurité, parce que la police répondait trop lentement aux appels dans son quartier de New York. Son invention constitue la base des systèmes de vidéosurveillance modernes, utilisés aujourd’hui pour la sécurité des particuliers et le travail de la police.

14. Le sac en papier

Margaret Knight a obtenu le brevet pour une machine qui pouvait faire des sacs à fonds carrés en 1871, après une longue bataille juridique avec un confrère machiniste, Charles Anan. Il avait tenté de lui voler son travail, faisant valoir qu’une invention aussi brillante ne pouvait pas être l’œuvre d’une femme. Ce gentleman a heureusement été oublié par l’histoire. Par ailleurs, à douze ans, Margaret Knight avait inventé un dispositif de sécurité pour les filatures de coton qui est encore utilisé de nos jours.

15. Le chauffage central

Si vous avez chaud l’hiver, c’est grâce à Alice Parker, qui a inventé un système de chauffage central au gaz en 1919. Bien que son projet n’ait jamais été réalisé, c’était la première fois qu’un inventeur pensait à utiliser le gaz naturel pour chauffer une maison individuelle, et cela a inspiré les systèmes de chauffage central modernes.

16. Le Kevlar

La chimiste Stephanie Kwolek a inventé la fibre super résistante de Kevlar, qui est utilisée pour fabriquer des gilets pare-balles. L’invention de Kwolek est cinq fois plus résistante que l’acier, et a également environ 200 autres usages.

17. Le logiciel informatique

Dr. Murray Hopper, contre-amiral de la marine américaine, était aussi l’informaticienne qui inventa le COBOL, « le premier programme d’ordinateur convivial à l’usage des entreprises ». Elle a également été la première personne à employer le terme « bug » pour décrire un problème technique dans un système informatique, après qu’un insecte bien réel ait endommagé son ordinateur.

18. La bière

C’est un peu difficile à voir, mais ces antiques sumériens sont en réalité complètement bourrés.

Devinez quoi ! La bière est en fait une boisson de femme. L’historienne de la bière Jane Peyton affirme que les femmes de l’ancienne Mésopotamie ont été les premières à fabriquer, vendre et boire de la bière. Bien qu’il soit difficile de savoir qui exactement, il y a des milliers d’années, a « inventé » la bière que nous connaissons et apprécions aujourd’hui, on peut affirmer sans se tromper que les femmes de l’Antiquité connaissaient bien la technique de la fermentation.

Source : Buzzfeed

http://www.demotivateur.fr

En Chine, il y a plus de 7.000 ans, commença la domestication du pêcher


Impressionnant que des hommes ont compris que greffer certains arbres fruitiers pouvaient améliorer un fruit et il y a des milliers d’années
Nuage

 

En Chine, il y a plus de 7.000 ans, commença la domestication du pêcher

 

Noyaux de pêches domestiques (par exemple le 6) et sauvages (par exemple le 1). © Zheng et al. 2014, Plos One, cc by 4.0

La datation de noyaux de pêche trouvés dans la vallée du fleuve Yangzi Jiang (ou Yang-Tsé) a permis d’en savoir plus sur l’histoire du fruit : les pêchers auraient été domestiqués en Chine il y a 7.500 ans. Il aura ensuite fallu beaucoup de temps pour obtenir les fruits que nous connaissons aujourd’hui.

Si la domestication de céréales comme le blé et le riz est bien connue, on en sait un peu moins sur l’histoire de certains arbres fruitiers, comme les pêchers. La majorité des sites archéologiques où des noyaux de pêche ont été retrouvés se situent dans la vallée du Yangzi Jiang : ce lieu a donc peut-être permis une sélection précoce. De plus, la pêche est présente dans la culture traditionnelle chinoise, puisqu’elle est un symbole d’immortalité dans la mythologie taoiste.

Dans une étude parue dans Plos One, deux chercheurs chinois et un chercheur canadien présentent une analyse comparée de noyaux de pêches provenant de différents sites de la basse vallée du Yangzi Jiang. L’objectif était de comprendre les circonstances dans lesquelles les Hommes ont commencé à cultiver le pêcher Prunus persica. Un moment important car la domestication des arbres fruitiers a permis aux Hommes d’obtenir plus facilement des fruits comestibles.

Les noyaux de pêche provenant des différents sites archéologiques de la vallée du Yangzi Jiang ont permis une comparaison de la taille et de la structure des noyaux sur une période de 5.000 ans. Les chercheurs ont ainsi observé que les pêches grossissaient de manière significative au cours du temps, ce qui montre que la domestication était en cours.

Carte des sites archéologiques de l'étude, dans la région de Shanghai.
Les sites archéologiques de l’étude, dans la région de Shanghai. © Zheng et al 2014, PLOS One, cc by 4.0

3.000 ans de sélection pour une pêche proche des variétés actuelles

D’après la datation au carbone des noyaux de pêche, le fruit domestique semble avoir divergé de ses ancêtres sauvages il y a 7.500 ans. Les noyaux de pêches les plus anciens proviennent de Kuahuqiao (il y a 8.000 à 7.000 ans) et Tianluoshan (il y a 7.000 à 6.500 ans). L’étude propose que la basse vallée du Yangzi Jiang a été une région de sélection des premières pêches et que le processus a commencé il y a 7.500 ans.

Les premiers noyaux de pêche en Chine les plus similaires aux formes modernes cultivées proviennent de la culture de Liangzhu qui remonte à une période allant de 3.300 à 2.000 ans avant J.C. : les noyaux de pêche sont significativement plus gros et plus compressés que les noyaux plus anciens. Des noyaux de pêche similaires ont été trouvés au Japon. La pêche est apparue en Inde il y a 3.700 ans.

Pour Gary Crawford de l’université de Toronto Mississauga, les Hommes auraient compris très tôt comment réaliser des greffes et obtenir une reproduction végétative. Il aurait cependant fallu 3.000 ans pour que la pêche domestiquée ressemble au fruit que nous connaissons aujourd’hui. L’amélioration n’a pas porté uniquement sur le goût et la taille du fruit, mais aussi sur la durée de la saison de production. Par conséquent, les gens de l’époque cherchaient déjà à maîtriser leur environnement :

« la réalité est qu’ils étaient des Hommes modernes avec les capacités cérébrales et des talents que nous avons maintenant. Les gens ont changé leur environnement pour qu’il corresponde à leurs besoins ».

http://www.futura-sciences.com

Ces vêtements qui indiquent la quantité d’alcool ingéré


L’alcotest ne sera pas le seul outil pour mesurer le taux d’intoxication d’alcool d’une personne, les vêtement aussi. La technologie s’installe vraiment partout et franchement, pourquoi ne pas prendre nos responsabilités face à l’alcool
Nuage

 

Ces vêtements qui indiquent la quantité d’alcool ingéré

 

Ces vêtements qui indiquent la quantité d'alcool ingéré

Metamorphosis se décline aussi bien en top pour les femmes qu’ici en veste pour hommes.Photo Younghui Kim

Un nouveau cap a été franchi dans l’histoire encore toute fraiche des vêtements intelligents avec la démonstration, à l’occasion d’un hackaton à Séoul (Corée du Sud) de Metamorphosis, d’un prototype capable de réagir en fonction de la quantité d’alcool ingurgité par la personne qui le porte.

Développé par un collectif d’artistes emmené par Younghui Kim, Metamorphosis se décline pour l’instant en un chemisier pour femmes et une veste pour hommes.

Sur le chemisier, les manches se soulèvent et gonflent au fur et à mesure que le taux d’alcoolémie de la personne qui le porte augmente, en temps réel. En ce qui concerne la veste, c’est son col qui se relève peu à peu.

Cet étonnant procédé apparait donc à la fois comme utile et artistique. De cette manière, les autres personnes peuvent facilement déterminer le degré d’alcoolisation de leur interlocuteur. Le porteur de Metamorphosis montre quant à lui à quel point il est désinhibé.

Ces deux prototypes ont été présentés à Séoul dans le cadre d’un rassemblement réunissant des développeurs informatiques et des artistes.

http://fr.canoe.ca/

Intimidation: troubles de sommeil chez les enfants


C’est peut-être une piste à suivre quand un enfant fait des cauchemars. Les enfants peuvent cacher leurs problèmes de peur de représailles ou de ne pas être pris au sérieux et que les adultes minimisent peur craintes
Nuage

 

Intimidation: troubles de sommeil chez les enfants

 

Intimidation: troubles de sommeil chez les enfants

Photo Fotolia.

Les enfants victimes d’intimidation sont plus susceptibles de souffrir de terreur nocturne et de somnambulisme, selon une nouvelle étude britannique.

Les jeunes ayant été intimidés entre l’âge de huit à 10 ans ont plus de risques de souffrir de ce type de problèmes du sommeil avant leur douzième année, selon les travaux effectués par une équipe de l’Université Warwick, au Royaume-Uni.

Les scientifiques ont aussi constaté que les jeunes victimes d’intimidation et qui ont intimidé d’autres enfants en retour ont tendance à développer des troubles du sommeil appelés parasomnies (cauchemars, énurésie, éveil confusionnel, somnambulisme, parle durant le sommeil).

«Si le jeune connaît de fréquents épisodes de parasomnie, cela devrait faire soupçonner de l’intimidation à l’école», lit-on dans l’étude.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue scientifique Pediatrics.

http://fr.canoe.ca

Truc Express ► Que faire avec les poils de chien?


Ceux qui ont des chiens à poils longs, ils peuvent rendre service aux oiseaux quand le printemps s’en vient pour la construction de leur nid. Il semble aussi qu’on peut faire la même chose avec le poil de chat
Nuage

 

Que faire avec les poils de chien?

Si vous avez le bonheur de posséder un chien à poils longs et doux tel qu’un « Golden Retriever » ou un « Colley »,

j’imagine que comme tout bon maître attentionné et responsable, vous brossez régulièrement votre toutou.

Halte! Ne jetez pas les poils récupérés. Gardez-les précieusement dans un sac de plastique et au printemps, répandez-les finement dans les épinettes.

Savez-vous quoi ? Les oiseaux les utilisent avec bonheur pour la construction finale de leur nid. Quel confort pour des oisillons de dormir dans un nid en véritable poils de chien.

http://www.coupdepouce.com

 

Une femme de 24 ans découvre qu’il lui manque tout le cervelet


Un cas rare a été observé en Chine sur une jeune femme qui se plaignait de certains maux. L’absence du cervelet donne aux scientifiques une occasion de mieux comprendre comment le cerveau peut s’adapter alors que cette partie du cerveau contrôle la motricité, l’équilibre,  la coordination …
Nuage

 

Une femme de 24 ans découvre qu’il lui manque tout le cervelet

 

En fait, il est possible de vivre avec un bout de cerveau en moins.

L’histoire est tellement fascinante qu’elle a réussi à mettre hors ligne ce 11 septembre le site New Scientist qui la rapporte.

Se plaignant de nausée et de vertiges, une jeune femme de 24 ans s’est présentée à un hôpital de la province de Shandong, en Chine. Des maux banals que les médecins, après un scanner, associent immédiatement à une cause qui l’est beaucoup moins: dans la tête de la jeune femme, il n’y a absolument aucune trace… de son cervelet.

Comme son nom l’indique, le cervelet est un petit bout du cerveau (d’ailleurs, il vient du latin «cerebellum», «petit cerveau»). Situé à l’arrière du crâne, sorte de petit coussinet en dessous des deux hémisphères, «il ne représente, écrit New Scientist, que 10% du volume total cérébral».

Mais ne vous laissez pas tromper par sa modeste taille: le cervelet est petit, mais costaud. Et contient, poursuit le site d’actualités scientifiques, «50% des neurones»!

Cerebellum.gif, Anatomography website maintained by Life Science Databases (LSDB) | Wikimedia licence cc by sa

Sa fonction et tout aussi importante: central dans la motricité, l’équilibre et la coordination des gestes, le cervelet aurait aussi un rôle déterminant dans l’apprentissage du langage. A ce titre, il n’est donc pas étonnant que cette femme de 24 ans ait témoigné auprès de ses médecins, qui ont exposé son cas fin août dans la revue Brain, de difficultés pour marcher et parler. Comme le détaille New Scientist:

«[…] Sa mère a affirmé qu’elle n’avait pas marché jusqu’à l’âge de 7 ans, et que son langage n’est devenu intelligible qu’à partir de 6 ans.»

Des difficultés dont la jeune femme n’a jamais vraiment réussi à se débarrasser, notamment au niveau de sa prononciation.

«Sa voix tremble, ses mots ne sont pas articulés et les docteurs décrivent ses intonations comme « dures »», raconte site I Fucking love science.

Extrait du scanner réalisé par les médecins de l’hopital chinois. A l’arrière du crâne, l’absence du cervelet est clairement visible. | Brain

Des difficultés handicapantes, mais qui semblent néanmoins bien mineures face à leur origine, l’absence donc, de cervelet.

«Seuls 8 cas vivants [similaires] ont été rapportés avant cette étude», peut-on lire dans l’article paru dans Brain, ici cité par The Daily Dot.

La plupart du temps, les personnes souffrant de cette anomalie exceptionelle «meurent jeunes et le problème n’est alors découvert qu’au moment de l’autopsie», expliquent encore les neurochirurgiens de cet hôpital chinois, repris par New Scientist.

Or cette jeune femme a passé la vingtaine, est mariée, et a même eu une petite fille, écrit The Daily Dot.

Sans surprise donc, son histoire passionne la communauté scientifique. Comme le confie au New Scientist Mario Manto, qui étudie les désordres liés au cervelet à l’université de Bruxelles:

«Ces cas rares sont intéressants pour comprendre comment le circuit cérébral travaille et compense l’absence de certaines parties.»

Cette incroyable capacité du cerveau à s’adapter, encore appelée neuroplasticité, est par exemple à l’origine du développement d’une excellente faculté auditive chez les aveugles. Comme le résume io9:

«Coupez le nerf optique de quelqu’un, et les neurones consacrés à la vision seront cooptés par les neurones associés à d’autres fonctions cognitives.»

http://www.slate.fr/

Herpès oculaire : quels symptômes ?


L’herpès est un virus très contagieux et une personne peut elle-même se contaminer les yeux et sans soin, l’état de l’oeil s’aggrave,
Nuage

 

Herpès oculaire : quels symptômes ?

 

L’herpès est un virus bien connu pour provoquer le fameux bouton de fièvre (herpès labial) ou encore pour toucher les parties génitales (herpès génital).

Mais il peut aussi atteindre les yeux. On parle alors d’herpès oculaire ou d‘herpès ophtalmique.

Le point sur cette affection herpétique qui, non soignée précocement, peut être très grave…

L’herpès, un virus très contagieux

 

Chez une personne infectée par l’herpès, le virus est non seulement présent dans les vésicules au niveau des lésions, mais également dans la salive. Donc si l’on porte des lentilles de contact, raison de plus de ne surtout pas les humidifier avec sa salive !

L’herpès est un virus très contagieux.

Il se transmet par contact direct avec la peau ou les muqueuses d’une personne infectée. Mais on peut également se l’auto-inoculer dans l’œil, par exemple en se frottant les yeux après avoir touché une lésion infectée (un bouton de fièvre par exemple…).

Enfin, lors de l’accouchement, une mère qui présente un herpès génital peut le transmettre à son bébé qui développera une infection oculaire.

Quels sont les symptômes de l’herpès oculaire ?

 

L’herpès oculaire (HSV1 ou Herpes simplex virus de type 1) est fréquent : chaque année 60.000 Français sont touchés.

Les premiers signes ressemblent à une conjonctivite (mais contrairement aux conjonctivites virales ou allergiques, seul un œil est atteint) :

  • œil rouge,
  • sensation de sècheresse oculaire,
  • sensation de sable dans l’œil,
  • picotements,
  • larmoiements,
  • paupières gonflées,
  • de petites vésicules peuvent aussi être présentes autour de l’œil ou sur la paupière.

Mais attention, en l’absence de traitement adapté, l’herpès peut se propager à la cornée (membrane qui recouvre l’œil) et provoquer une kératite herpétique (inflammation de la cornée).

S’ajoutent alors d’autres symptômes : rougeurs autour de la cornée, œil douloureux, photophobie, diminution de la vision.

La kératite peut rapidement se compliquer et devenir très grave en entraînant une baisse irréversible de l’acuité visuelle.

C’est alors une urgence ophtalmologique. L’herpès oculaire est l’une des premières causes de cécité dans les pays industrialisés.

C’est pourquoi, devant des signes de conjonctivite, il est important d’y penser (surtout si l’on est sujet à l’herpès labial) afin d’intervenir précocement.

Dans tous les cas : un œil rouge, douloureux et une baisse de l’acuité visuelle constituent des signaux d’alerte. Il faut consulter en urgence un ophtalmologiste.

Comment traite-t-on un herpès oculaire ?

 

Jamais d’automédication !
Appliquer un collyre (notamment contenant des corticoïdes) en pensant bien faire peut se révéler désastreux en amplifiant la crise d’herpès et les lésions. Il est impératif de
consulter un médecin afin de porter le diagnostic.

Un herpès oculaire simple et une kératite superficielle se traitent très bien à l’aide d’un antiviral local appliqué sous forme de pommade ou d’un collyre.

Ce n’est qu’en cas de récidive que l’on instaure un traitement antiviral par voie orale.

En revanche, les kératites compliquées ayant provoqué des lésions irréversibles peuvent nécessiter une greffe de cornée. L’herpès oculaire est responsable de 10 à 20 % de ce type de greffes.

Attention : virus récidivant !

L’herpès est un virus dormant, c’est-à-dire qu’après une première infection, il reste toujours présent dans l’organisme (dans un ganglion nerveux), prêt à se réactiver et à provoquer une nouvelle crise d’herpès sous l’effet de facteurs déclenchants : stress, fatigue, rhume, exposition au soleil, traumatisme oculaire, baisse de l’immunité…

Autrement dit, après un premier herpès oculaire, le risque de récidive est très important. Selon le Syndicat national des ophtalmologistes de France

« 25 à 45 % des patients vont récidiver dans les deux ans suivant la première kératite ».

Or chaque récidive augmente les risques de complications.

Il faut donc être réactif en consultant dès les premiers signes, surtout s’ils sont en relation avec certains des facteurs déclenchants cités ci-dessus…

par Isabelle Eustache, journaliste Santé

Sources : Syndicat national des ophtalmologistes de France, http://www.snof.org/encyclopedie/herpes-oculaire.

http://www.e-sante.be