Une tonne de déchets par kilomètre aux abords des autoroutes


C’est quoi qui est compliqué à comprendre de ne pas jeter des ordures que ce soit des papiers, des boites, des mégots de cigarette par terre ? En ville, je trouve qu’il n’y a pas assez de poubelles et encore, on trouve des ordures à côté de ces poubelles, alors que sur l’autoroute, il n’y a aucune raison de jeter des déchets sur le bord des routes. Sommes-nous si irresponsables ?
Nuage

 

Une tonne de déchets par kilomètre aux abords des autoroutes

 

Les bordures des autoroutes du Québec se transforment en véritables dépotoirs à la fin du printemps. Chaque année, le ministère des Transports doit faire appel à des entreprises pour ramasser les ordures laissées par les automobilistes.

Sur l’autoroute 20, entre le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine et Sainte-Julie, les travailleurs du sous-traitant EMR recueillent l’équivalent d’une tonne de déchets par kilomètre au printemps. Il s’agit d’un des pires secteurs au Québec.

Un de ces travailleurs, Jocelyn 64 ans, tente de se faire à l’idée que les comportements ne changeront pas de si tôt.

« On ramasse juste les morceaux apparents, les morceaux assez gros. Les petits morceaux, on ne les ramasse pas parce qu’on ne fournirait pas. Y en a trop! »

« Tout ce que le monde jette par terre, des bouteilles de bière, des déchets, des couches… On trouve de toute, on trouve de toute », explique un autre travailleur Stéphane Chamard.

Même des objets inusités comme une baignoire ou une cuvette ont déjà été retrouvés dans un fossé.

Le ministère des Transports consacre un important budget au nettoyage de ces bordures et à tondre la pelouse.

« On a un budget dédié à ça. Pour l’année 2013-2014, on parle d’un peu moins de 5 millions de dollars », explique la porte-parole Sarah Bensadoun.

Pourtant, depuis des décennies, une loi interdit de jeter quoi que ce soit sur un chemin public.

Le nombre de contraventions, de 100 $, émises par la Sûreté du Québec est passé de près 300 $ en 2011 à 500 $ deux ans plus tard.

D’après un reportage de Mathieu Dion

http://ici.radio-canada.ca/

5 réponses à “Une tonne de déchets par kilomètre aux abords des autoroutes

  1. La loi n’est pratiquement jamais appliquée ( loi française je crois)

    Article R.632-1 du code pénal, extrait de l’alinéa 1 :  » […] est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 2e classe le fait de déposer, d’abandonner, de jeter ou de déverser, en lieu public ou privé, […] des ordures, déchets, déjections, matériaux, liquides insalubres ou tout autre objet de quelque nature qu’il soit, y compris en urinant sur la voie publique, […] autorisation. »

    Article R.635-1 du code pénal, extrait de l’alinéa 1 :  » Est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe le fait de déposer, d’abandonner, de jeter ou de déverser, en lieu public ou privé, […] soit une épave de véhicule, soit des ordures, déchets, déjections, matériaux, liquides insalubres ou tout autre objet de quelque nature qu’il soit […] autorisation. »

      • Oui !!! Surtout dans ma région , on trouve des ordures allants de sacs poubelles à de vieux frigo par exemple et çà , souvent en forêt ou bordure des routes …Il faut dire que  » l’infrastructure  » pour ce qui est du recyclage , tri des ordures etc , n’est pas au point ; loin de là …Dans le Nord , il y avait un système bien au point : Chaque immeuble a des poubelles ,containers spéciaux  » recyclage  » ; il y a aussi une collecte des  » encombrants  » ( vieux appareils ménagers , meubles etc….) une fois par mois ….

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s