Il traverse la Méditerranée en pédalo pour un pari


Il y en a qui ont de bien drôle d’idée, mais bon, au moins il ne sera pas, tout seul, vue qu’un voilier va le suivre. C’est la moindre des choses, avec son embarcation qui est quand même précaire
Nuage

 

Il traverse la Méditerranée en pédalo pour un pari

 

Stéphane Eon à bord de son Vélonautic qui ne dépasse pas les 5km/h. Photo : DR

Eric Miguet

EXPLOIT – A 43 ans, Stéphane Eon, coach sportif, s’apprête lundi à partir de Palavas-les-Flots pour entamer une traversée de la Méditerranée en Vélonautic. Une sorte de pédalo qui doit l’amener en Corse en un peu moins d’un mois.

 

Ne comptez pas sur Stéphane Eon pour lâcher l’affaire. Un problème technique sur le bateau d’assistance ?

« Je pars quand même », répond ce sportif aguerri de 43 ans.

Un avis de fort mistral en Méditerranée ?

« On ne peut pas tout prévoir », réplique-t-il à la veille d’un défi pour le moins original.

A bord de son Vélonautic, une sorte de pédalo pour cycliste, le Montpelliérain, s’apprête lundi à passer près d’un mois en mer pour rejoindre le port de Calvi en Corse.

Défi à but humanitaire ? Pour un sponsor ? Pas du tout. Tout est parti d’un pari avec sa belle-sœur.

« Je n’ai rien à gagner, mais je lui ai promis que je le ferai », glisse-t-il, sûr de son fait.

Il faut dire que l’homme n’en est pas à son premier exploit. La Méditerranée, il l’a déjà traversée en kite-surf ou en planche à voile. Mais là, la partie s’annonce un peu plus lente.

« Le Vélonautic ne dépasse pas les 5 km/h. Il va falloir de la patience. Ça sera surtout mental… », s’amuse-t-il.

Un véritable effort

Point de départ de cette traversée un peu folle : Palavas-les-Flots. Après un crochet par Marseille, il rejoindra Fréjus pour tracer tout droit vers la Corse, aidé d’un voilier d’assistance

« pour me réfugier en cas de grosse tempête ».

Autre crainte, les navires en pleine mer.

« Parfois, ils ne nous voient pas, il faut rester attentif », précise-t-il.

À raison de 10 heures de vélo sur mer, le coach sportif dans le civil s’accordera quand même des temps pause « pour tenir le rythme ».

Sur son embarcation, Stéphane Eon n’a prévu que le minimum nécessaire. Des compléments alimentaires, de l’eau, de la crème solaire et des vêtements pour se protéger des intempéries. Mais de pas de rasoir.

« Je pense qu’à la fin, j’aurai une longue barbe ».

En espérant que sa belle-sœur puisse le reconnaître à son arrivée… Histoire de valider son défi en Méditerranée.

http://www.metronews.fr

6 réponses à “Il traverse la Méditerranée en pédalo pour un pari

  1. lain Bombard, Médecin français, 1924-2005

    En 1952, le jeune Alain Bombard, médecin-navigateur de 27 ans, part de Las Palmas, aux Iles Canaries, à bord d‘un bateau pneumatique qu‘il a baptisé l‘Hérétique, sans eau ni nourriture.

    Il parcourut ainsi un quart de la circonférence terrestre, dans les pires conditions, et arrive, sain et sauf, deux mois plus tard à La Barbade, aux Caraïbes. Se nourrissant de poissons et de plancton et s’abreuvant de jus de poisson et d‘eau de pluie, il prouva ainsi qu‘il est possible à un naufragé de survivre en mer grâce aux richesses de l‘océan.

    Avec son récit “Naufragé volontaire”, publié en 1958, il acquit une renommée mondiale et participa par la suite à différents travaux de recherche et au développement de radeaux de survie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s