Notre existence


Pour plusieurs personnes l’enfance a laissé de grandes cicatrices et cherchent des coupables dont les parents qui sont souvent visés a tort ou à raison. Il est vrai que quelques les parents ont tout fait sauf être parent, alors que d’autres ont fait leurs possibles avec les moyens du bord. On ne nait pas parent, il n’y a pas de mode d’emploi pour chaque enfant. Mais maintenant, peut importe ce qu’il s’est passé, c’est ce que l’ fait maintenant et vivre le présent
Nuage

 

Notre existence

 

On peut blâmer son enfance, accuser indéfiniment ses parents de tous les maux qui nous accablent, les rendre coupables des épreuves de la vie, de nos faiblesses, de nos lâchetés, mais finalement on est responsable de sa propre existence, on devient qui l’on a décidé d’être.

Marc Levy

Ils sauvent un ours ayant la tête coincée dans un airbag


C’est un non-sens que les gens de la faune aux États-Unis n’ont pas aidé cet ours à se servir de ce mauvais pas. Mais des gens ont secouru l’animal avec les moyens du bord et malgré beaucoup de difficultés ont pu redonner la liberté a cet ours
Nuage

 

Ils sauvent un ours ayant la tête coincée dans un airbag

 

Selon les habitants de Perry Township, l’ours avait la tête emprisonnée depuis au moins un mois. Photo : Facebook / Save the Bucket bea

Ils n’en pouvaient plus de voir un ours souffrir et ont décidé de prendre les choses en main. Lundi, un groupe d’habitants de Perry Township (Pennsylvanie), dans l’est des États-Unis, a délivré un ours qui rôdait depuis plusieurs semaines avec… ce qui ressemblait à un seau, coincé sur la tête.

Des particulier ont pris les choses en main pour sauver le petit ours

Le sort du mammifère, surnommé « bucket bear » (l’ours au seau), avait tellement ému qu’un habitant avait créé une page Facebook appelant à le sauver. Son auteur indique avoir alerté les autorités locales du problème.

« Elles sont au courant mais disent qu’elles ne peuvent rien faire tant que l’ours continue de se déplacer et n’est pas blessé », précise un internaute, s’étonnant que des spécialistes des animaux ne viennent pas « le maîtriser avec des flèches tranquillisantes ».

Finalement, lundi, quatre personnes ont décidé d’intercepter l’animal à la vision obstruée. Deux d’entre-elles avaient déjà participé à des opérations de sauvetage. Alors que les premiers retenaient l’animal, les autres ont utilisé plusieurs outils dont une scie à métaux pour ôter l’objet de la tête de l’ours. Le tout bien évidemment filmé par une cinquième personne. Lorsque l’ours a pu enfin revoir la lumière du jour, il s’est échappé dans les bois. Quand à l’objet, il s’agissait d’un airbag utilisé dans les semi-remorques entre le véhicule et la remorque. La manière dont il a atterri sur la tête de l’ours, en revanche, reste un mystère.

http://www.metronews.fr

9 Astuces Pour Que Vos Chaussures Ne Sentent Plus Mauvais.


 

Il y a des gens que s’ils enlèvent leurs souliers, leur entourage grimacent. Ou quand les souliers ont marché plusieurs fois sur la pluie, il vient un temps qu’ils sentent mauvais, mais ils ne sont pas nécessairement dû pour la poubelle,.
Nuage

9 Astuces Pour Que Vos Chaussures Ne Sentent Plus Mauvais.

Vos chaussures sentent mauvais ? Ne restez pas comme ça ! Pensez à ceux qui vous entourent… Il suffit parfois de pas grand chose pour enlever les mauvaises odeurs de nos baskets, escarpins ou espadrilles.

Voici les 9 Astuces pour que vos chaussures ne sentent plus mauvais :

1. Le Dentifrice

Pour enlever les odeurs de vos chaussures, pensez au dentifrice. Utilisez une brosse à dents pleine de dentifrice pour nettoyer les endroits difficiles à atteindre. Glissez-la dans les pliures intérieures des baskets ou encore au fond des ballerines qui renferment les mauvaises odeurs. Cette astuce marche aussi pour nettoyer le caoutchouc des chaussures.

2. Les Chaussettes

Jamais de baskets sans chaussettes ! Si vous portez des chaussures fermées, les chaussettes évitent à vos pieds de transpirer. Et donc forcément, cette astuce limite les mauvaises odeurs.

3. Le Congélateur

Vous pouvez mettre vos chaussures au congélateur pour enlever un peu les odeurs. Mais pensez à mettre vos chaussures dans un sac bien fermé si vous ne voulez pas vous retrouver avec une odeur de pieds dans tout le congel ! Cette astuce marche aussi pour élargir les chaussures

4. La Recette Maison Miracle

Mélangez du bicarbonate de soude, du liquide vaisselle et du peroxyde d’hydrogène. Laissez poser 1h sur vos chaussures et avec un peu d’huile de coude enlevez les taches et les odeurs. Rincez.

5. L’alcool à Brûler

Pour nettoyer vos chaussures qui ne vont pas en machine, mélangez de l’alcool à brûler à un peu d’eau. Frottez avec un coton, un chiffon ou appliquez avec un spray. Ça détruit les bactéries à l’origine des mauvaises odeurs ! Si vos chaussures sentent vraiment mauvais, vous pouvez les rincer avec ce même mélange.

6. Les Éponges Magiques

Rien de tel que les éponges magiques pour nettoyer les semelles et pièces en plastique de vos chaussures.

7. De Nouvelles Semelles

 

Si vos chaussures sentent mauvais, optez pour ce p’tit truc tout simple : troquez vos vieilles semelles pour des nouvelles !

8. La Machine et le Sèche-Linge

Après avoir nettoyé vos chaussures, il est recommandé de les faire tourner un coup en machine pour bien les rincer. Pour bien faire, voici comment laver les baskets correctement en machine. Et vous pouvez aussi les passer au sèche-linge. Mais veillez à n’abîmer ni le sèche-linge, ni les chaussures en suivant cette astuce.

9. La Bombe

Si rien ne marche, achetez une bombe désodorisante spéciale chaussures.

www.comment-economiser.fr

Vous avez 20 millions d’acariens sur le visage


Ces chercheurs sont d’abord intéressé aux bactéries dans le nombril (Le nombril, un paradis pour 1 400 bactéries), puis au visage d’ou un nombre tout aussi imposant s’y trouve. Et en plus ils s’amusent a faire des bébés sur notre front
Nuage

 

Vous avez 20 millions d’acariens sur le visage

 

Demodex whole mite | Wikimedia Commons

Votre visage est beaucoup plus vivant que vous ne le pensez.

 Wired rapporte des études menées par l’Université de Caroline du Nord qui montre que nos visages sont remplis d’acariens. Alors non n’essayez pas de les trouver en vous regardant de près dans un miroir, ils font environ 0,3 millimètres et nous en avons plus de 20 millions.

On sait depuis longtemps que des petites bêtes ont élu domicile sur notre visage. Les première traces d’une telle découverte date de 1841. Mais depuis on en sait beaucoup plus sur ces compagnons.

Les chercheurs de Caroline du Nord ont effectué de nombreux prélèvements sur des volontaires, enfants et adultes, dans le cadre de leur projet Your Wild Life. Ils s’étaient déjà intéressés au bouillon de culture qui se trouve dans notre nombril. Ils ont trouvé deux types d’acariens différents, la demodex brevis qui se loge dans les glandes sébacées et la demodex folliculorum qui se loge au creux de nos cheveux et poils et qui n’hésite pas à venir faire un tour sur notre visage. On ne sait pas trop comment elles se nourrissent mais il leur arrive de s’accoupler sur notre front.

Vidéo d’obersvation d’une mite demodex | Your Wild Life Project

Ces acariens n’ont pas de frontières, ils ont été trouvées sur des visages des cinq continents. Chez les adultes, 100% des personnes testées en possédaient tandis que chez les enfants, ce chiffre descend à 70%. Il semble donc qu’ils s’installent petit à petit sur notre corps au grès de nos contacts physiques. Mais il ne sert à rien de se laver le visage et les cheveux au grattant de l’éponge, l’activité de ces squatteurs n’auraient rien de nocif, ils ne rejettent même pas de déchets. Cependant ils pourraient avoir un rôle dans le développement de la rosacée.

Ce qui intéresse aujourd’hui ces scientifiques c’est que ces deux espèces d’acariens semblent avoir évolué différemment suivant leur position géographique. Ainsi ces modifications génétiques pourraient trouver une résonance dans nos propres mutations. Les chercheurs cherchent dorénavant à trouver les relations génétiques qui peuvent exister entre nous et eux.

 

http://www.slate.fr/

Démence : Elle peut se détecter dans vos yeux


Peut-être que bientôt, nous irons passer un examen de la vue routinier et en même temps un dépistage de la démence chez notre opticien, qui pourra nous suggérer de voir un médecin pour la confirmation de ses doutes
Nuage

 

Démence : Elle peut se détecter dans vos yeux

 

Selon une étude américaine, les premiers signes de démence pourraient s’observer dans l’épaisseur de la rétine.

Les yeux sont le miroir de l’âme et aussi de notre cerveau. Une perte de cellules rétiniennes pourrait être le signe d’apparition de démence avant même qu’elle ne se manifeste physiquement, selon des chercheurs américains. Dans leur étude, ils ont analysé la rétine de plusieurs volontaires présentant des signes de démence fronto-temporale liée à une mutation génétique. Ils ont alors constaté que leur rétine était bien plus mince que celle d’un sujet sain. Il y aurait dans la rétine des neurones reliés au cerveau. Bien avant d’entraîner la dégénérescence du cerveau, la maladie toucherait les yeux.

La démence est une maladie neurodégénérative (dont une forme célèbre est l’Alzheimer) qui peut apparaître entre 35 et 75 ans. Elle entraîne des troubles de l’humeur, du langage et du comportement. Pour dépister un sujet à risque, il pourrait suffir de mesurer l’épaisseur de la rétine.

Source : Early retinal neurodegeneration and impaired Ran-mediated nuclear import of TDP-43 in progranulin-deficient FTLD, Journal of experimental medicine, 5 août 2014

http://www.medisite.fr

Un tiers de la population mondiale menacée par la pollution de l’air


On connait la pollution industrielle, la pollution de l’air, mais moins la pollution domestique dans les demeures qui cause plus de décès que la pollution extérieure
Nuage

 

Un tiers de la population mondiale menacée par la pollution de l’air

 

Un tiers de la population mondiale risque d'avoir des problèmes de santé ou de... (Photo: Alain Roberge, Archives La Presse)

Photo: Alain Roberge, Archives La Presse

Agence France-Presse
Paris

Un tiers de la population mondiale risque d’avoir des problèmes de santé ou de mourir prématurément à cause de la pollution de l’air domestique, selon une étude publiée mercredi dans la revue médicale britannique The Lancet Respiratory Medicine.

Réalisée par une commission rassemblant des chercheurs américano-britanniques, l’étude s’est penchée sur ce type de pollution, qui provient essentiellement d’activités comme la préparation des repas, le chauffage ou l’éclairage et qui est mesuré à l’intérieur des maisons.

Cette pollution domestique serait à l’origine de 4,3 millions de décès en 2012, contre 3,7 millions de décès attribués à la pollution atmosphérique extérieure, selon des estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Mais elle menace au total la santé d’environ 2,8 milliards de personnes à travers le monde, un chiffre resté stable ces dernières années malgré une augmentation de la population mondiale, relèvent les chercheurs.

Parmi les personnes en danger, ils citent 600 à 800 millions de familles, principalement en Asie et en Afrique qui utilisent des combustibles solides comme le bois ou le charbon pour faire la cuisine ou se chauffer.

Ces combustibles sont souvent utilisés dans des feux ouverts et dans des locaux mal ventilés, ce qui explique la gravité de la pollution de l’air intérieur.

«Les femmes et les enfants sont particulièrement sensibles aux effets toxiques de cette pollution et exposés aux concentrations les plus élevées», soulignent les chercheurs.

Parmi les maladies les plus directement liées à la pollution domestique, ils mentionnent les infections respiratoires, les bronchites chroniques ou BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive), l’asthme, le cancer du poumon et les cancers du nez ou de la gorge.

Ils notent également que les personnes les plus vulnérables vivent pour la plupart dans des régions déshéritées où les traitements des maladies respiratoires restent couteux et pas forcément disponibles.

Selon le Pr Stephen Gordon, de l’École de médecine tropicale de Liverpool (Royaume-Uni), la solution passe  par l’adoption de combustibles et de méthodes de cuisson «plus propres» et «aussi abordables, efficaces et durables que les méthodes traditionnelles qu’ils sont censés remplacer».

Pour le Pr William Martin de l’Université d’État de l’Ohio, «le problème ne pourra pas être réglé tant que la communauté internationale ne reconnaîtra pas l’ampleur du problème et qu’elle ne s’engagera pas dans une action coordonnée et concertée».

Diverses initiatives ont déjà été lancées ces dernières années dont la mise en place d’une association cofondée par l’OMS, l’Alliance globale pour les fourneaux écologiques, qui s’est fixée comme ambition d’équiper 100 millions de foyers d’ici 2020 en appareils de cuisson «propres».

http://www.lapresse.ca

Sotchi, une ville fantôme six mois plus tard


Sotchi, ça vous dit quelque chose ? Jeux Olympiques d’hiver 2014 ? Encore une fortune pour accueillir des sportifs de tous les pays qui ont été dépensés pourquoi ? On a chassé des gens qui auraient pu mettre de l’ombre a toute la gloire d’un pays hôte. Et maintenant ? Ne pourrait pas penser les choses autrement au lieu de mettre des fortunes pour un événement qui ne dure que quelques semaines. Et encore une fois, je déteste le sport professionnel qui nuit au bien-être de la population et des besoins essentiels
Nuage

Sotchi, une ville fantôme six mois plus tard

 

 

Le site des Jeux olympiques de Sotchi, six mois plus tard

Rosa Khutor, l’un des nombreux centres d’hébergement lors des Jeux olympiques de Sotchi, est presque complètement désert, six mois seulement après les cérémonies de clôture. C’est ce que rapporte le photographe russe Alexander Belenkiy sur le site macos.livejournal.com.

Rosa Khutor était le centre d’hébergement pour les compétitions qui avaient lieu en montagne. Belenkiy rapporte que le centre est maintenant sans vie et que les restaurants, les hôtels et les boutiques fonctionnent à environ 5% de leurs capacités.

Évidemment, il est difficile d’attirer des entreprises et surtout des touristes dans un endroit semblable durant l’été. Le centre a été spécialement conçu pour accueillir des gens durant la saison hivernale.

Les Olympiques de Sotchi ont coûté 51 milliards $ à la Russie et environ 2 millards $ ont été dépensés pour ce centre de ski.

Photo Courtoisie Alexander Belenkiy / macos.livejournal.com

http://www.journaldequebec.com/