Hausse alarmante des mélanomes au Canada


L’été c’est le soleil, la chaleur, et les activités extérieurs. Se protéger des rayons UV est une prévention contre le cancer de la peau. Car les mélanomes sont en net progression au pays
Nuage

 

Hausse alarmante des mélanomes au Canada

 

Le cancer de la peau est le cancer le plus répandu au Canada.

Photo Fotolia

OTTAWA – La formation de mélanomes est de plus en plus fréquente chez les Canadiens, indique un nouveau rapport de la Société canadienne du cancer (SCC).

Le cancer de la peau est le cancer le plus répandu au Canada et le mélanome est la pire manifestation de cette maladie, a dit la porte-parole de la Société canadienne du cancer, Kelly Fathers.

«Il y a presque autant de nouveaux cas de mélanomes malins qu’il y a de nouveaux cas de cancer du sein, cancer de la prostate, cancer du poumon et cancer colorectal confondus», a dit Dre Fathers.

Environ 6500 Canadiens recevront un diagnostic de mélanomes malins cette année, et 76 100 cas de cancer de la peau sans mélanome seront répertoriés. Selon le rapport spécial de la SCC, 1050 Canadiens atteints d’un mélanome et 440 atteints d’une autre forme de cancer de la peau mourront en 2014.

Ce rapport intitulé Statistiques canadiennes sur le cancer 2014 vient d’être publié en partenariat avec l’Agence de la santé publique du Canada et Statistique Canada. Selon cette nouvelle publication, les cas de mélanomes ont augmenté de 2 % par année chez les hommes depuis 2006, et 1,5 % chez les femmes, alors que les autres formes de cancer sont en baisse.

Nous avons observé la plus grande augmentation d’incidence de mélanomes dans le plus vieux des groupes d’âge, c’est-à-dire les 65 ans et plus», a dit Kelly Fathers.

Les facteurs les plus compromettants sont l’exposition aux rayons ultraviolets du soleil et les lits de bronzage. «Même si c’est attrayant d’avoir la peau bronzée, c’est une pratique dommageable, a-t-elle expliqué.

«Fort heureusement, le cancer de la peau peut être contré si l’on se protège du soleil», a ajouté Dre Fathers.

Cette dernière propose de prévoir ses activités extérieures avant 11 h et après 16 h, ou n’importe quand si l’index UV est de 3 ou moins.

Se mettre à l’ombre autant que possible, et porter des vêtements protecteurs comme de larges chapeaux et des verres fumés sont aussi de bons moyens de prévention. Kelly Fathers ajoute que les écrans solaires doivent être appliqués sur toutes les parties du corps qui sont exposées au soleil.

http://fr.canoe.ca

3 réponses à “Hausse alarmante des mélanomes au Canada

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s