Le voyage d’une vie


C’est tout un voyage que nous faisons, un voyage qui nous semble tantôt rapide, tantôt lentement, mais chaque jour pourtant, la vie avance de minute en minute …
Nuage

 

Le voyage d’une vie

 

‘Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort. Le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c’est le train, ce n’est pas la gare.’

Paulo Coelho

Quand le chat dit: «tu ne passeras pas»!


Tout est dans le regard du chat ! C’est David contre Goliath ! Mais, sans agression, sans menace physique. Le chien est paralysé jusqu’à temps qu’un autre chien lui vienne en aide
Nuage

 

Quand le chat dit: «tu ne passeras pas»!

 

 

Une vidéo parfaite pour vous mettre le sourire au visage fait le tour du web.

On y voit Bo-Sox, un golden retriever, complètement bloqué dans les escaliers. Il ne peut pas descendre, car Chevy le chat se trouve sur sa route et le chien semble désemparé par la situation.

Malgré les encouragements de sa maîtresse, Bo-Sox n’est pas capable du tout de contourner le chat, confortablement couché dans les escaliers.

Bo-Sox pleure, et donne envie à quiconque regarde la vidéo d’aller caresser le pauvre chien.

À un certain moment, le golden retriever remonte les escaliers jusqu’en haut pour éviter à tout prix le chat pourtant si tranquille.

Même encouragé par un autre chien qui descend avec un enfant, Bo-Sox devra être tiré de force dans les bas des marches. Même là, il fait pitié à voir tellement il a peur du chat!

Une vidéo adorable qui montre, encore une fois, que ce n’est pas la taille qui compte quand il faut faire peur à autrui!

http://tvanouvelles.ca

Le Saviez-Vous ► Cafard résistant


Les cafards, sont le genre d’insectes qu’on ne veut pas voir dans la cuisine. Mais sachez que c’est quand même une bibite assez impressionnante pour sa résistance
Nuage

 

Cafard résistant

 

Le cafard est aussi appelé blatte ou cancrelat

Les cafards sont très résistants, y compris à des doses de radiations mortelles pour l’homme.

Les cafards peuvent rester un mois sans manger ni boire, et retenir leur respiration pendant 45 minutes (sous l’eau).

Un cafard décapité peut survivre 7 à 9 jours (il est à rappeler que le système nerveux central des insectes, et en particulier des cafards, est constitué d’une chaîne de ganglions le long du corps, et non centré autour d’un cerveau comme pour les vertébrés), la respiration du cafard s’effectuant par des trous disséminés dans son corps, les spiracles et son abdomen pouvant stocker de l’énergie pour cette durée.

http://www.choisir-le-meilleur.fr

SIDA : 6 étudiants sur 10 pensent que les moustiques transmettent le virus


Si au Canada, une étude semblable était faite, aurions-nous les mêmes résultats ?  Je trouve cela alarmant ! Les jeunes sont si mal informés, des conséquences des relations non protégées, pourtant, avec tout ce qui a été dit et redit, l’ignorance semble tenir tête
Nuage

 

SIDA : 6 étudiants sur 10 pensent que les moustiques transmettent le virus

 

Une récente étude belge met en lumière la (relative) ignorance des étudiants vis-à-vis du virus du SIDA.

Les chiffres pourraient être drôles s’ils n’étaient pas aussi alarmants : selon une récente étude belge, les étudiants ne sont toujours pas très au courant des modes de transmission du virus du SIDA.

Les statistiques font peur à voir : 6 étudiants sur 10 pensent que les moustiques (parce qu’ils se nourrissent de sang, peut-être ?) transmettent le VIH. Un étudiant sur 5 est persuadé que les antibiotiques permettent de se protéger contre le virus (l’aspirine contre le SIDA, il fallait y penser !). Enfin, les deux tiers des sondés ignorent que le lait maternel est un vecteur de la maladie.

Pour dégager ces chiffres, Sophie Degroote, chercheuse à l’Université de Gand (Belgique) et auteur de l’étude, a proposé 59 affirmations à près de 450 étudiants belges et leur a demandé de cocher celles qui leur semblaient vraies. Ouf, la majorité des sondés est tout de même au courant que les seringues peuvent véhiculer la maladie, que celle-ci se transmet aussi via la grossesse et l’accouchement et que le préservatif est un moyen de prévention efficace.

Eviter les toilettes publiques et les verres contaminés

Comment expliquer cette –relative- ignorance ?

Selon Sophie Degroote, les jeunes qui avaient déjà connu une expérience sexuelle répondaient mieux que les autres : à l’inverse, « les étudiants qui n’ont pas encore eu de relations sexuelles obtiennent des résultats très bas ».

En France, les connaissances ne sont pas franchement meilleures : selon une étude réalisée en Ile-de-France en 2010, 21% des Franciliens pensent que les moustiques (encore eux), transmettent le SIDA, 13% évitent les toilettes publiques de peur d’y attraper la maladie et 6% se refusent à boire dans le verre d’une personne contaminée…

Et vous, que pensez-vous de cette étude ? Pensez-vous être au point sur le SIDA ? Où en êtes-vous de vos connaissances sur cette maladie ?

http://www.topsante.com

Découverte de fossiles de tapir et de hérisson en C.-B


Deux mammifères complétement différents vieux de plusieurs millions d’années mais après l’extinction des dinosaures ont été retrouvés et grâce a la technologie, ils ont pu identifier l’espèce qui s’était incrusté dans une roche
Nuage

 

Découverte de fossiles de tapir et de hérisson en C.-B

 

Le tapir et le hérisson dans une reconstitution de leur milieu de vie, il y a 52 millions d’années. Photo :  CBC/Julius T. Csotonyi

Les mâchoires fossilisées de deux mammifères préhistoriques ont été découvertes lors de fouilles archéologiques dans le parc provincial du canyon Driftwood, en Colombie-Britannique.

Le fruit des fouilles menées en 2010 et 2011 par le biologiste David Greenwood, de l’Université Brandon, fait la une de l’édition de juillet du Journal of Vertebrate Paleontology, une publication américaine.

Les deux mammifères ont vécu il y a 52 millions d’années en Amérique du Nord, soit 13 millions d’années après l’extinction des dinosaures. L’un d’entre eux est un parent d’une ancienne espèce de tapir. Il était toutefois deux fois moins gros que les tapirs contemporains : il aurait eu environ le poids et la grandeur d’un chien de grosseur moyenne.

L’autre animal est un parent du hérisson, et il aurait été plus petit qu’une souris, d’une longueur d’environ 5 cm. Les chercheurs estiment qu’il avait environ la taille d’un pouce humain. Il serait parmi les plus petits hérissons jamais découverts.

Les scientifiques ont donné à cette nouvelle espèce le nom de Silvacola acares, ce qui signifie « petit habitant de la forêt ».

En comparaison, les plus petits hérissons contemporains mesurent de 10 cm à 15 cm. Leurs proches cousins, les musaraignes, ont quant à eux une longueur d’environ 46 cm.

De rares fossiles de cette époque au pays

Selon David Greenwood, peu de fossiles de l’époque de l’Éocène (il y a de 55 à 34 millions d’années) ont été auparavant découverts au Canada.

Cette découverte se démarque également parce que l’époque à laquelle ces mammifères ont vécu marquait l’apogée du réchauffement climatique préhistorique, une période qui a vu une importante réorganisation de la faune et de la flore.

« Nous pouvons mieux comprendre comment la Terre a fait face à un problème qui resurgit maintenant », a déclaré David Greenwood.

Utilisation de la technologie

L’utilisation de récentes technologies a été nécessaire pour arriver à identifier le petit hérisson. Le minuscule fossile de mâchoire était pris dans le roc, et il était impossible de l’en extraire.

Natalia Rybczynski, une scientifique du Musée canadien de la nature à Ottawa, a donc envoyé le fossile à l’Université Penn State, en Pennsylvanie, aux États-Unis. Il a alors été passé dans un scanneur à haute résolution, une technique de plus en plus utilisée pour étudier des fossiles enfouis dans du roc.

Elle a ensuite fait faire un modèle informatique en 3D par un animateur qui oeuvre dans le domaine du cinéma et de la télévision. Les résultats ont été envoyés à Jaelyn Eberle, du Musée d’histoire naturelle de l’Université du Colorado, qui a finalement identifié le petit animal, après l’avoir comparé à d’autres fossiles.

http://ici.radio-canada.ca

Écoutez le mystérieux chant des reines abeilles


J’ai trouvé cela tellement intéressant d’écouter le son qu’émettent les reines chez les abeilles que j’ai pu trouver une vidéo sur YouTube, mais pour isoler le son à travers les ouvrières, je vous conseille d’aller directement sur cette vidéo en cliquant ici, car je ne sais pas comment l’ajouter sur mon blog
Nuage

 

Écoutez le mystérieux chant des reines abeilles

 

 

Ces sons, retranscrits grâce à des capteurs placés à l’intérieur des ruches, rappellent le chant de mammifères marins. Deux chercheurs tentent de déchiffrer ce curieux langage ainsi que celui, encore plus étonnant, des abeilles ouvrières.

Lorsqu’on découvrit que les abeilles effectuaient des danses pour indiquer à leurs congénères où se rendre pour trouver du pollen, ce fut une petite révolution. Mais là, c’est une étape supplémentaire que viennent de franchir Yves Le Conte (Inra Avignon) et Martin Benzick, physicien à l’université de Nottingham, en tentant de déchiffrer les vibrations mystérieuses que produisent les abeilles. «Nous souhaitions voir si l’on pouvait prédire de cette manière la santé des ruches», raconte le chercheur français.

En plaçant des capteurs dans la ruche et en transformant les vibrations en ondes sonores, «nous avons découvert que cela faisait comme des mots, cinq ou six au total».

Des petits claquements secs audibles par le seul truchement d’un ordinateur mais qui sont imperceptibles dans la nature à la différence du chant des reines, qu’il est possible de percevoir à condition de se trouver tout à côté d’une ruche et qu’il est possible d’écouter dans la vidéo (cliquer sur le lien)

Il semble ainsi qu’en plus des échanges de phéromones, les abeilles parlent entre elles.

«Si on trouve ce que signifient ces vibrations, ce sera formidable», souligne Yves Le Conte.

On peut imaginer plein de messages. Mais avant d’en arriver là, il reste plusieurs étapes à franchir, ne serait-ce que savoir comment elles émettent ces sons.

«Pour cela, on va les observer dans une ruche vitrée», poursuit le scientifique très enthousiaste à l’idée de ces prochaines recherches.

http://www.lefigaro.fr/

Technologies Un contraceptif contrôlé à distance


Je vois cela de mauvaise augure, contrôler l’ovulation d’une femme par une télécommande. Ca donne l’impression que d’être une chose comme la télé qu’on zappe. Mais bon, ce n’est pas de mon époque, heureusement !
Nuage

 

Technologies

Un contraceptif contrôlé à distance

 

Un contraceptif contrôlé à distance

Crédit photo : mchips.com

Des chercheurs ont développé une puce contraceptive qui peut être implantée sur une femme, être activée et désactivée grâce à une télécommande, et durer au moins 16 ans.

La puce électronique de régulation des naissances mesure quelques millimètres et se place sous la peau des fesses, sous la partie supérieure du bras ou sous l’abdomen, selon un article publié dans MIT Technology Review.

La puce est munie d’un minuscule réservoir qui contient l’hormone qui empêche l’ovulation. Les médecins seraient aussi en mesure de modifier le dosage à distance.

La compagnie MicroCHIPS de Lexington, au Massachusetts, a développé cet implant grâce au financement de la Fondation Bill et Melinda Gates.

Les chercheurs ont indiqué que l’idée remontait à il y a deux ans, lorsque les Gates ont visité leur laboratoire et ont demandé si un tel dispositif était réalisable.

Il reste encore du travail à réaliser sur la puce, dont le cryptage pour protéger les données du patient transmises sans fil, lit-on par ailleurs dans l’article.

http://tvanouvelles.ca