Le chat et ses amis


Avoir un animal à la maison est une chose, mais si on pense avoir d’autres animaux de la même espèce ou de d’autres espèces mieux vaut s’y préparer pour que la cohabitation se passe sans trop de mauvaises surprises
Nuage

 

Le chat et ses amis

iStock

Par Louise Moreau

La majorité des chiens et des chats peuvent apprendre à vivre avec un autre animal. De quelle façon se développent ces liens et comment s’assurer que tout se déroule bien?

Des animaux de différentes espèces peuvent passer de longs moments à se coller, à se bécoter et à se lécher, sans qu’ils paraissent être dérangés par la présence des humains qui les observent. Leurs maîtres les décriront comme des inséparables. Bien qu’on qualifie souvent d’amitié de tels liens entre différentes espèces, la spécialiste en comportement animal Jacinthe Bouchard ne croit pas qu’il s’agisse véritablement d’amitié.

«Dans des relations d’amitié entre deux humains, l’un d’eux peut penser à l’autre même s’il n’est pas présent. Or un tel sentiment n’existe pas chez les animaux.»

C’est pourquoi, selon la spécialiste, il faut plutôt parler d’«entente». Et, en général, quand il existe une véritable entente entre deux animaux vivant sous le même toit, celle-ci peut durer toute la vie!

Le chat et le chien

«On entend l’expression “être comme chien et chat” depuis tellement longtemps qu’on a fini par y croire, explique Caroline Bibaud, qui est spécialiste en comportement canin. Et pourtant, c’est tout le contraire! Le chien et le chat sont les deux espèces qu’on voit le plus souvent vivre en harmonie. Et il n’est pas rare qu’un chien vive sous le même toit que deux ou trois chats!»

«Le chat et le cheval sont aussi d’excellents compagnons, ajoute Jacinthe Bouchard. On aperçoit souvent, dans le box du cheval, un chat couché sur son dos!»

L’âge idéal pour les rencontres

Si on veut adopter un animal et qu’on possède déjà un chien, un chat ou toute autre espèce d’animal, il faut bien y réfléchir. Car, avant d’introduire un nouvel animal au logis, il faut surtout penser à celui qui s’y trouve déjà et qui partage notre quotidien. Après tout, il est le premier arrivé! N’y a-t-il pas des privilèges liés à son ancienneté?

Selon Jacinthe Bouchard, l’âge de l’animal est un facteur qu’on doit considérer.

«Comme la période de socialisation du chien se situe de 0 à 4 mois, si le chien est très jeune, il y a 99,9 % de chances pour qu’il s’entende bien avec le nouveau venu.»

Dans ce cas, on peut opter pour un petit rongeur (hamster, gerboise, souris, etc.) ou un cochon d’Inde. Si le nouveau venu est tout aussi jeune (un chaton, par exemple), les chances de réussite sont très bonnes.

«Si le chien a été socialisé avec des congénères, mais qu’il n’est plus un chiot, il est aussi possible que cela fonctionne très bien.»

Par contre, pour un chien âgé dont les habitudes sont ancrées ou pour un vieux chat qui a déjà établi son territoire, ce sera beaucoup plus difficile. La période d’adaptation risque d’être longue et laborieuse. Qui voudrait céder sa place aussi facilement?

Des risques plus élevés

«Si le chien a tendance à protéger son bol de nourriture, il risque d’y avoir plus de conflits, affirme Jacinthe Bouchard, puisque les animaux vivant sous le même toit ont parfois le réflexe de manger dans la gamelle de l’autre. Ce comportement peut donc vraiment poser un problème. Si on veut tout de même aller de l’avant, il faut alors songer à consulter un spécialiste.»

Votre animal adopte-t-il parfois un comportement de prédation? Peut-il attaquer le nouveau venu?

«Certains animaux voient une proie dans tout ce qui bouge, soutient Mme Bouchard. Heureusement, ils vont rarement jusqu’à l’ingestion, car c’est souvent juste un jeu», nous rassure-t-elle. Par exemple, les chats sont naturellement de grands prédateurs.

Alors, si vous adoptez un petit animal qui se sauve aussitôt qu’il voit le chat, celui-ci aura irrésistiblement envie de le pourchasser, ce qui est normal.

Selon Jacinthe Bouchard, dans un tel cas, le lapin s’avère un bon choix, car «il aura peur et figera sur place. Comme il ne se sauvera pas, le chat ne s’y intéressera pas.»

Le chat et l’oiseau

Le chat ne peut cohabiter avec un oiseau que s’il y est initié alors qu’il n’est âgé que de quelques mois. On ne peut imposer à un chat adulte un nouveau compagnon ailé. Il faut être conséquent!

Une question d’antécédents

Si votre nouveau compagnon provient d’un refuge, on vous donnera probablement des renseignements utiles quant à son caractère et à son comportement, qui vous aideront à partir du bon pied.

Caroline Bibaud précise que «si les deux espèces ont un instinct maternel ou grégaire, les chances de succès sont très bonnes. Par contre, si on accueille un chat habitué à vivre en toute liberté, il y aura sûrement de la friction dans l’air lorsqu’il rencontrera le chien.

N’oublions pas qu’ils viennent de deux mondes complètement différents! On ne devrait pas imposer à un chien dominant, qui n’a jamais vécu avec d’autres animaux, l’arrivée d’un chat adulte. Cela pourrait mal tourner, nous avise-t-elle.

Toutefois, les chats et les chiens peuvent sympathiser, sans pour autant se faire des câlins. Ils arriveront à se tolérer, tout simplement, sans qu’il y ait de friction. Il est normal que de petites altercations se produisent, au début, mais ça ne devrait pas être trop grave.

Patience et persévérance

Que votre animal ait un bon caractère ou qu’il soit soumis, l’acceptation de «l’intrus» ne se fera pas du jour au lendemain. Peu importe l’animal, une période d’adaptation est toujours nécessaire. Il n’y aura probablement pas de coup de foudre entre eux! Mais, chez certains animaux, l’adaptation se fait tout en douceur et assez rapidement.

«Si le maître gère bien la situation et s’y prend de la bonne manière, il ne devrait pas y avoir de problème, insiste Caroline Bibaud. Le maître a aussi un rôle à jouer dans tout ça!»

Selon Jacinthe Bouchard, le meilleur conseil qu’on puisse suivre pour que le résultat soit positif, c’est «de faire les présentations ailleurs que dans le salon, sur un terrain neutre, par exemple à l’extérieur. Vous devez faire preuve de patience, et toujours donner beaucoup d’affection à l’animal qui est chez lui, afin qu’il ne développe pas un sentiment de jalousie à l’égard de l’autre.»

http://fr.canoe.ca/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s