Un bébé épileptique guéri grâce à l’impression 3D


Encore une fois, l’imprimante 3D fait des merveilles du côté médical. En effet, pour des chirurgies risquées quoi de mieux de faire un duplicata de l’opération pour une pratique générale. Les chances de réussite sont encore plus grandes
Nuage

 

Un bébé épileptique guéri grâce à l’impression 3D

 

Un an après l’opération sur un duplicata en 3D puis sur le cerveau de Gabriel, l’enfant ne fait plus de crises. Photo : Capture écran du site The Verge / Montage photo

SCIENCE –  Les possibilités qu’offre l’impression 3D n’en ont pas fini de nous étonner. Notamment dans le domaine médical. Des chirurgiens de Boston ont réalisé une prouesse grâce à une imprimante 3D. Ils ont opéré le cerveau d’un enfant de 5 mois, après s’être entraînés sur sa copie.

Gabriel avait 5 mois, l’été dernier, lorsqu’il a été victime de sa première crise d’épilepsie. Sa mère de ce petit Américain faisait ses courses lorsqu’elle a remarqué que le nourrisson roulait les yeux vers le haut. Les spasmes et les évanouissements se sont répétés par la suite. Malgré les traitements, les crises se faisaient de plus en plus violentes. Elles peuvent avoir de lourdes conséquences sur le développement d’un enfant, aux niveaux physique et psychologique.

Entraînement avant opération délicate

Des médecins de Boston ont proposé aux parents de Gabriel de procéder à une hémispherectomie, raconte le site The Verge. Cette opération délicate consiste à déconnecter la partie « saine » du cerveau de celle causant les crises. Au vu de la complexité de l’opération et du très jeune âge du patient, les médecins ont d’abord imprimé, en 3D, une réplique du cerveau de l’enfant. Et ont procédé à une répétition générale de l’opération sur un cerveau en tout point identique, mais en plastique. Sur cette copie, les vaisseaux sanguins étaient même colorés pour faciliter leur différentiation.

Cet entraînement a préparé les médecins à une opération réelle longue de 10 heures, qui s’est déroulée avec succès. Un tel simulateur ne peut pas préparer les chirurgiens à toutes les situations, mais les aide à appréhender la plupart des complications, explique à The Verge le responsable du programme de simulation. L’équipe ayant travaillé à la réplique en 3D du cerveau de l’enfant était composée de chirurgiens, de radiologues et d’ingénieurs. Un an après l’opération, Gabriel, qui a désormais 18 mois, va bien et ne fait plus de crises. Quant à la technique de duplicata en 3D, elle a été utilisée depuis pour une vingtaine d’autres opérations.

http://www.metronews.fr

5 réponses à “Un bébé épileptique guéri grâce à l’impression 3D

  1. Cela aurait été bien si çà avait existé et pu être mis en pratique quand j’étais enfant…..C’est un magnifique progrès pour les enfants souffrant de cette maladie ..Il faut le vivre pour comprendre …
    F.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s