L’éducation


Tout le monde devrait avoir le droit à une bonne éducation, mais non pas pour servir une dictature, ou vivre dans la servitude d’un quelconque groupe … Mais savoir faire ses propres choix, tout en respectant l’autre
Nuage

 

L’éducation

 

Le but final de l’éducation ne devant être que celui de former des hommes libres et pleins de respect et d’amour pour la liberté d’autrui.

Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine

VIDÉO : Un bébé fait la sieste protégé par 4 cobras


C’est effrayant de mettre un bébé au milieu de 4 cobras. Peut-on vraiment dresser ce genre de serpent ? J’en doute, sauf si les serpents n’ont plus les moyens de mordre, ce qui serait à mon avis cruel
Nuage

 

VIDÉO : Un bébé fait la sieste protégé par 4 cobras

(Crédit photo: capture d’écran YouTube)

TVA Nouvelles

Si faire un roupillon au milieu de quatre cobras dressés semble impossible pour plusieurs, ce n’est pas le cas pour un bébé de quelques mois à peine, comme le montre une vidéo mise en ligne sur YouTube pour la première fois en octobre.

Sur une paillasse, un poupon dort paisiblement. Autour de lui se dressent bien haut quatre cobras qui semblent prêts à attaquer quiconque s’aventurerait trop près. À un moment, le petit accroche même l’un des cobras par le cou, le tenant comme une peluche, ce qui ne semble pas agresser le prédateur.

À aucun moment le bébé ne se fait mordre.

Or, selon certains internautes qui ont commenté la vidéo, les crocs et les glandes venimeuses des quatre cobras pourraient avoir été retirés et leur gueule cousue, comme le font les «charmeurs de serpents». Ce type de pratique est observée notamment en Inde et au Pakistan.

Impossible toutefois de savoir où s’est déroulée la scène, mais il est fort probable que ce soit dans une région de l’Asie du Sud-Est puisque c’est dans ce coin du monde que l’on retrouve le cobra.

(Crédit photo: capture d’écran YouTube)

(Crédit photo: capture d’écran YouTube)

http://tvanouvelles.ca

Le Saviez-Vous ► 10 astéroïdes qui pourraient nous tomber sur la tête


Les Gaulois avaient-ils raison de craindre que le ciel tombe sur leur tête. Depuis toujours des astéroïdes, météorites ont traversé le système solaire et quelqu’uns sont tombé sur Terre et ont fait des dommages considérables. Mais la Terre a survécu, enfin pour le moment.
Nuage

 

10 astéroïdes qui pourraient nous tomber sur la tête

 

Venus des confins du système solaire, ces astéroïdes pourraient semer la destruction sur Terre. Les astronomes tentent de les identifier et de mesurer les risques qui pèsent sur la planète. Voici le portrait-robot des fauteurs d’Armageddon qui pourraient bientôt croiser notre chemin.

l'impact d'un astéroïde pourrait provoquer une explosion équivalente à des

L’impact d’un astéroïde pourrait provoquer une explosion équivalente à des dizaines de bombes atomiques © James Thew – Fotolia.com

2007 VE191 : c’est pour l’an prochain !

le vendredi 27 novembre 2015, l'astéroïde 2007 ve191 sera au plus près de la

Le vendredi 27 novembre 2015, l’astéroïde 2007 VE191 sera au plus près de la Terre © marcel – Fotolia.com

Voilà le danger le plus imminent. L’astéroïde 2007 VE191 va nous frôler le 27 novembre 2015 . Selon les astronomes, il y a une chance sur 63 000 pour que le rocher s’écrase ce jour-là avant de faire un deuxième passage « chaud » le 26 novembre 2026. Si cet astéroïde circule vite (plus de 60 000 km/h), il n’est pas le plus gros de notre sélection. N’empêche : en 1908, un objet légèrement plus petit avait explosé en Sibérie, couchant des arbres sur des dizaines de kilomètres et produisant la même puissance qu’une bombe atomique.

 Dimension : 63 mètres

Vitesse : 60 900 km/h.

Probabilité de collision : 1 chance sur 63 000

Date d’impact la plus probable : vendredi 27 novembre 2015

2009 FD : l’ennemi numéro 1 de la Terre

on distingue a peine sur cette image cet objet céleste d'une taille d'environ

On distingue a peine sur cette image cet objet céleste d’une taille d’environ 500 mètres. © ESO

C’est un point sur cette image, mais pour les astronomes, c’est le plus grand danger qui menace la Terre. 2009 FD est un objet géo-croiseur, classé premier danger par le système d’alerte Sentry. L’objet a déjà frôlé le globe à plusieurs reprises depuis sa découverte en 2009. Il pourrait s’écraser sur le plancher des vaches à la fin du XXIIe siècle. Selon les astronomes, une collision avec cet objet plus grand que la Tour Eiffel causerait une explosion de 2 800 mégatonnes et la formation d’un cratère de 6 kilomètres de largeur. C’est 56 fois plus d’énergie que la bombe atomique la plus puissante jamais déclenchée. Les conséquences sur la vie et le climat seraient catastrophiques.

Dimension : 470 mètres

Vitesse : 57 000 km/h

Probabilité de collision : 1 chance sur 345

Date d’impact la plus probable : mardi 29 mars 2185

29075 1950 DA : un géant destructeur

1950 da avait disparu des radars. cet astéroïde mesure plus d'un kilomètre de

1950 DA avait disparu des radars. Cet astéroïde mesure plus d’un kilomètre de largeur. © NASA

Il est loin, mais il est gros. Très gros. 29075 1950 DA est un astéroïde découvert en 1950 mais dont on a ensuite perdu la trace dans le cosmos. L’objet mesure 1 300 mètres : c’est un peu comme si une montagne de la taille du Puy-de-Dôme se promenait à 50 000 kilomètres par heure au-dessus de nos têtes. L’énergie dégagée par l’impact serait vingt fois supérieure à celle dégagée par une collision avec 2009 FD. Un scénario qui signerait probablement la fin de la civilisation. Heureusement, il reste du temps avant son arrivée dans notre secteur : le prochain passage à proximité de la Terre est prévu pour l’an… 2880.

Dimension : 1,3 kilomètre

Vitesse : 50 760 km/h

Probabilité de collision : 1 chance sur 4 000

Date d’impact la plus probable : dimanche 16 mars 2880.

 

101955 Bennu : l’entêté du XXIIe siècle

la sonde spatiale osiris-rex va tenter, en 2016, de ramener un échantillon du

La sonde spatiale OSIRIS-Rex va tenter, en 2016, de ramener un échantillon du sol de Bennu © NASA/Goddard/University of Arizona

Un dieu égyptien à tête de héron. Voici la mauvaise rencontre que l’on pourrait faire à la fin du XXIIe siècle, période décidément dangereuse du côté du ciel. L’astéroïde 101955 Bennu (ou Bénou, en référence à la divinité), circule autour du soleil en un an et deux mois environ. Problème, il va passer à 78 reprises (!) à proximité de la terre entre 2175 et 2199. Son orbite coupe celui de notre planète au mois de septembre, causant peut-être un blues de la rentrée plus conséquent que d’habitude. Selon le système de surveillance Sentry mis en place par la Nasa, la probabilité de l’impact est de 0.037%.

 Dimension : 490 mètres

Vitesse : 21 600 km/h

Probabilité de collision : 1 chance sur 2 700

Date d’impact la plus probable : 24 septembre 2180 et 24 septembre 2185

99942 Apophis : la fin du monde en 2029 ?

les premières estimations étaient très pessimistes. les astronomes avaient

Les premières estimations étaient très pessimistes. Les astronomes avaient envisagé près de 3% de chances pour une collision en 2029. © NASA

A l’été 2004, les astronomes se sont sentis mal. Roy Tucker, David Tholen et Fabrizio Bernatdi avaient découvert un nouvel astéroïde tournant autour du soleil. Problème : selon les premiers calculs, l’objet avait 2,7% de chances de s’écraser sur la Terre le vendredi 13 avril 2029. Ce qui est embêtant quand on considère qu’il pèse 400 milliards de tonnes. De quoi l’appeler Apophis, nom d’un méchant dieu égyptien au corps de serpent. Heureusement, les calculs corrigés ont considérablement amoindri la probabilité de voir ce bout de ciel nous tomber sur la tête. En moyenne, un objet de cette taille tombe sur notre planète tous les 80 000 ans.

Dimension : 330 mètres

Vitesse : 21 100 km/h

Probabilité de collision : 1 chance sur 175 000

Date d’impact la plus probable : jeudi 12 avril 2068

1994 WR12 : une bombe dans l’espace

un objet trois fois plus petit a creusé ce cratère de 1 200 mètres de diamètre

Un objet trois fois plus petit a creusé ce cratère de 1 200 mètres de diamètre aux Etats-Unis © IanAtpn – Fotolia

Le problème de cet astéroïde, c’est son côté imprévisible. Découvert en 1994, il se démarque par sa trajectoire pleine de surprises, perturbée par Vénus et Mercure. De plus, il devrait être impossible de faire des calculs plus précis avant un passage en 2044. En tout, il devrait faire plus de 120 passages dans le voisinage de la Terre entre 2054 et 2113. S’il s’écrase sur notre planète, l’objet devrait provoquer une explosion deux fois plus puissante qu’une bombe atomique.

 Dimension : 130 mètres

Vitesse : 34 900 km/h

Probabilité de collision : 1 chance sur 10 000

Date d’impact la plus probable : mardi 23 novembre 2088

4179 Toutatis : il repassera par là

mesurant plus de 5 kilomètres, toutatis est le plus gros objet de notre

Mesurant plus de 5 kilomètres, Toutatis est le plus gros objet de notre sélection. Les conséquences d’une collision avec la Terre seraient incommensurables. © E. De Jong and S. Suzuki, JPL, NASA

Toutatis est un fidèle compagnon de la Terre. Tous les quatre ans, cet astéroïde à la trajectoire excentrique vient se promener sur la trajectoire de notre planète avant de repartir vers la ceinture d’astéroïde, située entre Mars et Jupiter. Le problème, c’est que cet objet découvert par des scientifiques français est « perturbé » par la gravitation de la planète bleue, ce qui rend le calcul de sa trajectoire future très complexe. Espérons que le dieu gaulois – qui mesure environ 5 kilomètres – n’aura pas trop envie tomber sur nos têtes.

 Dimension : 5 kilomètres

Vitesse : 60 000 km/h

Probabilité de collision : Faible

Date d’impact la plus probable : Inconnue

2010 RF12 : le plus probable

la chute d'un corps comme celui-ci pourrait ressembler au météore de

La chute d’un corps comme celui-ci pourrait ressembler au météore de Tcheliabinsk, qui était tombé en Russie en 2013, sans faire de victimes © Uncredited / AP / SIPA

Celui-là risque bien de nous tomber dessus. 2010 RF12 a plus de 5 % de chances de s’écraser sur Terre entre 2095 et 2113. C’est beaucoup. Par chance, il ne mesure que 7 mètres de diamètre. C’est suffisant pour faire une immense trainée dans le ciel et provoquer une très forte explosion. Comptons sur l’atmosphère pour ralentir l’astéroïde, mais également sur les océans, qui couvrent 70 % du globe et pourraient limiter le bilan d’une telle chute. L’incident pourrait ressembler à celui de Tcheliabinsk, où un « superbolide » d’une quinzaine de mètres avait explosé en 2013.

 Dimension : 7 mètres

Vitesse : 18 400 km/h

Probabilité de collision : 1 chance sur 17

Date d’impact la plus probable : lundi 5 septembre 2095

2000 SG344 : un objet crée par l’homme ?

le 26 juin 1971, la mission apollo 15 décolle. l'objet dangereux pourrait être

Le 26 juin 1971, la mission Apollo 15 décolle. L’objet dangereux pourrait être une partie d’une fusée Saturn V comme celle-ci. © SIPA USA/SIPA

Quand le ciel ne nous envoie pas ses astéroïdes, l’homme en crée ! L’objet 2000 SG344 fait le tour du soleil en 354 jours sur une orbite quasiment similaire à celle de la Terre. Il mesure 37 mètres, ne va pas très vite et s’est baladé dans le secteur de la planète bleue au tournant des années 1960-1970. Des indices qui laissent à penser qu’il ne s’agit pas d’un astéroïde, mais bien d’un débris d’une mission Apollo ou d’un étage de la fusée Saturn V.

 Dimension : 37 mètres

Vitesse : 4 900 km/h

Probabilité de collision : 1 chance sur 714

Date d’impact la plus probable : mercredi 16 septembre 2071

L’objet mystère ?

une collision de ce genre aurait détaché la lune de la terre.

Une collision de ce genre aurait détaché la Lune de la Terre. © Joseph Chiapputo – Fotolia.com

A ce jour, le système Sentry de la Nasa recense 10 000 objets menaçants pour la Terre. Mais chaque année, les astronomes découvrent des dizaines de nouveaux astéroïdes. Ces objets, petits, nombreux et aux trajectoires originales sont souvent difficiles à détecter. Un nouvel astéroïde « fondant » sur nous peut-être découvert à tout moment. Même chose pour les comètes, qui arrivent des confins éloignés du système solaire.

Plus inquiétant encore : les planètes interstellaires. On sait depuis quelques années que l’espace fourmille d’astres, souvent très gros, qui voguent librement dans les immensités de l’univers. Il serait désastreux que l’un d’eux vienne se promener dans notre secteur…

http://www.linternaute.com

Garder un secret, impossible selon la science


Savez-vous garder un secret, si lourd soit-il ? Certains le pourront, mais la majorité aurait beaucoup de difficultés à le garder pour soi, et le langage du corps serait souvent le premier a trahir avant la parole surtout devant certaines situations
Nuage

 

Garder un secret, impossible selon la science

 

Garder un secret, impossible selon la science

© iStock

 

On essaie, mais il serait finalement impossible de garder un secret. Selon plusieurs études, il occuperait une place trop importante dans notre cerveau et notre langage corporel finirait tôt ou tard par nous trahir.

N’allez pas trop vite en jurant que vous serez une tombe lorsqu’ on vous confie un secret. Selon plusieurs études scientifiques, bien qu’on ne soit pas tous égaux face au secret, on ne pourrait de toute façon pas le garder. Trop lourd, trop pesant, notre corps nous trahit le premier, apprend-on sur le Huffington Post.

Pourquoi est-ce difficile ?

Parce que ça perturbe, évidemment. Des chercheurs américains se sont intéressés en 2013 au corps des personnes cachant un secret. Ils ont publié leurs conclusions dans le Journal of Experimental Psychology. Le sujets devaient cacher leur orientation sexuelle pendant un court entretien et ne devaient pas prononcer de mots précis tout en effectuant des tâches variées. Les chercheurs ont alors constaté que les participants avaient du mal à se concentrer, qu’ils étaient plus facilement agressifs et qu’ils présentaient moins d’endurance physique. Notre corps finirait donc par nous trahir…

Parce que les secrets occupent une place trop importante dans notre cerveau et demandent à notre conscience de se focaliser sur eux.

« Quand un individu s’entretient avec un autre en sachant pertinemment qu’il y a des éléments qu’il doit impérativement garder pour lui, ses pensées sont contaminées les informations secrètes qu’il convient de maintenir à l’écart. Plus on s’efforce de ne pas penser à quelque chose, plus on l’a en tête » explique le psychiatre Jean-Paul Mialet, sur le site Atlantico, en commentant les résultats d’une étude de 2007 parue dans The American Journal of Psychology.

Garder un lourd secret peut être risqué

Dépression, solitude, remords, nausées, maux de dos, problèmes relationnels, notre corps est mis à rude épreuve. Garder un lourd secret peut être risqué. En 2009, une étude s’est intéressée à 300 ados et à leur rapport aux secrets. Les conclusions du professeur Tom Frijins, publiées dans l’International Journal of Behavioral Development, sont inquiétantes :

« le contrôle permanent de nos sentiments et de nos pensées est épuisant pour le corps et pour l’esprit ».

Six mois après ce constat, les adolescents allaient bien mieux s’ils s’étaient confiés, l’état des autres avait empiré.

En 1989, James Pennebraker, un psychologue de l’Université du Texas a interrogé 33 survivants de camps de concentration, sur des souvenirs qu’ils n’avaient jamais partagés, pendant que l’on surveillait leur rythme cardiaque. Quatorze mois plus tard, le chercheur a repris contact avec les survivants pour faire un bilan de santé. Les participants étaient tous en meilleure condition physique.

Mais les recherches soulignent également que nous ne sommes pas tous égaux face aux secrets. Quand certains mettront un terme à la confidence par fatigue ou remords, d’autres vivront avec et finiront même par se le cacher à eux-mêmes.

http://www.topsante.com

Cette application affiche le niveau de corruption des élus


Un jeune adolescent de 16 ans fait une application pour savoir la corruption des élus aux États-Unis qui permet de voir l’inertie des politiciens a voter pour des dossiers tel que les armes a feu, pollution … Et semble-t-il ce même genre d’extension pourrait voir le jour au Canada et au Québec. De quoi, peut-être réagir la population
Nuage

 

Cette application affiche le niveau de corruption des élus

 

Cette application affiche le niveau de corruption des élus

Nick Rubin, un jeune Américain de 16 ans, a créé l’extension web Greenhouse. Photo courtoisie

Alain McKenna

 

Il y a les rouges, il y a les bleus… mais tous sont verts, la couleur de l’argent chez nos voisins du Sud. GREENHOUSE

Les politiciens défendent souvent des dossiers délicats et on se demande parfois pourquoi. La lutte contre les politiques antipollution, l’opposition au contrôle des armes à feu, l’inaction face au muselage de la communauté scientifique… C’est là que Greenhouse entre en jeu.

À QUOI ÇA SERT?

L’extension pour les navigateurs Chrome, Firefox et Safari scanne le texte d’une page web, repère le nom des élus au Congrès américain et génère une fenêtre surgissante faisant la liste, par industrie, des contributions financières reçues par ces mêmes élus. Ça en dit long…

ÇA MARCHE?

Tout à fait. Une autre preuve que les données ouvertes peuvent servir l’intérêt commun, puisque l’application, développée par Nick Rubin, un jeune développeur américain de 16 ans, ne fait que puiser dans les bases de données publiques de sites comme opensecrets.org.

QU’EST-CE QUI MANQUE?

Un développeur bien de chez nous qui reproduira le modèle pour une version canadienne et une autre québécoise de Greenhouse, bien entendu.

VERDICT

Devant l’inaction des élus pour se réglementer eux-mêmes, parfois, les outils grand public comme Greenhouse sont une mesure qui pourrait finir par avoir un impact décisif.

PLATEFORME

Mac et PC via les navigateurs Chrome, Firefox et Safari.

PRIX

Gratuit

http://fr.canoe.ca

Chine: quarantaine dans une ville après un cas de peste


Ceux qui croit que la peste bubonique a disparu, et bien, il semble que non. Cependant, la Chine, à réagit très vite pour isoler l’endroit a risque, malgré qu’un seul habitant a été contaminé. Espérons quand même, qu’il n’a pas eu le temps de contaminer d’autres personnes
Nuage

 

Chine: quarantaine dans une ville après un cas de peste

 

Une ville chinoise a été bouclée et 151 personnes placées en quarantaine depuis... (PHOTO ARCHIVES AFP/CDC)

PHOTO ARCHIVES AFP/CDC

Agence France-Presse
PÉKIN

Une ville chinoise a été bouclée et 151 personnes placées en quarantaine depuis la semaine dernière, après qu’un homme est décédé de la peste bubonique, a rapporté mardi la presse officielle.

Les 30 000 habitants de Yumen, dans la province du Gansu (nord-ouest de la Chine), ne sont plus autorisés à quitter la ville, tandis que la police impose aux véhicules de contourner l’agglomération, a indiqué la chaîne chinoise CCTV.

La victime, âgée de 38 ans, avait découpé une marmotte morte possiblement contaminée, pour nourrir son chien, a relaté le journal les Nouvelles de Pékin.

«La ville dispose d’assez de riz, de farine et d’huile pour nourrir ses habitants pendant un mois», a ajouté CCTV. «Les habitants, y compris ceux placés en quarantaine, sont tous en bon état».

CCTV a précisé que «les autorités ne permettaient plus à personne de quitter la ville». «Quatre secteurs de quarantaine» ont été mis en place, avait de son côté indiqué le quotidien China Daily.

La peste bubonique est une infection bactérienne qui touche essentiellement les animaux.

Les puces deviennent souvent porteuses de peste bubonique après avoir piqué un rat ou un rongeur contaminé, et peuvent alors transmettre cette maladie à des êtres humains.

Au XIVe siècle, une épidémie de peste bubonique, appelée Peste noire, a tué des dizaines de millions de personnes en Europe.

http://www.lapresse.ca

Le FBI aurait poussé des Américains musulmans à commettre des attentats


Pourquoi, je ne suis pas surprise !! On entend souvent des discours aux États-Unis que le service de sécurité réussit à intercepter a temps des terroristes ou arrêté les méchants de confession musulmane alors que la réalité est que c’est eux qui ont incité ces personnes a commettre ces actes . Tout cela pour rassurer la population de leur efficacité depuis le 11 septembre. Après on se demandent pourquoi que les gens mettent tous les musulmans dans le même panier
Nuage

 

Le FBI aurait poussé des Américains musulmans à commettre des attentats

 

Le FBI a « encouragé, poussé et parfois même payé » des musulmans américains pour les inciter à commettre des attentats, au cours d’opérations de filatures et clandestines montées de toutes pièces après le 11-Septembre, conclut un rapport publié lundi.

Dans nombre des plus de 500 affaires de terrorisme conduites par les tribunaux américains depuis le 11 septembre 2001,

« le ministère américain de la Justice et le FBI ont ciblé des musulmans américains dans des opérations clandestines de contre-terrorisme abusives, fondées sur l’appartenance religieuse et ethnique », dénonce ce rapport de l’organisation Human Rights Watch (HRW) étayé de nombreux exemples.

L’organisation aidée de l’Institut des droits de l’homme de l’Ecole de droit de l’Université de Columbia a en particulier étudié 27 affaires, de l’enquête au procès, en passant par l’inculpation et les conditions de détention, et interviewé 215 personnes, qu’il s’agisse des inculpés ou condamnés eux-mêmes ou de leurs proches, d’avocats, juges ou procureurs.

« Dans certains cas, le FBI pourrait avoir créé des terroristes chez des individus respectueux de la loi en leur suggérant l’idée de commettre un acte terroriste », résume un communiqué, estimant que la moitié des condamnations résultent de coups montés ou guet-apens. Dans 30% des cas, l’agent infiltré a joué un rôle actif dans la tentative d’attentat.

« On a dit aux Américains que leur gouvernement assurait leur sécurité en empêchant et en punissant le terrorisme à l’intérieur des Etats-Unis », a déclaré Andrea Prasow, l’un des auteurs du rapport. « Mais regardez de plus près et vous réaliserez que nombre de ces personnes n’auraient jamais commis de crime si les forces de l’ordre ne les avaient pas encouragés, poussés, et parfois même payés pour commettre des actes terroristes ».

L’étude cite notamment les quatre de Newburgh, accusés d’avoir planifié des attentats contre des synagogues et une base militaire américaine, alors que le gouvernement avait, selon un juge, « fourni l’idée du crime, les moyens, et dégagé la voie » et transformé en « terroristes » des hommes « dont la bouffonnerie était shakespearienne ».

Selon HRW, le FBI a aussi souvent ciblé des personnes vulnérables, souffrant de troubles mentaux et intellectuels.

Le rapport cite également le cas de Rezwan Ferdaus, condamné à 17 ans de prison à l’âge de 27 ans pour avoir voulu attaquer le Pentagone et le Congrès avec des mini-drones bourrés d’explosifs. Un agent du FBI avait dit de Ferdaus qu’il avait « de toute évidence » des problèmes mentaux, mais le plan avait été entièrement conçu avec le policier infiltré.

http://quebec.huffingtonpost.ca