Indignation en Inde : un député qualifie le viol de "parfois légitime"


Déjà de classer des gens en castes m’horripile mais qu’en plus on qualifie le viol parfois légitime, cela va au-delà de toutes idioties qu’un homme peut dire. Des femmes en Inde sont violentées et tuées souvent, ce sont des femmes de classes inférieures (quel horrible classement) qui en sont les victimes. Vous imaginez l’écart de viol en 40 ans : 2 500 à 25 000 !!! en Inde. Qu’est-ce qui est légitime là-dedans ???
En plus, je me souviens que des personnes riaient qu’il y avait une journée mondiale des toilettes. Pourtant, il y a des gens plus pauvres que c’est un vrai luxe dans une ville populeuse et cela est un des moyens qui pourraient protéger les femmes.
Nuage

 

Indignation en Inde : un député qualifie le viol de « parfois légitime »

 

 

La mère d'une des deux adolescentes qui ont été violées et pendues dans la nuit du 27 au 28 mai dans l'Uttar Pradesh. La mère d’une des deux adolescentes qui ont été violées et pendues dans la nuit du 27 au 28 mai dans l’Uttar Pradesh. © Chandan Khanna / AFP

Par Marina Rafenberg

Un député indien, membre du parti du Premier ministre Narendra Modi, a suscité un tollé en jugeant le viol « parfois légitime, parfois injuste ».

« Le viol est un crime social qui dépend des hommes et des femmes. Parfois, c’est légitime, parfois, c’est injuste. »

La déclaration signée Babulal Gaur, un député indien, membre du parti du Premier ministre, ravive la polémique sur les viols à répétition dans un pays encore sous le choc d’une nouvelle affaire sordide survenue la semaine dernière. Dans la nuit du 27 au 28 mai, alors qu’elles se rendaient dans un champ pour faire leurs besoins, deux cousines de 14 et 15 ans, des « intouchables », ont été violées et pendues à un arbre dans un petit village de l’État de l’Uttar Pradesh, dans le nord de l’Inde. L’enquête est en cours. Jusqu’à présent, cinq hommes ont été arrêtés pour le viol en réunion et le meurtre des adolescentes.

Les propos du député Gaur ont été largement repris par les médias indiens et ont suscité l’indignation dans tout le pays. Les responsables de son parti ont immédiatement indiqué que cette déclaration n’engageait que son auteur et ne reflétait pas leurs opinions. Mais le Premier ministre, tout juste élu, n’a toujours pas pris position ni même réagi au double meurtre des jeunes filles.

Des victimes issues des castes inférieures

 

« Le nouveau gouvernement indien doit prendre des mesures immédiates et de grande envergure pour protéger le droit des femmes dalits (intouchables) et mettre un terme à l’impunité des crimes dont elles sont victimes », a souligné Divya Iyer, chercheuse pour Amnesty International, dans un communiqué de l’ONG.

« Bien qu’il existe des garanties constitutionnelles et des lois spéciales, ces femmes sont victimes dans tout le pays de discriminations et de violences. […] On sait que des membres de castes dominantes utilisent la violence sexuelle contre ces femmes et ces filles pour sanctionner, humilier, ou affirmer leur pouvoir », a-t-elle ajouté.

Le viol collectif d’une étudiante morte des suites de ses blessures en décembre 2012 avait conduit le gouvernement à voter une nouvelle loi prévoyant jusqu’à la peine de mort pour les auteurs de viol. Mais la situation des femmes issues des basses castes ne semble pas s’améliorer. Namrata Daniel, militante au sein de la campagne nationale pour les droits de l’homme des intouchables, avait pointé du doigt le manque d’intérêt pour cette cause dans Le Monde :

« Dans le mouvement féministe, on ne prête pas suffisamment attention aux problèmes des femmes intouchables. […] La caste, la classe et le genre doivent être abordés ensemble », avait-elle expliqué.

Pauvreté et manque de sanitaires

D’après le bureau national de décompte des crimes, les viols en Inde ont décuplé ces quarante dernières années. De 1971 à 2012, le nombre de cas est passé d’environ 2 500 à 25 000. Le Guardian analyse cette recrudescence de violence comme une conséquence de la marginalisation de toute une partie de la société. L’État de l’Uttar Pradesh où s’est produit le drame est un des plus pauvres de l’Inde, avec plus de 60 millions de personnes vivant avec moins d’un dollar par jour.

Toute une génération perdue de jeunes hommes peu éduqués, souvent au chômage, fait partie des gangs qui violent les femmes, rappelle la journaliste Kishwar Desai.

« La loi contre le viol passée l’an dernier n’est pas suffisante, affirme-t-elle. Il faut trouver des solutions économiques pour intégrer ces jeunes hommes frustrés dans la société, leur assurer une éducation et leur offrir du travail. »

Les ONG soutiennent aussi que l’augmentation du nombre de W-C dans les zones rurales permettrait de lutter contre ces agressions.

« Le manque d’installations sanitaires dans toute l’Inde représente une véritable menace pour la sécurité des femmes et des filles forcées à aller se soulager dans la nature », constate Amnesty International dans un communiqué du 31 mai.

Près de 620 millions d’Indiens n’ont pas accès à des sanitaires, d’après l’Unicef.

http://www.lepoint.fr

4 réponses à “Indignation en Inde : un député qualifie le viol de "parfois légitime"

  1. On ( j’ai ) du mal a imaginer un pays où il y a encore officiellement ce genre de classement social , on se croirait au moyen âge en Europe …
    Et , si je comprends bien , violer les femmes de classes  » inférieures  » est légitime ? C’est contre les droits de l’homme et inadmissible ….
    Mais……La solution ?????

    • Appliquer les lois, commencer a se modernisé avec les castes .. baisser le chomages .. des toilettes dans les maisons etc …
      Pour le moment le gouvernement indien semble faire l’autruche en attendant que les choses se tassent d’elles-même

  2. Les intouchables ne seraient donc pas inviolables… Bon d’accord, cette phrase est de très mauvais goût mais je ne sais pas comment exprimer mon dégout pour ce système de castes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s