Les oiseaux de la tristesse


Il y a des mauvais jours, et cela, nous ne pouvons pas tous les éviter. Mais, les ressasser ne sert à rien, qu’il faut se changer les idées pour voir les éclaircis
Nuage

 

Les oiseaux de la tristesse

 

Vous ne pouvez pas empêcher les oiseaux de la tristesse de voler au-dessus de vos têtes, mais vous pouvez les empêcher de faire leurs nids dans vos cheveux.

Proverbe chinois

Gifs animés: David Whyte s’amuse à donner vie à des formes géométriques


Les gifs animés ont changer depuis leur début. Ils sont, de plus, en plus, sophistiqués et vraiment plus attrayants
Nuage

 

Gifs animés: David Whyte s’amuse à donner vie à des formes géométriques

 

INSOLITE – Qui a dit que la géométrie ne pouvait pas être amusante ? Un étudiant en physique originaire de Dublin, David Whyte, a trouvé un excellent moyen de fusionner deux passions : les gifs et la géométrie.

En 2011, David créé le Tumblr « Bees & Bombs » où il poste régulièrement des gifs animés de toute sorte.

 » Au départ, c’était surtout des choses stupides ou drôle pour amuser mes amis ou des créations tirées de vidéos, de la pop culture », explique l’internaute au HuffPost.

Puis c’est en découvrant un autre Tumblr avec des gifs animés de formes géométriques, « dvdp », que David décide de faire de même. Il se sert alors d’un site de programmation destiné à créer des gifs, Processing, et inonde depuis fin 2011 son Tumblr de ses créations.

En voici quelques unes :

 » Rainbow spinners « 

 » Blue pyramids « 

 » Squares assembling « 

 » Weaving stars « 

 » Rotors « 

Pour découvrir les autres gifs animés de David Whyte, rendez-vous sur son Tumblr.

http://www.huffingtonpost.fr

Le Saviez-Vous ► 8 choses que les experts en nutrition souhaiteraient que vous arrêtiez de dire à propos des aliments


Nous avons souvent des recherches qui disent que tel aliment est bon et une autre recherche qui dit le contraire. Puis viens le terme sans gluten, détox etc qui sont très à la mode qui donnent des clés pour les publicités en donnant l’impression que nous faisons les bons choix
Nuage

 

8 choses que les experts en nutrition souhaiteraient que vous arrêtiez de dire à propos des aliments

 

Traduction par Bernard Lavallée, nutritionniste et auteur du blogue Le nutritionniste urbain

Alors qu’un jour votre tasse de café matinale semble une excellente idée pour votre santé, le lendemain, elle pose soudainement trop de risques. Même les consommateurs les mieux renseignés peuvent facilement devenir confus entre l’évolution constante de la recherche et les fortes opinions de personnalités importantes.

Et quand le marketing alimentaire est ajouté au mélange, ce qui est blanc et ce qui est noir devient encore plus gris. Emballer des aliments avec des mots comme «biologique», «naturel» ou «léger» nous donne volontairement l’impression qu’il s’agit d’un produit nutritif, alors qu’en réalité, il y a peu de règles qui définissent formellement ce que ces termes signifient.

«Il y a tellement de désinformation par rapport à la nutrition», dit Julie Upton de Appetite for Health, «et lorsque vous ajoutez à ce fait que les compagnies utilisent souvent des descripteurs qui procurent un ‘’halo santé’’ pour vendre des produits, il n’est pas étonnant que les consommateurs soient confus par rapport à ce qui est vraiment bon pour la santé.»

Pour aider à lever le voile sur cette confusion, nous avons demandé à un groupe d’experts en nutrition de discuter des concepts de saine alimentation que nous utilisons le plus souvent à mauvais escient. Voici huit des pires contrevenants.

  • 1«Détox»

  • Flickr:Robert Gourley

    «Si je pouvais effacer un mot du dictionnaire alimentaire, ce serait « détox ». L’idée que certains aliments ou nutriments permettent d’accélérer ou d’améliorer le processus de désintoxication de votre corps est tout simplement ridicule. La meilleure façon d’aider votre corps à se débarrasser des toxines est d’en consommer moins.» –Monica Reinagel, MS, LDN, CNS, Blogueuse pour le HuffPost et auteure de Nutrition Diva’s Secrets for A Healthy Diet

  • 2 Les «bons» et les «mauvais» aliments

    Flickr:Jim Larrison

    «Je n’aime pas dire qu’il y a de bons et de mauvais aliments. Je ne dis pas les frites ne sont pas bourrées de calories, de gras et de sodium ou que la crème glacée n’est pas riche en calories, en gras et en sucre, mais dire qu’ils sont de « mauvais » aliments provoque un sentiment de culpabilité chez ceux qui aiment ces aliments réconfortants. Manger et profiter de la nourriture — même les aliments qui ne sont pas les plus nutritifs — ne devrait jamais être associé à de la culpabilité ou de la honte. Manger devrait être l’un des grands plaisirs de la vie! Et si vous apprenez à manger avec plaisir, vous pouvez même vous sentir plus satisfaits avec moins de nourriture.» –Elisa Zied, MS, RDN, CDN, auteure de Younger Next Week

  • 3 «Propre»

    Flickr:notyourstandard

    «Tout le monde parle des aliments « propres », d’une alimentation « propre », mais il n’y a absolument pas de définition de ce que « manger propre » signifie. Beaucoup d’athlètes utilisent le terme « propre » comme synonyme de manger des vrais aliments, des aliments naturels, et de laisser tomber les aliments transformés. Je pense que cela fait sens, mais je ne sais pas pourquoi nous ressentons le besoin de l’appeler « propre » plutôt que saine alimentation. Je commence à voir des compagnies qui disent que leurs produits transformés sont faits à partir d’ingrédients « propres », donc pour moi c’est un terme qui est vide de sens. Quand j’entends mes amis utiliser ce terme, je me dis « Vous vous êtes faits avoir! ».» —Julie Upton, MS, RD, CSSD, Appetite for Health

  • «J’évite l’expression « manger propre ». Je comprends que les gens utilisent le terme pour décrire une alimentation qui comprend des aliments de haute qualité, non transformés et peut-être même biologiques et cultivés localement, et je salue leurs efforts pour manger des aliments nutritifs. Toutefois, j’ai du mal avec l’étiquette « manger propre » parce que c’est comme dire que si vous ne mangez pas « propre », c’est que vous mangez « sale ». De plus, manger « propre » n’est pas synonyme d’une alimentation équilibrée. Même si j’ai essayé de supporter le terme « manger propre », je sens une certaine honte qui l’accompagne. Par exemple, des gens peuvent se sentir coupable de ne pas pouvoir « manger propre » parce que le coût est trop élevé ou que ce n’est pas pratique. J’ai parfois l’impression que les « mangeurs propres » les plus extrêmes regardent de haut les gens qui ne mangent pas de la même manière qu’eux et qu’ils utilisent ce terme pour se définir plutôt que pour définir leur alimentation. J’aimerais tellement qu’on puisse laisser tomber les étiquettes alimentaires et essayer de manger le moins d’aliments transformés possible, toujours dans le cadre d’une alimentation équilibrée que l’on peut se permettre monétairement et qu’on peut suivre à long terme.» —Elizabeth M. Ward, RD, auteure de MyPlate for Moms, How to Feed Yourself & Your Family Better

  • 4 «Faible en glucides»

    Flickr:WordRidden

    «Ce qui vient le plus me chercher, c’est quand les gens me disent que leur alimentation est « faible en glucides », ou [qu’ils disent] « Je ne mange pas de sucre.  » Je demande toujours: « Qu’est-ce que cela signifie pour vous?  » Je me retrouve tout le temps à expliquer que les glucides sont dans plusieurs groupes alimentaires. Il y a des grammes de glucides (dont du sucre) dans le pain, les produits céréaliers et les fruits, mais aussi dans d’autres aliments auxquels vous ne pensez pas comme le yogourt non sucré et les légumes. Une fois les principes de base en science des aliments expliqués, le concept « faible en glucides » auquel plusieurs prétendent adhérer n’est plus si exact.» –Marjorie Nolan Cohn, MS, RD, CDN, ACSM-HFS, Porte-parole nationale pour l’Academy of Nutrition & Dietetics et auteure de Belly Fat Fix

  • 5 «Sans gluten»

    Flickr:USDAgov

    «Beaucoup des gens qui vantent les mérites d’éliminer le gluten de l’alimentation ne savent même pas ce qu’est le gluten — et il y a peu de preuves que ceux qui n’ont pas la maladie cœliaque (seulement un petit pourcentage de la population) bénéficient d’un régime sans gluten.» –Katherine Brooking MS, RD, Appetite for Health

  • 6 «Les fruits contiennent trop de sucre»

    Flickr:srqpix

    «Bien que les fruits contiennent du sucre naturel, ce dernier est accompagné d’excellents nutriments tels que la vitamine C et les fibres. Les raisins sont un de mes fruits préférés. Ils contiennent [environ 100] calories par tasse et sont riches en antioxydants et en vitamine K. Il est naturel d’aimer les aliments sucrés. Satisfaire notre envie de sucre avec des fruits plutôt que des bonbons est donc une bonne idée. Essayez de viser deux tasses ou deux fruits par jour.» –Dawn Jackson Blatner, RDN, CSSD, LDN, blogueuse pour le HuffPost et auteure de The Flexitarian Diet

  • 7 «Le déjeuner est le repas le plus important de la journée»

    Flickr:Matthew Murdoch

    «NON! Tous les repas sont importants pour des raisons différentes. Chacun d’eux joue un rôle pour vous garder alerte et au sommet de votre forme.» –Joy Bauer, MS, RDN, expert en santé et en nutrition pour le Today show et fondatrice de Nourish Snacks

  • 8 «Fait avec des aliments simples»

    Flickr:JonWestra

    «C’est populaire auprès de marques qui disent des choses comme « fait avec des ingrédients que vous pouvez voir et prononcer. » Nous savons tous ce que simple veut dire, mais « simple » est maintenant un terme marketing qui apparaît sur les tablettes des supermarchés. Les aliments « simples » semblent plus sains et peuvent vous faire croire que vous achetez quelque chose qui est meilleur pour vous et votre famille. Je suis pour les aliments à ingrédient unique, comme les pommes, les bananes, le brocoli, les noix, les œufs, les viandes maigres et les poissons, pour n’en nommer que quelques-uns. Ils représentent la plus simple expression des aliments, sont bourrés de nutriments et fournissent plusieurs bienfaits à la santé. Nous serions tous en meilleure santé et nous vivrions plus longtemps si nous mangions des aliments à ingrédient unique la plupart du temps. Les nouveaux aliments « simples » dont je parle sont des choses comme de la crème glacée, des biscuits, des bonbons, du beurre et d’autres aliments qui peuvent ne contenir que quelques ingrédients. Le problème, c’est que bien que ces ingrédients soient simples et naturels, ils ne fournissent pas beaucoup de nutriments bénéfiques. Je parle ici du sucre, de la crème, du sel et de l’huile. Il ne manque pas du tout de ces ingrédients « simples » dans le régime alimentaire américain typique, alors les positionner comme un bonus pour la santé est faux.» –Upton

http://quebec.huffingtonpost.ca

Fin annoncée du support de Windows 7


Même si Microsoft annonce la fin de Windows 7 en janvier 2015, les mises a jour de sécurité vont être encore disponible encore au moins 5 ans. Donc, si vous changer d’ordinateur ou que vous patentez quelque chose dans un PC, il serait temps de changer votre Windows
Nuage

 

Fin annoncée du support de Windows 7

 

Fin annoncée du support de Windows 7

Photo AFP

Microsoft a mis à jour la liste de ses produits dont le support prend bientôt fin, parmi lesquels figure Windows 7. C’est donc le 13 janvier 2015 que prendra fin le support principal du système d’exploitation. Néanmoins, des mises à jour de sécurité pourront toujours être proposées jusqu’en 2020.

Cela signifie qu’à compter du 13 janvier 2015, le système d’exploitation, dans toutes ses déclinaisons (Windows 7 éditions Familiale Basique et Premium, Starter, Intégrale, Professionnel et Entreprise), bénéficiera d’une extension de support de cinq ans qui inclut notamment les mises à jour de sécurité sans frais supplémentaires.

En revanche, Microsoft ne proposera plus aucune nouvelle fonctionnalité ni modification de son système. De fait, il n’y aura pas de Windows 7 «Service Pack 2».

Le système demeurera donc inchangé mais constamment protégé pendant encore (au moins) cinq ans, Microsoft ayant toujours la possibilité de reculer la fin du support étendu au-delà de janvier 2020.

http://fr.canoe.ca

Enfants laissés dans des véhicules Combien de temps un adulte peut-il endurer la chaleur?


Qu’est ce qui est difficile a comprendre sur le fait qu’on ne laisse jamais un enfant seul dans une auto et encore plus quand il fait chaud. ? L’enfant dort et c’est juste 2 minutes ? 2 minutes qui peuvent signé son arrêt de mort ! On en parle a tous les années, mais on dirait que cette situation empire !  Juste a Montréal, il y en a eu 37 depuis juin, c’est presqu’une fois par jour.
Nuage

 

Enfants laissés dans des véhicules

Combien de temps un adulte peut-il endurer la chaleur?

 

(capture d’écran, TVA Nouvelles)

TVA Nouvelles

Alors que les cas d’enfants laissés dans des voitures se multiplient au Québec comme ailleurs, notre journaliste Denis Therriault a fait le test. Combien de temps un adulte peut-il rester dans une voiture surchauffée en plein soleil?

Lors des 10 premières minutes, la température est montée environ de 1 degré Celsius par minute. Alors qu’il faisait 26 degrés au début de l’expérience, il faisait déjà 36 degrés après 8 minutes seulement.

Après 16 minutes, il faisait 38 degrés, et après 50 minutes, 43 degrés, et ce, même si les fenêtres étaient entrouvertes. Le cobaye a d’ailleurs décidé de sortir du véhicule à ce moment.

Si notre journaliste n’a pas subi de coup de chaleur, son rythme cardiaque et sa pression se sont emportés, et la déshydratation s’est mise de la partie.

Toutefois, le phénomène est beaucoup plus dangereux sur les enfants en bas âge, et encore plus sur les poupons. Les conséquences sont extrêmement dangereuses et surtout imprévisibles.

Le bébé de 7 mois qui est resté enfermé en plein soleil dans un véhicule au Centre Rockland hier y est resté plus de 30 minutes.

(capture d’écran, TVA Nouvelles)

«Étant donné qu’il est plus petit, il va réagir moins que nous, il va suer moins ou suer plus. Il peut se déshydrater très rapidement, perdre connaissance. Et le reste s’ensuit,» explique Nathalie Pilote, urgentologue.

Depuis le 1er juin dans la grande région de Montréal, 37 signalements d’enfants enfermés dans des voitures ont été effectués, indiquent les autorités.

http://tvanouvelles.ca

Un robot autostoppeur va traverser le Canada


Un robot qui fera du pouce pour savoir si les Canadiens sont gentils et généreux en l’aidant d’allées d’une ville a l’autre. Autre chose, l’étude déterminera, si Le Robot peut faire confiance aux humains. Qu’est-ce qui me dérange, ce n’est pas vraiment que le robot fera du pouce, mais bien qu’on se comporte envers une machine comme s’il était humain
Nuage

 

Un robot autostoppeur va traverser le Canada

 

Deux professeurs de communication ont conçu ce petit robot qui traversera le pays à partir du 27 juillet. L’idée : expérimenter la réaction humaine face à la robotique.

HitchBot, c’est le nom de ce robot, grand comme un enfant de six ans et chaussé de bottes rouges, qui partira le 27 juillet pour un périple de plus de 6000 kilomètres d’un bout à l’autre du Canada, depuis Halifax à l’est jusqu’à Victoria à l’ouest. Mais ne pouvant pas se déplacer tout seul, le bon déroulement de son aventure dépend entièrement de la participation des gens qui le croiseront sur leur chemin. Posé sur le bord d’une route le bras et le pouce levé, HitchBot fera de l’autostop afin d’être recueilli par des automobilistes, qui devront le transporter et même le recharger via leur allume-cigare.

Cette initiative unique doit permettre d’expérimenter la gentillesse et la générosité des gens, ainsi que la manière dont ils réagissent vis-à-vis des robots dans un environnement ouvert. Au centre du questionnement: la confiance que peuvent faire les gens à une technologie encore méconnue.

«En temps normal, on se demande si l’on peut faire confiance aux robots… mais ce projet inverse la question: les robots peuvent-ils faire confiance aux êtres humains?», explique Frauke Zeller, un des deux professeurs de communication à l’origine du projet, au Daily Mail.

Les créateurs de ce robot pas comme les autres espèrent qu’il saura séduire la population canadienne afin d’arriver à destination. Car HitchBot, non content de savoir parler, peut interagir et réagir sur n’importe quel sujet, grâce à sa base de données directement alimentée par Wikipedia. Et au-delà du Canada, le monde entier pourra suivre ses aventures. Equipé d’une caméra embarquée et d’une connexion 3G, il peut poster automatiquement des vidéos sur son site internet et possède même un compte Twitter, spécialement créé pour l’occasion. Un seul souci pour traverser le Canada: HitchBot ne parle pas encore français!

http://www.lefigaro.fr

Le savoir-vivre se renouvelle à l’ère du numérique


Le savoir-vivre est-il en péril sur Internet ? Des gens qui écrivent en lettre MAJUSCULE qui en langage informatique signifie crier. Des photos de famille sans permission. Des mots qui n’auraient jamais dû apparaitre sur les réseaux sociaux. Et toute cette technologie va-t-elle rendre les gens plus méfiants, moins présent pour les proches ?
Nuage

 

Le savoir-vivre se renouvelle à l’ère du numérique

 

Le savoir-vivre se renouvelle à l'ère du numérique

Photo Fotolia

WASHINGTONQue répondre à son patron qui veut être votre «ami» sur Facebook? Faut-il partager les photos du mariage de votre meilleur ami? Quand enlever ses lunettes Google? L’ère numérique a créé de nouvelles règles de savoir-vivre.

«La technologie est source d’angoisse», explique Steven Petrow, auteur de manuels de savoir-vivre qui prodigue depuis le mois dernier des conseils sur les manières numériques pour le journal USA Today.

Il a ainsi récemment évoqué les courriels à envois multiples qui donnent le nom de tous les récipiendaires: pas bien, note-t-il. Les photos de mariage partagées par téléphone envoyées avant les images officielles: demander avant aux mariés.

«En fait, il s’agit de revenir aux principes de base: respect, gentillesse et politesse», affirme M. Petrow.

Les réseaux sociaux comme Facebook posent des problèmes particuliers d’étiquette: si des utilisateurs postent un message annonçant un décès, une naissance ou des fiançailles avant que les proches n’en soient informés, cela crée des tensions dans les familles.

«Sur Facebook, même si votre vie privée peut être protégée, le message peut être capté et renvoyé par quelqu’un d’autre», rappelle Emily Yoffe, qui prodigue ses conseils dans la colonne «Dear Prudence» sur Slate.

«Vous ne pouvez plus contrôler votre message une fois qu’il est posté», ajoute Mme Yoffe, qui conseille de traiter tous les messages sur les réseaux sociaux comme s’ils étaient publics.

M. Petrow remarque d’autres bizarreries, comme le «J’aime» que l’on peut cliquer à l’annonce d’une nouvelle triste.

«En fait, cela veut dire que vous avez pris connaissance de la nouvelle», dit-il, «cela peut se faire, mais je crois qu’il faut ajouter un message pour clarifier ce que vous voulez dire».

Boulettes sur Twitter

Les médias sociaux sont souvent utilisés pour rompre, annoncer une nouvelle relation, ce qui peut totalement surprendre la personne à qui on s’adresse.

«Il vaut mieux prendre son temps, en discuter avec l’autre personne», suggère-t-il.

Quant aux demandes d’un patron, M. Petrow conseille aux personnes faisant partie de l’encadrement de se tenir à l’écart pour éviter d’éventuels conflits. Les employés ne doivent pas ignorer la requête mais doivent proposer, par exemple, à la place une connexion au réseau professionnel LinkedIn, selon lui.

L’ère numérique est également entrée à l’Emily Post Institute, qui enseigne depuis plus d’un demi-siècle les bonnes manières.

«Les nouvelles technologies changent la vie des gens», note Daniel Post Senning, auteur d’un livre l’an dernier sur le savoir-vivre numérique.

Il faut donc savoir éteindre son téléphone portable. «Ces outils détournent notre attention des personnes avec qui nous nous trouvons», dit-il, ajoutant que «la plupart des gens le savent instinctivement».

Sur Twitter, la vitesse d’exécution a causé des problèmes.

«Des gens ont perdu leur emploi à cause d’un tweet peu judicieux», affirme Mme Yoffe.

Des boulettes sur Twitter se sont transformées en cauchemars pour les communicants de grandes firmes.

La compagnie aérienne néerlandaise KLM a ainsi soulevé la colère des Mexicains après avoir tweeté «Adios Amigos» (Adieu les Amis) après la défaite du Mexique face aux Pays-Bas lors du Mondial de soccer. La compagnie a présenté ses excuses, supprimé son tweet, mais le mal était fait.

«Nous encourageons les sociétés à être attractives, mais les personnes doivent comprendre qu’elles parlent au nom de la marque», estime Jeanette Gibson de Hootsuite, conseil en entreprises pour les réseaux sociaux.

Le savoir-vivre est aussi mis à l’épreuve par des objets du style Google Glass, les lunettes interactives.

Google a préventivement offert quelques conseils pour bien les utiliser, et notamment les éteindre dans de nombreuses situations.

Pour M. Petrow, ce genre d’outil fait craindre d’être espionné:

«Je ne crois pas que les éteindre va apaiser ces inquiétudes», dit-il, ajoutant que «chaque nouveau gadget crée ses propres problèmes de savoir-vivre».

Pour M. Senning de l’Emily Post Institute, il faut avoir une perspective historique:

«Toutes les générations ont pensé que le savoir-vivre se perdait. Quand le téléphone est entré dans les maisons, on pensait que cela allait détruire la vie de famille, et cela n’a pas été le cas».

http://fr.canoe.ca