Portraits d’insectes dans la rosée du matin


C’est de toute beauté de voir ces insectes métamorphosés en des bijoux uniques grâce aux gouttelettes laissées par la rosée du matin
Nuage

 

Portraits d’insectes dans la rosée du matin

 

Vu de face, cet agrion (Coenagrion puella) du groupe des demoiselles ressemble à un bijou couronné de deux pierres précieuses d’un bleu intense. © David Chambon

Vu de face, cet agrion (Coenagrion puella) du groupe des demoiselles ressemble à un bijou couronné de deux pierres précieuses d’un bleu intense. © David Chambon

David Chambon est un photographe français aux multiples talents. Ses sujets préférés sont la nature, le sport et, depuis peu, il se spécialise dans les macro-images. Il travaille en solo, mais fait partie d’un collectif de photographes baptisé « Les Tontons Shooters ».

« Je me suis lancé dans cette série photographique il y a deux ans, un matin de printemps, quand je suis parti de chez moi très tôt. Je vis dans l’est de la France, en Franche-Comté. Il devait être 5 h 30, le jour se levait à peine et les champs étaient couverts de rosée. Les brins d’herbe mouillée formaient un tapis végétal dense, souple et humide. Quand je me suis baissé pour observer les plus petits habitants de la campagne, j’ai découvert d’authentiques bijoux vivants. J’ai été fasciné par ces insectes totalement immobiles, dont les mouvements étaient entravés par les gouttelettes de rosée qui leur donnaient une apparence cristalline. Après quelques essais, j’ai commencé à faire leurs portraits à l’aide d’un trépied et d’un appareil photo muni d’un déclencheur à distance. Les jours sans vent – l’ennemi juré de la macrophotographie –, je passe des heures à ramper dans l’herbe, trempé, à la recherche de libellules, papillons, mouches, coccinelles, coléoptères, insectes en tous genres et autres arachnides. C’est un sentiment incroyable de pénétrer dans ce monde en miniature tellement varié, auquel, en général, on n’accorde pas l’attention qu’il mérite. Un monde qui nous dévoile sa facette la plus magique à l’aube. »

De nombreuses espèces de la famille des chrysomélidés, à laquelle appartient ce coléoptère, arborent des couleurs vives sur la tête, le thorax et l’abdomen. © David Chambon

De nombreuses espèces de la famille des chrysomélidés, à laquelle appartient ce coléoptère, arborent des couleurs vives sur la tête, le thorax et l’abdomen. © David Chambon

La nuit, quand la température chute brutalement, la vapeur d’eau se condense, formant des gouttelettes qui s’accrochent au corps et aux yeux de cet insecte de l’ordre des odonates. Le poids de l’eau rend ces petits invertébrés plus vulnérables. © David Chambon

La nuit, quand la température chute brutalement, la vapeur d’eau se condense, formant des gouttelettes qui s’accrochent au corps et aux yeux de cet insecte de l’ordre des odonates. Le poids de l’eau rend ces petits invertébrés plus vulnérables. © David Chambon

Parfaitement immobile, un sympétrum du Piémont attend que les premiers rayons du soleil sèchent les gouttelettes de rosée qui couvrent son corps.  © David Chambon

Parfaitement immobile, un sympétrum du Piémont attend que les premiers rayons du soleil sèchent les gouttelettes de rosée qui couvrent son corps. © David Chambon

http://www.nationalgeographic.fr

6 réponses à “Portraits d’insectes dans la rosée du matin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s