La vie et ses petits bonheurs


C’est pendant qu’on est en vie que nous devons prendre le temps des petits moments tout simples. Être toujours presser, on passe à côté de ces instants uniques
Nuage

 

La vie avec ses petits bonheurs

 

La vie est bien courte, ne passez pas à coté des petits bonheurs de la vie sinon un matin vous vous réveillerez au crépuscule de votre vie sans avoir profité des plus belles choses que la vie vous offre, sans n’avoir jamais assez aimé, sans n’avoir jamais réellement profité. Alors dès aujourd’hui commencez à vivre pour de vrai

Katia Pozudan

Découvrez Pixel, le plus petit chat au monde !


On aime les chatons et chiots. Une race récente de chat semble rester éternellement petit. Ce sont des chats très actifs et n’aiment pas la solitude .. Ils demandent beaucoup d’attention et sont parait-il très cher
Nuage

 

Découvrez Pixel, le plus petit chat au monde !

 

Par Charlotte Grenier

Crédits photo : Ruaridh Connellan / Barcroft USA

C’est probablement le plus petit chat adulte jamais vu : Pixel, un chat de race Munchkin, mesure aujourd’hui moins de 13 cm des épaules au bout des pattes !

A ce jour, le record du plus petit chat au monde est détenu par Cye, également un Munchkin, un matou de 3 ans vivant au Canada. Le Guiness des records doit encore confirmer que Pixel bat cette taille déjà étonnamment petite, mais pour Tiffani Kjeldergaard, habitant en Californie (États-Unis), cela ne fait aucun doute que sa boule de poil est la plus petite au monde.

Un record qui fait polémique

« Même les gens qui n’aiment pas particulièrement les chats deviennent gaga en les voyant », explique en riant Mme Kjeldergaard, la maîtresse de Pixel et de ses frères.

Cette passionnée des petits félins élève des chats de race Munchkin depuis quelques années. Ces derniers sont déjà plus petits que la moyenne des chats domestiques, à cause de leurs pattes courtes, alors quand une portée contient un matou encore moins grand que les autres, le record du plus petit chat du monde n’est jamais loin.

Mais cette race, relativement récente, est prête à controverse. Car de nombreux amis des animaux s’interrogent sur le bienfondé d’une miniaturisation des chats, comme cela peut également être le cas avec les chiens ou les chevaux. Beaucoup de personnes estiment en effet que cela comporte des risques pour les animaux.

« Les gens qui ne comprennent pas les gènes considèrent que c’est un défaut génétique ou une mutation ou une sorte d’abomination », explique-t-elle en réfutant les accusations. « C’est naturel pour ces chats d’être aussi petits ».

De petits chats réclamant beaucoup d’attention

Au-delà des considérations pour la santé des chats miniature, Tiffani Kjeldergaard concède qu’une si petite taille pour des félins n’est pas sans créer des problèmes… dans la maison ! Et Pixel en est le parfait exemple : il a beau ne mesurer qu’une dizaine de centimètres, dans sa tête c’est un grand chat plein d’énergie, que sa morphologie rend particulièrement furtif et discret.

« Il faut bouger très doucement quand on marche pour ne pas leur marcher dessus », témoigne l’éleveuse.

De même, elle explique qu’il vaut mieux ne jamais laisser de porte ouverte, pour éviter que l’un de ces petits félins ne se glissent dans un placard ou dans le frigo ni vu ni connu et s’y retrouve coincé. Car après tout, Pixel et ses frères restent des chats très curieux qui aiment grimper partout !

http://wamiz.com

Le Saviez-Vous ► Les 10 pires erreurs médicales


Il arrive malheureusement, des erreurs médicales, qui ont causé de grands torts aux patients dont certains en sont morts. La plupart sont des négligences faites par les médecins. Reste à espérer de ne jamais être victimes d’erreurs médicales
Nuage

 

Les 10 pires erreurs médicales

 

malgré la compétence des chirurgiens, des erreurs graves peuvent avoir lieu.

Malgré la compétence des chirurgiens, des erreurs graves peuvent avoir lieu. © gpointstudio – Fotolia

Amputations par erreur, instruments oubliés dans le ventre d’un patient, transplantation de mauvais organes… Voici la liste des pires ratés de la médecine ces dernières années. Dix expériences qui peuvent a priori prêter à sourire, mais sont en fait de véritables tragédies.

Mauvais organes transplantés

les procédures de vérifications sont désormais plus strictes.

Les procédures de vérifications sont désormais plus strictes. © Sweet Lana – Fotolia

Jesica Santillan était une jeune mexicaine âgée de 17 ans. Atteinte de cardiomyopathie et de dommages aux poumons, elle avait franchi la frontière américaine pour être soignée dans un hôpital de Caroline du Nord. En février 2003, les chirurgiens lui greffent un cœur et des poumons. A la fin de l’opération, les médecins effectuent des contrôles de routine. Ils s’aperçoivent que le groupe sanguin de Jesica (O+) ne correspond pas à celui du donneur d’organes (A). Moins de quinze jours plus tard, elle décédait, après une seconde greffe.

Il avait oublié les ciseaux dans son ventre

le chirurgien esthétique lyonnais a reconnu sa responsabilité.

Le chirurgien esthétique lyonnais a reconnu sa responsabilité. © HENRY ADAMS – Fotolia

Elle voulait se faire retendre le ventre après deux grossesses. Une patiente lyonnaise est sortie de l’hôpital fin 2010 après une intervention sans histoire. Mais très vite, elle ressent de violentes douleurs à l’abdomen. Son médecin parle d’œdème et la rassure. Sauf que six mois plus tard, la patiente est prise d’une quinte de toux. La douleur est insupportable et une pièce de métal de quelques centimètres sort de son ventre. Le chirurgien avait tout simplement oublié une pince de Halstead – un instrument proche des ciseaux, utilisé lors des opérations – dans son ventre…

« Le seul responsable c’est moi, j’assume la responsabilité » assura le chirurgien esthétique lyonnais.

Elle perd ses jambes après une grossesse extra-utérine

la patiente marche désormais avec des prothèses.

La patiente marche désormais avec des prothèses. © nuriagdb – Fotolia

Elle devait subir une intervention de routine, mais tout ne s’est pas passé comme prévu.

Stacey Galette, 30 ans, avait développé une grossesse extra-utérine. Soignée dans un hôpital près de New York, elle devait subir une cœlioscopie. Pendant l’opération, le chirurgien perfora son intestin. L’hémorragie fut réparée, mais son sang infecté provoqua une gangrène. Trois semaines plus tard, la jeune femme se réveilla aux soins intensifs avec les deux jambes coupées au niveau du genou. En 2014, elle a obtenu 64 millions de dollars de dommages et intérêts.

On lui retire le mauvais testicule

le patient a attaqué l'hôpital responsable en justice.

Le patient a attaqué l’hôpital responsable en justice. © VILevi – Fotolia

On avait dit à Benjamin Houghton qu’il pourrait poursuivre une vie normale. A 47 ans, il devait subir une intervention destinée à lui retirer son testicule gauche, qui était potentiellement cancéreux.

A son réveil, les médecins lui annoncent une mauvaise nouvelle. Ils se sont trompés et ont retiré le testicule droit. La procédure était d’ailleurs mal embarquée depuis le départ, puisque l’hôpital avait fait signer au patient un formulaire autorisant l’opération du testicule droit (sain) et que les médecins n’avaient pas marqué au feutre l’emplacement de l’intervention.

Le chirurgien part déjeuner

le chirurgien est accusé de négligence par la famille de la victime.

Le chirurgien est accusé de négligence par la famille de la victime. © beerkoff – Fotolia

En 2012, un homme de 72 ans, Silvino Perez, était opéré en raison de troubles cardio-vasculaires dans un hôpital de Fresno, en Californie. Des complications se manifestent à l’issue de l’intervention et le patient est plongé dans un état végétatif.

Quelques mois plus tard, le gendre du malade reçoit un coup de fil anonyme. La « voix » indique que le chirurgien avait quitté la salle d’opération alors que le cœur du patient était encore ouvert. Il aurait laissé à un assistant le soin de finir le travail pour se rendre à un déjeuner. Une plainte a été déposée.

L’affaire du sang contaminé

l'origine du sang utilisé lors des transfusion est désormais mieux contrôlée

L’origine du sang utilisé lors des transfusion est désormais mieux contrôlée © FedeCandoniPhoto – Fotolia

C’est une affaire qui avait fait grand bruit. L’hémophilie est une maladie génétique rare, touchant principalement des hommes. La coagulation du sang des patients est perturbée : des transfusions sanguines peuvent être nécessaires.

Au milieu des années 1980, en France, le Centre national de la transfusion sanguine a distribué des produits sanguins (plasma, sang…) qui pouvaient être porteurs du virus du sida et de l’hépatite C. Si le VIH était encore mal connu, certains tests permettaient déjà d’écarter des produits sanguins.

Trois cents personnes auraient trouvé la mort en raison de ces transfusions.

Ce n’était pas le bon sperme

la fécondation in-vitro a donné naissance a des milliers de 'bébés éprouvette'

La fécondation in-vitro a donné naissance a des milliers de « bébés éprouvette » © ktsdesign – Fotolia.com

Thomas et Nancy Andrews voulaient avoir un deuxième enfant. Après des mois d’efforts, ils s’adressent à une clinique new-yorkaise.

 Le médecin procède à une fécondation in-vitro. Le couple est ravi lorsque Nancy est enceinte. A la naissance de la petite Jessica, le père est surpris : l’enfant a la peau très foncée, tandis que lui et sa femme sont de types blancs et latino.

Un test ADN démontre que Thomas n’est pas le père de l’enfant. Le couple a porté plainte contre la clinique, qui aurait mélangé les échantillons de sperme.

Un tube de gavage dans les bronches

le tube de gavage atteint normalement l'estomac.

Le tube de gavage atteint normalement l’estomac. © sudok1 – Fotolia.com

Brûlé au 3e degré, Martin Girard fut transporté à l’hôpital de Clermont, au Québec. Les choses tournent mal lorsque l’un des personnels soignants lui pose un tube de gavage, destiné à assurer l’alimentation du patient via l’estomac.

Malheureusement, l’outil est mal disposé et pénètre dans la bronche gauche de l’homme à la place du tube digestif. Les voies respiratoires sont obstruées et le patient succombe à un arrêt cardiaque. Il décède trois jours plus tard, des suites neurologiques. 

Elle se réveille pendant qu’on lui retire un œil

le médecin ne s'est pas adressé à la patiente pour la calmer

Le médecin ne s’est pas adressé à la patiente pour la calmer © Stephan Morrosch – Fotolia (illustration)

Carol Weiher devait déjà subir une intervention peu agréable. Après des années de troubles oculaires, un chirurgien devait lui retirer un œil, dans un hôpital de Washington. Elle est endormie par un anesthésiste. Mais elle se réveille au moment où l’opération démarre.

Au loin, une musique, puis la voix du chirurgien qui procède à l’opération.

Elle est consciente mais incapable de bouger en raison des substances paralysantes utilisées pour l’anesthésie. Elle parvient à alerter les médecins en bougeant un doigt. Le chirurgien s’en aperçoit. L’anesthésiste renforce la dose. Elle sent les médecins tirer sur son oeil. Carol se réveillera quelques heures plus tard pour devenir l’une des militantes les plus ferventes des droits des patients.

Il opère le mauvais côté du cerveau

les deux hémisphère du cerveau ont des fonctions différentes

Les deux hémisphère du cerveau ont des fonctions différentes © Mikhail Basov – Fotolia

Le chirurgien était sûr de lui. Lorsque l’infirmière d’un hôpital du Rhode-Island (Etats-Unis) lui demanda s’il était certain d’opérer le bon côté du cerveau d’un homme de 86 ans, le spécialiste lui assura que oui.

Pourtant, les formulaires nécessaires n’étaient pas remplis et les images de scanner montraient un saignement de l’autre côté de la tête (l’homme était soigné en raison d’un caillot sanguin). Le patient n’a pas survécu. Deux autres personnes furent victimes de graves négligences similaires dans le même hôpital en moins d’un an. Des procédures plus sévères de vérification furent appliquées.

Erreurs médicales

Difficile de connaître le nombre d’accidents médicaux de ce type qui se déroulent en France chaque année. En 2009, Philippe Juvin, alors chef des urgences à l’hôpital Beaujon (Clichy, Hauts-de-Seine) estimait à « 10000 morts par an » le bilan de ces erreurs. Selon lui, 300 000 à 500 000 évènements indésirables graves avaient lieu chaque année dans les hôpitaux hexagonaux. Des procédures de vérification après chaque décès suspect pourraient améliorer la situation.

http://www.linternaute.com

Le fait divers du jour : une ado se teint les sourcils, ils fondent et brûlent son visage


Normalement, on fait des tests avant une coloration ou une teinture pour savoir s’il y avait des réactions indésirables. Je ne sais pas quelles sont les lois dans les salons d’esthétiques pour les mineurs, mais, selon moi, c’est une grave incompétence de la personne qui a effectué cette teinture
Nuage

 

Le fait divers du jour : une ado se teint les sourcils, ils fondent et brûlent son visage

 

L’adolescente a fait une grave réaction allergique. Photo : (photo d’illustration) – Sipa

Megan est une adolescente traumatisée. Avant de partir en vacances avec sa famille, la jeune fille avait décidé de se faire épiler les sourcils. Mais sa virée avec une amie dans un salon esthétique de Birmingham (centre de l’Angleterre) a viré au cauchemar, comme le raconte sa mère dans le Daily Mail.

« Megan était partie pour se faire épiler les sourcils. Les esthéticiennes lui ont aussi proposé de lui teindre les sourcils et elle a accepté. Elles n’ont jamais eu le consentement d’un adulte « , déplore la maman de l’enfant de 13 ans.

Réaction allergique

Megan a en effet fait une grave réaction allergique au colorant. Ses sourcils se sont mis à fondre, brûlant dans le même temps la peau de son visage. Lorsque la fillette rentre chez elle, elle est en larmes et ses yeux ont doublé de volume. Sa famille la conduit alors en urgence à l’hôpital. Si Megan a été soignée et son visage va mieux, les cicatrices qui lui font désormais office de sourcils ne devraient pas disparaître.

« Je souhaiterais ne jamais avoir mis les pieds dans ce salon, a déclaré Megan qui depuis refuse de sortir de chez elle et d’aller à l’école. J’espère vraiment que mes sourcils repousseront normalement, mais je pourrais rester comme ça pour le restant de mes jours ».

La mère de la fillette a décidé de poursuivre l’institut de beauté incriminé.

« Je veux que la mésaventure de Megan soit un avertissement pour les autres parents ».

http://www.metronews.fr/

Angleterre Un père sans coeur vole l’argent de sa fille mourante


Comment peut-on voler son enfant en phase terminale qui rêvait de dauphin avant de quitter cette vie ? 3 ans de prison c’est très peu. Il ne mérite pas le titre de père. Comment sa fille s’en sentie ? Surement, une haute trahison.
Nuage

 

Angleterre

Un père sans coeur vole l’argent de sa fille mourante

 

Crédit photo : Facebook

La jeune Ashanti Elliot-Smith est atteinte de Progeria, une rare maladie génétique qui la fait vieillir rapidement. Elle pose ici avec son père, Albi Elliot

Un père indigne a pris le chemin des cellules en Angleterre après avoir volé tout l’argent destiné à permettre à sa fille malade de 11 ans de vivre son rêve de nager avec les dauphins.

La jeune Ashanti Elliot-Smith est atteinte de Progeria, une rare maladie génétique qui la fait vieillir rapidement. Son espérance de vie étant très limitée, elle pourrait ne pas fêter son 15e anniversaire, rapporte 7sur7.

Afin de lui permettre de vivre un moment extraordinaire en compagnie des dauphins, les membres du Sussex British Motorcycle Owners Club s’étaient cotisés et avaient ramassé 3500 livres (plus de 6300 dollars CAN).

Albi Elliot, qui avait fait émettre le chèque à son nom, a dépensé l’argent jusqu’au dernier cent. Ce n’est que deux mois plus tard que la mère de la petite s’est aperçue du vol.

Phoebe Smith est dégoûtée du geste de son ex-mari.

«Pour moi, c’est similaire à de l’abus. Ça me brise le coeur qu’il ait ruiné le souhait de sa fille.»

Le tribunal a condamné Albi Elliot à trois ans de prison.

http://tvanouvelles.ca

Des microfragments de plastique pollueraient 88% de la surface des océans


C’est un gros problème les déchets plastiques qui se retrouvent dans les océans. Ne rien y faire pourrait empirer pour les animaux marins et terrestre sans oublier les conséquences économiques pour ceux qui vivent à différents domaines des océans
Nuage

 

Des microfragments de plastique pollueraient 88% de la surface des océans

 

Les courants océaniques transportent des objets de plastique... (PHOTO ASSOCIATED PRESS)

Les courants océaniques transportent des objets de plastique réduits en de très petits fragments par les radiations solaires, et ces microplastiques, qui peuvent demeurer ainsi des centaines d’années, ont été détectés dans 88% des échantillons de la surface des océans lors de l’expédition Malaspina en 2010

PHOTO ASSOCIATED PRESS

Agence France-Presse
Washington

Des microfragments de plastique pollueraient jusqu’à 88% de la surface des océans et affecteraient aussi la chaîne alimentaire marine en étant absorbés par les poissons et d’autres animaux, selon des chercheurs espagnols dont l’étude paraît lundi aux États-Unis.

«Les courants océaniques transportent des objets de plastique réduits en de très petits fragments par les radiations solaires, et ces microplastiques, qui peuvent demeurer ainsi des centaines d’années, ont été détectés dans 88% des échantillons de la surface des océans lors de l’expédition Malaspina en 2010», a expliqué Andrés Cózar, un scientifique du Centre supérieur de la recherche scientifique (CSIC) de l’université de Cadiz en Espagne.

Il est le principal auteur de cette recherche publiée dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS).

Cette recherche a également confirmé l’existence de cinq grandes zones de convergence, où s’accumulent ces déchets de plastique à la surface, qui correspondent aux cinq grandes circulations des eaux autour du globe.

Toutefois, la surface des océans ne peut pas être la seule destination de ces microdébris puisque, comme le suggère cette étude, une grande partie de ces déchets se retrouve probablement dans la chaîne alimentaire marine, absorbés par les animaux marins ou déposés dans les fonds océaniques.

Ces petits fragments de plastique contiennent souvent des contaminants qui peuvent être avalés et digérés par les animaux marins. De plus, l’abondance des déchets en plastique qui flottent sur les océans permet à de nombreux petits organismes de coloniser des zones auxquelles ils n’avaient pas accès auparavant, expliquent-ils.

Mais selon ces scientifiques «le plus grand impact de cette pollution sur l’écosystème marin reste inconnu».

Les principaux résidus trouvés dans ces déchets sont le polyéthylène et le polypropylène, des polymères utilisés dans la fabrication d’ objets quotidiens comme des sacs, des contenants alimentaires et de boissons, des ustensiles de cuisine ou des jouets.

«La bonne nouvelle dans tout cela c’est que l’abondance de ces déchets de plastique est beaucoup moins grande qu’attendue, mais le grand problème est de déterminer où vont tous les microplastiques qui entrent dans l’océan», relève Carlos Duarte, coordinateur de l’Expédition Malaspina Expedition.

Ces chercheurs ont estimé les déchets de plastique flottant sur les océans de 7000 à 35 000 tonnes, avec une plus grande concentration dans le Pacifique Nord qui représente 33 à 35% du total.

Le rejet dans les océans de déchets plastique provoque des dégâts estimés à au moins 13 milliards de dollars et menace la vie marine, le tourisme et la pêche, a averti l’ONU à l’ouverture de sa première Assemblée sur l’environnement le 23 juin à Nairobi.

L’expédition Malaspina, un projet conduit par le CSIC, compte plus de 400 chercheurs venant de plusieurs pays.

Ces scientifiques ont récolté près de 200 000 échantillons d’eau, de plancton, de particules atmosphériques et de gaz dans 313 endroits dans les océans Indien, Pacifique et Atlantique, à différentes profondeurs jusqu’à 6000 mètres.

http://www.lapresse.ca

Pourquoi certaines chansons nous restent dans la tête ?


Une chanson dans la tête, qu’on n’arrive pas a penser à autre chose devient à la longue devient énervant. Difficile de se débarrasser de ce parasite musical
Nuage

 

 

Pourquoi certaines chansons nous restent dans la tête ?

 

Des scientifiques expliquent pourquoi nous pouvons chantonner certaines chansons toute la journée sans pouvoir nous en débarrasser.

Impossible de vous enlevez Le petit bonhomme en mousse de la tête ? Pourtant ce n’est pas votre chanson préférée!  C’est ce qu’on appelle un « parasite musical ». Comme beaucoup de chansons son air est simple et les paroles répétitives, c’est pour ça qu’elle reste facilement dans notre cerveau. C’est ce qu’explique une étude anglaise rapportée par le HuggingtonPost. Pour cela, les chercheurs de la BBC ont collecté 5000 chansons grâce à un questionnaire en ligne soumis aux internautes.

« La similarité de la musique enracine le rythme dans notre exprit »

Selon Tom Stafford, un psychologue interrogé par Le Monde,

« la similarité de la musique enracine le rythme dans notre esprit ».

De leurs côté les chercheurs de la BBC ont soumis le problème à Olivier Sacks, psychologue, qui explique que notre cerveau a également une mémoire sonore. Lorsqu’on se retrouve à faire quelque chose d’ennuyeux ou qui ne nous plaît pas, l’oreille interne pioche dans cette mémoire pour nous distraire.

Comment s’en débarrasser ?

Pour Tom Stafford, il suffirait de chantonner une chanson qui ressemble à celle que vous avez dans la tête. Du coup, le cerveau ne reconnaîtrait plus la particularité du parasite musical et l’effacerait de la mémoire.

http://www.medisite.fr