À toi qui déménages ou rêves d’adopter un chat ou un chien


On parle beaucoup ces temps-ci, comme à chaque années, des animaux abandonnés, surtout que demain, beaucoup vont déménager mais aussi le temps des vacances.  C’est un gros problème, mais pas juste au Québec. Pour x raisons des gens veulent un animal sans pourtant prendre en considération toutes les conséquences d’avoir un animal de compagnie.
Nuage

 

À toi qui déménages ou rêves d’adopter un chat ou un chien

 

shutterstock_76562095

Par Catherine Bergeron

Savais-tu qu’en 2013, environ 730 000 animaux de compagnie (458 000 chats et 272 000 chiens) ont été adoptés au Québec? Et que de ce nombre, 37 % des gens ayant adopté un chat disent l’avoir trouvé dans la rue ou dans un refuge? Ça, ça signifie 169 450 félins perdus, abandonnés ou nés dans la rue.

Trop souvent, on adopte un animal sur un coup de tête, un coup de foudre, un désir semi-réfléchi. En cette période de déménagement, j’ai envie qu’on se pose ensemble quelques questions.

À considérer avant d’adopter un animal:

1. Est-ce que je veux vraiment cet animal? Ses grands yeux me supplient, il est craquant, doux et tellement petiiiiit. Mais un jour, il sera grand. Il égratignera le plancher, jappera parfois, souillera sa litière, répandra ses poils aux quatre vents, aura besoin d’antibiotiques, voudra sortir marcher à –32oC… Suis-je vraiment prête à ça? Vraiment?

2. Est-ce que j’ai le temps de m’occuper de lui? De le cajoler, le promener, le dresser, le brosser…

3. Est-ce que je suis en mesure de subvenir à ses besoins? Et les besoins de notre adorable boule de poils iront bien au-delà de la nourriture. On pense aux accessoires, aux (inévitables) rendez-vous chez le vétérinaire, à la stérilisation, au toilettage, au dressage…

4. Est-ce qu’un membre de la famille est allergique? Si oui, suis-je prête à prendre le risque de réduire la qualité de vie de cette personne et, ultimement, à devoir me défaire de mon compagnon?

Et si, malgré toutes nos bonnes intentions et notre amour, on devait un jour se séparer de Toutou ou Minou:

Essayer de lui trouver une famille d’adoption dans notre entourage –

1. Un collègue, un voisin, un ami ou un membre de notre famille serait peut-être en mesure de prendre soin de notre compagnon à quatre pattes.

2. Se renseigner auprès de notre vétérinaire – Ce dernier possède un large réseau d’amoureux des animaux. Il connaît peut-être une personne susceptible d’adopter notre chat ou notre chien.

3. Aller le porter dans un refuge – Il en existe des dizaines à travers le Québec!

Sur ce, bon déménagement et bonne vie à Doug, Choupette, Lili, Molly, Puce…


Article rédigé par Catherine Bergeron

http://www.coupdepouce.com

4 réponses à “À toi qui déménages ou rêves d’adopter un chat ou un chien

  1. Je croise les doigts pour qu’il n’y ait pas trop d’abandon cette année… Il y a de l’orage dans l’air, j’espère que ça ne sera pas violent… Bise et bon lundi!

  2. Justement , ma vieille moumoun venait de la S.P.A et avait été abandonnée à cette époque de l’année ….Je n’ai jamais compris comment des gens peuvent abandonner un animal quand ils partent en vacances

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s