Trois conseils pour bien surveiller ses grains de beauté


Pour éviter les mauvaises surprises avec les grains de beauté, il faut savoir les reconnaitre, et prévenir tout changements qui pourraient finir en mélanome
Nuage

Trois conseils pour bien surveiller ses grains de beauté

 

Pour les surveiller, appliquez la règle ABCDE. Photo : DURAND FLORENCE/SIPA

1. Apprenez à reconnaître

S’ils peuvent parfois se transformer en mélanome – en cancer de la peau – tous grains de beauté n’est pas forcément suspects. Un « poireau » ne comporte par exemple aucun risque de se transformer en cancer, même s’il est régulièrement frotté par le rasoir par exemple. Apprenez à les reconnaître. Il s’agit de petites lésions cutanées, les naevus pigmentaires, constituées d’amas de cellules mélanocytes qui produisent un pigment foncé appelé mélanine. Les cellules responsables du bronzage. Les grains de beauté ont donc souvent une coloration foncée. Certains peuvent être aussi plus nuancés sur une palette du brun clair au foncé. Ils apparaissent généralement après la naissance, entre 6 mois et 1 an, puis se multiplient selon les peaux durant l’enfance et l’adolescence. En moyenne, un adulte à la peau blanche présente 20 à 30 grains de beauté.

2. Evitez le soleil

Là encore, toujours la même règle : évitez le soleil, notamment durant les heures les plus chaudes de la journée. Surtout pour les enfants. Les expositions solaires pendant l’enfance et l’adolescence influenceraient grandement le nombre et la taille des grains de beauté. Chapeau, t-shirt, crème… Tel est le triptyque recommandé pour toutes sorties ensoleillées. Même s’ils peuvent être présents à la naissance, la plupart des naevus viennent à l’adolescence pour atteindre 20 à 30 une fois adulte. Les personnes qui ont en plus de 100, doivent se faire suivre régulièrement par un dermatologue, car ils ont plus de risque de développer un mélanome (cancer de la peau). Risque accru par les expositions excessives au soleil. En bref, sortez couvert, surtout si vous avez la peau claire, beaucoup de grains de beauté et une mauvaise hérédité.

3. Respectez la règle « ABCDE »

Pour reconnaître un grain de beauté à risque de dégénérescence, appliquez la règle ABCDE.

A pour asymétrie.

B pour bords irréguliers. 

C comme couleur non uniforme.

D pour diamètre supérieur à 6mm

E comme Evolution (changement d’aspect).

Toutes lésions fragmentées qui se modifient – taille, couleur, relief, forme – doit être montrées à un dermatologue, qui étudiera sa nature avec un dermatoscope, une sorte de grosse loupe, pour en évaluer les risques.

Si un grain de beauté grandit rapidement, change de couleur, devient granuleux, irritant, saigne ou démange, filez consulter, il faudra peut-être l’enlever. Dans les cas mineurs, l’opération se fait généralement sous anesthésie locale. Bref, reluquez bien vos grains de beauté pour peaufiner votre bonne santé.

http://www.metronews.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s