L’écureuil rebelle qui attaque un chat


Un des chats que j’ai eu, Fripon, m’amenait souvent un cadeau tout chaud dans la maison, oiseau, mais surtout des souris. Une fois, la souris était vivante et elle s’est échappée de son emprise dans mon salon. Alors moi et mon fils, nous essayons de l’attraper pour la remettre dehors. Un moment donné, elle a fait comme cet écureuil sur cette vidéo, elle était encerclée entre Fripon, moi et mon fils. Debout sur ces pattes arrière prête a affronté son destin. Mais, au grand désespoir de Fripon, on a pu la sauver … Elle n’a pas hésité de prendre ses petites pattes à son cou et prendre la fuite à toute vitesse
Nuage

 

L’écureuil rebelle qui attaque un chat

 

Par Charlotte Grenier

Crédits photo : KlotzProductions – Youtube

L’instinct de prédateur des chats est particulièrement développé, si bien qu’il n’est pas rare que nos félins de salon chassent les oiseaux, insectes ou rongeurs pouvant passer sur leur territoire. Et de nombreux propriétaires de chats ont déjà eu le plaisir de retrouver un petit cadavre sur leur paillasson ou même dans leur lit !

Redoutablement efficaces, les chats ne gagnent pourtant pas à tous les coups ! C’est le cas par exemple du matou de cette vidéo, qui voit son casse-croute se rebeller avant de s’échapper. Le petit animal, un tamia (sorte d’écureuil), n’est pourtant d’ordinaire pas le plus féroce des rongeurs. Mais celui-ci n’a visiblement pas apprécié être choisi pour le déjeuner, et charge sans hésitation son ravisseur !

Après cet affrontement épique et surprenant, le rongeur réussi à s’enfuir sous les yeux du matou. Ce dernier, visiblement pris de court par cette réaction inhabituelle de sa proie, n’a pas l’air de trop savoir comment réagir face à un tamia aussi téméraire et le laisse partir. Une liberté bien méritée pour le petit écureuil !

http://wamiz.com

Le Saviez-Vous ► 4 anecdotes de vétérinaires


Comme dans une clinique médicale ou a l’urgence d’un hopital, les vétérinaires aussi doivent en voir de toutes les couleurs
Nuage

 

4 anecdotes de vétérinaires

Nous avons demandé à plus d’une dizaine de médecins vétérinaires (DMV) et techniciens en santé animale (TSA) de nous révéler ce que les professionnels font et pensent vraiment. Voici des confessions que vous ne serez pas prêt d’oublier!

Par Michelle Crouch, avec ajouts d’Ariane Jacob

Conditionnement positif

(Crédit photo : Thinkstock)

« Une cliente accompagnée de son caniche nous a avertis que son chien pouvait mordre. Elle a dit que, chez elle, il l’acculait souvent dans le coin d’une pièce, grognait et parfois la mordait. Je lui ai demandé comment elle gérait la situation, et elle a répondu :

“Eh bien, j’ai commencé à lui lancer de la nourriture pour qu’il s’éloigne, et ça a marché. Maintenant, je garde des friandises dans chaque pièce au cas où.”

“Donc, ai-je répliqué, incrédule, chaque fois qu’il essaie de vous attaquer, vous lui donnez une récompense ?”

“Oui, a-t-elle conclu, et ça marche à chaque fois !” »

Dennis Leon, DMV, directeur du Levittown Animal Hospital à Long Island, New York

Faire la sourde oreille

(Crédit photo : Thinkstock)

« Un chat avait avalé l’appareil auditif d’une cliente. Quelques morceaux avaient été retrouvés dans la litière, mais la pièce maîtresse se trouvait encore dans son intestin… et la compagnie d’assurances exigeait une radiographie du chat à des fins de vérification ! Le chat, lui, allait très bien. Il continuait à manger et ne vomissait pas. Heureusement, il a évacué le reste de l’appareil dans ses selles le lendemain et s’en est tiré sans chirurgie. »

Debbie Tacium, DMV, Société protectrice des animaux de l’Estrie

Objet perdu… retrouvé

(Crédit photo : Thinkstock)

« Un jour, un chien que j’ai traité a provoqué un divorce. L’animal avait avalé quelque chose d’inhabituel. Lorsque nous l’avons opéré, nous avons découvert qu’il s’agissait de sous-vêtements féminins. La propriétaire a insisté pour récupérer sa lingerie fine. Nous l’avons lavée et la lui avons renvoyée. Mais il s’est avéré que ce n’était pas la sienne, mais celle de la maîtresse de son mari. » 

Bernardine Cruz, DVM, « The Pet Doctor », hôpital vétérinaire de Laguna Hills, Californie

Retrouvés dans le tube digestif de votre chien…

(Crédit photo : Thinkstock)

des lumières de Noël – avec fil et ampoules

• des rubans de fête

• un string

• des chaussettes

• un rouleau de pellicule alimentaire !

… et dans celui de votre chat :

• des lacets

• des balles de caoutchouc

• une aiguille et un fil à coudre

• du fil dentaire

• une moitié de brosse à cheveux

• des élastiques

http://selection.readersdigest.ca/

France: une enseignante poignardée à mort par la mère d’un élève, devant les enfants


Quel drame, un meurtre devant les enfants de la maternelle en France. Que ce soit en France ou ailleurs, il est loin le temps ou être enseignant était une profession enviable. Pourquoi qu’en temps qu’adulte, nous montrons violences, insultes en exemple devant les enfants face aux enseignants.
Nuage

 

France: une enseignante poignardée à mort par la mère d’un élève, devant les enfants

 

enseignante poignardée

Une institutrice poignardée à mort à Albi par la mère d’un élève. | Google Street View

Une institutrice a été poignardée à mort vendredi matin à Albi dans le sud-ouest de la France, devant les enfants, par la mère d’un élève qui a été immédiatement arrêtée, a-t-on appris auprès du procureur d’Albi.

Le président François Hollande a aussitôt réagi, dénonçant un « drame abominable » et annonçant la mobilisation des services de l’Etat pour prendre en charge les enfants et le personnel témoins du meurtre.

« Ce (vendredi) matin, une maman est arrivée avec un couteau et a poignardé devant les enfants une enseignante âgée de 34 ans pour une raison que l’enquête déterminera », a déclaré le procureur d’Albi, Claude Derens, à l’AFP.

« Quand je suis arrivé sur les lieux, on essayait de la ranimer. Elle était en arrêt cardiaque dans sa classe », a précisé le procureur.

Les faits se sont déroulés à l’ouverture des classes dans une école primaire publique qui accueille, selon le site internet de la ville d’Albi, 284 enfants en maternelle et primaire (de trois à onze ans environ).

Le ministre de l’Education nationale Benoît Hamon « a immédiatement interrompu ses activités pour se rendre sur place », a indiqué un porte-parole du ministère à l’AFP.

« Il est profondément choqué par ce crime qui endeuille cette fin d’année scolaire. Ce drame confirme la nécessité de lutter contre les violences dans et autour de l’école, de protéger l’école, les enseignants et les élèves », a poursuivi le porte-parole.

Plusieurs faits divers et des récentes études montrent une hausse de la violence des parents d’élèves envers les enseignants et les directeurs d’école en France.

Selon une enquête publiée en 2012, 35,8% des personnels se sont dits victimes d’injures, 17,1% de menaces, 14% de harcèlement (par des parents d’élèves ou même des membres du personnel), 3,6% de coups.

Près de la moitié (49%) des directeurs d’écoles élémentaires et maternelles se sont ainsi fait agresser verbalement ou physiquement par des parents d’élèves durant l’année scolaire 2012-2013, révèle une autre étude publiée en avril par le quotidien Le Parisien.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Les plantes entendent quand on croque leurs feuilles (et elles se défendent)


Peut-on penser que les plantes peuvent  »entendre » et  »décider » lors d’une attaque comme quand un insecte vient manger ses feuilles et émettre une tactique de défense ? Quoiqu’il en soit, les plantes ne sont pas quelque chose d’inerte, elles réagissent.
Nuage

 

Les plantes entendent quand on croque leurs feuilles (et elles se défendent)

 

IMG_1239 / Zwedlana via Flickr CC License By

Pour la première fois, des chercheurs ont démontré que les plantes étaient capables de mettre en place des mécanismes de défense face aux insectes quand elles entendaient le son de leurs prédateurs qui dégustent leurs feuilles.

Les chercheurs de l’université de Missouri-Columbia ont utilisé un laser pour observer comment des plantes du genre Arabidopsis (apparenté à la moutarde et au chou) réagissaient quand une chenille avançait sur leurs feuilles et les dévoraient.

Dans un deuxième temps, ils ont retiré les chenilles mais ont diffusé un enregistrement sonore des vibrations qu’elles font quand elles croquent les plantes pour observer les mouvements de ces dernières.

Et ce qui est incroyable, c’est que ce seul son a suffi aux plantes pour produire une substance chimique qui repousse les créatures affamées. Un groupe témoin de plantes qui n’étaient pas soumises à ces vibrations a produit moins de substance, laissant entendre que seule cette menace sonore avait déclenché la défense des plantes.

 

Ces résultats apportent une nouvelle pierre à l’hypothèse selon laquelle les plantes ont un comportement proche de celui des animaux.

Le site Vox émet quelques réserves: la plupart des scientifiques favorables à cette idée «évitent habituellement d’utiliser des termes comme “entendre” ou “décider” quand ils décrivent l’activité observée».

Mais parallèlement, un nouveau champ d’études, la neurobiologie des plantes, se développe. Un système dénué de cerveau et de neurones mais qui serait capable de réactions complexes…

L’un des résultats les plus surprenants de ces dernières années concerne la communication entre les plantes: certaines plantes (espèce du caquillier édentulé) distinguent si celles qui sont plantées à côté d’elles sont de la même famille, faisant pousser moins de racines (et donc montrant moins d’aptitude à la compétition) quand c’est le cas.

Les systèmes utilisés par les plantes, poursuit Vox, seraient donc assez complexes pour être qualifiés de «pensée», de «décision» voire d’«intelligence» par analogie au règne animal. A condition que ces termes restent métaphoriques, poursuit le site: car ce qui fait débat à propos de ces résultats n’est pas tant leur validité que les mots qui sont employés pour les décrire.

http://www.slate.fr

A 62 ans, ils sont les plus vieux siamois au monde


Malgré que les difficultés que cela occasionne d’être siamois, ces frères sont quand même actif. En principe, il pourront bientôt battre le record de longévité sur le statut frère siamois…
Nuage

 

A 62 ans, ils sont les plus vieux siamois au monde

 

Donnie et Ronnie Galyon, les siamois le splus vieux au monde - © Daily Mail

Donnie et Ronnie Galyon, les siamois les plus vieux au monde © Daily Mail

Donnie et Ronnie Gaylon auront ce samedi 62 ans, 8 mois et 7 jours. Ce jour-là, ils battront le record de longévité pour des frères siamois, détenu jusqu’à présent par Eng et Chang Bunker, rapporte le Daily Mail.

La vie de siamois n’est pas facile. Mais Donnie et Ronnie Gaylon profitent de la leur malgré leur différence. Ils aiment pêcher, regarder le baseball et aller au restaurant. Ces deux frères qui passent la plupart de leur temps dans un lit médicalisé sont reliés par le ventre et se font face. Ils ont chacun deux bras, deux jambes, un cœur et un estomac. Par contre, ils partagent un système digestif, un anus et un pénis, contrôlé par Donnie.

Les deux hommes qui vivent avec leur frère et leur épouse espèrent bien entre dans le Guinness Book des records en octobre prochain, lorsqu’ils fêteront leur 63 ans.

LaDépêche.fr

http://www.ladepeche.fr

Les chats hybrides, des animaux domestiques dangereux ?


Je trouve que ces chats sont magnifiques, cependant, jouer avec la génétique des chats domestiques en les croissants avec des chats sauvages pourrait être dangereux. Car les chatons héritent autant des deux espèces. De toute manière, il y a déjà tellement de chats sans abris et de plusieurs races que nous peinons a trouver des familles pour eux
Nuage

 

Les chats hybrides, des animaux domestiques dangereux ?

 

Par Charlotte Grenier

Crédits photo : AussieGold – Flickr

Les félins hybrides rencontrent un succès de plus en plus important parmi les amateurs de chats. Issus d’un croisement entre des chats domestiques et des félins sauvages, dont le plus connu est le Savannah, ces hybrides séduisent par leur physique particulier et leur exotisme.

Aux États-Unis, le grand public est particulièrement friand de ces croisements leur donnant l’impression d’avoir un animal sauvage chez eux. Mais les spécialistes commencent à regretter une législation trop laxiste au sujet de ces félins. Des groupes de protection animale, soucieux des conséquences de la présence de tels chats dans les foyers, ont lancé une pétition pour limiter leur possession et leur élevage dans le pays.

Un instinct sauvage encore très présent

L’un des arguments les plus soutenus par les signataires de cette pétition est que les hybrides n’ont pas de sauvage que l’apparence. Un tel physique irait de pair avec un comportement très proche de celui de leurs ancêtres prédateurs, ce qui peut entraîner rapidement des problèmes dans la maison.

« Ils sont passionnants au début, et adorable quand ils sont petits, mais en grandissant ils peuvent devenir des animaux dont les gens ne sont pas capables de s’occuper », explique Daniel Lutz, membre de l’Animal Legal Defense Group.

Daniel Lutz, tout comme les autres associations signataires de la pétition, craint que ces félins hybrides très exigeant ne finissent par être abandonnés par leurs maîtres. Or, les populations de chats errants posent déjà un certain nombre de problèmes, comme la mise en danger de certaines espèces animales leur servant de nourriture. On imagine alors très bien les conséquences d’une population d’hybrides sauvages errant, des prédateurs encore plus redoutables !

Contrôler la population comme celle des grands félins

La pétition en question demande donc que les chats hybrides soient traités de manière similaire aux grands félins (lynx, puma etc…), de sorte que leur population ne devienne jamais hors de contrôle. Parmi les signataires, on compte d’ailleurs quatre sanctuaires pour grands félins, bien conscient de la menace que peut représenter une population sauvage d’hybrides.

© Shayhaas – Flickr

Particulièrement restrictive, la pétition entend entre imposer la stérilisation systématique des chats issus d’un croisement avec un félin sauvage, que leur adoption nécessite un permis spécial et que les hybrides de compagnie soient au moins issus de la quatrième génération depuis le croisent entre le félin sauvage et le chat domestique.

Des demandes très strictes donc, qui ne sont pas sans déplaire aux éleveurs de ces races très particulières. Car à leurs yeux, ces chats sont d’exceptionnels animaux de compagnie, qui ont déjà prouvé à de multiples reprises qu’ils s’entendent à merveille avec les enfants et les autres animaux. 

http://wamiz.com