Un étudiant met au point des béquilles mains libres


Nos jeunes ont des idées pour améliorer le quotidien des gens. Quelques fois, ils réussissent même a changer un objet connu pour quelque chose de mieux
Nuage

 

Un étudiant met au point des béquilles mains libres

 

Comment ouvrir une porte, ne pas faire tomber son sac et garder l’équilibre avec des béquilles ? Impossible ! Sauf avec ce nouveau projet innovant réalisé par un jeune étudiant américain et récompensé par un Dyson Award.

Behzad Rashidizadeh, étudiant en design industriel au College for Creative Studies aux Etats-Unis a imaginé lors d’un projet de création personnelle un nouveau type de béquille, les Sit & Stand.

Cette béquille Sit & Stand enveloppe le haut de la cuisse, ainsi que la fesse de la jambe fracturée et fait office de « nouvelle jambe ». Comme elle allège le poids reporté sur la jambe saine, l’utilisateur peut donc marcher de façon plus naturelle qu’avec des béquilles classiques. Pour plus de confort, la partie soutenant le haut de la cuisse est rembourrée de mousse.

Sit & Stand est un nouveau type de béquilles très novatrices. Ce nouvel outil est un dispositif d’assistance « mains libres » pour les personnes qui ont temporairement une cheville ou une jambe cassée. Transformables, ces béquilles peuvent aussi se moduler et devenir un siège qui permet à l’utilisateur de se reposer et se détendre au besoin.

« Dans le cadre de ce projet de classe, j’ai passé en revue l’évolution de béquilles à travers le temps. J’ai interviewé des gens qui avaient dû utiliser des béquilles. Les résultats de ces entretiens et l’expérience ont montré que le principal problème des utilisateurs est lié à la limitation de l’usage de leurs mains ».

Une solution innovante

 

« Donc, mon nouveau défi était de concevoir une béquille qui fonctionne mieux que l’avant-bras traditionnel et qui libèrerait les mains, tout en assurant un équilibre parfait » explique Behzad Rashidizadeh.

Grâce à cette solution, les personnes utilisant des béquilles retrouvent une certaine autonomie.

Ils peuvent à nouveau ouvrir des portes, marcher, monter des escaliers et transporter des objets légers. Et se reposer à n’importe quel moment, car ce support peut devenir un siège.

Un projet récompensé

 

Si l’étudiant n’a pu aujourd’hui, faute de moyen, uniquement réaliser que des maquettes en bois et en mousse, il a été récompensé pour cette solution innovante par un Dyson Award. Le Prix James Dyson est un prix international de design qui célèbre, encourage et inspire la prochaine génération d’ingénieurs de conception. Le prix est ouvert aux étudiants et est géré par la Fondation James Dyson.

http://www.topsante.com

2 réponses à “Un étudiant met au point des béquilles mains libres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s