Victimes d’attaques à l’acide, des Indiennes deviennent mannequins


Je trouve ingénieux que ce photographe a pu mettre en valeur ces mannequins et on sent par son témoignage qu’il les trouve belles et il a raison. Et chapeau ! À ces femmes, elles aideront d’autres qui ont vécu ces agressions sauvages
Nuage

 

Victimes d’attaques à l’acide, des Indiennes deviennent mannequins

 

Des victimes d'attaque à l'acide. Des victimes d’attaque à l’acide. Photo :  Rahul Saharan

Un reportage de Bahador Zabihiyan

Ces Indiennes ont été défigurées lors d’attaques à l’acide, mais un photographe a voulu, en les photographiant, dénoncer ce type d’agression et montrer la « beauté » et le « courage » de ces femmes devenues militantes. Le résultat des séances photo ne laisse pas indifférent.

Rahul Saharan dit qu’il a voulu prendre ces photos pour montrer la beauté de toutes les femmes, peu importe leur physique. L’une de ces mannequins se nomme Rupa. Elle est devenue designer de mode, et elle cherche présentement à amasser des fonds pour ouvrir sa boutique.

Une victime d'une attaque à l'acide. Une victime d’une attaque à l’acide. Photo :  Rahul-Saharan

M. Saharan a voulu promouvoir le travail de Rupa.

« Au lieu de prendre des mannequins professionnels, nous avons pris ces magnifiques mannequins parce qu’elles définissent la beauté, le courage », explique le photographe sur sa page Facebook.

Rupa, en robe blanche, a lancé une campagne de socio-financement afin de lancer sa ligne de vêtements.

Rupa, victime d'une attaque à l'acide. Rupa, victime d’une attaque à l’acide. Photo :  Rahul Saharan

Il y a six ans, alors qu’elle se trouvait dans son village natal de l’Uttar Pradesh, en Inde, sa belle-mère lui a jeté de l’acide pendant qu’elle dormait. Celle-ci la battait et lui faisait subir des abus psychologiques.

Elle a dû attendre six heures avant que son oncle lui vienne en aide et l’amène à l’hôpital, explique-t-elle sur la page destinée à amasser des fonds pour ouvrir sa boutique.

« Avec le capital initial pour son magasin, nous voulons lui donner assez pour qu’elle puisse acheter du matériel et aider d’autres survivantes d’attaques à l’acide à travailler avec elle », lit-on sur la page.

Des victimes d'attaques à l'acide en Inde, font une séance de photos. Des victimes d’attaques à l’acide en Inde, font une séance de photos. Photo :  Rahul-Saharan

« J’ai toujours voulu être une designer, mais après l’attaque, il y a eu une pause dans ma vie. J’étais tellement en insécurité, et j’étais si embarrassée par mes cicatrices que je me couvrais le visage avec un voile », explique Rupa, dans une entrevue au Daily Mail.

http://ici.radio-canada.ca/

5 réponses à “Victimes d’attaques à l’acide, des Indiennes deviennent mannequins

  1. Je comprends pas ça de mettre de l’acide pour défiguré quelqu’un les pauvres cela doit êtres dur pour elles, bravo quand même au photographe de les avoir mises en valeur ainsi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s